La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Information IFSI CHI Mars 2011. Définition du public Atteinte du Corps et de la Psyché (conscience) Vivre handicapé est toujours quelque chose de douloureux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Information IFSI CHI Mars 2011. Définition du public Atteinte du Corps et de la Psyché (conscience) Vivre handicapé est toujours quelque chose de douloureux."— Transcription de la présentation:

1 Information IFSI CHI Mars 2011

2 Définition du public Atteinte du Corps et de la Psyché (conscience) Vivre handicapé est toujours quelque chose de douloureux. une blessure du corps et de lesprit qui se cicatrise plus ou moins bien. conséquences dans la vie quotidienne de laltération des fonctions et de lharmonie de cet « organe du possible ». Influence sur la manière dêtre, la façon dhabiter le corps et de le considérer, de ressentir les situations.

3 Définition du public Vécu et représentations, réalité Né ou devenu (85%) handicapé, lenfant, ladolescent, ladulte ont une histoire marquée du sceau du manque et leur identité porte à jamais la marque de la déchirure. Confrontation permanente à limpuissance et à lanormalité. Variation suivant la nature et limportance du handicap et aussi selon lidée que la PH sen fait. Vécu des impossibilités variable suivant le niveau de compensation personnelle et technique mis en place. L« amnésie » temporaire existe mais le handicap nest jamais accepté.

4 Enjeux relationnels PH / Professionnels Pour le professionnel confrontation permanente à la souffrance du corps meurtri Lautonomie, objet de conflit pour le professionnel qui ne maîtrise pas bien sa souffrance et ses émotions face aux impossibilités liées au handicap. Passage obligé par la médiation du corps et du regard du professionnel pour restaurer lidentité sociale Regard du prof. permet à la personne handicapée de se réconcilier avec le regard des autres. Pour la personne handicapée Prof vécu comme tout-puissant par la PH, du fait de sa dépendance, mais aussi par sa famille, en tant que détenteur dune possible réparation. Lautonomie, objet de conflit pour la personne handicapée qui ne maîtrise pas bien sa souffrance et ses émotions face à ses impossibilités. Surinvestissement du corps valide du professionnel, représentation de tout ce que la PH a perdu ou ce quelle na pas. Objet de désir, il peut participer pleinement à la construction ou à la reconstruction dune image de soi.

5 Conseil... Pour que la relation soit constructive Attention à notre propre vécu. Attention à notre propre regard. Peut-être devrons-nous en changer...

6 1 ère Loi, celle de 1975 amélioration de la situation des PH : priorité nationale et européenne 2003 « Année européenne des personnes handicapées ». agir pour l'accessibilité agir pour que « l'ensemble des citoyens puisse constater, dans la réalité quotidienne, des améliorations notables dans l'intégration des personnes handicapées dans toutes les dimensions de la vie en société ». Concrétisation Loi du 11 février 2005 Le contexte législatif

7 La loi n° du 11 février 2005 pour légalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Affirme ou réaffirme : - le droit à compensation à partir du projet de vie de la PH et crée la PCH) - Le devoir daccessibilité (locaux, emploi, scolarité, loisirs…) Crée les GIP et les MDPH. Pose le principe de non discrimination à laccès et au maintien dans lemploi

8 2 autres nouveautés de la loi : Reconnaissance du handicap psychique intégration scolaire en milieu ordinaire - le nombre des enfants souffrant de retard intellectuel est en régression (hand. mental) - en revanche de plus en plus d'enfants sont atteints de troubles psychiques (Enfants à réelle autonomie cognitive présentent pourtant d'énormes problèmes d'identité ou de comportement : ils sont handicapés, au regard des normes officielles, sans pour autant qu'ils souffrent d'un retard mental) Le contexte législatif

9 Maison Départementale des Personnes Handicapées Prestations futures Prestations redéfinies RESSOURCES ET PRESTATIONS Gestion du Fonds Dépt de Compensation pour Aide technique Aménagement de logement et de véhicule Carte Invalidité, de stationnement Orientation en EMS AAH - Complément de l AAH Complément de ressources Orientations Professionnelles Formation RQTH Abattement de salaire Orientation vers milieu protégé : Atelier Protégé CAT Autres avis AES et compléments Majoration parents isolés Cartes Invalidité, de Stationnement... Orientation en EMS Orientation, Transport scolaire AVS Matériel pédagogique Autres avis CG CDESCOTOREP ACTP ACFP DVA

