La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Le déconditionnement à leffort aérobie » 3 ème PARTIE cours d 1 heure Version C-021213 Auteurs Carole PUCCINI et Roland SULTANA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Le déconditionnement à leffort aérobie » 3 ème PARTIE cours d 1 heure Version C-021213 Auteurs Carole PUCCINI et Roland SULTANA."— Transcription de la présentation:

1 « Le déconditionnement à leffort aérobie » 3 ème PARTIE cours d 1 heure Version C Auteurs Carole PUCCINI et Roland SULTANA

2 Modalités de réalisation de la rééducation à l'effort et par l'effort, - Le conseil médical simple, avec orientations des activités physiques et quotidiennes, selon les aptitudes et l'indication. - Le conseil médical simple, avec orientations des activités physiques et quotidiennes, selon les aptitudes et l'indication. - La réalisation dans une structure médicalisée de réadaptation. - La réalisation dans une structure médicalisée de réadaptation. - La rééducation dans un cabinet de kinésithérapie avec un programme précis à lexception des cardiaques. - La rééducation dans un cabinet de kinésithérapie avec un programme précis à lexception des cardiaques. Le nombre de séances est lié à l'indication et aux facteurs individuels : 15 à 20 séances dirigées sont habituellement souhaitables. Le nombre de séances est lié à l'indication et aux facteurs individuels : 15 à 20 séances dirigées sont habituellement souhaitables. ll est conseillé de répéter ces séances, par courtes séries et pendant longtemps car les progrès sont étalés sur plusieurs années et cela permet de les maintenir. ll est conseillé de répéter ces séances, par courtes séries et pendant longtemps car les progrès sont étalés sur plusieurs années et cela permet de les maintenir.

3 Pour les lombalgiques les dorsalgiques et les cervicalgiques cest également une priorité

4 Il y a moins de récidives après une hernie discale opérée lorsque le patient reprend un sport dans lequel il était performant, même sil ne sagit pas dun sport classiquement conseillé Il y a moins de récidives après une hernie discale opérée lorsque le patient reprend un sport dans lequel il était performant, même sil ne sagit pas dun sport classiquement conseillé Exemple de sports peu recommandés aux lombalgiques : tennis, judo, parachutisme, etc… Exemple de sports peu recommandés aux lombalgiques : tennis, judo, parachutisme, etc… Cela ne veut pas dire que ces activités doivent être conseillées à tous les lombalgiques… Cela ne veut pas dire que ces activités doivent être conseillées à tous les lombalgiques…

5 « La plus sûre façon de tuer un Homme cest de lempêcher de travailler, cest de le payer à ne rien faire » Félix Leclerc, poète de « la Belle province »

6 Déficit dadaptation à leffort physique et situations de handicap La fatigue est une cause fréquente de consultation et de mal-être au travail. La fatigue est une cause fréquente de consultation et de mal-être au travail. Tous les fatigués ne se ressemblent pas, Tous les fatigués ne se ressemblent pas, il faut distinguer : il faut distinguer : - la fatigue physique, - la fatigue physique, - et la lassitude qui est comportementale. - et la lassitude qui est comportementale. Dans les deux cas le handicap est identique : Dans les deux cas le handicap est identique : une difficulté à faire face, en quantité ou en durée, une difficulté à faire face, en quantité ou en durée, aux besoins dune dépense énergétique accrue aux besoins dune dépense énergétique accrue dans une situation donnée. dans une situation donnée.

7 LE HANDICAP Modifications du corps Limitations fonctionnelles Obstacles dans les situations de la vie Subjectivité

8 Vieillissement au travail et handicap Le fait davoir des lésions corporelles préexistantes ( Paralysies post-poliomyélite, paraplégie, amputation des membres inférieurs, séquelles de cérébro lésions néo- natales ou IMC…) favorise le processus de désadaptation physique précoce au travail. Le fait davoir des lésions corporelles préexistantes ( Paralysies post-poliomyélite, paraplégie, amputation des membres inférieurs, séquelles de cérébro lésions néo- natales ou IMC…) favorise le processus de désadaptation physique précoce au travail. Ceci implique une surveillance particulière Ceci implique une surveillance particulière et un risque de devoir prendre la retraite plus précocement. et un risque de devoir prendre la retraite plus précocement. Il en est de même pour les personnes avec handicap mental (dorigine génétique ou traumatisés cérébraux). Il en est de même pour les personnes avec handicap mental (dorigine génétique ou traumatisés cérébraux).

