La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Daniel GAONACH Laboratoire LMDC (Langage, Mémoire et Développement cognitif) Université de Poitiers – CNRS Apprendre, dans une perspective communicative?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Daniel GAONACH Laboratoire LMDC (Langage, Mémoire et Développement cognitif) Université de Poitiers – CNRS Apprendre, dans une perspective communicative?"— Transcription de la présentation:

1 Daniel GAONACH Laboratoire LMDC (Langage, Mémoire et Développement cognitif) Université de Poitiers – CNRS Apprendre, dans une perspective communicative? Poitiers, Ranacles

2 Communication(s) … Objectif, objet dapprentissage Activités motivantes Moyen dapprendre la langue? Lengagement dans une situation de communication conduit-il nécessairement à la maîtrise du code linguistique?

3 LM ? Interactions Reformulations Implicite Exposition massiveExposition massive

4 Une caractéristique majeure du langage naturel Moi Tarzan, toi Jane du point de vue de la communication, le langage fonctionne même si sa forme est dégradée.

5 Le besoin dentrer dans une communication… La possibilité de le faire avec des moyens limités… assurent-ils la possibilité dapprendre?

6 Postulat pessimiste Cette propriété du langage conduit nécessairement à léchec de lapprentissage dune L2

7 Postulats optimistes Possibilité de se fonder sur les liens formes- activités Utilité de la réflexion sur la forme à partir de ses propres productions Utilité des situations dans lesquelles le sens doit être négocié Efficacité des reformulations même si la communication a réussi

8 Activités de langage Simulation de situations du monde réel Problème de communication à résoudre Contrainte de compléter la tâche: activité liée à une réussite Centration sur la signification (plutôt que sur la forme)

9 Activités de langage = tâche ± complexe (+ intéressant si + complexe ?) = langue ± complexe (+ intéressant si > compétences actuelles?) Ca fait beaucoup de choses !

10 Apprendre une langue = lutiliser de manière « fluente » Traitement rapide et facile des énoncés Dissociation entre les connaissances invoquées pour réaliser un traitement leur mise en œuvre en situation

11 Apprendre une langue = lutiliser de manière « fluente » Efficacité de la production Qualité de la production Confort et fatigue du locuteur Favorable aux acquisitions nouvelles en situation dinteraction

12 Un processus est automatique lorsque Il est mis en œuvre très rapidement Il est peu coûteux en ressources cognitives il peut être mis en œuvre en parallèle avec dautres processus Sa mise en œuvre nest pas gênée par des processus interférents il est difficile den empêcher la réalisation Exemple de laccès lexical en LE : Segalowitz et coll. Nation, 1993

13 Compatibilité forme * signification du point de vue attentionnel ? LM: apprentissage incident L2: apprentissage explicite rôle du déclaratif coût cognitif important difficulté dutilisation dans le cadre dune tâche complexe

14 Comment traiter la question au plan didactique? Apprentissage de règles + pratique des règles apprises Acquisition dune compétence de communication I. Le statut des règles dans lenseignement dune LE II. Le rôle des énoncés qui servent de support à lenseignement dune LE

15 I. Les règles et leur mise en œuvre: le modèle ACT* dAnderson Mémoire déclarative / procédurale Activités fondées sur des connaissances déclaratives Activités fondées sur des connaissances procédurales les activités qui impliquent une mise en œuvre rapide nécessitent la procéduralisation

16

17 La procéduralisation en LE Dans Anderson, 1983 : 1. planification dune phrase en anglais 2. planification de la traduction française 3. génération de la phrase en français

18 La procéduralisation en LE

19 La connaissance des règles facilite-t- elle leur utilisation? DeKeyser, 2003 : les compétences procédurales ne sont pas acquises à travers des mécanismes spécifiques, indépendants des connaissances Il y a à la fois: -Transition : déclaratif procédural -Cohabitation : déclaratif + procédural (cf. aussi Bialystok, 1979) ( N.B. : Krashen)

20 Towell, Hawkins & Bazergui, 1996 Productions danglophones en français avant et après un séjour de 6 mois en France Effets Sur la durée des pauses (conceptualisateur de Levelt): NON Sur la vitesse darticulation (articulateur de Levelt): NON Sur la longueur et la complexité des unités produites entre les pauses (formulateur de Levelt): OUI = vitesse à laquelle les locuteurs peuvent accéder aux connaissances utiles (contenu, lexique, syntaxe) pour une production en temps réel

21 II. Le rôle des énoncés qui servent de support à lenseignement Hakuta, 1974 Wong-Fillmore, 1976

22 La théorie de Logan, 1988 automatisation = transition - dun calcul algorithmique - à la récupération en mémoire dun exemple de solution

23 Une « formule », cest une chaîne linguistique qui possède une cohérence du point de vue - de sa forme (relativement invariante) - de son usage (reconnu dans la communauté) - de sa dépendance situationnelle (fonction déterminée dans une situation donnée) qui peut être plus longue et plus complexe que celles que lapprenant est susceptible de maîtriser à cette étape de lapprentissage qui est initialement acquise sans quil puisse y avoir usage productif des règles sous-jacentes qui est acquise comme un tout cohérent au plan phonologique, ce qui assure une bonne fluidité de production

24 Une « formule » peut servir … d« entrée » pour dautres acquisitions de base à une analyse susceptible daboutir à la maîtrise des règles Ces fonctions « didactiques » ne sont pas incompatibles avec celle de « recours » dans lutilisation de la langue Myles, Hooper & Mitchell, 1998 : lutilité du surentraînement

25 Conclusion Dans le cadre de lapproche communicative: Utilité de construire des situations qui conduisent à la répétition dun même énoncé ? Importance du choix des énoncés au regard de lactivité visée? Articulation du surentraînement et de lexploitation flexible


Télécharger ppt "Daniel GAONACH Laboratoire LMDC (Langage, Mémoire et Développement cognitif) Université de Poitiers – CNRS Apprendre, dans une perspective communicative?"

Présentations similaires


Annonces Google