La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ERGOTHERAPIE Un moyen de reconstruction des liens sociaux dans les maladies mentales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ERGOTHERAPIE Un moyen de reconstruction des liens sociaux dans les maladies mentales."— Transcription de la présentation:

1 ERGOTHERAPIE Un moyen de reconstruction des liens sociaux dans les maladies mentales

2 DEFINITION « Lergothérapie est une profession centrée sur le développement et le maintien de la capacité dagir des personnes. Elle contribue à lamélioration de la santé et de la qualité de vie. Elle facilite la participation à la société en permettant de prendre part aux activités quotidiennes » ETRE ACTIF, VIVRE en SANTE: ERGOTHERAPIE

3 SANTE ET ACTIVITE OMS, classification Internationale du Fonctionnement, 2001

4 AUTONOMIE dans la VIE QUOTIDIENNE

5 APPROCHE centrée sur le PATIENT souffrance Reconnaissance de la souffrance Mise en valeur de son expérience et de ses ressources Prise en charge globale Evaluation des difficultés: - pour les activités - dans le fonctionnement psychologique - dans les aptitudes sociales Participation et engagement

6 APPROCHE centrée sur les SOLUTIONS « Si ce nest pas cassé, ne réparez pas! Une fois que vous connaissez ce qui marche, faites davantage de ce qui marche! Si ça ne marche pas, cessez-le et faites quelque chose de différent! » De Shazer, 1995, thérapie brève centrée sur les solutions

7 OBJECTIFS généraux Connaître ses besoins Maintenir, améliorer son autonomie Mobiliser son potentiel malgré la pathologie Retrouver lestime de soi Renforcer son identité Maintenir, rétablir, améliorer le lien familial, professionnel et social

8 PARAMETRES de lergothérapie Le CADRE La RELATION LACTIVITE

9 LE CADRE ESPACE- TEMPS- REGLES A travers une activité Considération, compliments Avoir sa place, respect Présence, horaire, confidentialité Lieu agréable, matériel correct

10 La RELATION thérapeutique Facteur de guérison Relation de confiance Ecouter, mémoriser, reformuler FEED-BACK: informations, quittance positive, compliments, mise en valeur des réussites, Responsabiliser le patient

11 RELATION et liens sociaux La relation à soi-même: Introspection La relation à lautre Possibilité de communiquer et capacité dempathie La relation au groupe Dynamique de groupe participation/isolement conflits/négociations

12 LA RELATION « Le paradoxe de la condition humaine cest quon ne peut devenir soi-même que sous linfluence des autres » Boris CYRULNICK

13 LACTIVITE Ayant un SENS pour le patient, en lien avec ses PREOCCUPATIONS et ses BESOINS Utile pour créer un lien Terrain dobservation Confrontation avec la réalité

14 LACTIVITE à lUHMP Encouragement pour des activités simples journalières Activités médiatrices en situation de groupe ou en situation individuelle Activité de réintégration sociale

15 ACTIVITES JOURNALIERES Apprendre à organiser ses activités à lUHMP Pour organiser ses activités à lextérieur 8h30Douche 10H00MARCHE 13H00Repos 14h00TEL, tâches administratives 14H30Cafétéria 15h00Jeux de société 17H00TV, émission choisie

16 ACTIVITES MEDIATRICES Etat dépressif sentiment déchec - fabrication dun objet valorisant, plaisir Etat anxieux agitation - détente, exigence progressive, à son rythme Troubles psychotiques distorsion de la réalité - activité structurée, actes identifiables et répétitifs Troubles bipolaires déséquilibre de lhumeur - exigence sur le cadre, concentration, attention

17 ACTIVITE de réintégration sociale EVALUATION Facteurs environnementaux: le domicile, le quartier, lenvironnement humain Habitudes de vie: habiletés nécessaires, facilitateurs et obstacles Fonctionnement social: aptitudes à communiquer, à saffirmer APPLICATIONS Mise en situation – Mise en application pendant un congé – Evaluation à domicile Expérience des liens sociaux à lUHMP

18 OBJECTIFS simples, définis par le patient INSTRUMENTAL Ritualiser Décomposer la tâche Utiliser agenda, listes, etc. SOCIAL Repérer émotion/pensée/comportement J eu de rôles Prendre une doucheTenir une conversation banale Rechercher un appartement Inviter une connaissance au cinéma Rédiger une lettre à lordinateur Prendre rendez-vous par téléphone Utiliser un transport publicExprimer mon opinion en famille

19 RECONSTRUCTION des liens sociaux « NORMALISATION de la SITUATION EXISTENTIELLE» Travail Lieu de vie Communication Activités sociales

20 VIE SOCIALE et pathologie mentale La pathologie - écart de la norme dominante (famille, travail, loisirs) - craintes et évitement de la société - isolement social, marginalisation Le patient - difficultés pour entrer en relation avec autrui, rupture du lien, évitement, phobie sociale

