La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Harmonisation du cycle 2 Réfléchir à une continuité des apprentissages de la GS au CE1 dans le domaine de la maîtrise de la langue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Harmonisation du cycle 2 Réfléchir à une continuité des apprentissages de la GS au CE1 dans le domaine de la maîtrise de la langue."— Transcription de la présentation:

1 Harmonisation du cycle 2 Réfléchir à une continuité des apprentissages de la GS au CE1 dans le domaine de la maîtrise de la langue

2 Continuité dapprentissage… Le cycle des apprentissages fondamentaux commence au cours de la grande section de lécole maternelle et, à ce niveau, lui emprunte sa pédagogie. Il se poursuit dans les deux premières années de lécole élémentaire, au cours préparatoire et au cours élémentaire première année.

3 Référence aux IO de 2008 Programme de GS Programme de CP Programme de CE1 Socle commun palier 1

4 Premier palier pour la maîtrise du socle commun: compétences attendues à la fin du cycle 2 Compétence 1 : LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Lélève est capable de : - sexprimer clairement à loral en utilisant un vocabulaire approprié ; - lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus ; - lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ; - lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simples ; - dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court ; - copier un texte court sans erreur dans une écriture cursive lisible et avec une présentation soignée ; - écrire sans erreur sous la dictée un texte de 5 lignes en utilisant ses connaissances lexicales, orthographiques et grammaticales ; - utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court ; - écrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes. Compétence 5 : LA CULTURE HUMANISTE Lélève est capable de : - dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts sexprimer par lécriture

5 Maîtrise de la langue Langue orale Entrée dans lécrit / littérature Lecture Graphisme / écriture Etude de la langue Les éléments de la chaîne écrite Le vocabulaire La grammaire Lorthographe

6 De la GS au CE1 GSCPCE1 Langue orale Entrée dans lécrit / littérature Lecture Graphisme / Ecriture Production décrit Etude de la langue: Les éléments de la chaîne orale et écrite Le vocabulaire La grammaire Lorthographe

7 Dune section à lautre… Quelles conditions peuvent favoriser la continuité? Le cadre de vie de la classe Le fait de retrouver des productions de lannée passée (plastiques, écrites…) Retrouver également les livres de littérature étudiés Partir du bagage de mots rencontrés lannée passée…

8 De la GS au CP… le capital des mots-références ; le lexique thématique de la classe ; le parcours d'apprentissage dans les réalités sonores de la langue, en matière d'activités graphiques et d'écriture ; les comptines, chansons et poèmes appris ; les ouvrages de jeunesse sur lesquels les enfants ont travaillé durant les années antérieures; les projets vécus et les « fabrications » éventuelles auxquelles ils ont donné lieu.

9 Du CP au CE1… Les cartes-sons de la méthode de lecture Les comptines des sons Les chants et poésies Le lexique thématique de la classe Les mots dont lécriture est connue Les tournures syntaxiques rencontrées Les albums et livres de littérature étudiés Les projets vécus et les réalisations éventuelles

10 Quels outils de classe ou délève passer à la classe supérieure ? ( plus particulièrement dans le domaine de la langue) GSCP Lalbum de vie de la classe de grande section Les livres étudiés Des répertoires de chants, de poésies, de danses Les règles de vie de la classe Les productions écrites collectives Le bagage de mots référents Les jours de la semaine Le dernier cahier décriture Les affiches relatant un projet détude … CP CE1 Les cartes sons (mots référents) Les structures de phrases Les synthèses détude de la langue Les poésies Les productions décrit collectives et individuelles Des répertoires de chants, de poésies, de danses Les règles de vie de la classe Les histoires ou contes travaillés …

11 Le tutorat Il permet la coopération entre pairs Le savoir est expliqué avec un vocabulaire denfant, souvent mieux compris. Le tuteur est obligé de reformuler son savoir, il se lapproprie donc davantage. Il valorise tout le monde Il permet du mouvement dans la classe

12 Liaison GS / CP Quelles modalités? Echange de service (lenseignante de GS retrouve « ses » élèves) Mixer les classes par moitié Quelques élèves de GS sont accueillis en CP sur un projet particulier (décriture…) Travailler en tutorat Par courrier papier Par missionnaires Sous forme de parcours documentaire

13 Quels contenus… Autour de la natation… Autour dun projet scientifique… Autour de la danse Autour des productions décrit Autour des jeux coopératifs… Autour de la littérature Autour de la découverte du monde avec projet de visite…

