La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépistage des troubles auditifs Alain Cosmidis octobre 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépistage des troubles auditifs Alain Cosmidis octobre 2002."— Transcription de la présentation:

1 Dépistage des troubles auditifs Alain Cosmidis octobre 2002

2 Intérêt dun dépistage dépistage préconisé première semaine de vie, à la maternité examen du neuvième mois examen du vingt-quatrième mois dernière année de maternelle

3 Intérêt dun dépistage Pathologie fréquente répercussions sanitaires et ou économiques traitement possible Examen simple, rapide fiable économique

4 Epidémiologie de la surdité L'OMS estime que : 120 millions de personnes au monde éprouvent des difficultés d'audition invalidantes 5 millions de français sont concernés par la malentendance 40 % des malentendants ont moins de 55 ans 2/3 des personnes de plus de 65 ans souffrent de presbyacousie la presbyacousie frappe à tous les âges: 6% chez les ans 9% dans la tranche des ans 18 % dans celle des ans les surdités profondes ou sévères: 1/1000 des naissances 1/700 des enfants avant lâge adulte à adolescents et jeunes présentent des altérations graves du système auditif Une étude du Dr Buche, ORL à St Germain en Laye: sur 400 musiciens de rock: 70% souffrent de troubles auditifs 46% des motards ont une perte de laudition

5 Nouveau-né Enfant Adulte

6 Epidémiologie de la surdité Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 déficit neuro-sensoriel le plus fréquent Affections néonatales faisant l'objet d'un dépistage: hypothyroïdie hémoglobinopathies phénylcétonurie hyperplasie des surrénales la surdité congénitale est plus fréquente

7 Epidémiologie de la surdité Groupe à haut risque: dépistage obligatoire Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 antécédents familiaux pathologie de la grossesse pathologie de laccouchement anomalies du nouveau-né

8 Epidémiologie de la surdité Groupe à haut risque: dépistage obligatoire Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 antécédents familiaux: surdité pathologie de la grossesse: affections virales : rubéole, oreillons, CMV thérapeutiques ototoxiques de la mère éclampsie

9 Epidémiologie de la surdité Groupe à haut risque: dépistage obligatoire Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 pathologie de laccouchement: prématurité <32 semaines poids de naissance < 2000g accouchement avec manœuvre traumatisante APGAR < 4 asphyxie néonatale sévère, réanimation néonatale > 4heures infection néonatale hyperbilirubinémie traitement ototoxique

10 Epidémiologie de la surdité Groupe à haut risque: dépistage obligatoire Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 anomalies du nouveau-né: malformations de la face, du cou et des oreilles coexistences syndromiques: atteintes oculaires atteintes cardiaques: allongement de QT atteintes cutanées: hypopigmentation (mèche blanche frontale)

11 Epidémiologie de la surdité Groupe à haut risque: dépistage obligatoire Prévalence de la surdité néonatale: 3/1 000 antécédents familiaux pathologie de la grossesse pathologie de laccouchement anomalies du nouveau-né 0,5 à 5% de surdités dans ce groupe surdité sévère ou profonde: 1/300 dépistage dans ce groupe: la moitié des surdités nécessité dun dépistage généralisé

12 Intérêt dun dépistage Pathologie fréquente répercussions sanitaires et ou économiques traitement possible Examen simple, rapide fiable économique

13 Répercussions sanitaires et ou économiques Développement du langage oral de la parole de l'articulation Scolarisation Vie sociale: retentissement sur les apprentissages Développement intellectuel: période critique ou sensible liée à la plasticité cérébrale définie comme étant la période durant laquelle une stimulation sensorielle (l'audition) aboutit à une fonction cérébrale organisée (le langage oral). La prise en charge doit donc se situer pendant cette période. Cette prise en charge ne permet pas de guérir la surdité mais permet d'en pallier les conséquences.

