La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une approche cognitive à lépreuve de larrêt tabagique Xavier NOËL Laboratoire de Psychologie Médicale et dAddictologie Faculté de Médecine Université Libre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une approche cognitive à lépreuve de larrêt tabagique Xavier NOËL Laboratoire de Psychologie Médicale et dAddictologie Faculté de Médecine Université Libre."— Transcription de la présentation:

1 Une approche cognitive à lépreuve de larrêt tabagique Xavier NOËL Laboratoire de Psychologie Médicale et dAddictologie Faculté de Médecine Université Libre de Bruxelles

2 C E DONT JE PARLERAI Modèle cognitif triadique des comportements addictifs Décompte de la récompense au cours du temps et tabagisme Biais dattention envers les informations tabagiques: des fonctions candidates pour le traitement cognitif Pleine conscience: pourquoi cela fonctionne? Explications à partir du modèle triadique

3 C E DONT JE NE PARLERAI PAS ! Comment éteindre un comportement addictif? – Nouveautés en matière des sciences du comportement Comment modifier les associations implicites envers la cigarette? Comment modifier les tendances dapproche envers la cigarette et les informations associées? Comment améliorer les fonctions de supervision lorsquil sagit de mieux réguler le désir de fumer?

4 Addiction: Fragilisation de lintentionalité: espace « singulier » entre lintention et laction – p. ex., la personne perpétue un comportement en dépit dune connaissance suffisante de ses conséquences délétères (DSM, ICD) Le développement dune addiction aux drogues reflète une combinaison singulière de facteurs de risque de diverses natures (psycho-bio-sociales) ainsi que des modifications induites par la répétition des usages du toxique Différents éclairages sont possibles et non-exclusifs Approche cognitive: Un état addictif se développe au cours dune période dapprentissage durant laquelle sopèrent des changements cognitifs impliqués dans les déterminants de laction et de la décision (usurpation de ressources adaptatifs existantes)

5 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION

6 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION The triadic model of addictive behaviors (Adapted from Noël et al., 2013, Current Opinion in Neurology) Lésions de lhippocampe annule le comportement addictif indicé Fuchs et al., 2005, Neuropsychop harmacology

7 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION The triadic model of addictive behaviors (Adapted from Noël et al., 2013, Current Opinion in Neurology) Modifier les tendances dapproche par lentrainement réduit le risque de rechute alcoolique RW Wiers, 2011, Psychological Science

8 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION The triadic model of addictive behaviors (Adapted from Noël et al., 2013, Current Opinion in Neurology) Lésion de linsula annule le tabagisme durablement Naqvi et al., Science, 2007

9 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION The triadic model of addictive behaviors (Adapted from Noël et al., 2013, Current Opinion in Neurology) Réduire le stress induit par des SDs diminue le risque de rechute

10 S OMATIC - SENSORY PROCESSING ( CRAVING, STRESS, ETC. ) S UPERVISORY SYSTEM A UTOMATIC PROCESSING OF DRUG CUES AT THE LEVEL OF ATTENTION, MEMORY AND ACTION TENDENCIES A DDICTION - RELATED CUES A DDICTIVE - RELATED ACTION The triadic model of addictive behaviors (Adapted from Noël et al., 2013, Current Opinion in Neurology) Améliorer lefficacité du système diminuerait le risque de rechute

11 Taux de décompte et tabacco- dépendance Bickel et al., 1999, Psychopharmacology

12 Taux de décompte et tabacco- dépendance Bickel et al., 1999, Psychopharmacology

13 Taux de décompte et tabacco- dépendance Garcia-rodriguez et al., 2013, Behavioural Process

14 Déterminants dun taux de décompte anormalement élevé? Pb dintensité du signal neuronal de la récompense différée Pb dinhibition de la récompense immédiate Pb de formation dune représentation fournie dun épisode futur Pb de gestion de lincertitude subjective (car non expérimentale)

15 Tabagisme et biais dattention

16 Version tabac du test de Stroop CIGARETTE versus MANDARINE Variables dépendantes: temps de réaction, nombre derreurs

17 Waters et al., 2003, in Health Psychology

18 Tâche dot probe

19 Influence du genre: les femmes sont plus réactifs aux informations tabac (voir les travaux de Perkins KA, et aussi Field, Duka, 2004, in Pharmacol Biochem Behav) Ehrman et al., 2002, in Drug and Alcohol Dependence

20 Attwood et al., 2008, in Addiction

21 Traitement mindfulness, la dépendance tabagique et ses modes daction Efficacité de la mindfulness dans le trait. tabagique (Brewer et al., 2011, in Addiction) Les dispositions de pleine conscience protègent la personne dune trop grande sévérité tabagique (Vidrine et al., 2009, in Substance Abuse) Diminution du craving?