9 La médecine ressemble à un pendule oscillant entre 2 positions extrêmes Autrefois on préconisait un repos prolongé et abusif Autrefois on préconisait un repos prolongé et abusif Maintenant on nie la nécessité de se reposer (négationnisme). Maintenant on nie la nécessité de se reposer (négationnisme). Ces 2 Ces 2 attitudes attitudes sont tout aussi sont tout aussi néfastes néfastes

10 Quand va-t-on enfin trouver un juste équilibre entre repos et activité ? Léquilibre entre les positions extrêmes est préconisé depuis des millénaire par la médecine orientale

11 Exemple dextrémisme concernant léquilibre entre le travail et le repos : Ignorance du déconditionnement à leffort Ignorance du déconditionnement à leffort Selon Halar et Bell, c'est à un chirurgien anglais : J. Hilton, (1882) que l'on doit la promotion du repos au lit en tant qu'approche thérapeutique de base dans le traitement des maladies humaines. Selon Halar et Bell, c'est à un chirurgien anglais : J. Hilton, (1882) que l'on doit la promotion du repos au lit en tant qu'approche thérapeutique de base dans le traitement des maladies humaines. Il faut dire que le fameux "gardez le lit" a eu du succès et a la vie dure. Il a même pris lallure dune sorte de «thérapeutique» avec la notion de convalescence, confondant, fatigabilité et adaptation à leffort, repos et réadaptation. Il faut dire que le fameux "gardez le lit" a eu du succès et a la vie dure. Il a même pris lallure dune sorte de «thérapeutique» avec la notion de convalescence, confondant, fatigabilité et adaptation à leffort, repos et réadaptation. Négationnisme du repos Le repos est uniquement un préjugé (un dogme) qui nous coûte cher sur le plan de la santé au travail

12 Exemple de freins médicaux iatrogènes Interdit de tennis. N. 43 ans, professeur de mathématiques a une passion : le tennis. Après deux pontages et un réentraînement « poussé » dans le service, il reprend son travail à un « poste » adapté (décision de la commission médicale) : télé-enseignement à domicile. Ses temps de loisir lui permettent de reprendre avec succès son sport favori et de se « classer ». N. 43 ans, professeur de mathématiques a une passion : le tennis. Après deux pontages et un réentraînement « poussé » dans le service, il reprend son travail à un « poste » adapté (décision de la commission médicale) : télé-enseignement à domicile. Ses temps de loisir lui permettent de reprendre avec succès son sport favori et de se « classer ».

13 Il existe pourtant une autre tendance qui recherche un équilibre entre repos et activité

14 Recherche dun équilibre entre repos et activité En 1947, Sir Ludwig Guttmann créait et inaugurait, à Stoke- Mandeville près de Londres, les premiers jeux olympiques pour personnes handicapées En 1947, Sir Ludwig Guttmann créait et inaugurait, à Stoke- Mandeville près de Londres, les premiers jeux olympiques pour personnes handicapées Mais on peut se désoler de la tendance de certains « sportifs » handicapés ou non à utiliser des substances dopantes ou des pratiques à risques pour pouvoir gagner à tout prix Mais on peut se désoler de la tendance de certains « sportifs » handicapés ou non à utiliser des substances dopantes ou des pratiques à risques pour pouvoir gagner à tout prix

15 Les effets bienfaisants de l'activité physique sont très largement connus dans l'histoire de notre médecine. - Hippocrate - Tissot (« la gymnastique médicale et chirurgicale, ou essai sur lutilité du mouvement ou des différents exercices du corps et du repos dans la cure des maladies », 1781) Ling (1804), - Bourneville avec Séguin (« Hygiène et traitement moral des idiots ») (1847). - Wetterwald (« Manuel pratique de kinésithérapie », 1912), - Wetterwald (« Manuel pratique de kinésithérapie », 1912), Mais les contre-indications et les limites sont souvent ignorées par les pratiquants et (encore plus grave) par les enseignants

