La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Circonscription de Montdidier janvier 2013. Des projets autour de la poésie « À lécole, pour lenfant, la poésie est là, doit être là pour déranger, pour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Circonscription de Montdidier janvier 2013. Des projets autour de la poésie « À lécole, pour lenfant, la poésie est là, doit être là pour déranger, pour."— Transcription de la présentation:

1 Circonscription de Montdidier janvier 2013

2 Des projets autour de la poésie « À lécole, pour lenfant, la poésie est là, doit être là pour déranger, pour faire apparaître tout à coup que le langage des hommes peut devenir chair et sang, et surtout capable, selon le sens étymologique du mot poésie, de faire que limpossible soit possible. » GEORGES JEAN, Pour une pédagogie de limaginaire,Casterman, 1976

3 Poème nom masculin. Un poème, cest une petite histoire écrite en vers avec des rimes. Victor récite un poème quil a appris par cœur. Poésie nom féminin. 1. La poésie, cest lart décrire des poèmes. 2. Une poésie, cest un poème. Laure apprend une poésie par cœur. Poète nom masculin et féminin. Un poète, une poète, cest un écrivain qui écrit des poèmes. Victor Hugo est un grand poète. ( Définitions tirées du « Robert Benjamin, CP-CE, 2006)

4 La poésie, cest la « capacité de faire parler la langue comme personne pour tout le monde »(Alain Borer). La poésie sollicite la langue là où personne ne le fait, elle récuse les parlers ordinaires et utilitaires, les stéréotypes, les formules usées… La langue poétique peut ainsi paraître inhabituelle, étrange. Mais cette étrangeté-là n'est pas facilité ou coquetterie, ni hermétisme pour initiés. Elle parle pour tout le monde. En tant que personne, lélève est interpellé par la poésie. Elle retravaille son rapport à sa propre langue, et elle exprime dans son parler un rapport aux autres, au monde et à soi-même L'élève lecteur de poésie est sollicité par cette rencontre, séduit, inquiété, enrichi, éclairé, amusé,… La poésie à lécole, EDUSCOL 2004/mise à jour 2010

5 Rencontrer la poésie en maternelle -Ecouter des poèmes lus par lenseignant -Découvrir et manipuler de recueils, d'anthologies présents dans la classe. En PS, léducation à lécoute doit être privilégiée, Elle suppose une attention, au sens le plus beau du mot attention, « tendu vers ». L'élève doit être plongé dans le poème. Par exemple; le jeu du téléphone – la maîtresse transmet une information à loreille dun enfant qui doit la transmettre à son voisin, (repérer collectivement les différents types derreurs (phonologiques, sémantiques, syntaxiques). Il est possible de complexifier lénoncé de départ ou encore dorganiser une « course » entre deux équipes, le but étant de transmettre le message le plus fidèlement et le plus rapidement possible.

6 La poésie: une forme littéraire non narrative, non théâtrale, mais porteuse dune « intention » Les comptines A lorigine, formule parlée ou chantée qui servait à départager, à désigner celui à qui sera attribué un rôle particulier dans un jeu. On les utilise pour: jouer avec la voix, développer la dissociation et la coordination des gestes, entraîner la mémoire( suite de jours nombres mois…) Elles favorisent une approche ludique de la langue Prononciation : Virelangues Appropriation des réalités sonores : rimes, assonances. Imprégnation de modèles syntaxiques. Appropriation de la face écrite de la langue Développement de limaginaire et de la créativité.

