La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ED Pathologie Infectieuse Faculté de Médecine 4éme Année Médecine Jeudi 17/11/2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ED Pathologie Infectieuse Faculté de Médecine 4éme Année Médecine Jeudi 17/11/2011."— Transcription de la présentation:

1 ED Pathologie Infectieuse Faculté de Médecine 4éme Année Médecine Jeudi 17/11/2011

2 Mr H., 67 ans, diabétique sous Insuline, venait davoir une prostatectomie par voie trans-uréthrale pour un cancer de la prostate. Trois jours plus tard, il développe une fièvre, frissons, vomissements et diarrhée liquidienne. A lexamen, T°= 40°C, pouls = 118/mn, polypnéique à 28 cycles/mn, TA=11/6cm Hg. GB = /mm 3 Hb = 12,5 g/dl, plaq = , La Rx thorax normale, glycémie à 24 mmol/l A/G : 0/+++ Na+ = 142 K+ = 4,8mmol/l 1/ Quel est votre diagnostic ?

3 Mr H., 67 ans, diabétique sous Insuline, venait de subir une prostatectomie par voie trans-uréthrale pour un cancer de la prostate. 3 jours plus tard, il développe une fièvre, frissons, vomissements et diarrhée liquidienne. A lexamen, T°= 40°C, pouls = 118/mn, polypnéique à 28 cycles/mn, TA=11/6cm Hg. GB = /mm 3 Hb = 12,5 g/dl, plaq = , La Rx thorax normale, glycémie à 24 mmol/l A/G : 0/+++ Na+ = 142 K+ = 4,8mmol/l 2/ Quels examens demandez-vous en urgence pour confirmer votre diagnostic ?

4 Mr H., 67 ans, diabétique sous Insuline, venait de subir une prostatectomie par voie trans-uréthrale pour un cancer de la prostate. 3 jours plus tard, il développe une fièvre, frissons, vomissements et diarrhée liquidienne. A lexamen, T°= 40°C, pouls = 110/mn, polypnéique à 22 cycles/mn, TA=11/6cm Hg. GB = /mm 3 Hb = 12,5 g/dl, plaq = , La Rx thorax normale, glycémie à 24 mmol/l A/G : 0/+++ Na+ = 142 K+ = 4,8mmol/l 3/ Quel traitement de 1 ère intention prescrivez-vous?

5 Après 5 jours dantibiothérapie adaptée, le patient persistait fébrile avec apparition dune douleur de lhypochondre droit 4/ Citer 2 étiologies qui peuvent expliquer la persistance de la fièvre chez ce patient 5/ Quels examens demandez-vous devant cette situation clinique.

6 Après 5 jours dantibiothérapie adaptée, le patient persistait fébrile avec apparition dune douleur de lhypochondre droit 5/ Quels examens demandez-vous devant cette situation clinique.

7 Lassociation Amoxicilline-Acide clavulanique est active sur : - Pneumocoque résistant à la Pénicilline - Haemophilus sécréteur de lactamase - Staphylocoque méti-résistant - Bacteroïdes fragilis - Moraxella catarrhalis

8 Cas clinique : Patiente âgée de 18 ans consulte aux urgences pour diarrhée aiguë. Elle est étudiante, habite dans un foyer universitaire à Sousse et na aucun ATCD. Sa maladie remonte à 36 h par lapparition de diarrhées glaireuses (6-7 fois/j) avec au début 2 épisodes de vomissements avec fièvre et frissons, douleurs abdominales. Depuis 12 heures, la patiente devient de plus en plus asthénique avec persistance de la diarrhée. Elle a reçu un antispasmodique, Spasfon ® 2 cpx2/j et un sulfamide, Sulfaguanidine ® 2 cpx3/j. Pas dautres signes associés. A lexamen physique : T°: 38,5°C pouls ; 100/min ; TA : 8/5. Elle est abattue mais conscience normale, non déshydratée, abdomen sensible dans sa totalité sans défense, TR : selles glairo-sanglantes. Le reste de lexamen est sans particularités.

9 Quelles sont les étiologies évoquées pour ces diarrhées ? Lhospitalisation est-elle indiquée et pourquoi ? Faut-il faire un bilan en urgence, si oui lequel ?

