La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Socle commun CYCLE 2 MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE Equipe de circonscription de Mortagne Janvier 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Socle commun CYCLE 2 MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE Equipe de circonscription de Mortagne Janvier 2008."— Transcription de la présentation:

1 Socle commun CYCLE 2 MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE Equipe de circonscription de Mortagne Janvier 2008

2 Maîtrise du langage oral Communiquer Mise en place dun débat hebdomadaire conduit par lenseignant. Importance des dialogues entre le maître et les élèves (apprendre à lenfant à prendre conscience de ses erreurs ) Dispenser de la « correction » les enfants en réussite. Intérêt de dire des textes (après échanges et préparations /théâtre poésie): Apprentissage par binômes pour ceux qui ont des difficultés. Dire un texte poétique à plusieurs.

3 Continuer à apprendre la langue française et à la Comprendre Rappel dun évènement passé. Reformulations alternées dune histoire. Découverte collective de textes explicatifs et de documents de divers types (film, livre, revue, multimédia). Travail sur limage. Nécessité dune lecture à haute voix fréquente par lenseignant. Echanges autour dactivités de classe (EPS : performances, réussites…).

4 Lecture « Apprendre à lire, cest apprendre à mettre en jeu en même temps deux activités différentes : celle qui conduit à identifier des mots écrits, celle qui conduit à en comprendre la signification dans le contexte verbal et non verbal. » Programmation des activités Décodage et identification des mots (travail sur les sonorités de la langue, la relation entre graphème, phonème). Acquisition progressive des démarches, compétences et connaissances nécessaire à la compréhension ( lorganisation dune phrase, dun texte, le lexique) « La lecture doit être prolongée et affermie par un travail régulier de production décrits. »

5 Comprendre le codage alphabétique des mots Reconnaissance des unités distinctives composant des mots. Renforcement du répertoire des mots orthographiquement connus. Mise en place dexercices de « résolution de problèmes orthographiques ». Segmenter les énoncés écrits et oraux Segmentation des mots en syllabes et phonèmes. Segmentation du texte en mots.

6 Deux manières didentifier les mots Identification des mots par la voie indirecte (déchiffrage). Identification des mots par la voie directe (lecture courante ; la forme orthographique est mémorisée): travail sur les mots outils, sur le lexique en lien avec des activités culturelles variées et en sappuyant sur lécriture. Associer lecture et écriture « Larticulation entre lecture et écriture reste…un excellent moyen de renforcer les apprentissages. » Poursuite du développement dactivités graphiques et décriture. Comprendre les textes Importance de la place de loral. « …lhabitude de fréquenter les livres devient progressivement une culture. »

7 ECRIRE DES TEXTES « Lécriture et la lecture sont étroitement liées dans toutes les activités du cycle des apprentissages fondamentaux. » Mobilisation des connaissances et organisation des textes Importance dun travail oral préalable. Usage du dessin comme support de travail. Travail sur trois genres : le compte rendu, le récit littéraire et le documentaire Mise en mots Privilégier la dictée à ladulte. A la fin du cycle, chaque élève doit être capable décrire une dizaine de lignes.

8 Problèmes dorthographe et édition de textes Recopier un mot à laide doutils(répertoire) ; ce qui est différent de savoir orthographier un mot. Repérage des marques grammaticales (pluriel, accord verbe-sujet). Activité rédactionnelle puis problèmes dorthographe. Discussion collective sur les problèmes dorthographe rencontrés (quelles solutions possibles). Il est indispensable de donner un sens aux productions décrit, de mettre en place des projets.

9 GRAMMAIRE Développer une attitude réflexive sur la langue Travailler à partir des pratiques langagières des élèves. Se servir de leurs erreurs pour mettre en avant des régularités. Remarque importante : « Lenseignant ne doit pas être moins exigeant avec lui-même : sa prononciation est claire et correcte, ses énoncés sont précis, son langage nest jamais familier. » Engager une étude plus méthodique de la langue Prévoir des temps spécifiques (de 20 à 30 mn). Manipuler les mots dans la phrase (substitution, déplacement, suppression). Etre attentif aux marques du genre et du nombre et à lorthographe des mots déjà rencontrés.