7 « Le besoin de poésie semble relever des exigences fondamentales de la sensibilité humaine » (Jean ROSTAND). plusieurs recueils dun poète : on mettra à disposition plusieurs recueils d'un même poète (au moins trois) ainsi que trois extraits de ces mêmes recueils (un par recueil) ; il s'agit de retrouver le recueil doù provient chacun des extraits et d'argumenter sur les thématiques pressenties un poète et un recueil : on mettra à disposition un recueil d'un poète et plusieurs extraits de ce recueil (quatre par exemple) ainsi qu'un extrait provenant dun autre recueil de ce poète ; il s'agit de trouver cet intrus et d'argumenter plusieurs recueils de plusieurs poètes : on mettra à disposition plusieurs recueils de deux ou trois poètes ainsi que des extraits de ces recueils ; il s'agira de retrouver le recueil dont est issu chaque extrait et d'argumenter là encore sur les thématiques Confronter les manières de dire, les réceptions Au-delà des échanges sur les choix et les parcours personnels, il importera d'organiser des confrontations de lectures communes.

8 « Un poème par jour. i vous ne faisiez que cela, vous feriez lessentiel. Parce quun enfant qui entend un poème chaque jour, dans la classe, et un poème différent à chaque fois, dépoque différente, de nature différente, de forme différente, alors il enrichit extraordinairement sa compréhension de ce quest la poésie. » « Lisez de tout. Soyez des lecteurs gourmands, vous nêtes pas obligés de vous imposer des pensums. Si ce que vous lisez vous met mal à laise ou vous est hostile, vous nêtes pas obligé de continuer. Ou alors vous pouvez vous dire : si cette poésie magace, cest quelle a quelque chose à voir avec moi, peut-être ! Parce que, ce qui a quelque chose à voir avec nous, ce nest pas forcément dans une sorte dadhésion immédiate » Jean-Pierre Siméon : Lécole, lenseignant, la poésie

9 DES MOYENS POUR FAIRE EXISTER LA POESIE DANS SA CLASSE 1. Le rôle de lenseignant Pour entrer en poésie avec sa classe, lenseignant doit dabord entrer lui-même et pour lui-même, Comme un chasseur dimages lamateur de poèmes: -se met à laffût, profite de rencontres, délaisse les auteurs qui ne lui parlent pas, - relit, recopie, apprend les poèmes quil aime pour les passer à dautres, -avance sans souci dun but à atteindre. 2. Aménager sa classe On peut créer dans sa classe un coin de poésie, où lon rassemble des recueils de poèmes, des anthologies, à commencer par celle de la classe. On peut aussi agrandir des poèmes sur des affiches, écrire au tableau le poème de la journée, suspendre des poèmes calligraphiés à différents endroits de la classe, composer un mobile avec des poèmes.

10 3. Planifier son enseignement - Des temps des temps réguliers de poésie à lemploi du temps. - La minute de poésie peut servir de transition ou clôturer la journée - Un instrument de poésie, une boîte à musique ou une clochette peuvent ouvrir et fermer ce rituel. - Lenseignant peut porter un chapeau réservé à ce moment, utiliser parfois une marionnette… - Loccasion peut être un anniversaire, larrivée de la pluie, lapproche dun événement, la venue du printemps… - On y varie les façons de dire les poèmes (seul, à deux, en sous- groupe, tous ensemble, alternativement, en canon…). - On y invite les élèves à exprimer leurs réactions. - La semaine ou la quinzaine ou le mois de poésie: On y organise une rencontre avec un poète, des rencontres interclasses, un spectacle de poésie, une période intense décriture, etc.

11 4. Démarche : immersion, exploration et expérimentation Immersion Lenseignant lit de la poésie aux élèves tous les jours, les encourage à en lire, à relire certains poèmes. Il présente différentes anthologies et fait collectionner des poèmes aux élèves (par thème, par auteur, par forme, etc.). Il crée un coin-poésie, organise des expositions temporaires, à la BCD, dans la classe, etc. Exploration Il suscite des réactions variées et des interprétations par la discussion, la mise en jeu, les arts visuels, la musique, la danse. Il fait comparer des poèmes ou des poètes (notion dintertextualité), fait découvrir des outils poétiques. Expérimentation Il propose un environnement pour créer, offre des occasions de production collective, encourage les efforts personnels. Il valorise les productions par la lecture à haute voix, lexposition et la publication.

