La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De loral à lécrit en maternelle… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De loral à lécrit en maternelle… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013."— Transcription de la présentation:

1 De loral à lécrit en maternelle… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

2 Apprentissages progressifs de lécrit à lécole maternelle – Mireille Brigaudiot – Hachette Education Comment enseigner la maitrise de la langue à lécole maternelle – Chantal Mettoudi – Hachette Education 2012 Le langage à lécole maternelle – Ressources pour faire la classe –Scéren – en ligne 2011 Enseigner la langue orale en maternelle – Philippe Boisseau – Retz 2011 Les albums échos – Des outils pour apprendre – Retz 2010 Apprendre à parler – Ressources pour faire la classe – Scéren – DVD 2010 Comptes rendus de formation du groupe maternelle 38. Travaux des conseillers pédagogiques : Nicolas Picod, Delphine Simeray-Hamelin, Dominique Gourgues. V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

3 La maîtrise de la langue à lécole maternelle… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

4 Faire de la classe un lieu déchanges … V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

5 Les échanges informels sont nombreux -> La difficulté réside dans la part à réserver aux temps formels. 2 finalités des temps formels : - Accompagner les activités proposées en classe : -> Le langage est un moyen au service dun questionnement scientifique, de la découverte dun nouvel album… - Répondre à un besoin langagier particulier pour enrichir le vocabulaire, comprendre les codes de lécole… Le langage est alors lobjet sur lequel les élèves réfléchissent et sexercent. V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

6 Moduler sa parole, en ralentir le débit, Elaborer des phrases toujours grammaticalement correctes et plutôt courtes Utiliser des mots fréquents Pratiquer la redondance Reprendre les propos enfantins ou erronés pour les corriger, et/ou les enrichir. Expliciter. V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013 Lenseignant se doit de :

7 V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013 En grand groupe : Disposer de suffisamment de place pour être bien installés. Disposer dune bonne visibilité de lenseignant, des supports pédagogiques, des autres enfants Limiter les temps collectifs En petits groupes : Groupe de 6 élèves (6 petites tables) – favoriser les groupes de petits parleurs. Dans les espaces dactivités: Favoriser les regroupements de tables -> Créer la nécessité déchanger du fait de matériel collectif ou dactivités communes à mener. Dans les espaces jeux : Limiter le nombre dans les coins de jeux symboliques Introduire des objets identiques pour favoriser les conduites dimitations (source dapprentissages et déchanges)

8 Enseigner la maîtrise de la langue en maternelle : Quelques outils … Travailler le langage dans les coins de la classe… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

9 Utiliser le coin pour Découvrir le Monde… La phase découverte Selon le thème et le niveau des élèves cette phase peut être précédée par un temps de présentation collectif En atelier autonome (à laccueil, au cours ou à lissue des ateliers) les élèves explorent librement, se familiarisent avec le matériel, jouent… Collectivement : lors du regroupement, lenseignant présente la situation dapprentissage. Les élèves verbalisent ce quils ont découvert, ce quils savent déjà La phase dapprentissage Cette phase fait lobjet de plusieurs séances Chaque séance a un objectif précis. Les consignes sont courtes et précises En atelier dirigé ou semi dirigé pour répondre à un problème formulé avec lenseignant, les élèves utilisent des démarches variées : ils observent, manipulent, procèdent par essais / erreurs, réalisent une construction, recherchent des informations dans les documents… En atelier de langage oral et écrit, lenseignant permet aux élèves de: - nommer les objets et les actions, - expliquer, dessiner ce quils ont fait - communiquer : réaliser une affiche pour garder en mémoire, pour expliquer aux autres Collectivement : lors du regroupement, lenseignant permet aux élèves de structurer les connaissances « ce que nous avons appris » La phase dévaluation et de réinvestissement En atelier libre : les élèves retournent dans le coin pour le plaisir de faire et refaire, pour élaborer un projet personnel (construction, dessin, jeux…) En atelier autonome (ou dirigé) : les élèves travaillent dans le coin avec une consigne précise. Lenseignant peut évaluer les compétences acquises lors des activités. V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

10 V.P Grenoble Montagne 2013

11 Ecrire en sciences, cest tout dabord : -Etablir une liste : Expliciter Catégoriser Ranger les choses Légender un schéma ou un dessin Attacher des mots précis aux éléments, aux transformations -> actes mentaux de hiérarchisation Elaborer de petits textes : Petites explications Formalisation Synthèse -> Il existe différents types de textes. Mise en forme sous forme de « copie intelligente ». V.P Grenoble Montagne 2013

12

13 V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013

14

15 La dictée à ladulte pour sinitier à la langue de lécrit… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013 Daprès un travail de Nicolas Picod – Conseiller pédagogique

16 la dictée à ladulte est une SITUATION SCOLAIRE DAPPRENTISSAGE (situation décriture). Par létayage et la médiation du maître, cest une ACTIVITE LANGAGIERE qui permet de travailler lentrée dans lécrit avec les jeunes élèves et ce dès le moment où ils sexpriment à loral.

17 V. Pellissier - Grenoble Montagne 2012 Dans lactivité de dictée à ladulte, lenfant doit travailler sur DEUX ASPECTS : Sur le langage : dire ce quil a à dire, Sur la langue : trouver les mots pour dire. Pour entrer dans ce dispositif de la dictée à ladulte, il faut que lenfant maîtrise le langage oral de SITUATION et dEVOCATION. Doù la nécessité de travailler ces langages. La fréquence de cette activité va conduire lenfant à sapproprier et à progressivement acquérir la compétence de SAVOIR DICTER.

18 LA DICTEE A LADULTE… Dictée en petits groupes -Les enfants doivent être installés dans les meilleures conditions possibles pour tirer profit de cette situation dapprentissage : lieu favorable à la concentration (« coins ») lieu facilitant laccès aux référents utiles (textes déjà produits, étiquettes-mots, dessins ou photos qui servent de supports à la production…) installation des enfants face à la grande feuille verticale qui sert de support pour accueillir le texte qui sera parfaitement calligraphié par le maître en écriture cursive au gros feutre. - La durée de lactivité se situe autour de 20 minutes mais peut être adaptée en fonction du projet.

19 LA DICTEE A LADULTE… Quel est le rôle de lenseignant?

20 Enseigner la maîtrise de la langue en maternelle : Quelques outils … Cibler un objectif syntaxique très précis et lenrichissement du vocabulaire… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2012

21

22

23 Lévaluation… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2012

24

25

26 Apprentissages progressifs de lécrit à lécole maternelle – Mireille Brigaudiot – Hachette Education Comment enseigner la maitrise de la langue à lécole maternelle – Chantal Mettoudi – Hachette Education 2012 Le langage à lécole maternelle – Ressources pour faire la classe –Scéren – en ligne 2011 Enseigner la langue orale en maternelle – Philippe Boisseau – Retz 2011 Les albums échos – Des outils pour apprendre – Retz 2010 Apprendre à parler – Ressources pour faire la classe – Scéren – DVD 2010 Comptes rendus de formation du groupe maternelle 38. Travaux des conseillers pédagogiques : Nicolas Picod, Delphine Simeray-Hamelin, Dominique Gourgues. V. Pellissier - Grenoble Montagne 2012


Télécharger ppt "De loral à lécrit en maternelle… V. Pellissier - Grenoble Montagne 2013."

Présentations similaires


Annonces Google