La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 A-IV Le Potentiel Électrique Scalaire A-IV.1 Définition - Propriétés La troisième notion de notre cours délectrostatique, après celle de force de Coulomb.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 A-IV Le Potentiel Électrique Scalaire A-IV.1 Définition - Propriétés La troisième notion de notre cours délectrostatique, après celle de force de Coulomb."— Transcription de la présentation:

1 1 A-IV Le Potentiel Électrique Scalaire A-IV.1 Définition - Propriétés La troisième notion de notre cours délectrostatique, après celle de force de Coulomb et celle de champ électrique, est la notion de potentiel électrostatique scalaire. Son introduction utilise la notion de travail dune force. Soit un point M dun parcours où se trouve une charge soumise à un champ qui occasionne une force de Coulomb à laquelle un observateur oppose une force pour maintenir léquilibre. On appelle différence de potentiel le travail de la force entre A et B divisé par A B M AB Remarques Il faut que le déplacement de la charge entre A et B se fasse sans accélération. On dit que le déplacement est quasi-statique avec comme condition en chaque position Le travail est donné par lexpression Lunité de potentiel est le Volt

2 2 Potentiel électrique en un point M Considérons lexpérience précédente qui conduit lobservateur du point A rejeté à très grande distance des sources du champ au point M. Si le potentiel est pris égal à zéro alors le potentiel au point M devient M M Lorigine de ce potentiel est dans les charges électriques sources du champ. Calculons explicitement ce potentiel pour le champ créé par une charge ponctuelle. Pour un parcours rectiligne radial Le potentiel créé par une charge ponctuelle à la distance r peut alors sécrire M M M O Le sens de est arbitraire

3 3 Propriétés du potentiel créé par un charge ponctuelle Cest un grandeur scalaire, algébrique. Le signe du potentiel est celui de la charge q. Il est en intensité inversement proportionnel à la distance de la charge qui le crée. Il est directement proportionnel à la valeur de la charge. Ne dépendant que du module r il est constant à distance constante de la charge. Nous montrerons dans les compléments que le chemin suivi pour arriver au point M ninflue pas sur la valeur du potentiel en ce point. Une autre manière dexprimer ce résultat : la différence de potentiel entre deux points ne dépend pas du trajet suivi pour la calculer. La définition même du potentiel à partir du travail, processus continu, implique que le potentiel est une fonction continue des positions dans lespace. Potentiel constant sur une sphère centrée sur la charge

4 4 A-IV.2 Relation Champ - Potentiel Reprenons les deux relations de définition du champ et du potentiel,créés par une charge ponctuelle De manière purement formelle nous avons E notant la valeur algébrique du champ le signe lui étant conféré par celui de q. Cette relation à une dimension se généralise-t-elle à trois dimensions? Pour le montrer il faut introduire un nouvel opérateur vectoriel sappliquant à une fonction scalaire à trois variables despace f(x,y,z) et que lon appelle Noté simplement Par définition en coordonnées cartésiennes La notation signifie une dérivation partielle par rapport à la variable notée, ici x. Exemple : si

5 5 Considérons la fonction Il vient facilement avec Soit la relation locale cherchée entre le champ et le potentiel électriques A-IV.3 Différence de potentiel La relation locale entre le champ et le potentiel électriques produit également une relation globale. Calculons ce que lon appelle la circulation du vecteur champ électrique entre les points A et B dune courbe quelconque, en utilisant la relation locale entre le champ et le potentiel A B M Il a été fait usage de la relation On peut la déduire de variation totale de la fonction V(x,y,z) lorsque les trois variables varient. Avec

6 6 Remarques concernant les relations champ – potentiel Le fait que localement et globalement implique que le champ soit orienté vers les potentiels décroissants. Circulation du champ électrique sur une courbe fermée. Partant du point A et retour au point A il vient La fonction potentiel étant définie continue elle reprend la même valeur après un tour complet. Doù la propriété importante du champ électrique: la circulation du champ électrique sur une courbe fermée est nulle A B A B C A M

