La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bien entendu, les animaux de cette série de diaporamas ne sont pas exclusifs à l Asie. Simplement, on peut les y rencontrer. Mais, et notamment ceux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bien entendu, les animaux de cette série de diaporamas ne sont pas exclusifs à l Asie. Simplement, on peut les y rencontrer. Mais, et notamment ceux."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Bien entendu, les animaux de cette série de diaporamas ne sont pas exclusifs à l Asie. Simplement, on peut les y rencontrer. Mais, et notamment ceux de ce premier diaporama, on peut les retrouver dans toutes les zones arctiques ou froides du globe...

4

5 Le renard polaire vit dans les régions arctiques d Europe, d Asie et d Amérique. Plus petit que le renard commun, il mesure environ un mètre, queue comprise, et pèse 5 à 6 kgs. Son épaisse fourrure est gris-bleu en été et blanche en hiver. Seul son caractère très prolifique lui a permis de survivre à la chasse active dont il est victime à cause de sa fourrure très recherchée. En juin, les femelles mettent au monde une douzaine de petits quelles élèvent avec amour. L été, il mange des oiseaux et de petits mammifères comme les campagnols et les lemmings; en hiver, il mange les restes de repas des ours blancs, les cadavres de rennes morts d épuisement et les lagopèdes. Il semble qu ils se déplacent en bandes et se comportent comme les oiseaux migrateurs, quand il devient trop difficile de se procurer de la nourriture dans un territoire délimité. Cet animal rusé se faufile parfois à l intérieur des maisons pour voler, nullement effrayé par la présence de l homme pourtant son plus mortel ennemi. Certains renards gardent toute l année leur fourrure bleutée. Ces renards bleus ou isatis constituent une variété du renard polaire. Pour leur fourrure très prisée, ils font l objet d un élevage intensif, localisé particulièrement en Alaska.

6

7 Le lemming variable, comme tous les lemmings, voit sa population varier de façon cyclique sur une période de 4 ans. Le lemming à une longévité de un an. La femelle peut mettre bas 1 à 3 fois par an avec une gestation de trois semaines. Chaque portée compte 2 à 7 petits pesant 4 à 5 g. Ils quittent le nid dès l'âge de 3 semaines. Il a notamment comme prédateur la chouette harfang qui se nourrit de 4000 lemmings par saison ! Mais comme on vient de le voir, le renard polaire ne les dédaigne pas non plus !

8

9 Les populations des régions arctiques dAsie et dEurope doivent beaucoup à ce docile ruminant apparenté aux cerfs, le renne, habitant-type de ces régions froides et désolées. Le renne, 1m 70 sans la queue, 150kgs) procure en effet de la viande, d excellentes peaux, de la viande, et même de la laine. De plus, les spécimens domestiques, grâce à leur grande résistance et leur frugalité naturelle sont capables de tirer des traîneaux et de traîner de lourdes charges sur de longs parcours, moyennant une nourriture peu abondante. En Sibérie, Norvège, Finlande, des troupeaux très nombreux vivent à létat semi- sauvage, se déplaçant des hauts pâturages d été vers la plaine à l approche de la mauvaise saison, se nourrissant de plantes aromatiques alpines et de lichens. Ce cervidé, qui n a pas l élégance des véritables cerfs, présente, chez les deux sexes, des grands bois souvent asymétriques, très ramifiés; Ses pattes sont munies de sabots très larges à la base, lui assurant une grande surface dappui ce qui s avère très utile pour la marche sur ces sols souvent couverts de neige ou de boue. Au Canada, on rencontre une sous-espèce de renne, le caribou, qui présente les mêmes caractéristiques physiques et les mêmes mœurs que son parent d Eurasie.

