La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anamnèse, Evaluation, examen M Navez Centre de la douleur St etienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anamnèse, Evaluation, examen M Navez Centre de la douleur St etienne."— Transcription de la présentation:

1 Anamnèse, Evaluation, examen M Navez Centre de la douleur St etienne

2 Interrogatoire

3 Démarche diagnostique devant une douleur Interrogatoire :Quel que soit le site de la douleur, l’interrogatoire doit préciser au moins sept caractéristiques - 1. le profil évolutif ancienneté de la douleur mode de début et ses circonstances mode évolutif, horaire

4 Evaluation de l’intensité de la douleur Aucune aide pour établir un diagnostic et pas de parallélisme entre la gravité d’une lésion et l’intensité de la douleur Deux méthodes, soit la description verbale faite par le patient (autoévaluation), soit l’observation du comportement ( hétéroévaluation)

5 Démarche diagnostique devant une douleur Interrogatoire : Quel que soit le site de la douleur, l’interrogatoire doit préciser au moins sept caractéristiques - 2. To pographie de la douleur : siège, topographie de la douleur maximale irradiations, douleur projetée, viscérale ligamentaire articulaire… ( localisation à distance de la douleur s’expliquant par un mécanisme de convergence viscéro-somatique sur un même métamère) Schéma ANAES

6 Démarche diagnostique devant une douleur Interrogatoire :Quel que soit le site de la douleur, l’interrogatoire doit préciser au moins sept caractéristiques 3. Qualité de la douleur (Questionnaire douleur Saint Antoine abrége) Listes de mots décrivant la douleur à considérer comme une information séparée. (Exemple :douleur neurogène : brûlures décharges). Définit le retentissement affectif de cette douleur (un score élevé = retentissement sévère) Pas de score global

7 Démarche diagnostique devant une douleur Interrogatoire :Quel que soit le site de la douleur, l’interrogatoire doit préciser au moins sept caractéristiques 4. Evaluation de l’intensité de la douleur Aucune aide pour établir un diagnostic et pas de parallélisme entre la gravité d’une lésion et l’intensité de la douleur Deux méthodes, soit la description verbale faite par le patient (autoévaluation), soit l’observation du comportement : hétéroévaluation)

8 Démarche diagnostique devant une douleur Interrogatoire : Quel que soit le site de la douleur, l’interrogatoire doit préciser au moins sept caractéristiques - 5. les facteurs de soulagement et d’aggravation - 6. les manifestations associées - 7. ’impact sur la qualité de vie

9 Evaluation de l’intensité de la douleur Auto-évaluation : Différentes échelles, utilisées directement par le patient, se proposent d’apprécier globalement l’intensité de la douleur ou son soulagement. Elles ne donnent pas d’information sur la nature de la plainte douloureuse, ni de comparaison inter-individuelle. Elles identifient les patients qui ont besoin d’un traitement( Intérêt dans le suivi et les protocoles antalgiques)

10 EVALUATION DOULEUR Hétero-evaluation Par le soignant Patients: Enfants de 0 à 5 ans Personnes âgées Troubles cognitifs Problèmes d’expression, de langage Auto-evaluation « Tous les autres »

11 Auto-évaluation : L’EVS, dans sa présentation la plus usuelle, est constituée par 4 ou 5 catégories ordonnées de descripteurs. A chaque catégorie, un score correspondant est affecté (de 0 à 4). Evaluation de l’intensité de la douleur

12 Auto-évaluation : L’EN permet au patient de donner une note de 0 à 10 (ou 100). La note 0 est définie par « douleur absente » et la note maximale par « douleur maximale imaginable » par exemple. Pour le soulagement, on peut demander le soulagement en pourcentage par rapport à une douleur de référence. Evaluation de l’intensité de la douleur

13 Auto évaluation: EN EVS

14 Evaluation de l’intensité de la douleur Auto-évaluation : L’EVA, dans sa forme habituelle, se présente sous la forme d’une ligne horizontale de 100 millimètres, orientée de gauche à droite. Les deux extrémités de la ligne sont définies, par exemple, par « douleur absente » et « douleur maximale imaginable ». Le patient répond en traçant une croix sur la ligne. La distance entre la position du trait et l’extrémité « douleur absente » sert d’indice numérique pour le traitement des données. La mesure s’effectue au millimètre près.

15 Auto-évaluation : EVA Mesure en mm Interet dans le suivi Pas de comparaison inter-individuelle Pas d’information sur la nature plainte douloureuse identifier les patients qui ont besoin d’unTTT Utile dans les protocoles de ttt antalgique

16 Hétéro-évaluation Enfant / Personnes âgées Grilles comportementales: Douleur aigue: OPS, CHEOPS Douleur Chronique: DEGR: posture antalgique (repos et en mouvement) Gestes d’évitement Protection Zone douloureuse Atonie psychomotrice Simplifié: regard perdu, manque d’intêret pour l’extérieur, rareté et lenteur des mouvements DOLOPLUS

17 Evaluation douleur : Nature - Qualité Autoévaluation: Description par le patient: mots propres, métaphores QDSA ( version abrégée) Douleur par excès de nociception ( intensité et cotation selon type douleur) Douleur neuropathique Retentissement psycho affectif: Dépression ? Idées succidaires?

18 QDSA Score des mots est a considerer comme une information séparée Douleur neurogene: brulures decharges Definit le retentissement affectif de cette douleur Score élévé= retentissement sevère Pas de score global

19 Evaluation: Localisation/Trajet douloureux Description par le patient Dessins, schémas Représentation qu’a le patient de sa douleur Projection innervation Représentation du médecin, induction! Enfant: dessins, poupées

20 Localisation et Trajet douloureux Topographie Détecter les douleurs multiples Douleur de topo neurologique

21 Retentissement Activité: Par le patient QCD profil.. Echelles spécifiques type Dallas Observation du patient Sommeil Vie sociale Humeur : HAD Echange avec le patient ( anxiété depression….)

22 Retentissement sur l’activité QCD: retentissement sur le comportement douloureux 6 items avec EN Score séparé par information Pas de score global

23 Retentissement sur l’humeur

24 Score HAD 2 scores évalués : A: anxiété (1/21) D: dépression (1/21) + le score est élevé plus le patient est A ou D Score< ou= 7 : pas de perturbation Score 8 à 10: douteux Score> ou= 11: cas certain

25 Mesure de l’intensité du soulagement douloureux


Télécharger ppt "Anamnèse, Evaluation, examen M Navez Centre de la douleur St etienne."

Présentations similaires


Annonces Google