14 Intérêt dun dépistage Pathologie fréquente répercussions sanitaires et ou économiques traitement possible Examen simple, rapide fiable économique

15 Traitement Prise en charge orthophonique Prothèse auditive Intervention chirurgicale Implant cochléaire dans les surdités totales

16 Contour d'oreille: microphone Boîtier: processeur vocal (traitement des informations sonores) antenne émettrice Récepteur interne placé sous la peau antenne réceptrice porte-électrodes (8 à 22 électrodes) placé dans la cochlée

17 Intérêt dun dépistage Pathologie fréquente répercussions sanitaires et ou économiques traitement possible Examen simple, rapide fiable économique

18 Tests subjectifs: réaction du nouveau-né au bruit et observation du réflexe cochléo-palpébral (clignement des yeux en réponse à la stimulation) - nécessitent une stimulation de forte intensité (70 dB) pour provoquer des réactions comportementales - examen souvent long - beaucoup de faux négatifs - aucune valeur chiffrée Deux tests objectifs: - Potentiels Evoques Auditifs - Oto Emissions Acoustiques Provoquées Examen de dépistage

19 Potentiels évoqués auditifs Enregistrement de l'activité électrique des voies nerveuses auditives de l'oreille et du cerveau, après une stimulation sensorielle auditive Cette activité est recueillie et enregistrée par des électrodes de surface sous forme de champs électriques L'activité électrique induite par un stimulus sonore recueilli par des électrodes externes est très faible et doit être extraite du bruit de fond par des méthodes électroniques pour pouvoir être enregistrée (filtrage, moyennage).

20 Examen de dépistage Potentiels évoqués auditifs Les P.E.A. se présentent sous la forme de cinq ondes, chacune correspondant à une région anatomique de la voie nerveuse auditive. les latences des ondes permettent d'apprécier la conduction nerveuse de chaque segment le niveau d'apparition des ondes constitue un test d'audiométrie objective

21 Examen de dépistage Potentiels évoqués auditifs Inconvénients: - nécessité dune immobilité absolue - examen long (30 – 40 minutes) - nécessité fréquente dune anesthésie générale - nexplorent que les fréquences aiguës - 10% de faux positifs inutilisables actuellement en dépistage

22 Examen de dépistage Otoémissions acoustiques provoquées En réponse à un stimulus sonore les cellules ciliées externes de loreille interne génèrent une énergie importante, émise vers l'extérieur sous forme d'un son complexe: l'oto-émission provoquée. Principe

23 Examen de dépistage Otoémissions acoustiques provoquées Principe Une sonde acoustique miniaturisée est introduite dans le CAE Après stimulation pendant 2,5 millisec par un microémetteur on enregistre dans le microphone récepteur, avec un délai de 20 millisec, un second son d'intensité très faible, lotoémission

24 Examen de dépistage Otoémissions acoustiques provoquées Détectables dès la naissance et chez le prématuré Leur présence signe l'existence d'une audition entre 0 et 30 dB Testent les fréquences de 700 à Hz Très bonne sensibilité diagnostique Examen tès rapide (1 à 2 minutes par oreille) Avantages

25 Examen de dépistage Otoémissions acoustiques provoquées Inconvénients Enregistrement altérées par des bruits parasites (déglutition, succion, bruit nasal, bruit ambiant) Nécessité d'un sommeil de bonne qualité. Nexplorent que loreille interne méconnaissance de l'état du système nerveux central et des voies auditives: faux négatifs Faux positifs: (mucus) selon les études 8 à 33 % de nouveau-nés avec absence d'OEAP ont une audition normale.

26 Examen de dépistage En pratique: combinaison des deux tests Otoémissions: examen rapide et simple diagnostic de normalité suspicion de surdité inscription au carnet de santé Potentiels évoqués: examen long diagnostic de certitude

27 Examen de dépistage En pratique: combinaison des deux tests 465 nouveau-nés hospitalisés en néonatalogie: otoémissions systématiques: 30 absences dOEP après contrôle: absence de réponse chez 24 nouveau-nés potentiels évoqués auditifs: 21surdités (4,52%) 3 cas de surdité profonde (0,65%) 9 cas de surdité moyenne (1,94%) 9 cas de surdité légère (1,94%) Etude du Dr M. Mondain (Montpellier) sur lannée 1999:

28 Examen de dépistage En pratique: combinaison des deux tests Les facteurs de risque prépondérants étaient: la prématurité l'hypotrophie la nécessité d'une réanimation (pathologie respiratoire, souffrance neurologique) la présence d'une anomalie cranio-faciale Etude du Dr M. Mondain (Montpellier) sur lannée 1999:

29 Nouveau-né Enfant Adulte

30 Enfant première semaine de vie, à la maternité examen du neuvième mois examen du vingt-quatrième mois dernière année de maternelle Médecin traitant pédiatre PMI