10 Fixer des connaissances et savoir les mettre en œuvre Travail de la phrase en prenant appui sur le verbe et le nom. Identification du verbe et du nom à travers leurs variations (pluriel/singulier, temps). Travail sur la ponctuation. Orthographe En association étroite avec lapprentissage de la lecture. Maîtrise de lorthographe phonétique, des mots les plus fréquents. Vocabulaire Travail à partir déchanges oraux. Mise en avant des phénomènes de dérivation / préfixe, suffixe / famille de mots. « Fixation » à travers des affichages et de la copie.

11 REMARQUES -Répertoire : essayer de le conserver au moins du cycle 2 au cycle 3 sous quelle forme ? individuel et / ou collectif. -Importance de laffichage : les élèves doivent apprendre à sen servir, mais, ce nest pas du tout évident dans la pratique. -Boîtes de mots par nature : verbe, sujet, nom, mots-outils… -En conjugaison, les objectifs paraissent très ambitieux sur les temps. -« Dédramatiser » les erreurs des élèves, les utiliser pour progresser. -Quelle place pour la poésie, les jeux autour des mots ? -Importance de la place de la dictée à ladulte (pas simple à réussir). -Qu en est-il des élèves qui ne sont pas encore « entrés » dans la combinatoire ?

12 CYCLE 2 MATHEMATIQUES

13 Il y a peu de changement par rapport aux programmes de « Lentraînement nécessaire pour fixer certains savoir-faire essentiels et les rendre plus facilement disponibles, ne doit pas occulter la phase parfois longue, au cours de laquelle les connaissances sont élaborées par les élèves, puis progressivement précisées et structurées. » « Les exercices sur fiches ne doivent pas se substituer à ce travail primordial avec du matériel. » Le socle insiste sur la mémorisation et lautomatisation des procédures de calcul. Calcul mental quotidien. Quels outils, quelles activités proposer à part le procédé La Martinière ? Jeux : le furet, les dés, le portrait, la fourchette, le nombre cible…

14 Utilisation de la calculatrice: Y-a-t-il contradiction ? Y-a-t-il vraiment utilité à se servir de la calculatrice au primaire ? Exploitation des données numériques : aborder parallèlement addition et soustraction. Imposer plus de rigueur en géométrie. Poursuivre les manipulations (liaison maternelle/cycle 2). « …on privilégie les problèmes où les élèves sont placés en situation danticiper une réponse quils pourront ensuite vérifier expérimentalement. » Privilégier le travail en groupe.

15 CYCLE 2 VIVRE ENSEMBLE

16 Points importants à développer et à travailler : -Règles de vie collective. -Notion de violence, gestion et sanction. -Séduquer à lautre. -Organisation de débats. -Ouverture sur le monde. -Sécurité routière. -Participation des parents. -Respect de soi. -Droits/ Devoirs.

17 Questions à se poser: -Types de sanction ? -Valeur juridique dun règlement ? -Organisation matérielle pour débattre ? -Comment réunir les enfants entre différents cycles ? -Education aux premiers secours ? -Notion européenne ? -Ne pas stigmatiser le moment ? -Action de solidarité à lécole et pas forcément en dehors de lécole ?

18 CYCLE 2 DECOUVRIR LE MONDE

19 Objectif : Consolider les capacités de raisonnement en les appliquant à un champ plus étendu dexpériences. Démarche : -Questionnement, investigation par les élèves. -Expérimentation par les élèves. -Transmission par le maître dun patrimoine commun fondé sur le récit et la description. Compétences transversales : -Lecture. -Echanges, langage oral. -Maîtrise dun vocabulaire précis. -Elaboration de traces adaptées (notes, tableaux, résumés, listes).

