La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réussir en Lecture au C2 - CPC Grenoble5 Image : doc Continuer à apprendre à lire au C3 – IEN Sarrebourg – Ac Nancy-Metz.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réussir en Lecture au C2 - CPC Grenoble5 Image : doc Continuer à apprendre à lire au C3 – IEN Sarrebourg – Ac Nancy-Metz."— Transcription de la présentation:

1 Réussir en Lecture au C2 - CPC Grenoble5 Image : doc Continuer à apprendre à lire au C3 – IEN Sarrebourg – Ac Nancy-Metz

2 1 - La lecture Rappels sur les procédures mises en jeu Quelques chiffres PLAN 2 - Organisation daides au service de la réussite en lecture Dispositifs (classe, aide personnalisée, RASED …) Entrées Compétences Outils

3 La lecture Rappels sur les procédures mises en jeu Quelques chiffres PLAN 1 ère partie

4 Extraire de linformation dun texte écrit Identifier les mots écrits R = Reconnaissance de mots Attribuer du sens, Comprendre C = Compréhension Processus spécifiques à la lecture Composantes communes à loral et à lécrit Gough & Tunmer, 1986 L = R X C Lire = L

5 Identifier les mots écrits : Le modèle de lecture à deux voies Analyse visuelle Lexique orthographique bateau Lexique phonologique / bato / PROCEDURE ANALYTIQUE. Segmentation / b / / a / / t / / o /. Conversion graphèmes-phonème s. Synthèse / bato / MOT ECRIT bateau Mémoire court terme MOT ORAL bato PROCEDURE LEXICALE MOTS APPRIS MOTS IRREGULIERS Système sémantique

6 Identifier les mots écrits : Le modèle de lecture à deux voies Analyse visuelle Lexique orthographique bateau Lexique phonologique / bato / PROCEDURE ANALYTIQUE. Segmentation / b / / a / / t / / o /. Conversion graphèmes-phonème s. Synthèse / bato / MOT ECRIT bateau Mémoire court terme MOT ORAL bato Procédure plus lente Elève décodeur MOTS NOUVEAUX NON MOTS MOTS APPRIS MOTS IRREGULIERS Système sémantique

7 Identifier les mots écrits : Le modèle de lecture à deux voies Analyse visuelle Lexique orthographique bateau Lexique phonologique / bato /. Segmentation / b / / a / / t / / o /. Conversion graphèmes-phonème s. Synthèse / bato / MOT ECRIT bateau Mémoire court terme MOT ORAL bato Procédure rapide Lecteur expert PROCEDURE LEXICALE MOTS NOUVEAUX NON MOTS MOTS APPRIS MOTS IRREGULIERS Système sémantique

8 Le lexique mental Représentation sonore Représentation orthographique Représentation sémantique Représentation grammaticale Scripts pour le vocabulaire

9 En décembre, les vitrines décorées resplendissent, et tous les petits enfants, impatients, comptent les jours. Mon ami Jules rêve de recevoir ce superbe gasprentisor vert et rouge qui bouge les oreilles et crache du feu. mot reconnu procédure lexicale mot inconnu procédure analytique Identifier les mots écrits Deux procédures Document extrait dune présentation de Marie-Line Bosse Université Pierre Mendès-France

10 Problème 1 Leuch adame élipe aise troak ilo sainksan. Lorskamelle ysseupe aisavèque soncha, lab alenssin diqueka ran teu deuk ilossin xan. Kelléleu poada melle i ? Marie-Noelle Robichon, IEN Voiron3

11 Réponse en kilogrammes ?

12 Marie-Noelle Robichon, IEN Voiron3 Le chat dAmélie pèse 3 kilos 500. Lorsque Amélie se pèse avec son chat la balance indique 42 kilos 500. Quel poids pèse Amélie ??? 39 Kilos

13 Décomposition de la lecture Répartition de la charge mentale Compréhension Identification des mots Lecteur débutant Document extrait dune présentation de Marie-Line Bosse Université Pierre Mendès-France

