La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Faciliter des apprentissages sur les fonctionnements de la langue liés aux travaux de lecture, de productions orales et écrites. Différencier sa pédagogie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Faciliter des apprentissages sur les fonctionnements de la langue liés aux travaux de lecture, de productions orales et écrites. Différencier sa pédagogie."— Transcription de la présentation:

1 Faciliter des apprentissages sur les fonctionnements de la langue liés aux travaux de lecture, de productions orales et écrites. Différencier sa pédagogie Evaluer /Comprendre /Aider

2 Les compétences du socle et livret personnel de compétences Palier 1 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française D i r e Sexprimer clairement à loral en utilisant un vocabulaire approprié Participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de la communication Dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts L i r e Lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus Lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simple Dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court Lire silencieusement un texte en déchiffrant les mots inconnus et manifester sa compréhension dans un résumé, une reformulation, des réponses à des questions É c r i r e Copier un texte court sans erreur dans une écriture cursive lisible et avec une présentation soignée Utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court Écrire de manière autonome un texte de cinq à dix lignes

3 Les compétences du socle et livret personnel de compétences Palier 1 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française É t u d e d e l a l a n g u e - v o c a b u l a i r e Utiliser des mots précis pour sexprimer Donner des synonymes Trouver un mot de sens opposé Regrouper des mots par familles Commencer à utiliser lordre alphabétique É t u d e d e l a l a n g u e - g r a m m a i r e Identifier la phrase, le verbe, le nom, larticle, ladjectif qualificatif, le pronom personnel (sujet) Repérer le verbe dune phrase et son sujet Conjuguer les verbes du 1er groupe, être et avoir, au présent, au futur, au passé composé de lindicatif ; conjuguer les verbes faire, aller, dire, venir, au présent de lindicatif Distinguer le présent du futur et du passé É t u d e d e l a l a n g u e - o r t h o g r a p h e Écrire en respectant les correspondances entre lettres et sons et les règles relatives à la valeur des lettres Écrire sans erreur des mots mémorisés Orthographier correctement des formes conjuguées, respecter laccord entre le sujet et le verbe, ainsi que les accords en genre et en nombre dans le groupe nominal

4 Développer des compétences langagières et linguistiques à loral Ce que disent les programmes:- Langage oral Au cycle des apprentissages fondamentaux, les élèves continuent leur apprentissage du langage oral : respect de lorganisation de la phrase, expression des relations de causalité et des circonstances temporelles et spatiales (pourquoi ? quand ? où ?) ; utilisation plus adéquate de la conjugaison, emploi dun vocabulaire de plus en plus diversifié ; prises de parole de plus en plus longues et mieux organisées, dans le respect des sujets traités et des règles de la communication. Ils sentraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître, à en restituer lessentiel et à poser des questions. La pratique de la récitation sert dabord la maîtrise du langage oral, puis elle favorise lacquisition du langage écrit et la formation dune culture et dune sensibilité littéraires. Les élèves sexercent à dire de mémoire, sans erreur, sur un rythme ou avec une intonation appropriés, des comptines, des textes en prose et des poèmes

5 Des situations pour structurer des apprentissages langagiers et linguistiques oProposer une réelle situation de langage oIdentifier clairement les apprentissages langagiers et linguistiques. oLe temps de la mémorisation / appropriation oLentraînement par la restitution oObservation/ évaluation 12langage et fabrication_une guirlande de NoeL.htm 09 le temps qui passe_un arbre au fil des saisons.htm

6 « Ils sentraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître… » Ils apprennent à faire des inférences Des inférences et des anaphores « Il pleut des cordes. Maxence et Léa courent jusquà la maison. Le garçonnet glisse et tombe dans une flaque. Il tremble, il est mouillé. Les enfants posent leur cartable dans lentrée, enlèvent leur manteau et vont vite manger leur goûter. Ils ont le choix entre fruits ou yaourts. La fillette naime pas les produits laitiers. » Comment sappelle la petite fille ? Doù viennent les enfants ? Que va manger Léa pour son goûter ? En quelle saison se passe lhistoire ? Scan anim cycle 2 difficultés en français\anaphores et inférences.doc

7 « Ils sentraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître, à en restituer lessentiel et à poser des questions » Les deux petits castors Deux petits castors ont perdu leur chemin en revenant de promenade. Ils se trouvent au milieu de la forêt alors quil commence à faire nuit. Heureusement, ils aperçoivent au loin une maison. Ils frappent à la porte…Personne. Alors, comme ils sont très fatigués, ils sinstallent confortablement dans un grand lit qui est au milieu de la pièce. Soudain, ils entendent un bruit et voient la porte souvrir sur une chose énorme et noire qui se met à avancer vers eux. En tremblant de peur, les petits castors se cachent sous les couvertures et la chose énorme soulève doucement les couvertures et dit: « Tiens, jai des visiteurs cette nuit! » Cest lours, le propriétaire de la maison qui rentre tranquillement chez lui. Il rassure les petits castors et leur offre une bonne bouillie bien chaude. De qui nous parle-t-on ? Quand se passe lhistoire ? Où sont perdus les petits castors ?