20 Espace familier / Espace lointain Représentation des différents espaces par le dessin. Utilisation et repérages sur les outils géographiques : cartes, globes, planisphères, photos. Observation et comparaison des différents milieux de vie (lhomme et la nature). Consolidation et acquisition dun vocabulaire spécifique à la description.

21 Le temps qui passe Utilisation des instruments et outils permettant de structurer le temps (emplois du temps, calendriers, horloges…). Prise de conscience de réalités ou dévènements du passé : patrimoine proche, lecture documentaire, traces écrites collectives…

22 La matière Observation des changements détat de la matière : eau, air … Utilisations de thermomètres … Le monde du vivant Manifestation de la vie chez lenfant : -Prendre conscience des caractéristiques de son corps. -Importance des règles dhygiène de vie. Manifestation de la vie chez les animaux, les végétaux : -Observation délevages et de cultures. Biodiversité -Observation de la diversité du vivant : comparaison, classements, protection…

23 Objets et matériaux Observation, utilisation en vue de réaliser des maquettes, des constructions,des circuits électriques… Distinguer les différentes sources dénergie. TIC Apprendre à utiliser les TIC de façon raisonnée comme complément à lobservation directe et au document imprimé.

24 CYCLE 2 LANGUES VIVANTES

25 Développer chez lélève les comportements indispensables pour lapprentissage de langues vivantes: -Se familiariser à des réalités sonores nouvelles. -Souvrir à une autre culture. -Découvrir dautres horizons, dautres langues, dautres cultures. Eduquer son oreille à des réalités mélodiques et accentuelles dune langue nouvelle: -Jeux sur les sonorités de la langue. -Mémorisation dénoncés, de chants, de comptines. -Imitation de rythmes différents en accompagnant les phrases entendues. -Distinction de différents types de phrases à lintonation. Faire acquérir des connaissances et des capacités prioritairement à loral: -En prenant appui sur lenseignement du français. -En associant le dire et le faire.

26 CYCLE 2 EDUCATION ARTISTIQUE

27 Arts visuels « La pratique des arts visuels sinscrit dans la continuité des apprentissages commencés à lécole maternelle. Les activités sorganisent autour de quatre axes : dessin, compositions plastiques, images et œuvres dart. » Valoriser les liens interdisciplinaires : langage oral/littérature/vivre ensemble/découverte du monde/motricité/histoire/musique. Construire la culture humaniste : mettre en relation avec des œuvres et des démarches artistiques (liste dœuvres); mettre en place un musée de classe, musée personnel. Varier les outils, les supports. Pratiquer régulièrement le dessin (privilégier les dessins dimagination et de narration).

28 Education musicale Ecouter, produire, inventer : interactions à mettre en place au centre de toutes les démarches. Construire la culture humaniste : réseau de liens entre diverses productions humaines. Valoriser les liens interdisciplinaires. Mise en place dune chorale. Culture de loreille. Pratique instrumentale intégrée au travail dapprentissage des chants. Objets sonores apportés ou fabriqués. Réalisation de projets musicaux.

29 CYCLE 2 EPS

30 Réaliser une performance mesurée : activités athlétiques, activités de natation. Adapter ses déplacements à différents types denvironnements : activités descalade, dorientation, de natation, déquitation, de roule et glisse. Sopposer individuellement ou collectivement : jeux de lutte, jeux collectifs, raquettes. Concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive : danse, activités de cirque, activités gymniques, gymnastique rythmique, mime… Prévoir 3 heures hebdomadaires sur au moins 2 jours. Prévoir entre 6 séances et 15 séances dans chaque domaine. Les déplacements en dehors de lécole posent des problèmes de sécurité et dordre financier.


Télécharger ppt "Socle commun CYCLE 2 MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE Equipe de circonscription de Mortagne Janvier 2008."

Présentations similaires


Annonces Google