31 Enfant Pas de dépistage systématique par otoémissions examen de débrouillage orientation sur une consultation spécialisée Jouets sonores 3 à 4 jouets sonores étalonnés: gong 250 à 750 Hz petit jouet de caoutchouc 3500 à 8000 Hz petite cloche 5700 à 8500 Hz maracas 4500 à 8500 Hz. en dehors de la vue de lenfant dépistage des surdités moyennes et profondes

32 Enfant Sensibilisation des parents: - absence de réactions aux bruits et à la voix - perte progressive du babil après 6 mois - retard d'apparition des premiers mots - troubles de l'articulation - troubles du comportement colères, décharges violentes quête affective ou isolement - pathologie récidivante de l'oreille moyenne (otites) - maladies à risques auditifs (méningite, encéphalite)

33 Enfant première semaine de vie, à la maternité examen du neuvième mois examen du vingt-quatrième mois dernière année de maternelle Diagnostic proche de ladulte: audiométrie tonale orientation sur une consultation spécialisée

34 Nouveau-né Enfant Adulte

35 Surdité professionnelle Presbyacousie Adulte

36 Surdité professionnelle Adulte Traumatisme sonore Surdités dysbariques

37 Traumatisme sonore inscrite au tableau 42 des maladies professionnelles due à une exposition chronique au bruit surdité de l'oreille interne bilatérale et irréversible exposition de huit heures par jour dans un bruit de plus de 85 dB le bruit des ateliers dépasse souvent 100 dB. travaux sur métaux (chaudronnerie, forge, tôlerie, laminage), travaux de verrerie tissage (usines textiles à navettes battantes) industrie du bois moteurs d'avions marteaux pneumatiques.

38 Traumatisme sonore s'installe par paliers successifs plusieurs facteurs interviennent dans sa survenue niveau sonore âge durée d'exposition au bruit susceptibilité individuelle pathologie préexistante

39 Traumatisme sonore visite d'embauche: détection pour une surveillance attentive ou élimination des sujets à risque d'atteinte auditive: interrogatoire et examen clinique: âge affections auriculaires antérieures ou actuelles antécédents de surdité familiale bilan audiométrique Médecin du travail

40 Traumatisme sonore Médecin du travail surveillance régulière de l'audition systématique: selon le niveau d'intensité sonore audiogrammes tous les deux ou trois ans (chaque année à partir de 100 dB) rythme encore augmenté jeunes embauchés (susceptibilité particulière) sujets de plus de 55 ans au moindre signe auditif (hypoacousie, vertiges, acouphènes): examen complet éventuellement changement de poste

41 Traumatisme sonore Médecin du travail prévention technique capitale mais coûteuse meilleure qualité acoustique des machines et des ateliers protection individuelle des ouvriers (casques, boules dans les oreilles,...)

42 Surdité professionnelle Adulte Traumatisme sonore Surdités dysbariques

43 beaucoup moins fréquentes médecine aéronautique,subaquatique et hyperbare domaine civil et militaire sélection rigoureuse: atteinte vestibulaire fragilité cochléaire pathologie auriculaire ou tubaire surveillance périodique obligatoire le rythme et les modalités sont fixés par des textes précis

44 Surdité professionnelle Presbyacousie Adulte

45 Dépistage de la presbyacousie contrôle régulier de l'audition recommandé à partir de 55 ans problème de santé publique: - fréquence un français sur trois de plus de 55 ans augmente du fait du vieillissement de la population - conséquences sociales: isolement des personnes âgées diagnostic précoce de cette affection difficile démarche souvent considérée comme un aveu de vieillissement installation progressive du déficit très insidieuse

46 Dépistage de la presbyacousie signes indirects d'apparition d'une surdité: - mauvaise audition dans un environnement bruyant - gêne dans une conversation à plusieurs, - besoin de monter le niveau sonore de la télévision - une gêne si l'interlocuteur n'est pas en face

47 Dépistage de la presbyacousie importance du médecin généraliste: dépistage des surdités chez ses patients âgés expliquer l'intérêt de l'appareillage orienter vers le spécialiste le diagnostic précoce de la presbyacousie est primordial: pour éviter l'isolement de la personne âgée pour éviter l'apparition d'éventuels troubles psychiques liés aux difficultés de compréhension (agressivité, dépression, baisse de l'efficience intellectuelle...) Plus l'appareillage est précoce mieux il sera supporté et plus il sera efficace


Télécharger ppt "Dépistage des troubles auditifs Alain Cosmidis octobre 2002."

Présentations similaires


Annonces Google