La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La démarche RAI Des principes aux applications Bruxelles décembre 2005 WWW. interai.Org.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La démarche RAI Des principes aux applications Bruxelles décembre 2005 WWW. interai.Org."— Transcription de la présentation:

1 La démarche RAI Des principes aux applications Bruxelles décembre 2005 WWW. interai.Org

2 Evaluer pour mieux soigner Caractéristiques des malades gériatriques o très grand âge o multiples pathologies physiques et mentales + perte autonomie fonctionnelle et plus grande fragilité Evaluation globale et multi-dimensionnelle médico-psycho-sociale et fonctionnelle de leur état de santé nécessaire Avant den prendre soins

3 Evaluer pour mieux soigner Evaluation facilitée o par travail en commun de toute léquipe soignante o par utilisation doutil multidimensionnel standardisé Démarche RAI (Research Assessment Instrument for Intervention) répond à ces critères Cadre conceptuel celui du fonctionnement humain, du handicap et de la santé (International Classification of Functioning Disability and Health ICF, WHO 2001)

4 HandicapFacteurs contextuels Limitation des capacités Restriction des performances Déficiences Domaines des activités et de la participation Domaines des fonctions et des structures Obstacles/barrières Environnementaux Attributs personnels (ex. âge, sexe) HandicapFacteurs contextuels CIF Aspect négatif

5 Les principes de la démarche RAI Centrée sur la personne ses déficits, ses « atouts », choix et désirs Participation des différents intervenants auprès delle - favorisant travail en équipe et collaboration entre différents professionnels - permettant vue densemble à partir de différents points de vue S'appuie sur instruments et procédures systématiques et standardisés, "Manuel de formation et guide d'utilisation » (ENSP, 2002/03)

6 Minimum de Données Standardisées MDS Minimum de Données Standardisées MDS "Tableau d'Alarme" Guides danalyse clinique Guides danalyse clinique Plan de soins personnalisé La démarche RAI née aux Etats-Unis : obligatoire pour accréditation des nursing Home, expérimentée dans nombreux pays européens dont France, Japon, Canada, Australie 3 étapes : évaluation de chaque personne par équipe pluri-professionnelle utilisant MDS outil standardisé multi- dimensionnel doù est extrait synthèse identifiant des domaines dintervention. Un guide danalyse clinique donne pour chacun, des recommandations de bonne pratique

7 Utilisée dans autres secteurs de soins : outils dévaluation même tronc commun + parties plus spécifiques - le MDS- Domicile (MDS-HC) - le MDS - Soins de suite (MDS-PAC) - le MDS - Soins aigus (MDS-AC) - le MDS - Santé Mentale, (MDS-MH) - le MDS - Soins palliatifs, MDS-PC) - des outils pour le filtrage/orientation (CHIP) Les autres contextes de la démarche RAI

8 La démarche RAI à domicile

9 A chaque étape, ses outils Trois étapes d'une évaluation globale standardisée à élaboration d'un plan de soins personnalisé le MDS pour évaluation initiale de la situation le tableau d'alarme pour synthèse pointant domaines dintervention les guides d'analyse clinique (CAPs) par domaine d'intervention pour préparer plan de soins

10 Minimum de Données Standardisées Une prise en charge adaptée repose sur une bonne connaissance de la situation. Étape 1 Évaluer la situation de la personne Le MDS organise collecte des informations par toute l'équipe soignante, incite à impliquer la personne et sa famille Il est formé d'environ 300 items regroupés en 20 sections

11 État cognitif (5 rubriques) Communication et vision (4) Etat fonctionnels (7) Continence (4) Relations sociales (4) Environnement (4) Médicaments (3) Traitements et programmes (5) Perspective de sortie, état général (5) Sortie (2) Informations sur l'évaluation Identification/Historique initial (17 rubriques) Humeur et comportement (3) Bien-être psycho-social (5) État Nutritionnel (4) Etat de la peau et des pieds (7) Diagnostics médicaux (2) Problèmes de santé (8) Diagnostics médicaux (2) Problèmes de santé (8) Responsabilité (1) Les sections du MDS