16 On est passé dun extrême à lautre : Il y a une dizaine dannées cétait un crime de faire marcher les patients de neurologie Il y a une dizaine dannées cétait un crime de faire marcher les patients de neurologie Maintenant cest souvent du grand nimporte quoi : Maintenant cest souvent du grand nimporte quoi : - Absence de préparation du patient avant lexercice, - Absence de préparation du patient avant lexercice, - insuffisance dadaptation et de personnalisation - insuffisance dadaptation et de personnalisation des conditions de pratique des conditions de pratique Exemple : natation et exercices intensifs pour un patient présentant une sclérose en plaques dans une balnéothérapie trop chaude (risque de déclencher une poussée) 16

17 De la peur de leffort au déconditionnement social et à lexclusion La plupart des médecins redoutent de conseiller une rééducation à l'effort chez un «cardiaque» ou un «dosalgique» et sont restrictifs (obligation de précaution ?) dans leurs prescriptions et conseils, même par rapport à l'activité quotidienne. Ou bien, ils donnent des conseils d'activité trop modérée dont on sait qu'elle est inefficace pour redonner à la personne désadaptée une fonction de tolérance à l'effort compatible avec une bonne qualité de vie. Le résultat est néfaste et se solde par des arrêts de travail prolongés avec exclusion, parfois définitive du milieu du travail et par un « déconditionnement social ».

18 Inversement le négationisme de la dangerosité de certaines activités physiques ou sportives peut avoir des conséquences redoutables Exemple : Une patiente qui a décelé sa prothèse de Exemple : Une patiente qui a décelé sa prothèse de hanche en faisant de laquabike trop intensif hanche en faisant de laquabike trop intensif Il est difficile de trouver le juste équilibre Il est difficile de trouver le juste équilibre entre trop et trop peu entre trop et trop peu

19

20 Exemple de danger Arthrose fémoro-patellaire précoce (ayant nécessité des interventions chirurgicales allant jusquà la prothèse de genou) déclenchée par : la musculation en salle et en particulier lusage intempestif de la presse à quadriceps la musculation en salle et en particulier lusage intempestif de la presse à quadriceps excès de gymnastique chinoise de type Tai-Chi- Chuan chez les séniors excès de gymnastique chinoise de type Tai-Chi- Chuan chez les séniors

21 Historique : Le réentraînement, (ou mieux la rééducation à l'effort), fait partie, depuis longtemps, des programmes de rééducation des paraplégiques et des accidentés du travail (SNCF, Renault). Le réentraînement, (ou mieux la rééducation à l'effort), fait partie, depuis longtemps, des programmes de rééducation des paraplégiques et des accidentés du travail (SNCF, Renault). L'utilisation d'un programme particulier de rééducation par l'effort pour lutter contre la désadaptation à l'effort dans le traitement des coronaropathies L'utilisation d'un programme particulier de rééducation par l'effort pour lutter contre la désadaptation à l'effort dans le traitement des coronaropathies Goepfert & Pierquin (Nancy), Chignon & Hamonet (Créteil) Broustet (Bordeaux). Goepfert & Pierquin (Nancy), Chignon & Hamonet (Créteil) Broustet (Bordeaux).

22 Bases physiologiques

23 Bases physiologiques I Les différentes formes d'exercices et d'activités humaines selon J.C. Chignon & F. Jan. Selon la topographie : 1 - Exercices "locaux" sollicitant un seul groupe musculaire (se soulever sur la pointe des pieds", "tirer des bras en arrière") 2 - Exercices "régionaux" sollicitant plusieurs groupes musculaires (la marche, le vélo, le tapis roulant, par exemple). 3 - Exercices "généralisés" mettant en jeu la quasi-totalité des groupes musculaires (course, natation). ll faut savoir que chacun de ces exercices a des effets métaboliques sur lensemble du système endocrinien, cardio-vasculaire et musculaire. Ils sont dautant plus importants que les masses musculaires mises en jeu sont volumineuses (exercices régionaux et généralisés).

