La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HISTOIRE DES ARTS Intervention EPS « Qu'il ne lui demande pas seulement compte des mots de sa leçon, mais du sens et de la substance et qu'il juge du profit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HISTOIRE DES ARTS Intervention EPS « Qu'il ne lui demande pas seulement compte des mots de sa leçon, mais du sens et de la substance et qu'il juge du profit."— Transcription de la présentation:

1 HISTOIRE DES ARTS Intervention EPS « Qu'il ne lui demande pas seulement compte des mots de sa leçon, mais du sens et de la substance et qu'il juge du profit qu'il aura fait, non par le témoignage de sa mémoire, mais de sa vie. […] C'est témoignage de crudité et indigestion que de regorger la viande comme on l'a avalée. » (Michel de Montaigne, Essais, I, chap. 26, De linstitution des enfants.)

2 Une réflexion à partir des interrogations 1. Cadrage Esprit, attentes institutionnelles, Objectifs et enjeux Modalités de mise en oeuvre 3. Trois pistes de réflexion pour EPS 4. Bibliographie, adresses et liens utiles

3 1.Cadrage - Esprit Esprit Distinct de lhistoire de lart (université) Champ de référence plus large que celui des Beaux-Arts Enseignement de culture partagé par les disciplines, transversal donc et collaboratif Objet détude (artefact ou une thématique) soumis à léclairage de plusieurs disciplines Cest moins apprendre les œuvres quapprendre des œuvres Différent de lesprit dEIST (Enseignement intégré des Sciences et Technologies) au collège Adossé autant que possible à des ressources locales En lien avec le parcours artistique et culturel de lélève

4 1.Cadrage – attentes institutionnelles Attentes institutionnelles Textes de cadrage BO n° 32 du 28 août 2008 (organisation) Encart du BO n° 40 du 29 oct & BO n° 42 du 18 nov (évaluation au DNB) BO n° 40 du 10 novembre 2011 (organisation et évaluation au DNB) Circulaire académique du 13 mars 2012 Outils : - site académique: - Blog académique : https://atlantique.ac-reims.fr/bloghistoirearts/ https://atlantique.ac-reims.fr/bloghistoirearts/ Obligatoire à tous les niveaux de classe Trois piliers Temporalités : périodes historiques Les domaines Les thématiques

5 1.Cadrage (attentes institutionnelles) Les temporalités : o Les périodes historiques 6e6e De lAntiquité au IX e s 5e5e Du IXe à la fin du XVII e s 4e4e XVIII et XIXe s 3e3e Le XXe et notre époque 2de 1ère etc.

6 1.Cadrage (attentes institutionnelles) Les domaines : Les « arts de lespace » Architecture, urbanisme, arts des jardins, paysage aménagé etc.… Les « arts du langage » Littérature écrite et orale (roman, nouvelle, fable, légende, conte, mythe, poésie, théâtre, essai, etc. inscriptions épigraphiques, calligraphies, typographies etc. Les « arts du quotidien » Arts appliqués, design, métiers dart, arts populaires etc. Les « arts du son » Musique vocale, musique instrumentale, musique de film et bruitage, technologies de création et de diffusion musicale Les « arts du spectacle vivant » Théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue, marionnette, arts équestres, feux dartifices, jeux deaux etc. Les « arts du visuel » Arts plastiques,( architecture, peinture, sculpture, dessin et arts graphiques, photographie etc.); illustration, BD Cinéma, audiovisuel, vidéo, montages photographiques, dessins animés, et autres images, Arts numériques. Pocket films, jeux vidéo

7 1.Cadrage (attentes institutionnelles) Les thématiques : Arts, créations, cultures Arts, espace, temps Arts, États et pouvoir Arts, mythe et religions Arts, techniques, expressions Arts, ruptures, continuités

8 1.Cadrage – objectifs généraux Objectifs généraux Favoriser la construction dune culture, Favoriser la mise en cohérence de savoirs, Favoriser des situations pédagogiques nouvelles, notamment pluridisciplinaires et partenariales.

9 1.Cadrage – objectifs spécifiques Objectifs spécifiques amener lélève à rencontrer les œuvres (... dans le cadre de son autonomie et des ressources locales. » BO N°40 du 10 nov ) amener lélève à se construire une culture personnelle, développer la capacité à analyser une œuvre dart, amener lélève à maîtriser lexpression orale, épanouissement de la curiosité et de la créativité artistique, Faire découvrir les métiers liés aux domaines des arts et de la culture.

10 2.Modalités – Enseigner lHdsA Enseignement co-disciplinaire ; il faut donc se concerter, choisir et arbitrer (coordonnateur) Ne pas impliquer toujours les mêmes disciplines Linsérer naturellement dans les cours (« il sinscrit naturellement dans les programmes disciplinaires » B.O. N°40 du 10 nov. 2011) Répartir les périodes et les thématiques sur lensemble des niveaux de classes (5 objets détude pour le DNB) Approche systémique : Multiplier les éclairage pour approcher la complexité de lœuvre lœuvre pivot dun projet dapprentissage Moins apprendre les œuvres quapprendre des œuvres Dégager des éléments thématiques et problématiques transversaux

11 Propositions de pistes Quelle problématique extraire de la séquence douverture de : Leni Riefensthal, Olympia (1938) Éléments rapides de transposition: La séquence douverture présente de façon emphatique, esthétique (musique, lumière, point de vue, mise en scène,,, ) et héritière de lantiquité la figure de lathlète. 1. Lœuvre dart instrument de propagande Arts, états, pouvoir : Lœuvre dart et lÉtat La nature de lœuvre et du contexte de la création (JO de Berlin de 1936) permettent de montrer lidéologie nazie mais aussi sur le long terme de situer lœuvre dans lhistoire du sport et daborder le patrimoine local avec le collège dathlètes de Reims au Parc Pommery 2. Théâtralisation et mise en scène du corps Arts, ruptures et continuité : Lœuvre dart et sa composition modes (construction, structure, hiérarchisation, ordre, unité, orientation, etc.) ; effets de composition / décomposition (variations, répétitions, séries, ruptures, etc.) ; conventions (normes, paradigmes, modèles, etc.). 3. Lesthétique du geste sportif Arts, techniques, expression : La beauté en mouvement : la grâce Beauté/fonctionnalité/performance

12 Discobole Lancellotti, copie romaine (Myron), vers 120 ap. J.-C., palais Massimo alle Terme Les trois grâces, Raphaël (1504-5) et Maillol (1938) Le perchiste, Jules Marey Nu descendant un escalier, Duchamp, 1917 Esthétique du geste

13 Théâtralisation et mise en scène du corps


Télécharger ppt "HISTOIRE DES ARTS Intervention EPS « Qu'il ne lui demande pas seulement compte des mots de sa leçon, mais du sens et de la substance et qu'il juge du profit."

Présentations similaires


Annonces Google