La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 32 Herpesviridae Les virus herpes simplex (type 1 et 2) (HSV) Les virus de la varicelle et du Zona (VZV) Le cytomégalovirus (CMV) Le virus dEpstein-Barr(EBV)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 32 Herpesviridae Les virus herpes simplex (type 1 et 2) (HSV) Les virus de la varicelle et du Zona (VZV) Le cytomégalovirus (CMV) Le virus dEpstein-Barr(EBV)"— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 32 Herpesviridae Les virus herpes simplex (type 1 et 2) (HSV) Les virus de la varicelle et du Zona (VZV) Le cytomégalovirus (CMV) Le virus dEpstein-Barr(EBV) Lherpèsvirus humain 6 et 7 Le virus B du singe mémingo-encéphalite mortelle.

2

3 Les virus herpès simplexe(HSV) Morphologie et Structure virus nm sphériques, icosaédriques enveloppés, ADN bicaténaire acide nucléique deux segments liés de façon covalente. un court, S autre long L Chaque segment est limité par de courtes séquences répétitives inversées, capable de former automatiquement une structure circulaire associée aux caractères biologiques du virus telle que linfection latente.

4 Pathogénicité deux sérotypes: HSV-1 et HSV-2 homme le seul réservoir du virus. La primo-infection à HSV-1 transmission entre 1 et 3 ans, contact direct avec le liquide vésiculaire ou la salive. passe inaperçue ou gingivostomatite. Formes sévères: herpès oculaire, encéphalite herpétique. La primo-infection à HSV-2 plus tard après les premiers rapports sexuels.

5 infection latente et récurrences à la suite de la primo-infection, le virus se localise dans ganglions du trijumeau (HSV-1), ganglions sacrés (HSV-2) sous forme dAND certains facteurs comme la fièvre, les infections bactériennes, les ultraviolets le virus à partir du ganglion, le long du nerf à lendroit ou au voisinage des lésions de la primo-infection. une éruption vésiculeuse

6

7 infection congénitale Quand la femme enceinte est infectée par HSV, soit la primo-infection, soit la récurrence, le virus peut contaminer le foetus ou le nouveau-né par la voie transplacentaire et par la voie génitale de la mère.

8 Les virus de la varicelle et du Zona le même virus un type antigénique réservoir de virus humain. transmission les gouttelettes aériennes,le contact direct avec les vésicules cutanées. un zona peut transmettre une varicelle à un enfant réceptif.

9 Varicelle Lincubation 2 semaines. Fièvre moderée et éruption souvent bénigne. il existe des formes graves chez les enfants immunodéprimés, notamment les enfants leucémiques ou simplement chez les enfants sous corticothérapie.

10 Zona persister des années dans les ganglions des racines rachidiennes postérieures réactivation: le virus se propage le long des fibres nerveuses sensitives juaquà la peau, réaction inflammatoire de cette racine rachidienne et des vésicules cutanées sur la zone dinnervation de cette racine. infection endogène.

11

12 Cytomégalovirus (CMV) agent de la maladie des inclusions cytomégaliques. Cytomégalovirus humain ne peut infecter que lhomme. virus ne peut pousser que dans la culture de fibrioblaste humaine. grande taille de la cellule infectée énorme inclusion nucléaire éosinophile entourée dun halo clair.

13

14

15 Infection du CMV 60% à 90% des individus ont des anticorps. primo-infection avant lâge de deux ans, la plupart inapparentes. les sites latents des virus: glandes salivaire glandes mammaires, reins, leucocytes réactivation asymptomatique chez les sujets sains, excrétion de virus dans les urines, la salive, le lait, le sperme ou les sécrétions cervicales.

16 Pathogénicité infection congénitale. infection par les contacts étroits transfusions du sang la mononucléose réactivation dinfection latente chez les transplantés, les leucémiques et les malades atteints de lymphosarcome. CMV et cancer un caractère oncogénique. cancer du col utérin, le cancer prostatique et le sarcome de Kaposi.

17 Le virus dEpstein-Barr (Virus EB) agent de la mononucléose infectieuse (MI) lymphome de Burkitt carcinome du rhinopharynx. cellules cibles lymphocytes B interaction virus-cellule latence virale et à la transformation cellulaire. > les lymphocytes.

18

19 Pathogénicité Le cycle de multiplication dans la cellule correspond à lapparition successive de différents groupes dantigènes Ag EBNA (EB Nuclear antigen) AgEA (Early antigen) Réplication de LAND viral AgVCA (Viral capsid antigen) +Virion

20 Suite la lyse cellulaire nintervient que très rarement, lorsque le cycle de réplication du virus aboutit à la production de virion. le plus souvent, le cycle viral est bloqué au stade EBNA deux types dinfection dans la cellule B. infection productive infection non-productive: linfection latente et transformation maligne.

21 infection à virus EB Plus de 90% des individus adultes ont des anticorps dirigés contre le virus EB. primo-infection chez lenfant avant lâge de six ans infection inapparente. entre 15 à 30 ans, moitié des cas des infections primaires apparentes mononucléoses infectieuses. transmission: par lintermédiaire de la salive, et par les transfusions sanguines.

22 signes cliniques de la (MI) 3 signes caractéristiques: fièvre, angine et adénopathie. Apres guérison. immunité durable Le lymphome de Burkitt (LB) chez lenfant africain entre 3 à 10 ans. Le carcinome du rhinopharynx chez ladulte après 40 ans, très fréquente au sud de la Chine.


Télécharger ppt "Chapitre 32 Herpesviridae Les virus herpes simplex (type 1 et 2) (HSV) Les virus de la varicelle et du Zona (VZV) Le cytomégalovirus (CMV) Le virus dEpstein-Barr(EBV)"

Présentations similaires


Annonces Google