7 7 A-IV.3 Surfaces équipotentielles Le potentiel est une fonction scalaire de points Un domaine où V(x,y,z) = Ct doit permettre de trouver une autre fonction qui explicite la coordonnée z en fonction de x et y. Cette dernière fonction représente une surface, relation entre x, y et z sur laquelle V = Ct. De telles surfaces sont dites équipotentielles. Les domaines équipotentiels ne se limitent pas à des surfaces, ils peuvent sétendre à des volumes (voir la leçon sur les conducteurs) à léquilibre où tout le volume du conducteur est au même potentiel (volume isopotentiel). x y z O M Surface équipotentielle Direction des lignes de champ par rapport aux surfaces équipotentielles. Soient deux points A et B quelconques, distincts, sur une surface équipotentielle. La circulation du champ électrique entre A et B sur un parcours appartenant à la surface est nulle A B Suite

8 8 A B Pour que cette expression soit nulle pour tout point A et B de la surface équipotentielle il faut que Comme le vecteur infinitésimal appartient à la surface on déduit la propriété importante: Les lignes de champ sont orthogonales aux surfaces équipotentielles.

9 9 Electrostatic Potential Map H 2 O Positively charged region (blue) Negatively charged region (red) H 2 O (no net charge) Oxygen (red) Hydrogen (white)

10 10 Electrostatic Potential Map H 3 O + More positive (blue) Less positive (green) H 3 O + (+1 charge) Oxygen (red) Hydrogen (white)

11 11 Most negative charge Most positive charge H 3 O + and water How do they interact?

12 12 Electrostatic Potential Map H 3 O H 2 O H 3 O + surrounded by three water molecules – still +1 charge Green signifies reduced positive charge compared with H 3 O + alone.

13 13 BENZENE

14 14 A-IV.4 Potentiel créé par plusieurs charges ponctuelles Distribution discrète de charges La définition même du potentiel dans ses relations à la force électrique permet dappliquer le principe de superposition et de déduire le potentiel total par simple sommation, ici plus simple que pour le champ car nous avons affaire à une somme de scalaires et non plus de vecteurs. Pour une distribution discrète de N charges Pour deux charges

15 15 A-IV.5 Compléments a- Calcul du potentiel pour un trajet quelconque Pour un parcours quelconque lexpression du travail est au départ la même Il faut alors estimer lexpression générale Soit en coordonnées cartésiennes et Il vient Avec Le travail peut alors sécrire M M O Soit pour le potentiel Lexpression est la même que celle trouvée pour le parcours linéaire radial. Ce qui montre en toute généralité que la différence de potentiel entre deux points ne dépend pas du chemin suivi. Cest la moindre des choses si on veut que le potentiel en un point ait un sens physique.

16 16 Les calculs du potentiel électrique en un point M sont valables que le point M soit situé hors ou dans le domaine de la distribution de charges. b- Potentiel créé par une distribution de charges Le potentiel de la charge totale du domaine 3D est donné au point M par O M M M Le potentiel de la charge totale du domaine 2D est donné au point M par Le potentiel de la charge totale du domaine 1D est donné au point M par Au même titre que pour le champ électrique donnons les expressions du potentiel électrique scalaire produit par une distribution de charges dans les trois cas de dimensionnalités.

17 17 c- Propriétés locales du potentiel électrique Deux relations impliquant le champ électrique nous permettent de déduire une propriété locale du potentiel électrique. Nous avons établi une relation locale entre le champ électrique et la densité de charges De même quune relation directe entre le potentiel et le champ électrique En combinant les deux relations Lopérateur divergence du gradient nest autre que le laplacien noté Δ. On en déduit léquation de Poisson reliant le potentiel et la densité locale de charges En un point dépourvu de charge cette équation se réduit à léquation de Laplace La forme explicite du laplacien dune fonction scalaire V(x,y,z) est dans la version cartésienne