10 Commission Exécutive Équipe Pluridisciplinaire CDA Commission des Droits et de lAutonomie Président du Conseil Général CONSEIL GENERAL 50 % (= 10) ASSOC Pers. Hand. 25 % (=5) ETAT SS AUTRES 25 % (= 5) CG - SDAS DDTEFP CDCPH EMS ASS PARENTS ELEV ASSO Pers Hand DDASS OS MEDECIN ERGOTHERAP.. Autres …. SAVS ASS SOCIALE PSYCHOLOGUE PERSONNE HANDICAPEE EDUC NAT Création des MDPH GIP sous tutelle administrative et financière des départements SEC SOC ASSO Pers Hand

11 La commission exécutive Ses attributions Organisation de la MDPH : - Fonctionnement de la CDAPH + Equipe pluridisciplinaire - Gestion du Fonds départemental de compensation du handicap Gestion du budget de la MDPH Etablir des conventions avec les partenaires et organismes assurant lévaluation et laccompagnement des besoins des PH Coordonner son action avec celle des autres dispositifs en faveur des PH

12 CDAPH : ses compétences Prononce lorientation de la PH + mesures propres à assurer son insertion scolaire, professionnelle ou sociale Désigne les établissements ou les services correspondant aux besoins de lenfant, de ladolescent ou de ladulte handicapé Apprécie le taux dincapacité de la PH en référence au guide barème Justifie lattribution des cartes, de lAEEH et de ses compléments, de lAAH et du complément de ressources

13 CDAPH : ses compétences attribue la PCH apprécie la capacité de travail reconnaît la qualité de travailleur handicapé statue sur laccompagnement des PH de plus de 60 ans hébergées dans des structures pour PH ou ayant obtenu la reconnaissance avant 60 ans

14 La CDAPH : son fonctionnement se réunit de façon bimensuelle prend les décisions relatives à l'ensemble des droits de la personne handicapée, notamment en matière de prestations et d'orientation. se base pour cela sur l'évaluation des besoins de compensation du handicap réalisée par l'équipe pluridisciplinaire tient compte des souhaits exprimés par la personne handicapée ou son représentant légal, dans son projet de vie. La personne handicapée (ou son représentant légal) peut assister à la CDAPH

15 MDPH : quelles missions? Des missions réglementaires et des missions complémentaires : accueil – information – orientation – accompagnement instruction administrative évaluation – compensation communication

16 MDPH : quelles missions? Répondre à lobjectif de la Loi : « un guichet unique » pour toutes les questions liées au handicap afin de permettre aux PH daccéder aux droits et aux prestations, daccéder à la formation, à lemploi et à lorientation vers les établissements et services de faciliter les démarches des PH et de leurs familles Sensibiliser tous les citoyens au handicap ; Accompagner les personnes handicapées et leurs familles après lannonce et lors de lévolution du handicap ; Organiser des actions de coordination avec les autres dispositifs sanitaires et médico-sociaux ; Recueillir et transmettre au niveau national les données relatives à laction départementale.

17 MDPH : quelles missions? La mission conciliation Procédure à saisir lorsquune PH estime que ses droits sont méconnus par la CDAPH. ( Mission confiée à une personne extérieure et indépendante de la MDPH) Procédure à distinguer du recours contentieux (TA, TCI)

18 Missions complémentaires Accès au logement adapté Fonds documentaire Autres (veille infirmière)...

19 Accueil - Écoute Attribution des prestations PERSONNE HANDICAPEE Missions des MDPH Accompagnement - Médiation Aide à la définition du projet de vie Information SAMSAH FOYER FAM ESAT IME MAS Avec / Sans Orientation Élaboration du plan de compensation Suivi de la compensation PUBLIC CONCERNE GRAND PUBLIC Évaluation

20 Evolution du langage et des concepts Du handicap médicalisé à la vision sociale et citoyenne de la personne à besoins spécifiques. Étymologie : « handicap » mot utilisé dans le monde des courses, cest le retard imposé aux chevaux les meilleurs dans le but de laisser leur chance aux concurrents plus faibles, classification et nomenclatures, concepts. Définition en dynamique, en changement, en évolution. Le vocabulaire comme symptôme de cette évolution : infirmes, invalides, incapables…à p ersonne handicapée, en situation de handicap, autrement capable… Handicap : définition

21 Loi du « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation dactivité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne, en raison dune altération substantielle, durable ou définitive dune ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, dun polyhandicap ou dun trouble de santé invalidant. »

