La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Coordinateur scientifique: Mme Cristiana Nicola TEODORESCU Doctorante: HOHOTĂ Valentina Expériences de lecture/ expériences de traduction du langage mathématique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Coordinateur scientifique: Mme Cristiana Nicola TEODORESCU Doctorante: HOHOTĂ Valentina Expériences de lecture/ expériences de traduction du langage mathématique."— Transcription de la présentation:

1 Coordinateur scientifique: Mme Cristiana Nicola TEODORESCU Doctorante: HOHOTĂ Valentina Expériences de lecture/ expériences de traduction du langage mathématique dans le roman Le théorème du perroquet de Denis Guedj 1

2 Objectifs de létude: 2 Relever les particularités de lécriture du roman Le théorème du perroquet; Décrire le public de Dedis Guedj; Identifier et analyser les types de lecture; Décrire la démarche de traduction du roman; Expliquer les relations qui sétablissent entre les facteurs impliqués dans lécriture/ la lecture/ la traduction du roman.

3 Le théorème du perroquet - une autre sorte de texte 3 Le roman de D. Guedj est une autre sorte de texte. Il séloigne du point de départ de la littérature à sens classique et soriente vers le texte en tant quacte profondément intellectuel, acte de recherche. La vision de lauteur dépasse aussi le classique au niveau du langage, lauteur manifestant son identité artistique à travers la rencontre des langages. La nouveauté de lécriture du roman Le théorème du perroquet réside dans lalternance entre le langage commun et le langage mathématique.

4 Particularités de lécriture 4 Le lecteur découvre lalternance commun/ mathématique dans la manière ludique de lauteur: Décrire les noms des personnages (Pierre Ruche devient ΠR Ruche); Décrire le nom de la rue où la librairie de celui-ci se trouve (Mille une fleurs devient 1001 fleurs); De confirmer laspect ludique du langage mathématique, (lauteur en faisant un véritable jeu de mots) : Cest bon! / Cest bon! / Y a pas de fraction/ Qua le carré égal à deux/ Cest affreux!/ Cest affreux! (p. 170) et

5 Particularités de lécriture 5 De décrire les deux jumeaux par les mots dEuclide: Léa, cheveux courts, jeans et blouson, débardeur et tee-shirt, tennis, Nike ou Doc Martens. Des seins petits et durs. Le visage jamais maquillé, mais les cheveux toujours colorés… La souplesse dune liane, la finesse dune ligne. Euclide aurait dit une longueur sans largeur;Jonathan portait les cheveux longs bouclés des années soixante, des habits amples et une boucle dor à loreille droite…il avait des mains soignées, pas de fesses et un dos droit. Il nétait pas épais, mais large, avec le torse dun ecran 16/9 e. Euclide aurait dit quil était une surface, parce quil avait seulement longueur et largeur.(p. 21)

6 La mathématique – un personnage 6 La mathématique devient elle aussi un personnage du roman par la présentantion des problèmes qui ont suscité la pensée des chercheurs. Dans le chapitre Les trois problèmes de la rue Ravignan, on prend connaissance des trois problèmes posés par les mathématiciens de lantiquité, La quadrature du cercle; La duplication du cube; La trisection de langle. La quadrature du cercle consiste à construire un carré de même aire quun cerle donné; la duplication du cube consiste à construire un cube de volume double dun cube donné; la trisection de langle à partager un angle en trois parties égales.,le tout en nusant que dune règle non graduée et dun compas(p. 238)

7 Roman et formules mathématiques 7 Le vrai talent du romancier: rapprocher le langage artistique et un langage de spécialité dans les pages du même livre où la narration coexiste avec les théories, à première vue, abstraites de géométrie- un exemple: le théorème de Pythagore pour lequel lauteur fait la représentation géométrique (p. 148) et écrit la formule a 2 +b 2 =c 2 et dalgèbre confirmés par les formules de calcul des trois types de moyenne: (p. 135)

8 Roman et formules mathématiques 8

9 Le public de Denis Guedj 9 Lécriture sadresse au lecteur initié qui fait une lecture plutôt critique, une lecture dopinion; le lecteur natif revit ses expériences décolier par la redécouverte du langage mathématique, symbolisé (comme dans la formule log xy = log x + log y (p. 513) ) ou non symbolisé, (dans des définitions telles que deux nombres premiers sont jumeaux si leur différence est égale à deux (p. 277) et le non natif (qui découvre un langage que son français ne possède pas) dune traduction - celui-ci se concentre sur une lecture concernant la terminologie en cherchant dans sa langue maternelle les équivalents des notions quil rencontre.