18 18 A-IV.6 Exercice à faire N°1- Potentiel dune sphère chargée en volume Soit une sphère de rayon R portant une charge uniformément répartie dans tout son volume avec une densité ρ constante. 1- Calculer par une méthode directe le potentiel électrique en un point M à la distance r du centre O de la sphère avec OM = r. 2- Étudier et tracer V(r) pour r variant de 0 à 3- Retrouver lexpression du potentiel à partir de celle du champ électrique. R M N°2- Potentiel créé par un fil fini chargé x O M y a b c c λ Soit un fil rectiligne, fini, de longueur 2c, de centre O, portant une charge électrique uniformément répartie de λ coulombs par unité de longueur. 1-Trouver le potentiel électrique en un point M ce coordonnées (a,b) dans le repère (O;x,y) donné. 2-En déduire dans ce repère les composantes du champ électrique. 3-Déterminer les lignes équipotentielles dans le plan de la figure de même que les lignes de champ. Montrer leur perpendicularité.

19 19 N°3- Potentiel créé une plaque carrée uniformément chargée M O 2c Soit une plaque carrée de côté 2c, de centre O, portant une charge électrique par unité de surface. 1-Calculer le potentiel électrique créé en un point M de laxe à la distance x = OM. 2-Donner lexpression de ce potentiel en O. 3-Retrouver lexpression du champ électrique en M à partir de celle du potentiel.

20 20 A-V LÉnergie Électrique A-V.1 Généralités sur lénergie potentielle dun système physique Une définition très générale de lénergie potentielle dun système physique peut être la suivante: Lénergie potentielle dun système physique est lénergie quun observateur doit dépenser pour mener le système dans son état présent, à partir de constituants initialement à linfini les uns des autres Lorigine de cette énergie peut être multiple compte tenu de la complexité éventuelle du système. Nous intéresse ici lénergie potentielle de charges électriques en présence de champ électrique. Comme les charges électriques sont ponctuelles nous ne sommes pas concernés par lénergie potentielle dune charge ponctuelle dans son propre champ. Par contre, pour un ensemble de charges de dimension finie, il sera nécessaire de considérer lénergie potentielle propre du système de charges dans le champ global quelles créent. Système constitué Éléments issus dendroits où ils sont très éloignés les uns des autres

21 21 A-V.2 Énergie potentielle électrique dune charge ponctuelle dans un champ électrique extérieur Quand nous avons construit le potentiel électrique nous avons calculé le travail dun observateur mis en jeu pour déplacer une charge q depuis une grande distance jusquà un point M dans le champ créé par une charge q. Avec lexpression du potentiel créé en M par la charge q Nous obtenons lexpression de lénergie potentielle recherchée, celle dun charge q placée au potentiel V. Cette expression est valable pour toute source de champ localisée M O M Source de champ V(M) créé par la source de champ

22 22 A-V.3 Énergie potentielle électrique dun couple de deux charges en interaction Lénergie potentielle de la charge dans le champ de la charge est expression dans laquelle Lénergie potentielle de la charge dans le champ de la charge est expression dans laquelle Dans le cas présent lune des énergies nexiste pas sans lautre. Elles représentent la même quantité physique qui est lénergie dinteraction entre les deux particules chargées. En prévision de la suite nous noterons cette énergie

23 23 A-V.4 Énergie potentielle électrique dun système de charges en interaction Soit un système de N charges ponctuelles Chaque charge, par exemple est soumise au potentiel dû aux N-1 autres charges étant la distance entre la charge et la charge Cette charge a une énergie potentielle égale à Lénergie potentielle de lensemble des N charges en interaction est donnée par Le facteur ½ se justifie facilement par récurrence et a déjà été vu pour deux charges (faire la démonstration).


Télécharger ppt "1 A-IV Le Potentiel Électrique Scalaire A-IV.1 Définition - Propriétés La troisième notion de notre cours délectrostatique, après celle de force de Coulomb."

Présentations similaires


Annonces Google