24 Bases physiologiques II Selon le coût énergétique : Il est possible pour chacune de nos activités Il est possible pour chacune de nos activités de fixer leur coût énergétique de fixer leur coût énergétique par comparaison avec la consommation d'oxygène au repos. par comparaison avec la consommation d'oxygène au repos. La comparaison de la valeur de repos La comparaison de la valeur de repos avec la valeur à l'effort avec la valeur à l'effort permet d'évaluer l'activité par le coefficient de multiplication (doublement, triplement ou plus). permet d'évaluer l'activité par le coefficient de multiplication (doublement, triplement ou plus).

25 L'équivalent métabolique (Metabolic Equivalent of Task, MET) est une méthode permettant de mesurer l'intensité d'une activité physique et la dépense énergétique. est une méthode permettant de mesurer l'intensité d'une activité physique et la dépense énergétique. On définit le MET comme le rapport : On définit le MET comme le rapport : activité / métabolisme de base. activité / métabolisme de base.métabolisme de basemétabolisme de base L'échelle d'équivalence métabolique va L'échelle d'équivalence métabolique va - de 0,9 MET (sommeil) - à 18 MET (course à 17,5 km/h). Plus l'intensité de l'activité est élevée, plus le nombre de MET est élevé. Plus l'intensité de l'activité est élevée, plus le nombre de MET est élevé.

26

27 Le jogging (8km à l'heure) est évalué à 7 MET, Le jogging (8km à l'heure) est évalué à 7 MET, La bicyclette (20 km à l'heure) à 7- 8,5 MET, La bicyclette (20 km à l'heure) à 7- 8,5 MET, Repasser à 3 MET, Repasser à 3 MET, Tondre le gazon à 4-6 MET, Tondre le gazon à 4-6 MET, Monter lentement un escalier à 5-6 MET. Monter lentement un escalier à 5-6 MET. On peut ainsi mesurer la puissance énergétique de nos activités quotidiennes, de loisirs et de travail. C'est là un instrument précieux pour l'adaptation et la réadaptation.

28 Tables de conversion des actes courants de la vie en MET, J.C. Chignon et F. Jan : *Moins de 3 MET : manger, se laver, s'habiller, faire la cuisine, laver la vaisselle (sans machine), *Moins de 3 MET : manger, se laver, s'habiller, faire la cuisine, laver la vaisselle (sans machine), *3 à 4 MET : repasser, balayer, faire un lit, avoir un rapport sexuel, *3 à 4 MET : repasser, balayer, faire un lit, avoir un rapport sexuel, *3 à 5 MET : faire les courses, passer l'aspirateur, faire du jardinage (sarcler, biner) *3 à 5 MET : faire les courses, passer l'aspirateur, faire du jardinage (sarcler, biner) *5 à 6 MET : Peindre un plafond, monter lentement un escalier, tailler des haies, porter 15 à 20 kilos. *5 à 6 MET : Peindre un plafond, monter lentement un escalier, tailler des haies, porter 15 à 20 kilos.

29

30

31

32

33 Bases physiologiques III Selon le type d'effort Selon le type d'effort et le mode de sollicitation des chaînes biologiques énergétiques : et le mode de sollicitation des chaînes biologiques énergétiques : Exercices " de vitesse", d'intensité maximale et de durée très brève (moins de10 secondes), Exercices " de vitesse", d'intensité maximale et de durée très brève (moins de10 secondes), Exercices " de résistance ", d'intensité submaximale, de durée comprise entre 10 secondes et 2 minutes, Exercices " de résistance ", d'intensité submaximale, de durée comprise entre 10 secondes et 2 minutes, Exercices " d'endurance ", d'intensité plus modérée, supérieure à 3 minutes, et pouvant se prolonger plusieurs heures. Exercices " d'endurance ", d'intensité plus modérée, supérieure à 3 minutes, et pouvant se prolonger plusieurs heures. En rééducation, ce sont les deuxième et troisième type d'exercices qui sont les plus utilisés. En rééducation, ce sont les deuxième et troisième type d'exercices qui sont les plus utilisés. Les efforts brefs et intensifs ayant un effet défatigant rapide par leur action sur l'ensemble des masses musculaires, Les efforts brefs et intensifs ayant un effet défatigant rapide par leur action sur l'ensemble des masses musculaires, les efforts moins intenses et plus prolongés ayant plutôt un effet vasculaire périphérique. les efforts moins intenses et plus prolongés ayant plutôt un effet vasculaire périphérique.