21 VIE SOCIALE et pathologie mentale La restauration du lien social nest pas seulement un objectif mais cest aussi un moyen thérapeutique et préventif de sortir de cet enfermement

22 RECONSTRUCTION des liens sociaux Principes Privilégier lautodétermination Organiser un réseau Intervenir précocement Favoriser laccès aux institutions intermédiaires Besoin de temps: Guérison, stabilisation, équilibre

23 RECONSTRUCTION des liens sociaux Ergothérapie Le cœur de lergothérapie est lOCCUPATION, le patient : - organise sa vie - satisfait ses besoins - contribue à produire son identité - reprend confiance en lui - A lUHMP, - vivre des occupations - préparer le patient aux situations difficiles par des mises en situation accompagnées - créer des ancrages

24 TRAVAIL VALEUR - Insertion - Sens à sa vie - Sécurité financière - Progression - Relations sociales PENIBILITE - Usure – Stress - Manque de reconnaissance - Burnout - Chômage Avec la crise économique, le travail devient un facteur dexclusion pour ceux qui en sont privés!

25 TRAVAIL et OCCUPATION Observations Capacité à respecter un cadre Rapport à lactivité : passif/actif, organisé/dispersé, motivé/détaché,… Capacités physiques et cognitives Capacités dadaptation, flexibilité, vulnérabilité au stress Prise en compte des conseils Décalage entre la pensée et la réalité Renvoi de la responsabilité de léchec sur une cause externe Effets secondaires des médicaments Aptitudes sociales Etc.

26 TRAVAIL et OCCUPATION Orientations Maintien de lemploi Connaissances des exigences et contraintes de lactivité professionnelle actuelle - Physiques - Cognitives- Psychologiques et sociales Informations COSP - Internet - Invalidité/chômage – travaux doccupation Encouragement à la formation, mesures dintervention précoces de lAI Création de documents personnels pour rechercher un emploi Participation à des mini-stages HJU

27 ACCEPTER ce qui est « Accepter ce qui est, être en contact avec la réalité plutôt quavec lillusion » Rosette POLETTI « Ne pas essayer dêtre ce quon ne peut pas être, cest usant! »

28 Maîtrise de la LANGUE Pour des patients allophones Encouragement à apprendre et se perfectionner en français oral et écrit - à lUHMP: conversation avec le personnel et les patients – exercices écrits – lecture – internet - émissions TV – radio - au moment de la sortie: sinscrire à un cours de français pour étranger

29 LIEU DE VIE Sapproprier son lieu de vie - un abri pour notre être intime, un lieu de protection et de sécurité - un espace habité, peuplé de ceux qui partagent notre vie, un lieu ouvert aux autres Comment est investi le lieu de vie?

30 LIEU DE VIE Où est la difficulté? - se sentir bien chez soi - assurer les tâches domestiques - vivre seul - supporter le voisinage Avoir une emprise sur les tâches domestiques peut calmer langoisse. Personnaliser son lieu de vie peut aider à affirmer son identité.

31 LIEU DE VIE Accompagnement du patient à domicile - Passer un moment - Améliorer son installation - Faire des courses et préparer un repas - Nettoyer et ranger A lUHMP - Fabriquer un objet utile ou décoratif - Préparer une listes de menus et recettes

32 Activités sociales et culturelles OBJECTIFS - choisir des activités de plaisir - investir de nouvelles relations - maintenir et élargir ses centres dintérêt - lutter contre la phobie sociale PROPOSITIONS PROPOSITIONS Activités dans des lieux publics: Bibliothèque – UP- CCRD - Sports– Musée – Cinéma – Associations, etc. Activités dans des lieux protégés: Association de patients – Caritas - CAFF – Ateliers de Pro Infirmis

33 « Ce qui est important chez un être humain. Cest ce qui le fait vibrer, ce qui lintéresse, ce qui lémeut. Cest ce qui ne se voit pas, mais qui le fait vibrer et donne sens à sa vie » Françoise DOLTO

34 DIFFICULTES à la reconstruction des liens sociaux Contexte économique - pénurie demploi Patient - résistance, confrontation, non reconnaissance de ses difficultés, non-engagement, refus de laide Réseau primaire (parents, proches, amis) -manque daide et de soutien, attitude de rejet Réseau secondaire (professionnels, associations) - manque de coordination dans le suivi, exigences non-ajustées,

35 CONCLUSION La reconstruction des liens sociaux est un but et un moyen pour retrouver un état psychique stabilisé et un équilibre. MERCI pour votre ATTENTION!


Télécharger ppt "ERGOTHERAPIE Un moyen de reconstruction des liens sociaux dans les maladies mentales."

Présentations similaires


Annonces Google