La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Coqueluche de ladulte compliquée dasthme aigu grave. A propos dun cas. Revue de la littérature et discussion. Monsieur Picard Nicolas. Thèse en médecine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Coqueluche de ladulte compliquée dasthme aigu grave. A propos dun cas. Revue de la littérature et discussion. Monsieur Picard Nicolas. Thèse en médecine."— Transcription de la présentation:

1 Coqueluche de ladulte compliquée dasthme aigu grave. A propos dun cas. Revue de la littérature et discussion. Monsieur Picard Nicolas. Thèse en médecine soutenue le 02 avril 2004.

2 Cas Clinique: Femme née en enfants en bas âge Asthmatique connue ( bêta-2-mimétiques à la demande) Episode de « bronchite » traînante depuis 15 jours (C2G) Prise en charge par le SMUR Séjour dun mois en réanimation Puis un mois en rééducation fonctionnelle Statut vaccinal Contage/contamination Terrain Problème diagnostique Moyens/thérapeutique Gravité Complication

3 Question : relation entre coqueluche et asthme ? enjeux individuel Dépistage « Réseau de surveillance » Programme de vaccination Santé publique diagnostique thérapeutique

4 enjeux Question : relation entre coqueluche et asthme ? individuel diagnostique

5 Définitions: De lasthme: « Lasthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes au cours de laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, en particulier les mastocytes, les éosinophiles et les lymphocytes T. Chez les sujets prédisposés, Cette inflammation provoque des épisodes récidivants de sifflements, de Dyspnée, plus particulièrement au cours de la nuit et au petit matin. Ces symptômes sont habituellement associés à une obstruction bronchique Diffuse, de degré variable et réversible. Cette inflammation provoque également Une augmentation de la réactivité bronchique à des stimuli variés. » Établie par un appel dexpert en 1991.

6 Définition: clinique de la coqueluche: - Cas probable: toux dune durée supérieure à 14 jours, sans cause identifiée Par un professionnel de santé, associée à lune des caractéristiques suivantes: Quintes, chant du coq, suivis de vomissements. OMS et CDC, Octobre « La coqueluche doit être évoquée, en France, chez tout adulte souffrant Dune toux inexpliquée de plus de 21 jours, quels que soient son âge et son Statut vaccinal, dans lattente détudes reposant sur des critères microbiologiques plus stricts. » C. Mayaud et al 2001 [22].

7 Définition: Biologique de la coqueluche: - Direct : culture PCR immunofluorescence - Indirect : dosage immuno-enzymatique (ELISA) immunoempreinte (Western blot) agglutination Sensibilité réduite Coût / délicate Standardisation / coût Spécificité et sensibilité réduites standardisation Spécificité et sensibilité réduites

8 enjeux Question : relation entre coq et ast ? individuel diagnostique thérapeutique

9 Traitement de lasthme services durgences en France (urgentistes, pneumologues) - Caractéristiques et prise en charge en fonction de la gravité - Avril 1997 à mars 1998, 4087 cas: Asthme aigu grave 26% ( DEP inf 30%) Exacerbation sévère 49% ( DEP 30 à 50%) Exacerbation légère à modérée 26% (DEP sup 50%) Enquête ASUR Répartition par gravité

10 Résultats de létude ASUR Traitement - Corticoïdes systématiques: 60% - bêta-2-agonistes associés à des anticholinergiques: 49% indépendamment de la gravité Hospitalisation - Globale 54% - 77% des patients avec un asthme aigu grave - 56% des patients avec une exacerbation sévère - 29% des patients avec une exacerbation légère à modérée

11 vaccin Curatif Traitement de la coqueluche Buts: - diminution de la contagiosité (retour en collectivité à J5 au lieu de 3 semaines); - amélioration de la symptomatologie clinique (si prescrits à la phase catarrhale ou au début des quintes).

12 Traitement de la coqueluche Curatif Antibiotiques (concentration suffisante dans les sécrétions respiratoires et les cellules) Macrolides (résistance) Quinolones

13 Traitement de la coqueluche Prophylactique Vaccins Acellulaires: Efficacité de 96%. Effets secondaires: idem avec une fréquence moindre. Meilleurs tolérance clinique. Cellulaires: Efficacité de 98%. Effets secondaires: fièvre, rougeur, induration, douleur, crise convulsive

14 enjeux Question : relation entre coqueluche et asthme ? individuel Dépistage « Réseau de surveillance » Santé publique diagnostique thérapeutique

15 Épidémiologie de lasthme Monde: - Incidence: 100 à 150 millions de personnes soit 3 à 4% de la population. - Mortalité: 180 millions par an. Europe: 2 fois plus de patients asthmatiques en 10 ans. France: - 9% de la population (dont 2 à 4% cas dasthme aigu grave) à 15% sont des adolescents ou des adultes jeunes. - Mortalité: 2000 par an.

16 Épidémiologie de la coqueluche Dans le monde: Il nexiste aucune donnée fiable, selon les sources de lOMS. Estimation: 34 millions de cas dont 296 à décès par an. En France: Environ adultes par an, selon Gilberg S, et all (Rev Prat Med Gen 2002;16(594): ).

17 Question : relation entre coqueluche et asthme ? enjeux individuel Dépistage « Réseau de surveillance » Programme de vaccination Santé publique diagnostique thérapeutique

18 Programme de vaccination - Pays à forte couverture vaccinale: - Pays à faible couverture vaccinale: Développer le rappel vaccinal des adolescents et adultes jeunes, Développer une politique globale, efficace de vaccination, Développer des outils de surveillance efficace de lévolution de la coqueluche. Développer des moyens simples, rapides et simples de surveillance de la coqueluche.

19 conclusion Se donner les moyens Asthme fréquent Quand on cherche on trouve Essentiellement toux chronique Et pourquoi pas faire pareil si cas grave


Télécharger ppt "Coqueluche de ladulte compliquée dasthme aigu grave. A propos dun cas. Revue de la littérature et discussion. Monsieur Picard Nicolas. Thèse en médecine."

Présentations similaires


Annonces Google