La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TRAITEMENT DES HYPERCALCEMIES AIGUES AIGUES Géraldine DESSERTAINE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TRAITEMENT DES HYPERCALCEMIES AIGUES AIGUES Géraldine DESSERTAINE."— Transcription de la présentation:

1 TRAITEMENT DES HYPERCALCEMIES AIGUES AIGUES Géraldine DESSERTAINE

2 Généralités Ca2+ = 2,2 – 2,6 mmol/l Ca corrigée = [Ca + 0,025 ] x [ 40 – Albumine ] Hypercalcémie > déséquilibre rapide entre les flux dentrée et de sortie de lespace extracellulaire Hypercalcémie sévère > 3mmol/l + signes de mauvaise tolérance clinique > 3,5mmol/l ( Risque vital) Apports alimentaires = 300mg/j Elimination = urinaire 1/3 (Calciurie 150mg/j) digestive 2/3

3 Calcémie Rein Réabsorption tubulaire Ca Absorption Ca Intestin Os Ostéoclastes Resorption osseuse Vitamine D Calcitriol Calcitonine PTH Parathyroïde Thyroïde Peau - alimentation - -

4 Clinique - Le plus souvent asymptomatique - Crise dhypercalcémie aigüe : Atteinte cardiaque : QT avec TDR ventriculaires (ESV-TV-FV) HTA par RVS (muscles lisses) ischémie myocardique par vasospasme Atteinte SNC : asthénie, somnolence, confusion Coma sans signe de localisation Hypotonie musculaire, areflexie Atteinte digestive : nausées,vomissements, inappétence Atteinte rénale : polyuropolydipsie, déshydratation globale, lithiases rénales

5 Etiologies (1) Pathologies malignes (45%) - Tumeurs solides : Métastases osseuses > K sein, prostate, poumon, ovaire, rein, thyroide Sécrétion de PTHrp > K poumon, urogénital - Hémopathies malignes : lymphome, myélome Pathologies parathyroidiennes (45%) - HPT Iaire : femme 40-60ans; 6% de crise aigue Adénome bénin 80%, hyperplasie PT 15%, K 1% Parfois associée à une NEM I ou II - HPT IIaire et IIIaire : Insuffisance rénale chronique Jamais dhypercalcémie aigüe

6 Etiologies (2) Iatrogènes - Intoxication VitD (Chronique) - Intoxication VitA (supplémentation nutritionnelle) - Lithium (sur tissu PTH anormal) - Syndrome de Burnett(sd des buveurs de lait et dalcalins) HyperCa postprandiale alcalose de contraction par polyurie IRénale Autres - Hyperthroidie - Maladies granulomateuses (sarcoïdose, tuberculose, silicose) - Immobilisation (enfant) - Hypercalcémie-hypocalciurie familiale (Autosomique Dominant)

7 Traitement (1) Urgence médicale Ttt en fonction du Ca2+ corrigé et des signes cliniques Ca < 3,5 mmol/l fonction de la clinique Ca > 3,5 mmol/l ttt agressif Dans tous les cas : ttt étiologique chirurgie des parathyroides - Chimiothérapie, RT - Corticothérapie pour granulomatoses (Hydrocortisone mg.j IV 3-5j) - arrêt des médicaments ou intoxication

8 Traitement (2) Correction de la deshydratation Sérum isotonique (jusquà 4l/j) dilution, Filtration glomérulaire, réabsorption Ca dans TCP, diurèse et calciurie Diurèse entrainée compensée Diurétique de lanse (Furosémide) I- réabsorption Ca dans branche ascendante de lanse de Henlé Après remplissage

9 Traitement (3) Inhibiteurs de la résorption osseuse Biphosphonates I- la fonction des ostéoclastes et leur viabilité (haute affinité pour hydroxyapatite osseuse : I- dissolution des cristaux) Voie IV >>> PO (adsorption < 10%) Effets secondaires : fièvre, troubles digestifs, hypoCa, hypoPh, hypoMg CI : grossesse, allaitement, allergie (Insuffisance rénale sévère)

10 Traitement (4) - Etidronate (Didronel®) : non utilisé en urgence, plutôt en relais PO - Clodronate (Clastoban®, Lytos®) : 4-6 mg/Kg IVL (300mg/j) - Pamidronate (Aredia®) : 90 mg IVL - Acide ibandronique (Bondronat®) : 2 ou 4 mg IVL selon Ca Délivrance uniquement hospitalière - Acide zoledronique (Zometa®) : 4 mg IVL +/- 8mg

11 Nitrate de gallium : pour les hypercalcémies malignes Même effet que Pamidronate Leyland-Jones B ; semin oncol 2003 > Calcitonine Warrell RP ; Ann Intern med 1988 Zoledronate > Pamidronate (meilleure efficacité et durée daction) Pour lhypercalcémie maligne Lamy O ; Rev Med Suisse Romande 2004 Li EC ; Clin Ther 2003 Problème du Zoledronate : Dysfonction rénale Wellington K;Drugs 2003 Ibandonate vs pamidronate : même efficacité, meilleure durée daction ; Semble mieux pour lhypercalcémie sévère Pecherstorfer M ; Support Care Cancer 2003 Traitement (5)

12 Traitement (6) Calcitonine (Cibacalcine) Ttt le plus rapide daction ( 1ères heures) Hormone naturelle I- résorption osseuse et excrétion rénale de Ca Calcitonine humaine > saumonée 4-8 Ui/Kg /j en IVL ou Sc ou IM Pb = faible efficacité (25%résistance) et phénomène déchappement Effets secondaires : nausées, crampes abdominales, bouffées vasomotrices (5%); anaphylaxie (saumon) CI : allergie

13 Conclusions Pathologie potentiellement grave Etiologies principales : HyperPTH et néoplasie TTT : - étiologique - hydratation - Association Biphosphonate + Calcitonine

14 Bibliographie - Covili F et Jacob L ; SFAR 2001 conf dactualisation - Ariyan CE ; CCM 2004 ; 32(4) : S Pecherstorfer M ; Support Care Cancer 2003 ; 11 : Lamy O ; Rev Med Suisse Romande 2004 ; 124(2) : Li EC ; Clin Ther 2003 ; 25(11) : Wellington K ; Drugs 2003 ; 63 : Leyland-Jones B ; Semin Oncol Warrell RP ; Ann Intern Med 1988


Télécharger ppt "TRAITEMENT DES HYPERCALCEMIES AIGUES AIGUES Géraldine DESSERTAINE."

Présentations similaires


Annonces Google