22 Deux voies daction de la mindfulness sur la pratique tabagique Augmenter lautocontrôle (top/down); lexercice de la pleine conscience augmente la réponse préfrontale (Farb et al., 2007, in SCAN) Diminuer lhyperactivité du SI (bottom/up); moins dactivation amygdalienne au repos chez les personnes ayant des dispositions mindfull (Way et al., 2010, in Emotion)

23

24

25 Westbrook et al., 2011, in SCAN

26 C ONCLUSIONS La dépendance tabagique saccompagne de modifications cognitives caractéristiques dun état compulsif Elles sont partiellement réversibles au moyen dinterventions directes Des approches cliniques peuvent impacter positivement les mécanismes addictifs et en conséquence le comportement Cependant la recherche clinique appliquée doit être une priorité

27 MERCI DE VOTRE ATTENTION!

28

29

30

31

32 Résultats cliniques à 12 mois Dans le groupe des contrôles: 59% de rechute Dans le groupe des expérimentaux: 46% de rechute Différence de 13%!

33 Comment expliquer les résultats? Behavior Stimulus Interaction theory (BSI) Lassociation entre le stimulus et la situation influence la valeur du stimulus Lassociation crée (éloigner une bouteille dalcool) infligerait une valeur émotionnelle négative au stimulus alcool, ce qui réduirait le risque de consommation

34

35 En route vers des innovations thérapeutiques… Diminution des biais attentionnels par lentrainement dans lespoir de diminuer le risque de rechute (travail séminale sur les états anxieux; MacLeod et al., 2002, in J Abnorm Psychol) Diminution des biais dapproche par lentrainement (Wiers et al., 2012, in Psychological Science)

36 Attwood et al., 2008, in Addiction

37 Mais Une seule séance ne permet pas de généralisation et les effets sont visibles à court terme uniquement (Field, Duka, Tyler & Schoenmakers, 2009, in Nicotine Tob Res.)

38 Tâche dot probe

39 Influence du genre: les femmes sont plus réactifs aux informations tabac (voir les travaux de Perkins KA, et aussi Field, Duka, 2004, in Pharmacol Biochem Behav) Ehrman et al., 2002, in Drug and Alcohol Dependence

40 Les ingrédients dune addiction Renforcement positif Renforcement négatif Habitudes Incentive motivation

41 Le rôle de lapprentissage et de la mémoire dans laddiction à la nicotine Conditionnement classique Associations CS-US CR Les propriétés de la nicotine renforçent ces associations (Davis & Gould, 2008, in Current Drug Abuse Reviews, 2008) Créant un système S-H abérrant!

42 S IGNATURE NEURONALE DU RISQUE DE RECHUTE TABAGIQUE ( SLIP ) Fumeurs en arrêt tabagique depuis au moins 24 heures: TCC/patch nicotine/gum Régions dintérêt Insula antérieur (traitement proprioceptif à la base du craving), portion dorsolatérale du cortex préfrontal, portion dorsale du gyrus cingulaire antérieur (résister au craving), amygdale (traitement de la valeur émotionnelle des stimuli) Images tabac (cigarette, personne fumant/images neutres) 21 fumeurs: 10 cigarettes/jour depuis 6 mois, CO expiré>10 ppm Janes et al., 2010, in Biological Psychiatry

43

44 Disrupted insula/anterior cingulate Gyrus network in those participants, which correlated with tobacco stroop test Higher Insula/amygdala/motor control-related brain-regions activation in slip participants while viewing nicotine-related pic

45 Le rôle du contrôle cognitif dans larrêt tabagique Non fummeurs vs. fumeurs vs. ex-fumeurs (2 mois min.) Tâche de biais cognitif sous scan fMRI Tâche dinhibition de la réponse dominante sous scan fMRI Nestor et al., 2011, in Neuroimage

