La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TECHNIQUES REGIONALES DU MONITORAGE DU METABOLISME CEREBRAL Boris JUNG DES Anesthésie-réanimation, CHU Montpellier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TECHNIQUES REGIONALES DU MONITORAGE DU METABOLISME CEREBRAL Boris JUNG DES Anesthésie-réanimation, CHU Montpellier."— Transcription de la présentation:

1 TECHNIQUES REGIONALES DU MONITORAGE DU METABOLISME CEREBRAL Boris JUNG DES Anesthésie-réanimation, CHU Montpellier

2 Pourquoi monitorer le métabolisme cérébral? Prévalence importante des épisodes ischémiques secondaires Prévalence importante des épisodes ischémiques secondaires Les zones de pénombre initiales sont les plus à risque Les zones de pénombre initiales sont les plus à risque Lischémie détermine les séquelles Lischémie détermine les séquelles Lischémie est définie par CBF/CMRO2 est variable selon les patients et les régions cérébrales Lischémie est définie par CBF/CMRO2 est variable selon les patients et les régions cérébrales La sédation diminue le CBF et la CMRO2, lexcitotoxicité et les activités épileptiques augmentent la CMRO2 La sédation diminue le CBF et la CMRO2, lexcitotoxicité et les activités épileptiques augmentent la CMRO2 Le monitorage local permet de révéler lhétérogénéité de la perfusion cérébrale (Pet scan) Le monitorage local permet de révéler lhétérogénéité de la perfusion cérébrale (Pet scan) Regional ischemia after head injury. JP Coles, Current opinion in critical care 2004, 10:

3 TECHNIQUES MICRODIALYSE CEREBRALE MICRODIALYSE CEREBRALE PRESSION TISSULAIRE PARTIELLE EN O2 (PtiO2) PRESSION TISSULAIRE PARTIELLE EN O2 (PtiO2)

4 MICRODIALYSE CEREBRALE Microcathéter (0.62mm) perfusé à l/min le plus souvent inséré en zone de pénombre Microcathéter (0.62mm) perfusé à l/min le plus souvent inséré en zone de pénombre Un cathéter sous-cutané de référence Un cathéter sous-cutané de référence Lésions liées à linsertion minimes Lésions liées à linsertion minimes Défaut de résultat après quelques jours du fait de ladhésion des cellules gliales sur le KT Défaut de résultat après quelques jours du fait de ladhésion des cellules gliales sur le KT Advanced monitoring in the neurology ICU: microdialysis, AJ Jonhnston, Current opinion in critical care 2002, 8:

5 Glucose: reflet du métabolisme Glucose: reflet du métabolisme Lac/Pyr: augmentation du rapport en cas dischémie, représente limpossibilité de loxydation du pyruvate Lac/Pyr: augmentation du rapport en cas dischémie, représente limpossibilité de loxydation du pyruvate Lischémie diminue le métabolisme de ladénosine augmentant les taux de xanthine et dhypoxanthine Lischémie diminue le métabolisme de ladénosine augmentant les taux de xanthine et dhypoxanthine Augmentation du glycérol en cas de rupture de la BHE Augmentation du glycérol en cas de rupture de la BHE Augmentation des AA neuroexcitateurs Augmentation des AA neuroexcitateurs Augmentation des RLibres Augmentation des RLibres

6 Utilisation pratique Facteur prédictif des séquelles du TCG Facteur prédictif des séquelles du TCG Surveillance thérapeutique au cours du TCG: le thiopental, lhypothermie, lhyperoxie diminue les AA, concept de Lund Surveillance thérapeutique au cours du TCG: le thiopental, lhypothermie, lhyperoxie diminue les AA, concept de Lund Facteur pronostic de lHSA, pourrait anticiper le diagnostic de vasospasme Facteur pronostic de lHSA, pourrait anticiper le diagnostic de vasospasme ABSENCE DETUDES CONTROLEES ABSENCE DETUDES CONTROLEES LIMITE: dialyse dun volume cérébral restreint, intérêt de plusieurs capteurs?? LIMITE: dialyse dun volume cérébral restreint, intérêt de plusieurs capteurs??

7 Épreuve 30 min à PaCO2 24 mmHg dhyperventilation chez le TCG avec étude par microdialyse

8 50 TCG, traités selon Lund 50 TCG, traités selon Lund PIC + microdialyse PIC + microdialyse Détermination de la « best-PPC » selon la microdialyse Détermination de la « best-PPC » selon la microdialyse Aggravation du Lac/Pyr en zone malade si PPC<50, inchangé en zone saine Aggravation du Lac/Pyr en zone malade si PPC<50, inchangé en zone saine

9 PtiO2 Diffusion de lO2 à travers une membrane semi- perméable Diffusion de lO2 à travers une membrane semi- perméable Placée dans une zone de pénombre Placée dans une zone de pénombre Nécessite 2h pour stabiliser le signal Nécessite 2h pour stabiliser le signal Épreuve de test: prélèvements en épreuve dhyperoxémie à la recherche dune contamination hématique Épreuve de test: prélèvements en épreuve dhyperoxémie à la recherche dune contamination hématique Technique sûre, 1,7% dhématomes infra- centimétriques Technique sûre, 1,7% dhématomes infra- centimétriques Advanced monitoring in the neurology ICU: brain tissue oxygen tension, Haitsma, Current opinion in critical care 2002, 8:

10

11 Utilisation pratique Le pronostic neurologique chez le TCG et lHSA est corrélé à la durée ou PtiO2 < 15 mmHg Le pronostic neurologique chez le TCG et lHSA est corrélé à la durée ou PtiO2 < 15 mmHg Mais les mesures sont perturbées en cas dhémorragie autour du capteur, en cas dhyperoxémie Mais les mesures sont perturbées en cas dhémorragie autour du capteur, en cas dhyperoxémie Augmentation des épisodes ischémiques en hyperventilation Augmentation des épisodes ischémiques en hyperventilation Intérêt de la cinétique de la PtiO2 Intérêt de la cinétique de la PtiO2

12 13 TCG, épreuve dhypocapnie par palier de 4mmHg, jusquà 22mmHg, arrêt de lépreuve si SvjO2<50% 13 TCG, épreuve dhypocapnie par palier de 4mmHg, jusquà 22mmHg, arrêt de lépreuve si SvjO2<50% 5 en zones saines, 8 en zones de pénombre 5 en zones saines, 8 en zones de pénombre Zone de pénombre Zone saine NS

13 14 volontaires 33 TCG avec GCS < 7 à J2-J4 PaCO2 35 puis 30 mmHg Svj02, DAVO2, PIC, PPC SvjO2 ne prédit pas CBF Limite: ischémie = inadéquation CBF/ CMRO2 PET scan O 15 *


Télécharger ppt "TECHNIQUES REGIONALES DU MONITORAGE DU METABOLISME CEREBRAL Boris JUNG DES Anesthésie-réanimation, CHU Montpellier."

Présentations similaires


Annonces Google