La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EDU-5687Pr. E. Duplàa Illustration: Jan Kallwejt Ergonomie et littératie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EDU-5687Pr. E. Duplàa Illustration: Jan Kallwejt Ergonomie et littératie."— Transcription de la présentation:

1 EDU-5687Pr. E. Duplàa Illustration: Jan Kallwejt Ergonomie et littératie

2 Quest-ce quun « outil technique » ? Quelles théories de lapprentissage connaissez-vous ? Lapprentissage est-il individuel ou social ? Quest-ce que lergonomie ?

3 Pensez lutilisateur, penser lusage La théorie instrumentale Exemples

4 Ergonomie : Du Grec « Ergon », travail et « Nomos », règle, Étude scientifique de la relation entre l'homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail. (Murrel, 1949, Ergonomics Research Society). Ergonomie cognitive : Issue de la psychologie cognitive, Étude des interactions avec un dispositif ou un produit (essentiellement informationnel) qui nécessite l'utilisation des grandes fonctions mentales de l'homme (perception, mémoire, traitement) (Wikipedia). Ergonomie logicielle / de linterface (IHM) : Ergonomie cognitive dans lespace de lordinateur.

5 Apprentissage préalable et volontaire Objectif dutilisation du logiciel, Objectif pour lequel le logiciel est utilisé Utilisabilité et Utilité. Ex. la mémoire de travail La liste des courses Le visuo-spatial, le verbal Lempan mnésique : primauté et récence (Miller, 1950). Petite expérience …

6

7 Mémoire à 7 +/- 2 items Construction des listes / des menus Généralement : 5 items (marge basse) Regrouper les items par 7 Primauté et récence : Toujours peaufiner le principal Lintroduction et la conclusion.

8 1. Guidage : Ensemble des moyens mis en œuvre pour conseiller, orienter, informer et conduire l'utilisateur. Incitation, Groupement (lieu et format), Feedback immédiat, Lisibilité Ex : Menu navigation // Subway // Black Board // Ascenseur LMXSubwayBlack Board 2. Charge de travail : Ensemble des éléments de l'interface qui a un rôle dans la réduction de la charge perceptive ou mnésique des utilisateurs. Brièveté (concision, action minimale), Densité Informationnelle Ex : GoogleGoogle

9 3. Contrôle explicite Prise en compte par le système des actions explicites des utilisateurs et du contrôle sur le traitement de leurs actions. Actions Explicites, Contrôle Utilisateur Ex. La pièce attachée 4. Adaptabilité Capacité à réagir selon le contexte et selon les besoins et les préférences des utilisateurs. Flexibilité, Prise en Compte de l'Expérience de l'Utilisateur Ex. Yahoo // Liens hypertextesYahooLiens hypertextes

10 5. Gestion des Erreurs Moyens permettant d'une part d'éviter ou de réduire les erreurs, d'autre part de les corriger lorsqu'elles surviennent. Protection Contre les Erreurs, Qualité des Messages d'Erreurs, Correction des Erreurs. Ex. Messages derreurs et propositionsMessages derreurspropositions 6. Homogénéité/Cohérence Les choix doivent être conservés pour des contextes identiques, et doivent être différents pour des contextes différents. Ex. IBM 1, 2, 3, Menu de navigation.123

11 7. Signifiance des Codes et Dénominations Adéquation entre l'objet ou l'information affichée ou entrée, et son référent. Ex. La métaphore 8. Compatibilité Accord entre les caractéristiques des utilisateurs et des tâches, d'une part, et l'organisation des sorties, des entrées et du dialogue d'une application donnée, d'autre part. Ex. Mac et PC, Vocabulaire, etc.

12 Ergonomie de la conception : Diminuer lapprentissage préalable, Supprimer tous les problèmes avant, Prendre en compte la pédagogie. Conception de la pédagogie : Augmenter lapprentissage, Poser des problèmes pendant, Prendre en compte lergonomie.

13 Interaction et interactivité : (Demaizière, 1992) Interaction : deux sujets humains sont impliqués dans léchange, Interactivité : échange entre un sujet humain et un système technique (donc plus dinteractivité dans un logiciel éducatif).

14 Linteractivité : 1. Le lien / la sélection : un click, 2. Lassociation : le glisser-déposer (texte-image), 3. La construction : la simulation (texte-texte ou texte-image). Linteraction : 1. Production individuelle, 2. Production à deux : co-construction et relation, 3. Production en groupe(s) : leader et réflexion.

15 Présentations dinformations Composition d'une œuvre d'art Philosophes d'hier et d'aujourd'hui Cours en ligne (plusieurs composantes) ELO : génétique ELO : droit Sélection Notions comptables de base Transport membranaire

16 Glisser-déposer (Solutions à la fin VS dans la structure) Constellation de mots ELO (Cours dhistoire) Simulateur : Un arc… et des pierres (avec présentation) Un arc… et des pierres Le jeu des investissements ELO : simulation réelle (technologie)

17 Activités plus complexes : ELO : grille dévaluation pour jeu de rôles en français awareness.ca/francais/enseignants/res ultats_de_recherche.cfm awareness.ca/francais/enseignants/res ultats_de_recherche.cfm

