La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Surveillance des résistances bactériennes Ile de la Réunion 2008 Objectif : mettre en évidence une relation entre une augmentation de la consommation des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Surveillance des résistances bactériennes Ile de la Réunion 2008 Objectif : mettre en évidence une relation entre une augmentation de la consommation des."— Transcription de la présentation:

1 Surveillance des résistances bactériennes Ile de la Réunion 2008 Objectif : mettre en évidence une relation entre une augmentation de la consommation des ATB et laugmentation des résistances bactériennes à cet ATB

2 Etablissements participants : Etablissements publics :CHR St Pierre CHR St Denis CHGM St Paul Etablissement PSPHSt Benoit Etablissement PrivéSt Clotilde St Vincent Représentatif des hospitalisations en MCO à la Réunion car: Répartition géographique sur toute lîle Nb de journées dhospitalisation : (70%)

3 Germes et antibiotiques surveillés ENTEROBACTERIES : Gp 1 E Coli Gp 2 Klebsielles Gp 3 Enterobacter Cefotaxime (Claforan Ciprofloxacine (Ciflox) Imipenem (Tienam) Synergie C3 Ac Clavulanique Pseudomonas aeruginosa Ceftazidime (Fortum) Ciprofloxacine (Ciflox) Imipenem (Tienam) Acinetobacter Baumanii Ceftazidime (Fortum) Imipenem (Tienam) Staphylocoques doréOxacilline (Bristopen)

4 EVOLUTION DES STAPHYLOCOQUES RÉSISTANT À LOXACILLINE (BRISTOPEN*) Le nombre de souches isolées 226 en 2008 : il augmente de moins en moins vite Le taux de SARM pour 1000 journées dhospitalisation se stabilise au même taux que la m é tropole : 0,39

5 EVOLUTION DES POURCENTAGES DE RÉSISTANCE DANS LESPÈCE STAPH DORÉ SELON LES ÉTABLISSEMENTS ENTRE 2007 ET 2008 Sexprimer en % de résistance dans lespèce permet de lisser les différences entre établissement pour le nombre de souche isolées Grande hétérogénéité peut être due à la mise en place : - dune politique de dépistage des SARM - des mesures disolement - généralisation de lutilisation des SHA (?) - probablement pas à lutilisation doxacilline mais peut être à celle des quinolones

6 Résistance comparée des enterobactéries au Céphalosporines de troisième génération et à la Ciprofloxacine en 2008 (nb de souches)

7 Evolution des résistances au claforan et à la ciprofloxacine des enterobactéries entre 2007 et 2008

8 Evolution des mécanismes de résistance des entérobactéries au B-lactamines : BLSE ou Hyper CASE Forte augmentation des BLSE : Plasmides des Coli communautaires qui infectent les Klebsielles et les entérobactries du gp 3 hospitaliers ? Pbl de multi résistance +++ Diminution des Hyper Case : meilleur gestion des ATB en MCO avec diminution de la pression de sélection (?)

9 Evolution des résistances à lImipenem (Tienam*) Pour 2008 elles restent rares pour les enterobactéries même de type 3. La r é sistance existe pour le Pyo, mais il faut juger lévolution sur le % de résistance Le Tienam peut donc continuer à être utilis é en premi è re intention dans les infections graves ou nosocomiales

10 Evolution des principales résistances du Pseudomonas en 2008 en pourcentage de souches résistantes Ciflox Ciflox : niveau de résistance stable mais élevé Tienam Tienam : niveau de résistance en augmentation (7,2 en 2006) Fortum Fortum : encore plus efficace depuis quil y a moins dhyperCASE, il reste le traitement de premier intention des infections à PYO

11 Résistance portée par Acinétobacter Baumanii en En 2008 les établissements participants ont isolés 29 souches dAcineto phénotype 5 dans des prélèvements à visée diagnostique (sur 154) contre 30 déclarés lannée dernière dans les mêmes conditions Signalement FELIN : 49 en 2007 contre 32 en 2008 Les 2 grands centres où sont situés les Réa ont le même % de résistance dans lespèce : 19,5 %

12 Conclusion Les résistances aux quinolones et à limipenem continue de progresser pour tous les types de bactéries On constate une baisse des Hyper Case et malgré le problème des BLSE les C3 restent le traitement de référence en premier intention pour les infections urinaires, digestives … Résultat de cette surveillance à rapprocher des résultat des DDJ : efficacité de la pression des CAI sur les hypercase (?)


Télécharger ppt "Surveillance des résistances bactériennes Ile de la Réunion 2008 Objectif : mettre en évidence une relation entre une augmentation de la consommation des."

Présentations similaires


Annonces Google