14 Problème 2 John a deux cent quatre vingt une billes. Il en a cinquante six de plus que Caroline. Combien de billes Caroline a-t-elle ? Marie-Noelle Robichon, IEN Voiron3

15 Réponse en nombre de billes ?

16 Décomposition de la lecture Répartition de la charge mentale Compréhension Identification des mots Lecteur expert Document extrait dune présentation de Marie-Line Bosse Université Pierre Mendès-France

17 EVOLUTION DES PROCESSUS DE TRAITEMENT DES MOTS Document extrait dune présentation de Marie-Line Bosse Université Pierre Mendès-France

18 Quest quun lecteur efficace ? Elève qui met en œuvre des compétences complexes et complémentaires : Lautomatisation des mécanismes responsables de lidentification de mots (la fluence) Le traitement du vocabulaire Le traitement grammatical des phrases (syntaxe, conjugaison, orthographe…) La compréhension = objectif de la lecture

19 Quelles compétences visées par les programmes ? Lapprentissage de la lecture passe par le décodage et lidentification des mots et par lacquisition progressive des connaissances et compétences nécessaires à la compréhension des textes. Entrainement conduit progressivement à lire de manière plus aisée et plus rapide (déchiffrage, identification de la signification) BO 19 juin 2008 CP

20 Quelles compétences visées par les programmes ? Des textes plus longs et plus variés, comportant des phases plus complexes, sont progressivement proposés aux élèves. Savoir déchiffrer et reconnaître ne suffit pas pour lire : les élèves apprennent aussi à prendre appui sur lorganisation de la phrase, ils acquièrent le vocabulaire et les connaissances nécessaire pour comprendre. BO 19 juin 2008 CE1

21 La lecture des hommes et des femmes de nationalité française de 17 ans ou plus, est évaluée selon trois critères : - l'automatisation des mécanismes responsables de l'identification des mots, soit la "fluence" de lecture - la connaissance lexicale (vocabulaire) - la compréhension. Quelques chiffres sur la lecture Evaluation de la lecture à la JAPD = journée dappel de préparation à la défense nationale

22 11,8 % de ces jeunes étaient en difficulté de lecture en raison d'un déficit sur un ou plusieurs des critères cités. Quelques chiffres sur la lecture 20,7 % de l'ensemble des jeunes avaient des difficultés avec la "fluence" de lecture, en dépit pour certains d'une bonne compréhension de l'écrit. En 2008

23 Les profils de lecteurs en 2009 (évaluations JAPD) Profil Traitements Complexes Automaticité de la lecture Connais. lexicales Garçons % Filles % Ensem ble % 5d ,672,869,6Lecteurs efficaces 5c ,49,010,279,8 5b ++- 6,57,47,0Lecteurs médiocres 5a +-- 3,02,32,69, ,42,63,0 Très faibles capacités de lecture ,31,72,55, ,01,92,0Difficultés sévères ,92,33,15,1 La combinaison des 3 dimensions de lévaluation permet de définir 8 profils. Profils de 1 à 4 : jeunes nayant pas la capacité de réaliser des traitements complexes (très faible compréhension en lecture suivie, très faible capacité à rechercher des informations). Ils sont en deçà du seuil de lecture fonctionnelle. Profils 5a, 5b, 5c, 5d : sont au-delà de ce même seuil, mais avec des compétences plus ou moins solides, ce qui peut nécessiter des efforts de compensation relativement importants. Source : ministère de la Défense-DSN, MEN-DEPP

24 Données issues de lagence nationale de lutte contre lillettrisme

25 Quelques chiffres sur la lecture Evaluation de la Fluence en lecture en CM Santé scolaire En CM, 30% des élèves ont une fluence de lecture limitée dont (15%) sont très peu "fluents" ce qui entrave leur compréhension des textes. Entrainer à la fluence en lecture dès le CP et durant tout le Cycle 3