12 FACULTES COGNITIVES POUR PRENDRE LES DECISIONS COURANTES Prendre les décisions concernant les tâches de la vie quotidienne Code : 0. Indépendance 1. Indépendance relative Section Etat cognitif 2. Déficience minime 3. Déficience modérée 4. Déficience sévère 5. Pas de conscience décelable, coma

13 BRUSQUE CHANGEMENT DANS LETAT MENTAL PAR RAPPORT A LETAT HABITUEL CHANGEMENT DES FACULTES POUR PRENDRE LES DECISIONS par rapport à il y a 90 jours (ou depuis la dernière évaluation) FLUCTUATION DE LA PENSEE OU DE LETAT DE CONSCIENCE - Facilement distrait - Episodes de discours incohérent - Fonction mentale variant en cours de journée MEMOIRE/CAPACITE DE SE SOUVENIR - Mémoire à court terme - Mémoire à long terme - Mémoire procédurale - Mémoire de situation

14 PERFORMANCES ET CAPACITES POUR POUR LES AIVQ/IADL - Préparation des repas - Ménage courant - Gestion des finances – Gestion médicaments - Usage du téléphone - Escaliers - Faire les courses - Transports PERFORMANCES POUR LES AVQ/ADL : - Se baigner - Hygiène personnelle - Shabiller la partie supérieure/inférieure du corps - Marcher - Locomotion - Transfert vers/des toilettes - Utilisation toilettes - Mobilité dans le lit - Alimentation Section Etat Fonctionnel

15 PERFORMANCES POUR LES AVQ Codez la performance pour une période de 24h (en se référant aux 3 derniers jours) 0. Indépendant 1. Indépendant, aide à la préparation seulement 2. Supervision 3. Assistance limitée 4. Assistance importante 5. Assistance maximale 6. Dépendance totale 8. Activité non accomplie durant lensemble de la période

16 DEPLACEMENT/MARCHE - Principal mode de déplacement - Temps pour parcourir 4 mètres de marche - Distance de marche - Distance en fauteuil roulant de manière indépendante NIVEAU DACTIVITE - Nombre total dheures dactivité physique ou dexercice dans les 3 derniers jours - Nombre de jours, durant les 3 derniers jours où la personne sort du logement ou de limmeuble, dans laquelle elle réside (même pour un court moment)

17 POTENTIEL DAMELIORATION DES PERFORMANCES PHYSIQUES -La personne se sent capable daméliorer ses performances fonctionnelles physiques -Les soignants professionnels estiment que la personne peut ……………………………….. CHANGEMENT DES PERFORMANCES DANS LES AVQ PAR RAPPORT A IL Y A 90 JOURS (OU DEPUIS LA DERNIERE EVALUATION) CONDUITE - Dune voiture (véhicule) durant les 90 derniers jours - Si la personne conduit, évaluateur au courant que quelquun lui a suggérée de limiter ou darrêter la conduite

18 Musculo-squelettique - Fracture de hanche durant les 30 derniers jours - Autre fracture durant….. Neurologique - Maladie dAlzheimer - Autre démence - Hémiplégie - Sclérose en Plaque - Paraplégie - Parkinson – Tétraplégie - Attaque cérébrale Cardio-vasculaire - Maladie coronarienne - Obstruction broncho-pulmonaire chronique - Insuffisance cardiaque Section Diagnostics médicaux

19 Psychiatrique - Anxiété - Dépression - Psychose Infection - Pneumonie - Infection urinaire durant les 30 derniers jours Autre - Cancer - Diabète Code des maladies 0. Absente 1. Diagnostic principal/diagnostic pour lépisode de soins actuel 2.Diagnostic présent avec traitement actif 3. Diagnostic présent suivi mais sans traitement actif