8 Démarches/Aides Pour reformuler lessentiel dun texte, lenfant doit comprendre quon suit un schéma établi. Première lecture du texte Répondre à des questions de plus en plus précises (qui, quand, où? Situation initiale et événement déclencheur) Associer des images, des dessins Deuxième lecture : deuxième série de questions ( les péripéties, la situation finale) Réponses à choisir à laide dimages. Constituer un matériau langagier qui permettra la reformulation à partir déléments-réponses écrits au tableau. Ritualiser cette démarche au fur et à mesure des textes rencontrés. Constituer des écrits référents. Ce travail seffectue lors de la découverte de textes lus ou au moment de lamélioration de productions écrites : on pourra faire surligner de couleurs différentes les différentes désignations dun même personnage, placer, sur un texte collectif affiché, des silhouettes des différents personnages, garçon, fille, animal….que lon fixera sur les mots qui les désignent tout au long du texte

9 Lecture / écriture : ce que disent les programmes Dès le cours préparatoire, les élèves sentraînent à déchiffrer et à écrire seuls des mots déjà connus. Larticulation entre lecture et écriture est indispensable à cet apprentissage. Cet entraînement conduit progressivement lélève à lire dune manière plus aisée et plus rapide (déchiffrage, identification de la signification). Au cours élémentaire première année, des textes plus longs et plus variés, comportant des phrases plus complexes, sont progressivement proposés aux élèves. Savoir déchiffrer et reconnaître la signification des mots ne suffit pas pour lire une phrase ou un texte ; les élèves apprennent aussi à prendre appui sur lorganisation de la phrase ou du texte quils lisent. Ils acquièrent le vocabulaire et les connaissances nécessaires pour comprendre les textes quils sont amenés à lire. Lappui sur un manuel de qualité est un gage de succès pour cet enseignement délicat. La lecture de textes du patrimoine et dœuvres destinés aux jeunes enfants, dont la poésie, permet daccéder à une première culture littéraire. Les élèves apprennent à rédiger de manière autonome un texte court : rechercher et organiser des idées, choisir du vocabulaire, construire et enchaîner des phrases, prêter attention à lorthographe. Ils sont amenés à utiliser lordinateur : écriture au clavier, utilisation dun dictionnaire électronique. Programmes+Etude+de+la+langue+CYCLE+2+novembre+2008.doc

10 Lecture : sassurer des compétences nécessaires à un comportement adapté de lecteur : lexicales ( décodage, registre de langue) encyclopédiques ( ex. Il pleut des cordes.) stratégiques (structure de la phrase, place des mots,rôle de la ponctuation, utilisation des anaphores, capacité à faire des inférences ) lecture.doc

11 Elève 1Elève2 Lit la phrase sans erreur Reconnaît des mots ou des parties de mots Tente dajuster un énoncé oral à lécrit Reconnaît des lettres Confond des lettres et des sons Invente une histoire Manifeste incompréhension, refus, désintérêt Observation : grille

12 Les difficultés de décodage « Certin zen fan éprou vedédificul té poura prendra traitélecodé cri. Pourdotre, laprenti sageré à lizer … » Cette lecture conduit les enfants à produire des mots qui ne font pas partie du texte et qui les conduisent dans des voies sans issue : té, prendra, cri, laprenti

13 Si difficultés lexicales reprendre un traitement linguistique de la chaîne écrite. Accéder à la bi modalité, les lettres codent des sons, par conséquent faire fonctionner simultanément le lire/écrire. Connaître les lettres de lalphabet ( référentiel de mots connus, prénoms… listes de fréquences Boisseau…) : jeu du photographe, loto des lettres, jeu de limprimeur, transcodage ordinateur, épeler, écriture gauche à droite… Idée de syllabe, de mot ( papa, jentends a, je vois a – alors cest a qui fait a, si a fait a et comme jentends deux fois pa, le p fait lautre petit son) La consonne p ne sonne quavec ce qui suit, tous les enfants nentendent pas de la même manière. Voir DVD men lecture 2006 Conversions graphèmes/phonèmes : Mettre en relation écriture et prononciation sert à mémoriser des mots. ( lavabo, lapin, loup, chat, pou, pomme, maison…) – écrire les mots à lenvers en respectant les sons illi ; lac – cal mais taxi – iscat. Comprendre la structure de la syllabe : reconnaissance de syllabes fréquentes par séries analogiques – moulin, mouton, Mourad, amour ou maison, raison, saison – jeu le prince dit « lin », la sorcière dit « in », ceux qui écrivent dans la tête réussissent. Comprendre les phonèmes, cest ramener syllabe orale à syllabe écrite et connaître les lettres. Automatiser la reconnaissance : utiliser des cartons-éclairs de syllabes chou, rou, mou, sou, vou, lou, gou. Les consonnes fricatives et les nasales sont plus intéressantes à manipuler. Epeler les mots non par les lettres mais par les sons. Donner des aides au déchiffrement : maintenant proposer en bas de page maintenant