10 Quelle prise en charge indiquez-vous chez cette patiente ? Quel élément dinterrogatoire utile à la prise en charge préventive ?

11 Cas clinique : Un patient de 30 ans, consulte aux Urgences pour une morsure de chat survenue 12h auparavant. A lexamen, vous notez des signes inflammatoires au niveau du dos de la main et du poignet avec 2 plaies (correspondant à la morsure) de 0.5 cm assez profondes faisant sourdre des sérosités purulentes.

12 - Quels sont les germes à évoquer ? - Quel est le 1 er diagnostic étiologique à lorigine de cette infection par inoculation que vous évoquez ? - Expliquez pourquoi ?

13 -Comment confirmer le diagnostic ? - Quelles sont les complications immédiates que risque ce patient ? - En plus du traitement AB et de la surveillance clinique, indiquez les autres mesures prophylactiques nécessaires pour ce patient ?

14 Prophylaxie post-exposition du Tétanos Vaccination antérieurePlaie minimePlaie grave Rappel < 5 ans Rappel 5-10 ans Rappel > 10 ans Rien VAT (1dose) Rien VAT(1 dose) SAT + VAT Certaine mais incomplèteVAT*SAT + VAT Inconnue ou absenteSAT + VAT

15 Prophylaxie post-exposition de la Rage Nature de la blessureEtat de lanimalTraitement Au momentObservation Pas de contact Pas de lésions Sain ou Suspect Sain Enragé PAS DE TTT Egratignures Erosions Morsures minimes Sain ou suspect Inconnu Enragé Sain Enragé Vaccination Vaccination complète Morsures graves Sain ou Suspect Inconnu sauvage Sain Enragé Sérothérapie+ vaccination complète Sérothérapie + vaccination complète

16 Cas clinique : Un patient de 30 ans, présente des lésions de sarcome de Kaposi cutanéo-muqueux ayant été à lorigine du diagnostic dune infection VIH. Son bilan immuno-virologique trouve : CD4= 450/mm3 et une CV= à 2500 cp/ml

17 - Ya-t-il une indication au traitement ARV si oui ? Pourquoi ? -Sil y a une indication de ttt ARV, citez 2 schémas thérapeutiques à utiliser ? - Dans le bilan initial, quelles sont les sérologies à pratiquer systématiquement, et pourquoi ? - Quels sont les éléments de surveillance

18 Cas clinique Patient de 70 ans ATCDs: Cirrhose post virale C, Opéré pour Remplacement valvulaire aortique en 1997 (Prothèse mécanique), sous sintrom ½ cp/j Il présente depuis 10 jours une Fièvre avec des troubles mictionnels A lexamen: T°= 38,5°C, Pouls=100/min, Souffle au foyer aortique, le reste de lexamen sans particularités

19 1- Quel est le diagnostic à évoquer en premier? 2- Quels signes cliniques sont à rechercher pour conforter cette suspicion?

20 3- Quels examens complémentaires sont nécessaires à ce stade?

21 LECBU est négatif, Lechographie cardiaque a montré un aspect de végétation au niveau de la prothèse aortique. 4- Quelle antibiothérapie est à prescrire?

22 Au 3 ème jour dhospitalisation, les hémocultures étaient toujours négatives. 5- Retenez- vous le diagnostic?

23 Au 5 ème jour, 2 hémocultures se positivent à Streptococcus bovis 6- Quelle est la porte dentrée probable de cette infection? Quel examen complémentaire doit- on demander?

24 La vaccination de la grippe : - Est indiquée en cas de grippe diagnostiquée - Peut être associée à la Oseltamivir en prophylaxie - Protège contre la grippe A et B - Est contre-indiquée en cas dallergie à lovalbumine - Est contre-indiquée chez la femme enceinte

25 La prophylaxie de la brucellose repose sur : - La vaccination du bétail - Le contrôle des animaux aux frontières - La pasteurisation des produits laitiers - La lutte contre le péril fécal - La déclaration obligatoire

26 - En cas daccès palustre simple (séjour au Ghana, zone3), les traitements anti paludiques sont : - Chloroquine - Méfloquine - Vibramycine - Quinine IV - Arthémeter-Luméfantrine


Télécharger ppt "ED Pathologie Infectieuse Faculté de Médecine 4éme Année Médecine Jeudi 17/11/2011."

Présentations similaires


Annonces Google