La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PNEUMOCYSTOSE EN REANIMATION C.LECHICHE MONTPELLIER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PNEUMOCYSTOSE EN REANIMATION C.LECHICHE MONTPELLIER."— Transcription de la présentation:

1 PNEUMOCYSTOSE EN REANIMATION C.LECHICHE MONTPELLIER

2 Epidemiologie FDR de survenue dune pneumocystose : –HIV (CD4 < 200/mm3) –Hémopathie –Dénutrition sévère –Déficit cellulaire T –Corticothérapie, chimiothérapie, immunosuppresseurs Reste une des 1eres causes dadmission du patient HIV+ en SI

3 Epidemiologie 72% : patho hémato (LMNH > LLC > Hodgkin > LAM > LMC, LAL, LAP) 18% tumeur solide 10% patho non tumorale (AHAI, lymphopénie CD4, …) 72% : corticothérapie 82% : chimiothérapie (cyclophosphamide > methotrexate > aracytine > fludarabine) 13 % : radiothérapie médiastinale 10% : pas de ttt ISupp seulement 5 sous prophylaxie!!! Etude française de 1989 à 1999 sur les pneumocystoses en SI chez les patients cancéreux (Zahar, CID 2002) : 39 patients (20 H, 19F)

4 Diagnostic clinique Triade classique : Fièvre + Dyspnée + Toux sèche > inconstant (1/3 Zahar) Evolution sur plusieurs semaines

5 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE des lymphocytes totaux leucocytose Hypoxie sévère LDH Dosage ACE Albumine Facteurs Pronostiques ?

6 DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE toujours anormale Alvéolo-intestitielle, interstitielle, alvéolaire Formes +/- atypiques sous aérosol de pentamidine PNO spontané = 5 à 10% des cas Ep pleural rares ADP médiastinales

7 DIAGNOSTIC PARASITOLOGIQUE (1) Nécessité ? Etudes contradictoires sur pronostic patients ttés empiriquement / ttés sur prélèvements + Expectoration induite (ss 55 à 92%) ou LBA ( ss si au moins bilobaire quand patient sous prophylaxie par aérosol de pentamidine Yung, Am Rev Respir Dis, 1993; Levine, Am Rev Respir Dis, 1992 ) Cellularité variable (neutrophilie > 10% PNO, recours à la VM, mortalité Azoulay, Am J Resp Crit Care Med 1999 ) Coinfections ? (CMV), Tumeurs ? (Kaposi)

8 DIAGNOSTIC PARASITOLOGIQUE (2) Mise en évidence du parasite (P. jiroveci) directement recherche d Ac (Ac anti MGG-14 (prot. de surface)) ss si groupées recherche par PCR (faux + chez le patient non HIV) quid de la signification de la présence de P.j ? Maskell, Thorax LBA analysés non faits pour diagnostic de pneumopathie PCR P.j. + 17/95 (18%) 8 patients/18 cortisonés (44%) // 9/75 non cortisonés Pas de « sur colonisation » chez BPCO ou néo

9 TRAITEMENT antiparasitaire : trimethoprime-sulfamethoxazole ( mg/kg/j) cas déchec de traitement ou de rechute du fait de lapparition de souches mutantes sur la dihydropteroate synthetase (DHPS), présence de ces mutants corrélée à une de la mortalité Helweg-Larsen, Lancet, 1999 Nahimana, Emerging Infectious Disease 2003 pentamidine IV (4 mg/kg) autres traitements (atovaquone, TMP-dapsone, …) pas de bénéfice démontré dans les formes graves caspofungine

10 TRAITEMENT (2) Corticothérapie : diminue la mortalité, diminue le recours à la VM pas deffet secondaire schémas thérapeutiques : Gagnon et col, NEJM, 1990 Bozzette et col, NEJM, 1990 Lambertus, Chest, 1990 SCHEMA USA : –40 mg x 2 j 5 jours –40 mg x 1 j 5 jours –20 mg x 1 j J21 SCHEMA France : –240 mg J1 J3 –120 mg J4 J6 –60 mg J6 J9

11 TRAITEMENT (3) Ventilation mécanique : Etude de survie chez patients HIV+ (à 3 mois) Bedos, CCM, 1999 Mortalité globale = 30% à 3 mois Sur les paramètres ventilatoires : facteurs prédictifs de mortalité = * échec de la CPAP / recours à la ventilation mécanique aprés les 3 1ers jours en réa sous ttt optimal (Mortalité = 80% / 17% si < 3j) * VM > 5 j * survenue dun PNO (survenue globale = 16%, sous VM > 30%; mortalité hors VM = 40%, sous VM = 100%) * survenue dune infection nosocomiale Conclusion Ne pas intuber les patients HIV+ ayant une pneumocystose après le 5e jour dévolution en réa !

12 CONCLUSION Reste dactualité malgré lamélioration de la prise en charge thérapeutique des patients HIV+ Nouvelles techniques diagnostiques (PCR) moyennement fiables !!! Apparition de résistance au Bactrim ° La corticothérapie VNI > intubation Que faire si dégradation après 5j de ttt optimal ?


Télécharger ppt "PNEUMOCYSTOSE EN REANIMATION C.LECHICHE MONTPELLIER."

Présentations similaires


Annonces Google