18 Linstrument (en usage) (Rabardel, 95) : : Artéfact : partie neutre ou universelle de linstrument indépendante de lusage de linstrument issue du travail de son concepteur, et de son anticipation de l'usage Schème : au sens Piagétien, a une double fonction dassimilation et daccommodation. Le sujet assimile dans l'action la " logique " de l'instrument, et de plus il l'accommode dans l'action à son activité. Elle est issue de lengagement du sujet dans lactivité, de sa représentation de lartéfact pour lobjectif de son activité Linstrument est le résultat de lanticipation du concepteur et de lengagement personnel du sujet dans lactivité. Genèse de linstrument : Instrumentation (fonction constituante) : met en valeur les contraintes de lartéfact en direction du sujet. Elle demande donc une assimilation-accommodation de la part du sujet en relation avec ses schèmes d'action Instrumentalisation (fonction constituée) : permet de rendre signifiant lartéfact, d lenrichir. Lartéfact est transformé pour être adapté à sa nouvelle fonction

19 linstrumentalisation est relative à la personnalisation de lartefact par le sujet, linstrumentation est relative à lémergence des schèmes chez le sujet Instrumentation Instrumentalisation

20 Un instrument : Objectif dutilisation de loutil : Utilisabilité Objectif pour lequel loutil est utilisé Utilité Parfois, lutilité est imbriqué dans lutilisabilité (Théorie constructiviste)

21 Sciences familiales Amalgame scénaris tique ELO : mots croisés et biologie Dissociation du fond et de la forme Tests standards sur les macromolécules Ergonomie discutable

22

23 Piaget (45) : Lassimilation est le processus dintériorisation des données extérieures dans la structure cognitive de lenfant. Laccommodation est lintégration de ces données dans la structure cognitive déjà existant de lenfant. Un développement par stades, Une connaissance construite. Lapprentissage se fait après le développement biologique

24 Piaget (45) : Lassimilation est le processus dintériorisation des données extérieures dans la structure cognitive de lenfant. Laccommodation est lintégration de ces données dans la structure cognitive déjà existant de lenfant. Un développement par stades, Une connaissance construite. Lapprentissage se fait après le développement biologique

25 Concepts clés (1934) : La zone proximale de développement. Le développement de concepts : (images syncrétiques, complexes, concepts). Apprentissage par linteraction sociale et la médiation par les outils (physiques et psychologiques). Apprentissage devance le développement biologique.

26 Théorie de lactivité (Léontiev, 74) repose sur une conception historico-culturelle du psychisme humain, inscrite dans les perspectives de Spinoza, Hegel et Marx. Définition de lactivité (Nardi, 96) Unité danalyse (si individu, ni contexte) Un sujet : personne ou groupe engagé dans l'activité, Un objectif : finalité du sujet, Des actions : processus dirigés par des buts, entrepris pour poursuivre lobjectif, Des opérations : aspects opérationnels des actions, leurs réalisations concrètes.

27 Conflit socio-cognitif : Rôle des interactions sociales entre pairs dans le développement de lintelligence (Doise et Mugny,79) Interaction du tutelle / Théorie de lactivité : Analyse des interactions dans la zone prochaine de développement (Bruner, 83). Tentative de relier la théorie du conflit sociocognitif à la zone proximale de développement (Lefèvre-Pinard, 89)

28 Différences : Relation entre apprentissage et développement, Le stade égocentrique et essence du développement intellectuel, Interaction enfant-adulte vs enfant-objet (Vergnaud, 99) La conscience : conséquence ou cause du développement (Bronckart, 99). Similitudes : Paradigme expérimental (tâches et problèmes), Même conception de linconscient : individuel.

29

30 Psychopédagogue : Lindividu et la tâche Introspectionnisme : Lindividu de lintérieur (subjectif) Béhaviorisme : Lindividu de lextérieur (science) Cybernéticien : Lindividu dans son réseau Cognitivisme (situé, distribué) : Lindividu dans son contexte Connectivisme ??? Lindividu existe-t-il hors des relations ?

31 (Sami-Ali, 03) Un cas de recherche en formation : « Martine » Un problème : Grande difficulté à utiliser MSN messenger Pas de communication, Pas de représentation de lautre derrière. Une méthode : Les trajectoires dusage (Proulx, 00). Un résultat …

32 Relations diachroniques : Le passé, lhistoire des usages,etc. Relations synchroniques : Le présent, les relations actuelles avec les outils actuels Pour les jeunes : Des objectifs propres à transformer les usages ?

33

34 Les littératies numériques : - Trouver, sélectionner, évaluer et comprendre des informations, - Produire, développer, mettre en forme des informations, - Communiquer et partager des informations, Pour construire une identité et une culture numériques. Littératies Numériques Littératies Multiples Littératies Médiatiques Littératies Critiques Littératies financières

35 La recherche critique dinformation : Utiliser les « bons » mots-clés dans Google, Évaluer la justesse des informations dun site, Cibler les informations pertinentes, Etc. Lergonomie médiatique de la production : Organiser une « bonne » présentation, Penser lagencement des médias, Concevoir la navigation dans un média, Etc. Lorganisation pratique des données : Gérer la mémoire efficacement, Gérer ses carnets de liens Internet, Gérer ses contacts, ses courriels, son agenda, Etc.

36 Pour la séance prochaine, aller voir le cours sur Blackboard 3717 Login : invitemaitrise Password : invitemaitrise


Télécharger ppt "EDU-5687Pr. E. Duplàa Illustration: Jan Kallwejt Ergonomie et littératie."

Présentations similaires


Annonces Google