26 L_nspecteur v_ent un jo_r, il na pas _rop de c_eveux, des lu_ettes un peu méc_antes et des gran_s _ieds a_ec des ch_ussures jau_es sur lestr_de. Monsi_ur Barou dit que Marcel_ne et moi, on _ait b_en les de_oirs et quon éco_te, mais que le voca_ulaire est pauvr_ et quon ne _eut r_pondre auxqu_stions. Lins_ecteur dit : _ous a_lons vo_r sils son_ à leur plac_ ici. Il comme_ce à _arler des c_oses à Ma_celine. On voi_ quelle conn_ît les répon_es, mais le _émon de P_ris lem_êche de rép_ndre. Marc_line comme_ce à pleure_ _rès f_rt et lin_pecteur ne peu_ plus lui _arler. Il dit : V_yons lau_re. On a env_e de pleur_r _ussi m_is le mo_ int_rdit _rie quon ne p_ut pas car…, ca_casse!... Car on est un gar_on. On comp_end la premi_re questi_n de linspect_ur et _onsieur Barou s_it bi_n quon con_aît, mais on ne parv_nait pas à répon_re… Monsie_r Barou ne _eut r_en di_e par_e que linsp_cteur est au-des_us de sa tête

27 On comprend la première question de linspecteur et Monsieur Barou Barou sait bien quon connaît, mais on ne parvenait pas à répondre. Monsieur Barou ne peut rien dire parce que linspecteur est au- dessus de sa tête. Linspecteur demande quelque chose mais cest comme si on nentendait plus. On voit seulement ses grands souliers jaunes et ses longues jambes qui commencent à écraser. Linspecteur se tourne vers Monsieur Barou et dit : une question encore, celle de la dernière chance. Les yeux de Monsieur Barou disent : Naie pas peur ! Il sait bien quon ne peut plus répondre, comme Marceline qui pleure toujours… Linspecteur avec ses grosses lunettes, cétait son métier de savoir ça. Le démon bouillonnisait ma tête, les mains tremblaient, linspecteur dit quelque chose et il ne voit pas quon ne peut plus lentendre. Avec sa grosse voix et ses souliers jaunes qui bougeaient, il me révolvérisait si tellement quon ne pouvait plus le supporter. On était trop petit pour soulever le banc et le jeter sur lui, pan, pan dans la gueule ! On est sorti du banc, on est allé vers son estrade et on a donné des coups de pied sur ses grandes jambes grises et ses souliers jaunes qui étaient comme des maillets sur ma tête

28 Organisation daides au service de la réussite des élèves en lecture Dispositifs Classe Aide personnalisée RASED Compétences travaillées Outils PLAN 2 ème partie Les enjeux et les principes Les entrées Stratégies/Démarches

29 Laide personnalisée : préambule S'articule aux différentes modalités de travail ou dispositifs visant à aider tous les élèves à réussir leurs apprentissages : Pédagogie différenciée au sein de la classe Aide des enseignants spécialisés des RASED Au sein dun PPRE Programme personnalisé de réussite éducative S'inscrit dans un dispositif global de prévention de traitement de la difficulté scolaire

30 Formes de laide Choisir la modalité la mieux adaptée aux besoins des élèves concernés, en fonction de lobjectif poursuivi, de la situation particulière du groupe, la fréquence et la durée des séances. Laide personnalisée peut prendre des formes diverses, allant de laide directe à lactivité de classe jusquaux programmes dentraînement structurés… Varier les entrées pédagogiques pour mettre lélève en situation de réussite (démarche/outils) Les enjeux et les principes

31 Un espace de travail protégé propice à la mise en confiance. Un espace de parole protégé. Le petit groupe, propice à lobservation de lélève au travail. Le petit groupe, propice au développement de lattention. Le petit groupe, un espace de réussite. Les enjeux et les principes Travail en petits groupes