46

47

48

49

50

51 Le traitement cognitif et neuronal en tant que niveau intermédiaire entre un environnement désincarné et laction/la décision (processus précoces et tardifs, implicites, explicites, de transformations sérielles et séquentielles de linformation) Notion de validité prédictive des marqueurs cognitifs dun état daddiction Élévation du risque de dépendance Accélération de laddictogénèse Élévation du risque de rechute

52 M ARQUEURS COGNITIFS Biais (préférence) motivationnels Tendances dapproche, dévitement Système dattention (orientation, maintien, désengagement) Associations mnésiques (implicites, explicites, croyances) Déficits (décontextualisé) Mémoire de travail Désinhibition de la réponse motrice, émotionnelle Décompte trop élevé de la valeur subjective dune récompense au cours du temps Les émotions (p.ex. stress), leur ressenti et le type dinformations traitées influencent tant les biais que les déficits

53 En 18 minutes… Décrire lapproche ainsi que lobjet détude (addiction au tabac) Le modèle triadique: présentation Validation empirique: travaux cognitifs et des neurosciences Cas particulier de la pleine conscience et le modèle triadique

54 L E PROCESSUS ADDICTIF Fragilisation de lintentionalité: espace « singulier » entre lintention et laction – p. ex., la personne perpétue un comportement en dépit dune connaissance suffisante de ses conséquences délétères (DSM, ICD) Hypothèse principale – Un état addictif se développe durant une période dapprentissage et de changements cognitifs impliqués dans les déterminants de laction et de la décision et reflète un état anormal de relation entre des systèmes cognitifs

55 Formation des associations CSs-USs, les CSs finissant par déclencher des CRs Rôle de lhippocampe dans la mémoire contextuelle La lésion de la partie dorsal de lhippocampe prévient chez lanimal lutilisation de drogue lors de lexposition à un élément contextuel associé!

56 N ICOTINE ET RENFORCEMENT La nicotine est renforcatrice en raison de son action via les récepteurs nicotiniques acéthycholinergiques localisés dans laire tegmento-ventral sur la libération de dopamine au niveau du noyau accumbens Cette activation se propage au sein dun réseau vaste, le système mésocorticolimbique Amygdale et hippocampe sont des structures clés

57 En aigu, la nicotine améliore le fonctionnement de lhippocampe: associations liées au tabac très puissantes En chronique, pas deffet sur lhippocampe (tolérance) En état de manque, diminution deffectivité de lhippocampe: entrave à la formation de nouvelles associations (p. ex., non-tabagiques) Rôle des récepteurs α4β2 nAChRs dans ce processus

58 Good Bad Smoking Non- smoking P AIN C OMFORT

59 Good Bad Smoking Non- smoking Bad Good

60 M ARQUEURS COGNITIFS Biais (préférence) motivationnels Tendances dapproche, dévitement Système dattention (orientation, maintien, désengagement) Associations mnésiques (implicites, explicites, croyances) Déficits (décontextualisé) Mémoire de travail Désinhibition de la réponse motrice, émotionnelle Décompte trop élevé de la valeur subjective dune récompense au cours du temps Les émotions (p.ex. stress), leur ressenti et le type dinformations traitées influencent tant les biais que les déficits

61 Tâche dassociation implicite V ERS UNE EXPLORATION INDIRECTE DES ATTITUDES ENVERS LA CIGARETTE DE TABAC

62 Le comportement est sous-tendu par des attitudes Mesures explicites des attitudes: attentes positives: prédiction faible (désirabilité sociale, justification post hoc) – Fumer me détent, me rend plus énergique Mesures implicites des attitudes: prédiction plus élevée (moins de contrôle des réponses)

63 Good Bad Smoking Non- smoking P AIN C OMFORT Smoking Non- smoking Bad Good

64 Score IAT et sévérité de la dépendance tabagique Waters et al. (2007, Drug and Alcohol Dependence)


Télécharger ppt "Une approche cognitive à lépreuve de larrêt tabagique Xavier NOËL Laboratoire de Psychologie Médicale et dAddictologie Faculté de Médecine Université Libre."

Présentations similaires


Annonces Google