14 Quand les CP correspondent avec les CE1… De classe à classe…ou de rencontre en rencontre… Projet autour de la découverte du monde Rencontres littéraires (Prix littéraire) Le voyage lecture Projet décriture: les différents types de texte Autour de la natation Le chant Ateliers technologiques (lecture de fiches de montage)

15 « Livret de bienvenue » Écrit par les élèves du CP à lattention des élèves de grande section… Vie de la classe Récit des activités de lannée Photos Productions diverses

16 Besoins daccomplis sement 5 Besoins destime 4 Besoins sociaux 3 Besoins de sécurité 2 Besoins physiologiques 1 La pyramide de Maslow

17 Pyramide de Maslow 1 Besoins physiologiques : (ou de survie, boire, manger, dormir, respirer, éliminer) : espace agréable (aires définies), rythmes biologiques respectés (emploi du temps), respect de la fatigabilité des élèves (en fonction de leur âge et de leur individualité), affichage cohérent... 2 Besoins de sécurité : être accueilli, reconnu, protégé. Cadre sécurisant, règles de vie, rituels, adulte sur qui on peut compter (garant du respect de chacun dans ses différences), se sentir respecté dans son individualité, se sentir en sécurité par rapport aux apprentissages (emploi du temps connu), à lévaluation, réunion de rentrée... 3 Besoins sociaux : appartenance au groupe : intégration à ce groupe, possibilité de retrait du groupe, conseils denfants, débats, constat et acceptation des différences, situations permettant ces prises de conscience, apprentissage de la responsabilisation et de la prise dautonomie... 4 Besoins destime de soi : de considération, de réputation, de reconnaissance : respect de soi-même et confiance en soi ; reconnaissance par les autres éléments du groupe, besoins dexpression, hétérogénéité (différents profils délèves), différenciation pédagogique, PPRE, projets personnalisés, évaluation... 5 Besoin dauto- accomplissement : se réaliser, exploiter et mettre en valeur son potentiel personnel : (auto)-évaluation, autonomie, initiative, centres dintérêt personnel, « savoir devenir »... Ces besoins non remplis, peuvent induire des tensions chez les individus, ou tout au moins les rendre moins disponibles aux apprentissages.

18 Quels besoins pour lélève au cycle 2? GSCPCE1 Besoins physiologiques Besoins de sécurité Besoins sociaux Besoins de reconnaissance Besoins destime de soi

19 Devenir élève, cest aussi… Savoir mobiliser son attention Savoir formuler :ses besoins, ses questions, ses doutes, ses solutions, ses émotions, ses goûts, ses choix… Savoir expliquer, argumenter, justifier, valider… Accepter de se tromper, de changer dopinion Savoir réfréner ses impulsions (attendre son tour, respecter le sujet, persévérer pour réaliser ses tâches, mener une activité à son terme…) Accepter daider, de coopérer Ne pas accaparer lenseignant, le respecter Savoir nommer: Les activités scolaires Les décrire Formuler les étapes dune activité, les ordonner Formuler des procédés, des techniques apprises Exposer ses procédures Énoncer des règles Connaître ses droits et devoirs décolier Connaître et respecter les règles de la civilité

20 Pour travailler ensemble … (GS / CP, CP / CE1, GS / CE1) Rappel du plan de travail: Quelles compétences sont visées ? Quels contenus denseignement ? Quelles modalités ?

21 Restitution au temps 3 du module de formation Présentation de la démarche des enseignants Mise en valeur de productions délèves Sous forme : Daffiches De photos De diaporama de vidéo Témoignages denfants

22 Lécoute…difficile aujourdhui, comment remédier, quels outils possibles… Que se cache-t-il derrière la capacité découter? Ecouter qui? Ecouter quoi? Ecoute de soi, donc connaissance de soi. Apprendre à connaître ses compétences, à ne plus se laisser définir par lautre, par des « étiquettes », à analyser ses propres démarches avec laide du maître, à reconnaître ses difficultés et mettre en œuvre des méthodes pour remédier à ces difficultés. Ecoute des autres, donc connaissance des autres (connaître avant de reconnaître). Oser rencontrer lautre, afin de reconnaître des similitudes avec soi, amis également des différences. Ces différences étant source de richesse! Lécoute de lautre vient lorsquil est reconnu et accepté, dans sa différence! Ecoute du maître: celle-ci se fera également dans le respect mutuel entre lenseignant et lélève. Le maître devra instaurer une relation de confiance entre lui et ses élèves (mais avec chacun en particulier), afin que celui-ci, libéré de ses craintes, puisse aborder les apprentissages sereinement. Environnement sonore de la classe et de lécole. Nécessité dune prise de conscience collective de cet élément.