32 les activités Le premier support de travail de lélève est le dialogue personnel entre ladulte et lenfant, moyen de létayage et de lexplicitation des stratégies. Ladulte peut en effet facilement expliquer et faire expliquer comment et pourquoi faire le travail scolaire demandé. Les enjeux et les principes Supports de travail

33 Les enjeux et les principes

34 en bref Varier les entrées pédagogiques pour mettre lélève en situation de réussite (démarche/outils) Varier lorganisation (temps de prise en charge) Aider lélève à restaurer son image (estime de soi) Favoriser la verbalisation et la réflexion sur les stratégies utilisées Amener lélève à comprendre ses erreurs Amener lenseignant à analyser les erreurs des élèves Définir des critères de réussite pour chaque tâche (compris et connus par les élèves) Les enjeux et les principes

35 Les entrées Stratégies/Démarches 7 familles daides fondées sur une analyse des difficultés les plus fréquentes (Roland Goigoux) Compétences/Obstacles Tableau de synthèse p35-36

36 Exercer Ritualiser Entraîner Donner un temps supplémentaire pour systématiser (travail intensif), automatiser des procédures. Expliquer plus lentement Permettre à lélève de sentraîner, "faire des gammes" … Donner des exercices supplémentaires pour entraîner Pendant et fin dapprentissage

37 Réviser Synthétiser Préparer une évaluation commune Expliquer les attendus Aider à dégager lessentiel dune leçon Guider pour réviser Synthétiser, faire le point, revenir sur ce quon a fait, (aider lélève à établir une clarté cognitive en explicitant) Faire reformuler ce qui a été fait dans la journée Fin dapprentissage

38 Soutenir Accompagner Observer / Etayer Accompagner/Observer l'élève sur des tâches ordinaires Comprendre les obstacles Reprendre avec guidage Que dois-je faire ? Etayer leur réalisation Faire verbaliser les opérations intellectuelles les différentes stratégies Verbaliser objectifs, contenus, procédures Faire verbaliser ce que l'on est en train d'apprendre, ce que l'on sait déjà Pendant lapprentissage

39 Préparer Anticiper Travailler lanticipation différenciation en amont Réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective Réduire la part dinconnu Permettre de diminuer le déficit attentionnel et le déficit de compréhension Avant lapprentissage

40 Revenir en arrière Combler les lacunes, reprendre les bases (les cibles prioritaires), revenir en arrière Cibler les priorités à traiter Trouver les difficultés décisives Pendant ou après les apprentissages

41 Compenser Enseigner des compétences requises mais non enseignées Travailler/Verbaliser procédures et stratégies transversales ou spécifiques Pendant les apprentissages

42 Faire autrement Enseigner la même chose, autrement ou le faire faire par quelquun dautre Changement de support manipulations, faire le lien avec la leçon Détours pédagogiques appui sur les compétences propres de lélève Utilisation dautres entrées TUIC, jeu…

43 Les outils Classe et Aide personnalisée

44 Exercer Lecture Décodage Fluence Outils pour entraîner la Conscience phonologique Phono GS – Hatier PhonoMi Lecteur – Ed. de la Cigale Outils pour entraîner la Fluence en lecture Fluence CP-CE1 – Ed. de la Cigale Groupes de besoin

45 Phono GS/début CP R.Goigoux - Hatier

46 Syllabes GS/début CP Phono MI GS - CP (lecteur) M.Zorman - Ed. de la Cigale

47 Phonèmes CP

48 Fluence M.Zorman – M. Pourchet - Ed. de la Cigale 1 2 3

49 Exercer Lecture Décodage Fluence Rituels collectifs : fiches D3 D4 Lire au CP p 39/40 Jeux phonologiques (pigeon vole, chasse à lintrus, mots tordus) Lectures flash et dictées (sons/syllabes/mots) Copies de mots Multiplier les jeux avec les mots (familles, lotos, cartes …) Mots voie indirecte (phonologie/décodage/encodage) Mots voie directe (mots outils) Collectif

