La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES SUPPLÉMENTS ET LA NUTRITION. UTILISATION DE SUPPLÉMENTS Marché de plusieurs MM $ 40 % des Américains Religion plus que science Sportifs québécois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES SUPPLÉMENTS ET LA NUTRITION. UTILISATION DE SUPPLÉMENTS Marché de plusieurs MM $ 40 % des Américains Religion plus que science Sportifs québécois."— Transcription de la présentation:

1 LES SUPPLÉMENTS ET LA NUTRITION

2 UTILISATION DE SUPPLÉMENTS Marché de plusieurs MM $ 40 % des Américains Religion plus que science Sportifs québécois 26,45 % suppléments vitamines 11,45 % créatine

3 TYPES DE PRODUITS Suppléments (poudre, comprimés) Produits à base dherbes Produits homéopathiques

4 EFFETS RECHERCHÉS Effets ergogéniques anticipés de la tolérance à leffort de la force musculaire du volume des muscles Stimulant (Booster) Compensation pour carence liée à : une mauvaise nutrition une dépense énergétique élevée

5 PROBLÉMATIQUE Dietary Supplement Health Education Act (DSHEA, USA, 1994) « permet aux fabricants de suppléments nutritifs de formuler des allégations sur leffet des produits… valides ou non… »

6 NUTRITION Besoins de base (GAC) Sportif : ajuster les portions Alimentation riche en glucides Hydratation adéquate (avant-pendant-après) Maintenir un poids corporel souhaitable

7 GUIDE ALIMENTAIRE CANADIEN Produits céréaliers Fruits et légumes Produits laitiers Viandes et substituts Produits céréaliers Fruits et légumes Produits laitiers Viandes et substituts

8 GUIDE DU SPORTIF Produits céréaliers Fruits et légumes Produits céréaliers Fruits et légumes Produits laitiers Viandes et substituts Produits laitiers Viandes et substituts

9 PROTÉINES ET ACIDES AMINÉS Rôle Besoins légèrement augmentés chez lathlète Risques dun surplus

10 VITAMINES ET MINÉRAUX Suppléments inutiles si alimentation adéquate Conditions particulières Risques si surutilisation

11 VITAMINES ET MINÉRAUX Aide à : Synthèse de lhémoglobine (fer) Maintien de la santé des os (calcium) Fonction immunitaire Différentes fonctions métaboliques… (RÔLE DES MICRO-NUTRIMENTS)

12 VITAMINES ET MINÉRAUX Restriction des apports en énergie (pratiques damaigrissement) Élimination dun ou de plusieurs groupes daliments RISQUE DUNE CARENCE

13 CALCIUM ET VITAMINE D Surtout dans la croissance (masse osseuse) 3 à 4 portions de produits laitiers

14 FER 1. Besoins accrus durant ladolescence Gain en masse musculaire Gain en volume sanguin Menstruations (filles) 2. Entraînement régulier Augmente les pertes de fer 3. Viandes rouges Meilleures sources 1. Besoins accrus durant ladolescence Gain en masse musculaire Gain en volume sanguin Menstruations (filles) 2. Entraînement régulier Augmente les pertes de fer 3. Viandes rouges Meilleures sources

15 FER/CARENCE PROLONGÉE Limite la croissance maximale prévue Fatigue Diminue lattention Affecte la performance intellectuelle Céphalée, étourdissements Affecte le système immunitaire (infections) Anémie

16 HYDRATATION Simple et bénéfique Facilite la performance Activité < 1 heure : eau Activité > 1 heure : boisson sportive

17 BOISSONS SPORTIVES Apport hydrique Électrolytes Glucides Vitamines et minéraux Formules nutritives

18 CRÉATINE Supplément alimentaire : protéines – acides aminés Apport exogène : viande, poisson Apport endogène : synthèse au foie principalement

19 RAISONS DUTILISATION Performance Apparence Les deux Créatine (n=487) Créatine (n=487) 50,1 % 16,6 % 33,3 %

20 MÉCANISME DACTION (créatine) Créatine : rôle important dans la production dénergie via lATP dans le muscle squelettique Phosphocréatine facilite le transport dATP pour la production dénergie anaérobique

21 MÉCANISME DACTION (supplémentation en créatine) Concentration de créatine musculaire Production dATP durant les exercices anaérobiques Resynthèse de créatine

22 RÉSULTAT (supplémentation en créatine) Contenu en créatine musculaire ( 20 %) Masse corporelle due à la rétention deau Excès de créatine excrété dans lurine Créatine dans le muscle par lingestion de glucides

23 BÉNÉFICES (supplémentation en créatine) Bénéfices possibles de la performance dans activités explosives Bénéfices non démontrés dans les activités de nature aérobique Bénéfices inconnus à long terme

24 CRÉATINE / BÉNÉFICES EN ASSOCIATION AVEC LENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION Accélère les adaptations physiologiques Masse corporelle Force et puissance maximales Charge de travail Masse musculaire

25 RISQUES POUR LA SANTÉ (créatine) Risques à long terme inconnus Effets connus Douleurs musculaires et articulaires Crampes abdominales Déséquilibre métabolique – thermorégulation Problèmes rénaux Blessures tendineuses

26 MISE EN GARDE (créatine) Déconseillé aux jeunes de moins de 18 ans Pureté des produits

27 CONCLUSION/SUPPLÉMENTS Bénéfices réels vs risques Surplus = problèmes Allégations : valides ou non Présence de substances interdites

28 CONCLUSION/NUTRITION Alimentation adéquate indispensable (www.coach.ca) Produits coûteux vs saine alimentation Hydratation adéquate : facile et indispensable

29 5 QUESTIONS DE BASE Connaissez-vous tous les ingrédients du produit? Êtes-vous certain que le produit est sécuritaire? Vous êtes-vous informé auprès dun professionnel qualifié? Est-ce que le produit contient des substances interdites ou à usage restreint? Votre plan dentraînement est-il optimal en matière de préparation mentale et physique, de nutrition et de récupération?


Télécharger ppt "LES SUPPLÉMENTS ET LA NUTRITION. UTILISATION DE SUPPLÉMENTS Marché de plusieurs MM $ 40 % des Américains Religion plus que science Sportifs québécois."

Présentations similaires


Annonces Google