14 Usage des analogies orthographiques : un mot nouveau sera lu par rapport à un corpus connu : danger, ranger, manger, boulanger, étranger… Connaissance morpho lexicale : sur les mots constituant le bagage du lecteur habile, 8000 sont des radicaux, tous les autres sont des dérivés. Travail à loral : jardinerjardinage, bricolerbricolage, brosserbrossage, écrire écrivage ?? virvoiyage ?? Y a-t-il des dérivés du mot terre ? Ecrivons-les… vocabulaire fondamental.shs

15 Mettre loreille et lœil au service de lapprentissage de lorthographe Orthographe : ce que disent les programmes Les élèves sont conduits à écrire en respectant les correspondances entre lettres et sons et les règles relatives à la valeur des lettres (le s, le c, le g), à copier sans faute un texte court, et à écrire sans erreur des mots mémorisés. En relation avec leurs premières connaissances en grammaire, ils sont entraînés à orthographier correctement des formes conjuguées, à respecter laccord entre le sujet et le verbe, ainsi que les accords en genre et en nombre dans le groupe nominal et à utiliser à bon escient le point et la majuscule. Au CP et au CE1, lattention à lorthographe est développée chez les élèves et les moyens de la contrôler sont progressivement mis en place.

16 Orthographe- Écrire sans erreur des mots appris. - Écrire sans erreur de manière autonome des mots simples en respectant les correspondances entre lettres et sons. - Recopier sans erreur un texte court (2 à 5 lignes). - Commencer à utiliser de manière autonome les marques du genre et du nombre (pluriel du nom, féminin de ladjectif, terminaison -nt des verbes du 1er groupe). - Commencer à utiliser correctement la majuscule (débuts de phrase, noms propres de personne). - Écrire sans erreur, sous la dictée, des phrases ou un court texte (5 lignes), préparés ou non, en utilisant ses connaissances lexicales, orthographiques et grammaticales. - Dans les productions dictées et autonomes :. respecter les correspondances entre lettres et sons, en particulier, respecter les règles relatives à la valeur des lettres en fonction des voyelles placées à proximité (c/ç, c/qu, g/gu/ge, s/ss),. orthographier sans erreur les mots invariables les plus fréquemment rencontrés ainsi que les mots-outils appris au CP,. marquer laccord entre le sujet et le verbe dans les phrases où lordre sujet-verbe est respecté,. dans le groupe nominal simple, marquer laccord de ladjectif qualificatif avec le nom quil qualifie,. orthographier sans erreur les formes conjuguées apprises,. utiliser à bon escient

17 Mémoire orthographique : A partir du moment où lenfant a compris le principe alphabétique, ne pas laisser écrire par exemple « mézon » pour « maison ». Pour écrire un mot, procéder dabord au découpage en syllabes. Procéder à des visualisations mentales. Nécrire que ce que lon voit avec précision. Entraînement, carte éclair, logiciel. Dictée recherche, affichages, outils délèves …On ninvente plus. Pour inventer, travail spécifique : écrire des onomatopées, donner un nom aux animaux de limagier…Un élève qui nécrit pas, pratiquer tous les jours la dictée à ladulte de son texte et le lui faire recopier. Procéder par reconnaissance des mots car les variations seront peu importantes dun jour à lautre mais suffisantes pour amorcer des activités précédemment décrites. Lui faire mémoriser les mots courants, les couleurs, les lieux. Lorthographe dun mot est acquise en moyenne après trois productions correctes. La lecture dun mot nouveau est acquise en moyenne après 9 rencontres… Dictée sans erreur : J-1 : lire le texte, visualiser, régler les questions de sens et de graphies complexes ( 10 mn). Le jour J, dictée : le texte est écrit au verso de la feuille. A chaque difficulté, lenfant retourne sa feuille et regarde le mot puis il soulignera sur sa dictée les mots regardés. (5 mn). Fréquence : 2 fois par semaine. Chaque jour, terminer un texte à partir dune situation générative (effacements, garder la structure). Dictée à ladulte si nécessaire. Ponctuation et unités de sens : proposer des impressions à 3 espaces pour les groupes de sens. Faire suivre du doigt. Est-ce que je vous le dis bien ? Prépa avec crayon à papier. Si difficultés encyclopédiques : acculturation, découverte du monde. Si difficultés stratégiques : travailler la typologie des textes et des supports mots inconnus – anticiper les difficultés de préférence avant la lecture gestion des substituts apprendre à faire des inférences connaissance des personnages : très important croiser le déroulement des événements et la conscience des personnages – jeu dramatique, intentions et paroles représentation des lieux : avoir recours aux représentations, plans chronologie des événements.

18 Passer de loral à lécrit Encodage/ décodage: Ouzoulias: les compétences de lecteur Décodage, culturelle, stratégiques doc pau5 compétences linguistiques et langagières.doccompétences linguistiques et langagières.doc


Télécharger ppt "Faciliter des apprentissages sur les fonctionnements de la langue liés aux travaux de lecture, de productions orales et écrites. Différencier sa pédagogie."

Présentations similaires


Annonces Google