10 Le public de Denis Guedj 10 On soutient lidée dun lecteur instruit parce quil accepte le jeu sérieux de lécrivain qui part du ludique et arrive à des éléments mathématiques de haut niveau, (voir la présentation des cinq polyèdres réguliers - le tetraèdre; le cube; loctaèdre; le dodécaèdre; lisocaèdre (p.199) et lexplication de la méthode dexhaustion Cette méthode consiste à prouver que deux grandeurs sont égales en montrant que leur différence est plus petite que nimporte quelle quantité donnée…Par exemple, pour déterminer la surface du cercle, on inscrit un carré à lintérieur, puis on double le nombre des côtés. La surface du polygone inscrit que lon obtient à chaque étape est de plus en plus grande, mais toujours plus petite que celle du cercle. (p. 197) )

11 Types de lecture dans le roman Le théorème du perroquet 11 Le non initié fait une lecture indépendante si on prend en considération la partie littéraire du roman et une lecture dirigée qui concerne la partie où le langage mathématique domine La hauteur de la pyramide, cest la longueur de laxe.Et la longueur de lombre de laxe, cest la longueur de laxe. (p. 57) La lecture processuelle concerne les étapes que le lecteur parcourt: ladaptation au texte; la découverte des équivalences scientifiques; leur adaptation à sa culture.

12 Types de lecture dans le roman Le théorème du perroquet 12 La lecture du traducteur se concentre sur les niveaux de lecture qui imposent des rigueurs de traduction (lhistoire de la mathématique; le registre linguistique). Il sagit donc dune lecture de documentation, celle qui précède la traduction, et une lecture de travail, faite pendant la traduction. On peut parler dans cette situation aussi dune lecture professionnelle, analytique faite sous la direction dun spécialiste.

13 Quest-ce que présuppose la traduction du roman du Denis Guedj? 13 On parle dune dualité du traducteur: Lettré par loffre dune traducttion artistique, dire donc presque la même chose, le traducteur domine le texte littéraire; Mathématicien par une traduction spécialisée qui représente la réalité scientifique, dire donc fidélement la même chose, le traducteur se laisse dominer par ce que la pensée collective a consacré.

14 Auteur-langage-lecteur-traducteur 14 Auteur-lecteur.On lanalyse en tant quune communication directe, quand les deux partagent la même culture et existent dans la même langue et indirecte, quand le lecteur existe dans une autre langue que celle de lauteur et leurs cultures différent elles aussi. Langage-lecteur - une relation à travers laquelle le dernier élément ne peut pas influencer le premier. Le langage devient un moyen pour le lecteur darriver au message artistique.

15 Auteur-langage-lecteur-traducteur 15 Langage - traducteur. Les deux langages servent le but du romancier pour humaniser la mathématique. On parle de deux cultures différentes : celle de lécrivain et celle du traducteur. Le travail du dernier est aussi dadapter sa conscience au langage quil doit traduire. Traducteur - lecteur. Les deux parcourent et comprennent le texte selon leurs expériences et attentes. Il y a deux plans de lécriture: fiction et réalité scientifique.

16 Conclusions: 16 Le roman se démarque par la nouveauté du style auquel contribue la coexistence des deux langages, commun et mathématique. Le bénéficiaire du roman, le public donc, connaît une multitude de types de lectures et des états desprit différents. Le traducteur révèle sa nature duale (lettré et mathématicien) par le travail complexe quil doit faire: une traduction littéraire mais aussi une traduction spécialisée.

17 Sitographie D=1383 D=1383 %28critiques-et-commentaires%29/denis-guedj-le- th%C3%A8or%C3%A8me-du-perroquet,a html %28critiques-et-commentaires%29/denis-guedj-le- th%C3%A8or%C3%A8me-du-perroquet,a html 17


Télécharger ppt "Coordinateur scientifique: Mme Cristiana Nicola TEODORESCU Doctorante: HOHOTĂ Valentina Expériences de lecture/ expériences de traduction du langage mathématique."

Présentations similaires


Annonces Google