10

11 En entendant parler d antilopes, on se représente souvent des animaux élégants et racés, à la silhouette harmonieuse. Ce n est guère le cas de l antilope saïga des steppes de l Asie centrale. Lantilope saïga est plutôt laide à cause de son corps aux proportions bizarres (80 cm au garrot, 1m30 de long, queue comprise, 50 kgs) et de sa courte trompe terminée par deux grandes narines au-delà de la lèvre supérieure. Ce disgracieux animal vit en troupeaux, dans des lieux complètement désolés, se nourrissant de la maigre pâture quil peut trouver et buvant dans des flaques d eau saumâtre pour satisfaire son besoin de sel. Craintive, sans défense, la saïga na d autre ressource en face du danger que la fuite ; étant donné sa grande résistance physique, elle parvient à décourager ses poursuivants les plus acharnés, les loups. Les troupeaux dirigés par de vieux mâles se déplacent entre le nord et le sud, selon les saisons. Les belles cornes annelées caractérisent le mâle et ne se retrouvent pas chez la femelle.

12

13 Il existe dans le monde deux espèces de chameaux présentant de nombreux points communs et dont le croisement peut donner de bons résultats : le chameau proprement dit, ou chameau de Bactriane, typiquement asiatique, et le dromadaire africain. Le chameau possède 2 bosses (le dromadaire n en a quune) et son poil est plus épais en certains endroits du corps. Le chameau proprement dit (2m de haut, 3 m de long sans la queue, 550kgs) est capable de supporter le climat froid des steppes de l Asie centrale où il vit et où il est couramment utilisé comme bête de somme. Gourmand de sel, le chameau se nourrit d herbes sèches et salées, et boit dans les flaques d eau saumâtre. Ses bosses constituent une réserve de graisse. Comme le dromadaire, il possède un estomac à trois poches, alors que les autres ruminants ont un estomac à quatre poches. Dans la panse se trouvent des cavités appelées cellules aquifères, où l eau est emmagasinée.

14

15 A la fin du siècle dernier, un officier russe signala le premier la présence d un cheval sauvage dans les steppes de l Asie centrale, sur les pentes du mont Altaï en Mongolie. De nos jours, cest le seul cheval véritablement sauvage. Les autres chevaux vivant en liberté dans le monde sont en effet des animaux domestiques retournés à l état sauvage. Pas très beau, assez petit (2m50 de long, 250 kgs) il ressemble plus à un mulet qu à un pur-sang ! Il vit en petits troupeaux que dirige un mâle, et il est très difficile à apprivoiser. Il descend directement des chevaux qui peuplaient en grand nombre l Asie comme le démontrent certaines peintures rupestres datant de la préhistoire; Aujourd hui en voie d extinction, cette espèce animale est en outre défavorisée par des conditions de vie difficiles; Mais des lois très strictes protègent maintenant les chevaux sauvages en Russie, ou l Académie des Sciences a créé une réserve spéciale pour protéger l espèce.

16

17 Félins souples et élancés, les léopards (ou panthères, puisquil sagit du même animal) sont parmi les animaux les plus agiles, les plus rapides et les plus rusés. La panthère des neiges, espèce très rare, possède une épaisse fourrure blanchâtre tachée de gris foncé, qui la préserve des grands froids. Elle vit dans les montagnes du centre de l Asie, entre et mètres d altitude, au milieu de paysages rocheux. Ce fauve mesure 2 m 20 de long, queue comprise, et pèse 35 kgs. Pour satisfaire son vorace appétit, il passe la plus grande partie de son temps à chercher des proies, plutôt rares étant donné le milieu où il vit ! Patiente et rusée quand elle est à l affût, la panthère s abat telle la foudre sur ses victimes qui lui échappent rarement ; Les petits - deux ou trois par portée - apprennent vite l art de la chasse en suivant leur mère. La fourrure de la panthère des neiges compte parmi les plus recherchées pour sa beauté. Hélas pour ce bel animal !!!

18

19 Découvert au siècle dernier seulement, le panda géant vit dans les régions montagneuses de la Chine et du haut plateau tibétain. Il se nourrit essentiellement des pousses q il trouve dans les forêts de bambous, mais c est un animal carnivore qui mange aussi de petits mammifères. Le panda géant mesure entre 1m20 et 1m50, et pèse environ 100 kgs. Gracieux et sympathique, il est devenu le symbole de la nature perturbée par l homme : le Fonds Mondial pour la protection de la Nature l a choisi comme symbole. Très rares, ils sont convoités par les jardins zoologiques du monde entier. Leur exportation étant maintenant interdite, on ne peut les admirer que dans quelques grandes villes, notamment Londres, Chicago, Moscou, Paris. On sait encore peu de choses sur leur manière de vivre. Au printemps, les femelles donnent le jour à un ou deux petits qu elles élèvent avec beaucoup de dévouement, leur enseignant tout ce qui peut être utile à leur survie. Bien qu il lui ressemble comme un frère, le panda n est pas un ours. Contrairement à ce dernier, il possède une démarche semi- plantigrade. Il ne faut pas le confondre avec le petit panda ou panda roux, de très petite taille, qui vit dans les forêts himalayennes.