22 Définition par nomenclatures nomenclature de 1989 : permet aux professionnels de classer les PH en grandes catégories en vue de faciliter et d'harmoniser les décisions d'orientation des personnes handicapées ou d'attribution des allocations. public particulier avec des problèmes propres. Réponse sociale : système allocatif particulier, auxiliaires de vie, orientations scolaires, prof... Handicap : définition

23 Définition par nomenclatures : nomenclature de lOMS structure selon les pathologies, déficiences, incapacités, désavantages –Pathologie =diagnostic –déficience = aspect lésionnel du handicap –incapacités = limitations fonctionnelles –désavantages = conséquences pour la personne. Pour comprendre : 2 exemples

24 Handicap : définition Une chaîne de réflexion 1 : un diagnostic 2 : une (ou des) déficience 3 : une (ou des) incapacités 4 : un (ou des) désavantage

25 2 questions fondamentales quelle est la pathologie ? quel est le retentissement de la pathologie au quotidien ? Handicap : définition

26 Handicap : définition, ex. 1 un diagnostic : dyslexie une déficience : trouble spécifique du langage écrit des incapacités : difficultés à décrypter le langage écrit Désavantage : difficulté à lire et à écrire (rééducation), logiciels spécifiques…

27 Handicap : définition, ex. 2 un diagnostic : ostéochondrie de hanche une déficience : impotence de la hanche des incapacités : défaut dappui ou de marche un désavantage : A 10 mois, aucun À 20 ans, mobilité entravée

28 Handicap : typologies Handicaps " mentaux " - les déficiences intellectuelles,les déficiences intellectuelles - les déficiences psychiques.les déficiences psychiques Handicaps physiques - les déficiences motrices.les déficiences motrices - les déficiences visuelles.les déficiences visuelles - les déficiences auditives.les déficiences auditives Il faut compléter ce tour d'horizon des handicaps physiques par les conséquences desdéficiences viscérales et générales :être atteint d'une insuffisance cardiaque ou respiratoire (comme dans la mucoviscidose) ou subir les conséquences mutilantes d'un cancer est aussi un handicap, qui a longtemps été méconnu en tant que tel.déficiences viscérales et générales Polyhandicap, plurihandicap, surhandicap - le polyhandicap : association de déficiences motrice et intellectuelle sévères associées éventuellement à d'autres déficiences, et entraînant une restriction extrême de l'autonomie.polyhandicap - le plurihandicap : association de plusieurs déficiences (avec le même degré de gravité) ceci empêchant de déterminer une déficience principale et posant des problèmes particuliers de prise en charge, car les capacités restantes ne permettent pas toujours d'utiliser les moyens de compensations habituels (exemple : la vision autorise l'usage de la langue des signes à un sourd mais pas à un sourd-aveugle).plurihandicap - le surhandicap :aggravation d'un handicap existant par les difficultés relationnellessurhandicap Enfin, on peut compléter cette description par un bref point sur quelques « catégories » présentant des caractéristiques ou des problématiques spécifiques qui amènent à des politiques spécifiques tels l'autisme ou les traumatisés crâniens et cérébro-lésés.

29 Arrêté du 9 janvier 1989 : Nomenclature des déficiences, incapacités et désavantages. Article premier.- La nomenclature des déficiences, incapacités et désavantages est fixée ainsi qu'il est prévu en annexe au présent arrêté. Elle est utilisée pour décrire les handicaps dans les travaux statistiques et les études. déficiences, incapacités et désavantages Handicap : Nomenclature

30 De cela il découle que : La personne handicapée ne se réduit pas à son handicap Pour un même handicap les conséquences sur lautonomie de deux personnes différentes seront différentes Handicap : définition du public

31 La Compensation Loi du « La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son handicap quels que soient lorigine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie. » pour vivre en milieu ordinaire ou adapté Composition : accueil de la petite enfance et scolarité, enseignement et éducation, insertion professionnelle, aménagements du domicile ou du cadre de travail, développement ou aménagement de loffre de services, aides de toute nature. Une réponse nouvelle : la prestation de compensation

32 Mode demploi et justificatifs Dossier De demande Formulaire unique et formulaires complémentaires pour toutes les demandes Identification E AEEH et compl. E Formation Scolarisation E A Cartes prioritaires A AAH Mon projet de vie Ou celui de mon enfant Expression libre A Travail Emploi Form E A Orientation ESMS A E ( aménagement logement et véhicule) PCH Formulation dune demande de compensation ++ selon les besoins : + E … pour les EnfantsA … pour les Adultes