20 CHUTE FREQUENCE DES PROBLEMES DE SANTE o Equilibre - Difficulté ou impossibilité de passer à la station debout sans aide - Difficulté ou impossibilité de faire demi tour - Etourdissement - Démarche instable o Cardiaque ou Pulmonaire - Douleur de poitrine (précordiale) - Difficulté à tousser et évacuer les sécrétions o Psychiatrique - Processus de pensée anormaux - Idées délirantes - Hallucinations o Neurologique - Aphasie Section Problèmes de santé

21 Gastro-intestinal - Reflux acide - Constipation - Diarrhée - Vomissements Problème de sommeil -Difficulté pour sendormir, difficulté pour rester endormi, réveil plus tôt que souhaité, sommeil agité ne reposant pas - Trop de sommeil Autre - Inhalation de substance étrangère - Fièvre - Saignement gastro-intestinal ou génito- urinaire - Hygiène - Oedème périphérique

22 DYSPNEE FATIGUE DOULEUR - Fréquence - Intensité maximale - Rythme - Poussée aiguë - Maîtrise ETATS MORBIDES INSTABLES Problèmes de santé ou maladies rendant instables, état cognitif, AVQ, humeur ou comportement Fait lexpérience dun épisode aigu ou dune poussée dun problème récurrent ou chronique Maladie en phase terminale, 6 mois ou moins à vivre PERCEPTION DE LA SANTE TABAC ET ALCOOL Fume du tabac quotidiennement Alcool

23 Prévention Traitements spéciaux et programmes reçus ou prévus durant les 3 derniers jours Services de rééducation/soins infirmiers durant les 7 derniers jours Recours à lhospitalisation et au service durgence durant les 90 derniers jours Visites médicales durant les 14 derniers jours Prescriptions médicales durant les 14 derniers jours Moyens auxiliaires (contentions) Section traitements et procédures

24 RAI propose un outil pour trier informations rassemblées par le MDS Le " Tableau d'alarme" Et signaler des problèmes pouvant constituer des domaines dintervention Etape 2. Repérer des signaux prédicteurs de domaine dintervention Elles son résumées dans

25 Les domaines dinterventions AVQ (Potentiel damélioration Et prévention du déclin) Fragilité du système daide informelleContinence fécale ComportementAmélioration de la dépression Déclin cognitif Etat confusionnel/Delirium CommunicationVision Alimentation par sondeNutrition Santé oro-bucco-dentaireDéshydratation/équilibre hydrique Escarres/ulcères de pressionProblèmes de peau E ffets secondaires des psychotropesAmélioration des AIVQ ChuteDouleur Risque dentrée en institutionMaltraitance Relations sociales perturbéesPerspective de sortie

26 Signalé comme : Risque élevé de chute : antécédent de chute dans 30 derniers jours lors de évaluation initiale (12 % des clients, parmi eux 60 % ont chuté dans 3 mois suivants) Risque de chute : antécédent de chute entre 31 et 90 derniers jours …………………………….. (16 % des clients parmi eux 32 % ont chuté dans 3 mois suivants) Non à risque lors de évaluation initiale (72 % des clients parmi eux 10 % ont chuté dans 3 mois suivants) Signalement du CAP prévention des Chutes

27 Objectifs du CAP : aider staff clinique à : - Identifier et traiter facteurs de risque les + communs et problèmes additionnels nécessitant attention afin déviter de nouvelles chutes - Coordonner et surveiller mise en oeuvre du plan de soins avec tous les personnels concernés de unité : médecins, autres professionnels y compris ergo et Kiné si nécessaire Etape 3. Le CAP prévention des chutes

28 Facteurs de chute sur lesquels on peut agir et suggestions pour le plan de soins - Réduction dans la performance physique : équilibre, mobilité, force et endurance - Déficience visuelle - Déficience cognitive - Hypotension - Médicaments - Facteurs environnementaux