50 Exercer Lecture Décodage Fluence Exercices de systématisation supplémentaires ARTHUR - Bien lire à l'école Brigitte Chevalier – Nathan/Retz Lecture orale compréhension écrite Vol V-JP Lefort – Ed Buissonnières 140 jeux pour lire vite – Yak Rivais - Retz Collectif

51 Exercer Faire autrement Lecture Décodage Fluence Jeux de lecture site de Grenoble 5 Loto f/V série 1 Loto f/V série 2 Fichiers Pemf Autonomie / Groupe dirigé

52 Exercer Faire autrement Lecture Décodage Fluence Logico Nathan Autonomie Groupe dirigé

53

54 Exercer Faire autrement Lecture Décodage Fluence Veritech Sed Autonomie Groupe dirigé

55

56

57

58

59

60 Exercer Lecture Compréhension Compréhension CE1 Je lis, je comprends Groupe départemental 36 Ecouter pour apprendre C2 Retz Collectif

61 Exercer Lecture Compréhension Lecture compréhension autour dalbums série Lire, cest partir ! Biblio CE - Ed. de la Cigale Collectif

62 Exercer Lecture Compréhension Suggestions de travail : fiches C1 Lire au CP p 47 Collectif

63 Exercer Lecture Compréhension Compréhension CP/CE1 M.Bianco - Ed. de la Cigale DVD apprendre à lire Le pique-nique Groupes de besoin

64 Guillaume a très soif. Il ouvre une bouteille de jus de fruit. Il remplit son verre et le boit. Guillaume a très soif. Il ouvre une bouteille de jus de fruit puis il remplit son verre avant de le boire. Guillaume a très soif. Il ouvre une bouteille de jus de fruit puis il boit après avoir rempli son verre. Avant de boire, Guillaume remplit son verre après avoir ouvert une bouteille de jus de fruit. ABC Connecteurs CP. Le jus de fruit- Niv1

65 Dès quelle aura fini de glisser, Léa remontera à léchelle avant de sinstaller pour une nouvelle glissade. Léa glisse très vite, puis elle sinstallera pour une nouvelle glissade dès quelle aura grimpé à léchelle du toboggan. Connecteurs CE1. Le toboggan

66 Exercer Faire autrement Lecture compréhension Jeu de loie pour apprendre à faire des hypothèses à partir dindices lus et à partir de ce quon sait. Jeu du banquier Instit90 -

67 Exercer Faire autrement Lecture décodage/compréhension Je lis avec Léon application en ligne d'aide à l'apprentissage de la lecture (CP / aide en CE1) Ateliers de lecture Cndp

68 Le dictionnaire numérique des écoliers

69 Références pour ce diaporama Laboratoire Cogni-Sciences – Laboratoire des Sciences de lÉducation – Université Pierre Mendès France – Grenoble Phono GS – Hatier PhonoMi Lecteur – Les Éditions de La Cigale Fluence CPCE1 – Les Éditions de La Cigale 140 jeux pour lire vite – Yak Rivais – Retz ARTHUR et Bien lire à l'école – Brigitte Chevalier – Nathan Lecture orale et compréhension écrite (Volume V) – Les Editions Buissonnières Ecouter pour apprendre C2 – Retz Biblio CE – Les Éditions de La Cigale Compréhension CP/CE1 – Les Éditions de La Cigale Lire au CP – Eduscol Je lis, je comprends pedagogie_groupes_departementaux/comprehension pedagogie_groupes_departementaux/comprehension Je lis avec Léon / Le dictionnaire des écoliers - Eduscol Ateliers de lecture – Cndp ClicLire : Instit90 - Les scripts, un outil pour développer le lexique au C2 Merci pour votre écoute !


Télécharger ppt "Réussir en Lecture au C2 - CPC Grenoble5 Image : doc Continuer à apprendre à lire au C3 – IEN Sarrebourg – Ac Nancy-Metz."

Présentations similaires


Annonces Google