20

21 Dans les montagnes de l Asie centrale, surtout sur les hauts plateaux tibétains, vit un bovin de grande taille (2m de hauteur au garrot, 700kgs) : le yack. Son long pelage soyeux est noir, tacheté de blanc sur le museau. Très peu exigeant, ce bœuf sauvage réussit à subsister sur ces terres de haute altitude où la rigueur des températures et la rareté du fourrage ne permettent de vivre quà un petit nombre d espèces. Ennemis pendant la période des amours, au mois de septembre, les mâles sont très unis le reste du temps, surtout lorsquil faut protéger femelles et petits contre les tempêtes de neige: ils forment une barrière circulaire avec leurs corps. Ce gros ruminant, facile à domestiquer, constitue l une des rares ressources des populations locales en leur fournissant du lait et de la viande. Comme tous les ruminants, le yack ne mastique pas immédiatement lherbe quil broute lorsquil est dans les prés : il l avale directement et l emmagasine dans sa panse ou rumen. La mastication a lieu quand lanimal se repose. L herbe passe alors du rumen au bonnet ou réseau où se forment des bouchées qui reviennent dans la bouche pour être ruminées, c est-à-dire mastiquées avec des mouvements latéraux de la mandibule. La nourriture est enfin envoyée dans lomasum puis dans l abdomen ou se fait la digestion proprement dite.

22

23 Le markhor est une chèvre sauvage de grande taille (1 m 15 de hauteur au garrot, 1 m 50 de long, 100 kgs) Cet animal habite les régions montagneuses de lAfghanistan, du Béloutchistan et du Cachemire. Les cornes du mâle sont spiralées de manière très caractéristiques. Elles peuvent atteindre 90 cm de long ! Leur aspect a peut-être inspiré aux populations locales la légende selon laquelle le markhor (mot signifiant « mangeur de serpents) dévore les reptiles. Les markhors vivent en troupeaux, dirigés par un mâle ; souvent, ils quittent les roches escarpées pour descendre dans la vallée à la recherche des pâturages : là, ces ruminants trouvent de l herbe à brouter.

24

25 Le harfang des neiges est un grand rapace diurne qui habite toutes les régions arctiques du monde Son cycle de vie est étroitement dépendant de l abondance des lemmings, qui sont un des principaux éléments de son alimentation. Pendant les années où la nourriture est abondante, le harfang des neiges se reproduit. Par contre, dans les années de jeûne, il n y a pas de ponte,et les oiseaux émigrent vers le sud. Ce cycle se produit tous les 4 ou 5 ans. Ce superbe et majestueux hibou dépourvu daigrettes possède un plumage très caractéristique, blanc plus ou moins marqué de rayures et de points bruns, qui le rend facile à distinguer des autres oiseaux. Les femelles sont plus foncées que les mâles, et les jeunes encore davantage. Chez les 2 sexes, le plumage blanchit avec lâge, le mâle pouvant devenir d un blanc immaculé. Comme tous les hiboux, il possède une grosse tête arrondie, un visage aplati avec de grands yeux situés dans des disques appelés faciaux, un court bec fortement crochu et des doigts armés de griffes pointues et crochues. Ses yeux jaunes sont très grands, disposés vers l avant et fixes, ce qui explique que le harfang doit tourner la tête si fréquemment.

26 Texte et illustrations tirés en grande partie d un livre des éditions des Deux coqs d Or « Animaux d Asie » Musique : Asie - Nature Voice Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Bien entendu, les animaux de cette série de diaporamas ne sont pas exclusifs à l Asie. Simplement, on peut les y rencontrer. Mais, et notamment ceux."

Présentations similaires


Annonces Google