29 Autres utilisations du RAI- domicile Le recueil du MDS fournit directement : - un résumé de lobservation clinique - des indicateurs de santé, - des indicateurs de qualité, - des groupes iso- ressources (RUGs) Un même outil répond aux objectifs des différents utilisateurs

30 Age, sexe, état matrimonial, conditions de vie Date du début du service Admis pour ………….. Evaluation terminée le (date) Liste des problèmes cliniques signalés par les signaux dalarme Liste des diagnostics Liste des traitements CPS, AVQ hiérarchique et éventuellement dautres indicateurs synthétiques Résumé de lobservation clinique

31 NonOui Coma C1 = 5 Personne Pas sévèrement déficiente (0 à 3) Prise de décision C1 Sévèrement déficiente (4) Somme des déficiences C2a, C1, D1 Totalement dépendant pour manger G2j Somme des déficiences sévères C1, D1 Intacte 0 Intacte Limite 1 Légère déficience 2 Déficience modérée 3 Déficience modérément sévère 4 Déficience sévère 5 Déficience Très sévère or Non (0-5) Oui (6, 8) Echelle de performance Cognitive CPS

32 CPS des clientèles des services à domicile par ville

33 Echelle hiérarchique des AVQ Personne Indépendant 0 Supervision 1 Assistance limitée 2 Assistance importante 1 3 Assistance importante 2 4 Dépendance 5 Dépendance totale 6 4 items utilisés, code 0 à 6 Hygiène personnelle (perte précoce) Utilisation des toilettes (intermédiaire) Locomotion (intermédiaire) Alimentation (tardive) Totalement dépendant pour les 4 activités Totalement dépendant pour alimentation et/ou locomotion Non Assistance importante pour Alimentation ou la locomotion (pas dépendant pour aucun des 2) Au moins importante assistance pour lhygiène et lutilisation des toilettes (Moindre assistance pour alimentation et locomotion) Assistance limitée pour au moins 1 des 4 activités (et moins quassistance importante dans les 4 activités) Supervision pour au moins 1 des 4 activités (et moins quassistance limitée dans les 4 activités) Oui Non Oui Non

34 MDS permet dévaluer de façon précise et significative qualité des services en se centrant sur mesure standardisée des processus et résultats des soins 22 QIs issus du MDS portent directement sur processus (ex non vaccination contre la grippe, pas de moyen auxiliaire malgré des difficultés dans les déplacements) et résultats cliniques (ex. perte de poids, fréquence des chutes) (Hirdes, 2000) Chaque QI représente un événement indésirable évitable au niveau individuel Les indicateurs de qualité (QIs)

35 Organisation du travail Philosophie des soins et formation gérontologique : pratiques d'évaluation antérieures Formation et soutien dans la durée notamment avec un dispositif informatique en ligne Inscription de de la démarche dans projet détablissement ou de service Reconnaissance de son utilisation lors de laccréditation Facteurs influant sur l'introduction du RAI

36 France Royaume-Uni Pays-Bas Danemark Italie Japon Etat-Unis Canada Ontario,Alberta, etc. Norvège Islande République Tchèque Suisse Allemagne Espagne Taïwan Israel ¨Suède Australie Finlande Le RAI dans le monde : InterRAI

37 En résumé un même recueil grâce, à informatisation, apporte - informations utiles aux soignants - meilleure connaissance de clientèle et son suivi - principaux problèmes de qualité au niveau du service - Groupes iso-ressources utiles aux gestionnaires pour demande dallocation des ressources Ce quapporte la démarche RAI

38 En résumé amélioration des pratiques aide à la communication entre services facilitant transmission et coordination application à lensemble des situations nécessitant interventions médico-sociales : véritable système dinformation intégré Ce quapporte la démarche RAI


Télécharger ppt "La démarche RAI Des principes aux applications Bruxelles décembre 2005 WWW. interai.Org."

Présentations similaires


Annonces Google