12 Activités dentraînement portant sur les compétences techniques « La diction dun poème est loccasion pour lenfant de rendre clair et sombre, ouvert et fermé, transparent et opaque, son langage. » Georges JEAN, A lEcole de la Poésie, Retz. Travail de la posture - Shabituer à parler en regardant le public, en noubliant personne, diriger son regard avec intention (donner le texte) - Se tenir droit face au public. Entraînement à maîtriser sa voix : projection, pose, adaptation - Parler fort sans crier = projeter sa voix - Dire un mot en accentuant tantôt les voyelles, tantôt les consonnes - Dire un texte, une phrase ou un mot, plus ou moins fort, à voix murmurée ; chuchoter fort - Dire des sons longs, courts, sarrêter sur un son - Dire des sons aigus, graves, des sons qui montent et qui descendent. Entraînement à articuler - Dire un texte très vite, le surarticuler pour ne plus buter sur les mots -Dire des allitérations Entraînement à maîtriser le souffle - - Dire des phrases de plus en plus longues sur le souffle de lexpiration - Dire un texte ou une phrase en variant les groupes de souffle.

13 Activités dentraînement portant sur les compétences dinterprétation Entraînement à rythmer un poème - Coder sur un poème les groupes de souffle et les pauses = varier la durée et lendroit des pauses -Explorer les rythmes sur lesquels on peut dire un poème = varier la vitesse. Exercices dintonation - Dire le même mot ou la même phrase avec des intonations différentes (colère, crainte, surprise, joie, naïveté, ravissement…) - Jouer avec les intonations linguistiques : déclarations, interrogations, exclamations, interdictions…

14 Le printemps des poètes Un des objets fondamentaux du Printemps des Poètes est de favoriser louverture du regard sur la poésie et encourager la lecture de poèmes comme pratique culturelle. Aussi, son action en direction du milieu scolaire est-elle naturelle et primordiale. Jean-Pierre Siméon, directeur artistique

15 15e Printemps des Poètes, du 9 au 24 mars 2013, Les voix du poème Des sa naissance, au début des temps humains, la poésie est une parole levée. Qu'il soit murmure, cri ou chant, le poème garde toujours quelque chose de son oralité native. Il est donc peu ou prou une affaire de voix, la voix intérieure du poète répondant aux voix du monde. Le partage des poèmes dans la cite, qui est depuis quinze ans l'ambition du Printemps des Poètes, passe nécessairement par la voix haute. Le Printemps des Poètes 2013 fera entendre plus que jamais cette polyphonie vivante. Mode demploi Nous souhaitons donc que, durant les 15 jours de mars, dans mille et mille lieux, sélève la parole poétique, que le plus grand nombre soit convié à se faire passeur de poèmes. Il sagit que les acteurs de la manifestation semparent des multiples modes de transmission orale inventés en 15 ans, toutes façons de communiquer le poème par la voix haute : lecture du poète, du comédien, de lamateur de poésie, lecture a loreille, lecture au micro, sur les ondes radiophoniques, lecture enregistrée, musicale, performance, lecture dans le noir, poème chante, brève lecture quotidienne en classe ou en bibliothèque, lecture inattendue dans les transports en commun, dans les commerces, salles dattente…

16 « Le poème est un cri damour : il appelle à une mystérieuse communion, il cherche une autre voix, une moitié qui est vous-même... Si la poésie ne vous aide pas à vivre, faites autre chose. Je la tiens pour essentielle à lhomme autant que les battements de son cœur... » (Pierre SEGHERS).

17 Propositions dactions


Télécharger ppt "Circonscription de Montdidier janvier 2013. Des projets autour de la poésie « À lécole, pour lenfant, la poésie est là, doit être là pour déranger, pour."

Présentations similaires


Annonces Google