33 La PCH 5 formes daides : 5 volets Aides humaines : actes essentiels de la vie quotidienne, surveillance régulière, frais supplémentaires liés à une activité professionnelle ou élective, la participation à la vie sociale. Aides techniques : tous équipements adaptés ou conçus pour compenser une limitation dactivité. Aménagements du logement : maintenir ou améliorer lautonomie par ladaptation et laccessibilité de lunité de vie, et Aménagements du véhicule (ou dautres frais liés au transport). Autres besoins plus exceptionnels ou spécifiques Aides animalières

34 La PCH volet aide humaine Les aides humaines Il sagit : De laide effective dune tierce personne pour les actes essentiels de lexistence Dune surveillance régulière De frais supplémentaires liés à lexercice dune activité professionnelle ou dune fonction élective ( hors frais daménagement dun poste de travail) Les besoins sont appréciés au moyen dun référentiel Un décompte est fait des autres aides attribuées

35 La PCH volet aide humaine DOMAINE 1 : MOBILITE Activités : se mettre debout faire ses transferts marcher se déplacer (intérieur-extérieur) avoir la préhension de la main dominante avoir la préhension de la main non dominante avoir des activités de motricité fine.

36 La PCH volet aide humaine DOMAINE 2: ENTRETIEN PERSONNEL Activités : se laver assurer lélimination et utiliser les toilettes shabiller prendre ses repas.

37 La PCH volet aide humaine DOMAINE 3: COMMUNICATION Activités: parler Entendre (percevoir les sons et comprendre) voir (distinguer et identifier) utiliser des appareils et techniques de communication.

38 La PCH volet aide humaine DOMAINE 4 : TACHES ET EXIGENCES GENERALES, RELATIONS AVEC AUTRUI Activités: sorienter dans le temps sorienter dans lespace gérer sa sécurité maîtriser son comportement dans ses relations avec autrui

39 La PCH : lévaluation Evaluation in situ (à domicile) Guide dévaluation (GEVA) Par des techniciens de la compensation, des professionnels spécialisés selon le contenu de la demande de la PH : infirmiers, ergothérapeutes, assistants sociaux, experts... Pour certains, basés dans des Relais pour lautonomie des Personnes (RAP)

40 La PCH Qui employer? un service prestataire (17,43/h - tarif de lassociation) un service mandataire (12,73 /h) salariat direct (11,57 /h) aidant familial (3,40 ou 5,09 /h) Dispositifs spécifiques personnes atteintes de cécité (forfait 50 h/mois) personnes atteintes de surdité (70db) (30 h/m)

41 Exprimer ses attentes : le « projet de vie » La personne handicapée peut exprimer ses besoins et ses souhaits, ses choix de vie dans un « projet de vie ». Document confidentiel, Couvre tous les aspects de la vie : actes essentiels, besoins au domicile, professionnels, transports, loisirs, démarches... Aide à la formulation du projet. Le projet de vie

42 Léquipe pluridisciplinaire Une équipe qui effectue, à domicile, les évaluations des besoins de la personne et construit son plan de compensation qui sera pris en charge par la nouvelle Prestation de compensation du handicap (5 volets) Des équipes « adultes » comme « enfants » ou « PCH » évaluent sur dossiers plusieurs fois par semaine Ces équipes sont appuyées par des Experts (par voie de convention avec le secteur associatif notamment) pour aider à lévaluation et accompagner la personne handicapée dans la construction de son projet de vie. Ces experts peuvent se voir confier dautres missions (accompagnement dans lannonce du handicap, médiation …)

43 Léquipe pluridisciplinaire Léquipe pluridisciplinaire travaille dans tous les cas sur une reconnaissance médicale du handicap. Elle effectue les évaluations des besoins de compensation et accompagne la personne dans la rédaction de son projet de vie et dans la construction dun projet cohérent réaliste réalisable Elle fait la proposition dun PPC mais ne décide pas.

