La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pr Jean Mantz Département dAnesthésie réanimation Hôpitaux Universitiares Paris Nord Val de Seine, INSERM U 676 Univ Paris Diderot, Paris Sorbonne Cité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pr Jean Mantz Département dAnesthésie réanimation Hôpitaux Universitiares Paris Nord Val de Seine, INSERM U 676 Univ Paris Diderot, Paris Sorbonne Cité"— Transcription de la présentation:

1 Pr Jean Mantz Département dAnesthésie réanimation Hôpitaux Universitiares Paris Nord Val de Seine, INSERM U 676 Univ Paris Diderot, Paris Sorbonne Cité Quels agents utiliser pour la sédation et lanalgésie en réanimation ?

2 Conflits dintérêt Membre du conseil scientifique dOrionpharma ( ).

3 Agents de la sédation et de lanalgésie en réanimation Les grandes étapes de la sédation Les agents de la sédation et de lanalgésie Les besoins non couverts par les agents de la sédation Les perspectives

4 Les grandes étapes de la sédation en réanimation : lintroduction dune sédation médicamenteuse est bénéfique pour le patient de réanimation intubé ventilé.

5

6 Les grandes étapes de la sédation en réanimation : lintroduction dune sédation médicamenteuse est bénéfique pour le patient de réanimation intubé ventilé. 2000: lallègement de la sédation améliore le devenir du patient de réanimation.

7 Kress et al N Engl J Med 2000; 342:

8 Les grandes étapes de la sédation en réanimation : lintroduction dune sédation médicamenteuse est bénéfique pour le patient de réanimation intubé ventilé. 2000: lallègement de la sédation améliore le devenir du patient de réanimation : la protocolisation (monitorage et/ou titration) de la sédation par algorithmes pilotés par les soignants améliore le contrôle de la douleur et réduit la durée de ventilation mécanique et de séjour.

9 Sédation insuffisanteSédation excessive Objectif [RASS -2; +1] Calme, cooperatif, Non anxieux Synchrone avec le ventilateur

10

11

12 Les grandes étapes de la sédation en réanimation : lintroduction dune sédation médicamenteuse est bénéfique pour le patient de réanimation intubé ventilé. 2000: lallègement de la sédation améliore le devenir du patient de réanimation : la protocolisation (monitorage et/ou titration) de la sédation par algorithmes pilotés par les soignants améliore le contrôle de la douleur et réduit la durée de ventilation mécanique et de séjour ….: la sédation coopérative et la physiothérapie améliorent le devenir du patient pendant et à distance du séjour en réanimation.

13

14

15 Agents de la sédation et de lanalgésie en réanimation Les grandes étapes de la sédation Les agents de la sédation et de lanalgésie Les besoins non couverts par les agents de la sédation Les perspectives

16 HYPNOTIQUES

17 MORPHINIQUES

18 Les pratiques médicales Samuelson, Intensive Care Med 2003 Guldbrand, Acta Anaesthesiol Scand 2004 Martin et al, Crit Care 2005 Egerod et al, Intensive Care Med 2006 Mehta et al, Crit Care Med 2006 Martin, Intensive Care Med 2006 Payen, Anesthesiology 2007 Soliman, Br J Anaesth 2001

19

20

21 Prescribing nefopam in critically ills. Chanques G, Mimoz O, Genty C, Mantz J, Payen JF Am J Crit Care, in press Analyse post-hoc de DOLOREA sur 88 patients chez qui étaient prescrits du nefopam à visée analgésique (appariement avec 427 contrôles) Ces patients ont moins de défaillances dorganes à ladmission et plus aptes à communiquer leurs besoins analgésiques

22

23

24 Les pratiques médicales Samuelson, Intensive Care Med 2003 Guldbrand, Acta Anaesthesiol Scand 2004 Martin et al, Crit Care 2005 Egerod et al, Intensive Care Med 2006 Mehta et al, Crit Care Med 2006 Martin, Intensive Care Med 2006 Payen, Anesthesiology 2007 Soliman, Br J Anaesth 2001 à lexception du patient cérébro-lésé

25 Objectifs spécifiques de la neurosédation : évaluation clinique ou contrôle de la PIC ? si fenêtre darrêt: rémifentanil si HTIC: midazolam et/ou propofol + morphinique Arrêt définitif indissociable du sevrage ventilatoire Sédation chez le cérébrolésé

26 Agents de la sédation et de lanalgésie en réanimation Les grandes étapes de la sédation Les agents de la sédation et de lanalgésie Les besoins non couverts par les agents de la sédation Les perspectives

27 Besoins non couverts par les agents de sédation et danalgésie Absence de dépression respiratoire Possibilité de tester finement létat neurologique du patient non communiquant Prévention de complications neurocognitives de la réanimation (delirium, syndrome de stress post- traumatique, troubles du sommeil, dysfonction cognitive après la réanimation)

28

29

30

31 Cammarano WB et al Crit Care Med 1998; 26:

32

33

34 Anaesthesia, 2004; 59: 374–84 Hypnogram in a young and healthy subject

35

36

37

38 Delirium postopératoire Définition. Diagnostic. Physiopathologie. Facteurs de risques Impact sur les fonctions cognitives à long terme Traitement et prévention Conclusion

39 Ely EW Crit Care Med 2002

40

41 No delirium Delirium

42

43

44 Delirium et dysfonction cognitive à long terme Quelle est la part réversible du delirium? Quelle est la part dun dommage neurologique irréversible?

45 Delirium postopératoire Définition. Diagnostic. Physiopathologie. Facteurs de risques Impact sur les fonctions cognitives à long terme Traitement et prévention Conclusion

46 Delirium: Traitement et prévention Traiter une cause organique+++++ Identification des patients à risque Programmes de réhabilitation +++ Place du traitement médicamenteux Discuter un avis/prise en charge gériatrique

47 Agents de la sédation et de lanalgésie en réanimation Les grandes étapes de la sédation Les agents de la sédation et de lanalgésie Les besoins non couverts par les agents de la sédation Les perspectives

48 Propriétés de la dexmedetomine Bonne sélectivité alpha2:alpha1 Agent daction courte et rapide Permet léveil à la demande Neuroprotecteur expérimental très puissant Préserve en partie larchitecture du sommeil lent Pas de dépression respiratoire Hypotension et bradycardie Divers (anti-frisson, natriurétique)

49

50 La dexmedetomidine diminue la durée de séjour en réanimation par rapport à un comparateur (midazolam ou propofol) Tendance à plus dinterventions pour hypotension et bradycardie

51

52 Conclusion La façon dadministrer les agents de sédation et danalgésie est plus importante que la nature des agents. Latténuation précoce dune dysfonction cérébrale en réanimation pourrait améliorer les fonctions cognitives à long terme et la qualité de vie Les benzodiazépines pourraient perdre leur titre dagent de premier choix pour la sédation La dexmedetomidine pourrait être un agent de premier choix pour la sédation coopérative.

53 Thank you for your kind attention Merci de votre attention !


Télécharger ppt "Pr Jean Mantz Département dAnesthésie réanimation Hôpitaux Universitiares Paris Nord Val de Seine, INSERM U 676 Univ Paris Diderot, Paris Sorbonne Cité"

Présentations similaires


Annonces Google