34 Le principe de la surcompensation Bases physiologiques IV

35 Hypothèse de la surcompensation Lorsque l'organisme subit une charge dentraînement, des mécanismes physiologiques se mettent en route pour recouvrer létat initial avant l'entrainement. La mise en route de ces mécanismes dépend de l'intensité de l'effort. Si celle-ci n'est pas suffisante rien ne se passe... C'est lorsque l'intensité s'approche de très près des capacités maximales que ces mécanismes de récupération vont s'activer pour compenser l'effort. La compensation va aller au delà du retour à la normale, avec pour conséquence : la montée à un niveau supérieur à celui avant l'effort... Voilà pourquoi on parle alors d'une surcompensation.

36 La fatigue : vecteur de la surcompensation ? On s'accorde à penser que la fatigue est un excellent moteur pour enclencher les processus dadaptation à lentraînement... "Le corps s'habitue" entend-on ainsi un peu partout... « La fatigue est le marchepied de ladaptation » C'est vrai mais jusqu'à un certain point ! Une fatigue mal gérée peut savérer extrêmement négative pour la performance.

37 À court terme, le niveau 1 : ladaptation immédiate On l'appelle l'adaptation immédiate, (appelée aussi "aïgue") celle où l'organisme va se contenter : -de refaire les réserves épuisées - et de rééquilibrer ce qui a été perturbé pendant l'effort. Des processus que l'on appelle « ré-équilibration cellulaires » vont s'enclencher. Cette adaptation se structure avec 2 paramètres : - Pendant la séance d'entrainement avec les temps de récupération entre les périodes de fortes charges. - Avec une alimentation adaptée avant, pendant et après l'effort.

38 À moyen terme, le niveau 2 : la surcompensation À ce niveau, l'organisme va enclencher le rétablissement des capacités fonctionnelles de l'organisme en dépassant l'état initial. Cette récupération qui va ramener l'équilibre s'accompagnera d'un renforcement des systèmes fonctionnels qui ont été mobilisés dans les exercices précédant cette phase de récupération. Tout se passe comme si l'organisme avait appris à trouver une meilleure parade à un éventuel retour des conditions de déstabilisation provoquées par l'effort imposé par l'entrainement.

39 Les paramètres de la surcompensation La surcompensation dépend essentiellement de deux paramètres : La nature du travail fourni La quantité de la charge globale de travail. Pour faire court plus le travail est important et spécifique à une filière (ou une qualité) et plus le temps de récupération et l'amplitude de la surcompensation sont élevés. Avec un principe de base : pour obtenir une surcompensation, l'exercice doit avoir une intensité suffisante.

40 Les durée de récupération pour viser la surcompensation 12 à 24 heures pour des exercices de vitesse 24 à 48 heures pour des exercices de PMA (puissance maximale aérobie) longue 72 heures pour des exercices d'endurance (mobilisant notamment la puissance aérobie) Attention cependant à être prudent... car un exercice n'est jamais vraiment à 100% spécifique à une qualité.

41 Pour en savoir plus sur la surcompensation : coach.com/pages/content/info- entrainement/monotonie-danger.html

42 Contre-indications Contre-indications Absolues et rares : hyper tension artérielle instable, hyper tension artérielle instable, grande insuffisance cardiaque qui peut aussi bénéficier dune rééducation appropriée grande insuffisance cardiaque qui peut aussi bénéficier dune rééducation appropriée Relatives, elles sont liées à des atteintes associées (arthrose du genou par ex.) qui peuvent être contournées et bénéficier dune prise en charge rééducative spécifique.