44 Proposer un « plan personnalisé de compensation » Elaboration, « en considération des besoins et des aspirations de la personne handicapée tels quils sont exprimés dans son projet de vie » Construction de propositions de réponse : aides individuelles, hébergement, logement adapté, aide à la communication, scolarisation, orientation professionnelle, prestations, préconisations, conseils... Transmission pour avis à la personne (ou à son représentant légal) qui peut formuler ses observations 1 des éléments pris en compte par la Commission des Droits et de lAutonomie des Personnes Handicapées pour prendre ses décisions. Plan personnalisé de compensation

45 Les Relais pour lAutonomie des Personnes Services de proximité pour les personnes âgées, les personnes handicapées et leur entourage Les Relais pour lAutonomie des Personnes remplacent les CLIC Ils sont dédiés à tout public en perte dautonomie: les personnes âgées, les personnes handicapées et leur entourage

46

47 Les Relais pour lAutonomie des Personnes Relais dinformation de proximité sur les différents dispositifs et prestations; Accueillir, écouter, informer, orienter, remettre les dossiers, Aider à la constitution des dossiers puis si nécessaire avec le travailleur social dans laide à lexpression et formulation des projets de vie. Evaluer au domicile les besoins, mettre en place des plans daide, coordonner et assurer le suivi du plan daide; Accompagner, soutenir les personnes en perte dautonomie et leur entourage dans la résolution des problématiques sociales liées à la perte dautonomie

48 Les Relais pour lAutonomie des Personnes Répondre à des questions relatives : au maintien à domicile, au logement adapté, à laccueil en maison de retraite, à laccueil de jour, aux prestations, aux transports, aux prises en charge au titre de laide sociale, aux mutuelles, aux coordonnées des services daide à la personne, aux associations (UNAFAM, Oise Alzheimer….)… Animer des actions collectives, Echanger des informations avec les partenaires pour une meilleure coordination et prise en charge des personnes Animer les comités locaux de coordination (gérontologie et handicap) avec les partenaires locaux des secteurs sanitaires et médico-sociaux.

49 Les Relais pour lAutonomie des Personnes Répondre à des questions relatives : au maintien à domicile, au logement adapté, à laccueil en maison de retraite, à laccueil de jour, aux prestations, aux transports, aux prises en charge au titre de laide sociale, aux mutuelles, aux coordonnées des services daide à la personne, aux associations (UNAFAM, Oise Alzheimer….)… Animer des actions collectives, Echanger des informations avec les partenaires pour une meilleure coordination et prise en charge des personnes Animer les comités locaux de coordination (gérontologie et handicap) avec les partenaires locaux des secteurs sanitaires et médico-sociaux.

50 Place des Travailleurs Sociaux et Sanitaires des RAP dans la mission « handicap » Etre un relais de proximité de la MDPH Accueillir, écouter, informer, orienter, remettre les dossiers, aider à la constitution si nécessaire, coordonner (travailleur social et secrétaire) Accompagner la personne handicapée dans la définition de son projet de vie en amont de la PCH (travailleur social et secrétaire) Intervenir en appui (à la demande de léquipe pluridisciplinaire de la MDPH) dans le cadre du suivi du plan de compensation du handicap (travailleur social) Piloter et animer la coordination dans le champ du handicap sur le territoire de la délégation (adjointe autonomie)

51 Place des Travailleurs Sociaux des RAP dans la mission « Dépendance - PA » Etre un relais de proximité du Pôle actions pour lAutonomie des Personnes Accueillir, écouter, informer, orienter, remettre les dossiers, aider à la constitution si nécessaire, coordonner (travailleur social et secrétaire) Evaluer, élaborer, suivre et coordonner les plans daide dans le cadre de lAPA (infirmière APA) Intervenir en appui (à la demande des infirmières APA) dans le cadre du suivi du plan daide (travailleur social) Piloter et animer la coordination gérontologique sur le territoire de la Délégation (adjointe autonomie)

52 Mission des RAP sur le plan collectif Le service autonomie des personnes doit être « facilitateur » de toute action de prévention envers le public âgé et/ou handicapé, et « initiateur » de toute procédure, protocole ou convention susceptibles dapporter une réponse adaptée et cohérente aux besoins des usagers. Pour cela il est susceptible de travailler en lien avec les services internes au Conseil Général (MSF, MCG, MDPH…) et avec les partenaires extérieurs (Maisons de retraite, Etablissements de Personnes Handicapées, Service social CRAM, la MSA, les Municipalités, les Pays, les Associations, les Réseaux de santé, les Centres Sociaux Ruraux, les Centres Hospitaliers….).


Télécharger ppt "Information IFSI CHI Mars 2011. Définition du public Atteinte du Corps et de la Psyché (conscience) Vivre handicapé est toujours quelque chose de douloureux."

Présentations similaires


Annonces Google