La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Complément à lanimation pédagogique EPS ET LANGAGE : Quelques rappels théoriques sur LE LANGAGE A LECOLE MATERNELLE Véronique Duprat, CPC Agen 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Complément à lanimation pédagogique EPS ET LANGAGE : Quelques rappels théoriques sur LE LANGAGE A LECOLE MATERNELLE Véronique Duprat, CPC Agen 1."— Transcription de la présentation:

1 Complément à lanimation pédagogique EPS ET LANGAGE : Quelques rappels théoriques sur LE LANGAGE A LECOLE MATERNELLE Véronique Duprat, CPC Agen 1

2 Prescriptions institutionnelles : extrait du Référentiel des compétences des enseignants de maternelle Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer et en particulier connaître les modalités dacquisition du langage chez le jeune enfant et maîtriser son propre langage à un niveau dexigence accessible aux enfants

3 Donc pour répondre à cela, Quelques rappels théoriques à partir des ouvrages : Le Langage à lécole maternelle Apprentissages progressifs à lécole maternelle – M. Brigaudiot Parler ensemble en maternelle – A. Florin Enseigner à lécole maternelle – A. Florin Regard sur les théories dacquisition du langage : milieu familial, milieu scolaire, langage de scolarisation, bilinguismes – V. Boiron

4 Maîtriser son langage… pour les plus jeunes Parole plus modulée avec un débit ralenti, une intonation exagérée, une hauteur de ton marquée Des phrases assez courtes et rendues claires par un détachement des constituants mais sans interruption Redondance recherchée Reprise des propos enfantins pour les corriger ou les enrichir Les mots utilisés avec les petits sont référés à des entités visibles bien repérables (=objets présents ou actions en cours)

5 « …connaître les modalités dacquisition du langage… » Quentend-on par langage ? Le langage est le produit dune activité, orientée vers un but. (la langue est un outil socialement partagé) Apprentissage avec sens: Langage langue

6 Les formes de langage : Langage intériorisé : je me parle à moi-même, je réfléchis, je pense sans produire dénonciation Langage extériorisé : a pour effet un produit oral ou écrit

7 Des types de langage différents : langage de la maison / langage de lécole « Je veux voir tous les yeux posés sur moi » « Vous allez passer aux toilettes » « les absents sont là » Beaucoup dimplicite, langage spécifique jamais entendu avant

8 Des types de langage différents : langage de la maison / langage de lécole Les pratiques sont en apparence les mêmes mais nont rien à voir : faire un gâteau à la maison est affectif, faire un gâteau à lécole est un prétexte pour produire un discours (dire ce que je fais, rappeler les étapes)… cest-à-dire mettre à distance, intellectualiser. Rupture nécessaire mais à aménager, il faut enseigner le langage de lécole et développer la clarté cognitive.

9 Des types de langage différents voire étrangers : langage de la maison / langage de lécole Selon les milieux, les enfants ont eu : de nombreuses expériences dinteractions langagières ou non avec de nombreux adultes ou non et ont découvert plusieurs formes de communication ou très peu (=parfois uniquement injonctive) Certains enfants vont RE-connaître des situations car elles auront déjà été mises en mots par les parents, dautres non.

10 Comment lenfant apprend-il à parler ? Extrait conférence V. Boiron Les adultes lui parlent en lui prêtant la capacité de comprendre Lenfant est considéré comme un partenaire de dialogue Les adultes INTERPRETENT TOUS LES SIGNES renvoyés par lenfant Le « mamanais » grammaire de lintonation IL y a communication AVANT langage Les rituels : des moments de langage spécifiques Parler AVEC lenfant en faisant quelque chose ensemble

11 Et à lécole ? Extrait conférence V. Boiron TOUS ces éléments sont à prendre en compte à lécole maternelle, plus particulièrement en PS et MS mais encore en GS si des élèves nont toujours pas pris la parole devant le groupe-classe : coins-jeux, rituels, prise dindices et INTERPRETATION des mimiques, regards de lenfant, modulation de la voix du maitre (mamanais) au cours des lectures dalbums, consignes…