43 Indications Prévention et traitement du syndrome d'immobilisation. Les effets de l'alitement sont rapides sur les muscles (chute de la force musculaire de 30 % en 15 jours) et le système cardio-vasculaire aboutissant à un véritable "déconditionnement circulatoire" Les effets de l'alitement sont rapides sur les muscles (chute de la force musculaire de 30 % en 15 jours) et le système cardio-vasculaire aboutissant à un véritable "déconditionnement circulatoire" En un mois de décubitus, 500 mml supplémentaires de sang stagnent dans les membres inférieurs. En un mois de décubitus, 500 mml supplémentaires de sang stagnent dans les membres inférieurs. Le risque d'hypotension orthostatique est important, après plusieurs jours d'alitement, surtout chez les personnes les plus âgées. Les possibilités d'augmentation du débit cardiaque à l'effort diminuent de 27 % en 3 semaines. Le risque d'hypotension orthostatique est important, après plusieurs jours d'alitement, surtout chez les personnes les plus âgées. Les possibilités d'augmentation du débit cardiaque à l'effort diminuent de 27 % en 3 semaines. Le meilleur traitement est évidemment la prévention par le lever précoce : une heure de verticalisation debout et trois heures de verticalisation assise permettent de prévenir les effets les plus importants de l'alitement. Le meilleur traitement est évidemment la prévention par le lever précoce : une heure de verticalisation debout et trois heures de verticalisation assise permettent de prévenir les effets les plus importants de l'alitement. Les levers seront prudents et progressifs utilisant au besoin, dans les formes les plus exposées à l'hypotension orthostatique des bandes élastiques. La surveillance du pouls et de la pression artérielle est une impérieuse obligation. Secondairement, un programme de réadaptation pourra être mis en place, si l'état de l'alité le nécessite. Les levers seront prudents et progressifs utilisant au besoin, dans les formes les plus exposées à l'hypotension orthostatique des bandes élastiques. La surveillance du pouls et de la pression artérielle est une impérieuse obligation. Secondairement, un programme de réadaptation pourra être mis en place, si l'état de l'alité le nécessite.

44

45 Indications *Le mal de dos... Non seulement, il ne faut plus interdire aux personnes souffrant du dos les activités physiques. Il faut, au contraire, les encourager comme cela se fait dans les écoles du dos et les programmes de réentraînements intensifs à l'effort tels que ceux des "back-centers" américains. *Il n'y a pas de "désadaptation énergétique" à proprement parler dans ce cas, contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, mais un "déconditionnement à l'effort" (Boulay & Hamonet ) *Il n'y a pas de "désadaptation énergétique" à proprement parler dans ce cas, contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, mais un "déconditionnement à l'effort" (Boulay & Hamonet )

46 Indications Les rachialgies Les rachialgies Les coronaropathies. Les coronaropathies. Les insuffisances respiratoires Les insuffisances respiratoires Les affections rhumatologiques Les affections rhumatologiques Les personnes présentant un syndrome neurologique (hémiplégie, paraplégie, cérébrolésés) Les personnes présentant un syndrome neurologique (hémiplégie, paraplégie, cérébrolésés) Les personnes présentant des douleurs (mal de dos et autres) Les personnes présentant des douleurs (mal de dos et autres) La pathologie vasculaire (artéritiques et hypertendus) La pathologie vasculaire (artéritiques et hypertendus) Les personnes âgées ou vieillissantes Les personnes âgées ou vieillissantes

47 Conclusions La rééducation à l'effort et par l'effort est, sans aucun doute, une avancée considérable en médecine physique et de réadaptation. La rééducation à l'effort et par l'effort est, sans aucun doute, une avancée considérable en médecine physique et de réadaptation. Elle est en train de bousculer bien des habitudes qui, s'appuyant sur des préceptes, trouvaient leur origine davantage dans des préjugés culturels que dans les observations médicales. Elle est en train de bousculer bien des habitudes qui, s'appuyant sur des préceptes, trouvaient leur origine davantage dans des préjugés culturels que dans les observations médicales. Il est capital de savoir équilibrer temps de repos et temps de travail Il est capital de savoir équilibrer temps de repos et temps de travail

48

49 Fatigue et déconditionnement à leffort : prévenir et traiter par la rééducation Bibliographie : Professeur Claude Hamonet, Médecin-rééducateur, Hôtel-Dieu de Paris. Hôtel-Dieu de Paris. A&url=http%3A%2F%2Fduhandicap.free.fr%2Fppt%2Fdeconditionnement- effort.ppt&ei=fQh2UqvaCenE0QXs7IGABg&usg=AFQjCNFEX4njzx7lf4HgbfDmTDVeNmwMwg&bvm =bv ,d.d2k


Télécharger ppt "« Le déconditionnement à leffort aérobie » 3 ème PARTIE cours d 1 heure Version C-021213 Auteurs Carole PUCCINI et Roland SULTANA."

Présentations similaires


Annonces Google