23 Savoir mobiliser son attention: « Soyez un peu plus attentifs ! » Linattention de certains élèves pose problème aux enseignants. Difficulté de définir ce quest lattention, à en cerner les contours (à cause des liens étroits avec des notions comme la concentration, la perception, lanticipation, la mémorisation, mais aussi la confiance, la motivation etc…) Lattention est plutôt conçue comme une attitude, et rarement comme un processus mental. Lélève attentif est souvent vu comme « le bon élève » (calme, regardant lenseignant), on considère trop peu « lélève apprenant ». Peut-on créer les conditions pour une meilleure attention des élèves en classe ? Travailler ce thème avec les élèves, lors de moments spécifiques (méthodologie), ou occasionnels (leçon mal mémorisée) Adapter ses pratiques pédagogiques : – Stimuler, surprendre – Valoriser les réussites – Rappeler la séance précédente – Faire des pauses (reposantes mais aussi structurantes, pour leur laisser le temps dévocation, de mémorisation, dintégration) – Clarifier les buts et les enjeux (projet) – Etre attentifs aux élèves (pour mieux repérer rapidement leurs erreurs, leurs difficultés et adapter notre demande)

24

25 Travailler en classe sur lattention des élèves Recueillir les représentations mentales des élèves sur le thème de lattention, pour ensuite en parler. Exemples de questions que lon peut poser (à loral ou par écrit) -Pour toi, « être attentif en classe », quest-ce que cela veut dire ? -Daprès toi, pourquoi faut-il être attentif ? -Sur quoi doit-on porter son attention en classe ? -Lorsque tu veux être attentif à quelque chose, comment ty prends-tu ? -en classe, quest-ce qui favorise ton attention ?quest-ce qui, au contraire la gêne ? -Daprès toi, quest-ce que les enseignants peuvent faire pour aider les élèves à améliorer leur attention ? Faire élaborer par les élèves une « fiche de référence » concernant lattention en classe (réfléchir individuellement, ou par petits groupes, mettre en commun) Faire raconter par les élèves une séance, ou un moment vécu par tous, puis analyser les objets de lattention Faire faire aux élèves une même tâche plusieurs fois, mais en changeant chaque fois ce sur quoi ils doivent focaliser leur attention : exemple, lire un texte en faisant attention aux idées, ou au style, ou à lorthographe… Faire faire aux élèves des exercices spécifiques sur le thème de lattention

26 Le cerveau ne peut aller nulle part sil ne sait pas… Où il va…Pourquoi il y va…Par où il va passer… Etablir un contratEtablir des liensDégager une méthodologie Définir précisément lobjectif visé, le niveau de performance Dégager lintérêt par rapport à un projet Donner un itinéraire avec des points de repère (« feuille de route », fiche- guide, outil dauto- évaluation…)

27 Les causes doubli… Linformation na pas été saisie car elle ne sadressait pas à la gestion mentale de lapprenant. Linformation na pas été connectée aux connaissances antérieures de lapprenant. Un blocage émotionnel a empêché la saisie de linformation ou son rappel. Lapprenant navait pas lintention dutiliser linformation dans lavenir. Lapprenant na pas réactivé linformation.

28 « Savoir dire ce que japprends… » Savoir nommer les activités scolaires: Même cycle = mêmes disciplines ( attention au terme « ateliers qui est une forme de travail et non un contenu). Emploi du temps affiché pour les élèves (réalisé par eux) Nom des activités sur les cahiers, classeurs… Décrire la discipline ou le domaine

29 Etre acteur de ses apprentissages… Toujours savoir: Ce que je fais…(je cherche, japplique, je réinvestis, je mévalue…) Pourquoi je le fais…(quel projet dapprentissage…) Ou jen suis…(dans quelle phase des apprentissages…)

30 Quels domaines ou disciplines sont plus propices à telle ou telle compétence? Le débat réglé, pour écouter lautre, formuler une opinion, accepter de modifier son idée, reformuler la parole dun autre… Les sciences, pour décrire une activité, formuler des hypothèses, argumenter… LEPS ou le respect des règles du jeu collectif sont indispensables Les domaines artistiques, pour exprimer ses goûts, ses préférences, ses émotions…

31

32 Et… Ne pas oublier de rendre lélève conscient du plaisir apporté par lacquisition des savoirs et des compétences et lenrichissement personnel…


Télécharger ppt "Harmonisation du cycle 2 Réfléchir à une continuité des apprentissages de la GS au CE1 dans le domaine de la maîtrise de la langue."

Présentations similaires


Annonces Google