12 Le premier langage : le langage daction en PS On parle de ce qui est en train de se vivre, de ce quon fait ici et maintenant dans le contexte de laction et pour de vrai. Ladulte accompagne verbalement les situations, parle les activités Lappui sur les intérêts des enfants est nécessaire Les coins de jeux jouent un rôle important (désaccord) Il concerne plusieurs fonctions : demande dattention, dapprobation (pafois non verbales mais à entendre), désir ( tu veux la pelle ? Tu le demandes …), questions (cest quoi ?) régulation (pas ça)

13 Enrichir le premier langage, le langage daction en MS et GS Apparition de la fonction métalinguistique « elle parle comme un bébé » « jai dit un message au téléphone de maman » Enrichissement lexical : variété, précision Enrichissement syntaxique : phrases plus complexes Enrichissement pragmatique : enjeux et formes adaptées Visées différentes : décrire, expliquer, comparer… Pour cela, lenseignant se donnera un objectif en matière de langage en plus de lobjectif spécifique au domaine de lactivité. Voir tableau suivant

14 Différents types de langage pouvant être développés dans le domaine Agir et sexprimer avec son corps (LLAM p 54) Nommer / désigner– Nommer le matériel utilisé : éléments des parcours, petit matériel, accessoires de danse… – Désigner les actions motrices (verbes et noms ; adverbes) et les actions relatives au transport et au rangement du matériel. – Nommer les postures et les gestes. – Situer dans lespace : positions, positions relatives ; lieux précis (la cible…). – Situer dans le temps : expression de la durée, de la succession, de la simultanéité.A Décrire– Décrire des aménagements (lorganisation de la salle), une organisation collective (pour un relais, une ronde…). – Dire les manières de… (« je lance avec le bras plié ») ; les causes de… (« la poutre était trop haute alors jai pas pu sauter ») ; les conséquences de… (« je saute haut… donc je gagne ») ; le but (« je cours vite pour gagner »). Comparer– Comparer des manières de faire : « il faut se mettre tout au bout de la table pour mieux sauter»; « tu dois allonger plus le bras pour mieux lancer…» – Comparer des quantités : mesures de longueur, de hauteur, de durée ; points dune performance. Donner des ordres, des consignes – Animer un jeu. – Aider les autres enfants en donnant des indications pour un passage difficile dun parcours.

15 Le langage dévocation Rappeler verbalement ce sest passé de façon plus ou moins différée Varier les paramètres : rappel de vécu ou de récit Petit ou grand groupe Étayage de lenseignant : qui sétonne, questionne, reformule

16 Progression selon V. Boiron : PS : amener lélève à dire ce quil fait pendant laction a minima répéter la commande PS : progressivement dire ce quil vient de faire (légèrement différé) MS : idem + introduire « quest-ce que tu vas faire ? » Fin MS : « comment tu as fait ? » dire le processus

17 Progression selon V. Boiron : GS : idem + introduire : « comment on va faire ? » « comment il faudrait faire si ? » « comment lautre a fait ? » ma pensée me permet de comprendre comment les autres ont fait Régulièrement : demander aux élèves « quest-ce que vous avez fait ce matin que vous ne saviez pas faire ? »

18 Des conditions de réussite selon M. Brigaudiot pour que les enfants puissent dire : Il faut quils soient considérés comme des personnes Il ne faut pas quune prise de parole soit une prise de risque Il ne faut pas quun malaise dû au contexte scolaire les préoccupe

19 Dautres principes incontournables et faisant lunanimité : La clarté cognitive = savoir ce que japprends, pourquoi e comment pour permettre à lenfant dorienter son action cognitive sur le discours et non sur lobjet. ex. lenseignant doit expliciter quil va faire un gâteau pour lanniversaire de x mais que cest pour apprendre à dire ce quon fait, apprendre de nouveaux mots… Le travail en petit groupe En interaction avec ladulte chez les plus jeunes En groupe homogène pour les petits parleurs En petit groupe avant de refaire en grand groupe pour les petits parleurs


Télécharger ppt "Complément à lanimation pédagogique EPS ET LANGAGE : Quelques rappels théoriques sur LE LANGAGE A LECOLE MATERNELLE Véronique Duprat, CPC Agen 1."

Présentations similaires


Annonces Google