La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Idéalisme et réalisme : de Berkeley à Kant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Idéalisme et réalisme : de Berkeley à Kant."— Transcription de la présentation:

1 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Idéalisme et réalisme : de Berkeley à Kant. La chose en soi existe-t-elle ? 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Michel Rumeau et Vincent Grange.

2 Étymologie et définitions Étymologie : Réalité vient du latin médiéval realitas et du latin classique realis formés à partir de res, la chose. Définitions : Larousse sur internet : Caractère de ce qui est réel, de ce qui existe effectivement : Douter de la réalité d'un fait. Ce qui est réel, ce qui existe en fait, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé, fictif : La réalité dépasse la fiction. Vie réelle, telle qu'elle est, par opposition aux désirs, aux illusions : Regarder la réalité en face. Chose réelle, fait réel : Être confronté à de dures réalités. Synonymes : existence ; matérialité ; vérité. Contraires : apparence ; doute ; fausseté : idéalité. Dictionnaire de philosophie Durozoi-Roussel (extrait) : La réalité, cest ce qui est donné, ce qui existe effectivement. La réalité soppose par conséquent à : – ce qui est apparent et illusoire dune part – ce qui est abstrait, conceptuel ou intelligible dautre part.

3 Notions / Concepts / Prise de vue Idéalisme et réalisme / De Berkeley ( ) à Kant ( ) 1.Lidéalisme de Berkeley repose essentiellement sur l'affirmation selon laquelle il serait absurde d'admettre l'existence d'une réalité, telle que la matière, dont nous ne saurions nous former aucune idée. Comment affirmer, en effet, ce qu'on ne peut même pas concevoir ? Chaque fois, donc, que nous parlons de matière, ou, de façon plus générale, d'une chose extérieure à l'esprit, nous ne pensons rien. En effet, si nous pensions quelque chose, cette chose serait encore l'objet d'une pensée et, de ce fait, deviendrait intérieure à l'esprit. Ne nous efforçons donc pas de dépasser l'idée vers un réel qui subsisterait en soi : un tel effort serait vain. Cette critique de ce que l'on a appelé le « chosisme » a été souvent reprise en philosophie. L'idéalisme de Léon Brunschvicg s'en inspire largement ; et, quand Sartre déclare que l'être du phénomène se réduit au phénomène d'être, Sartre se borne à reprendre l'idée de Berkeley selon laquelle « être, c'est être perçu ». Pour Berkeley, comme pour bon nombre didéalistes, la chose en soi nexiste pas ou est sans importance. 2.Refusant l'idéalisme, Kant a toujours maintenu la doctrine de la chose en soi. La chose en soi, c'est l'être, inconnaissable et premier, extérieur à l'esprit et indépendant de lui. C'est à une telle réalité que toute conscience humaine croit et se réfère. Ce n'est donc plus par rapport à la seule intériorité que notre pensée peut être dite vraie. Même si la connaissance se trouve ainsi limitée au plan des phénomènes au-delà desquels, se situe la chose en soi. C'est en cette notion d'en-soi ou d'extériorité à l'esprit que se rejoignent tous les caractères de la réalité. L'imaginaire ne s'oppose au réel que parce qu'il n'existe qu'en moi, et non en soi. Pour Kant, croire à la réalité, c'est croire que notre esprit n'est ni la source ni la mesure de tout, que l'être existe en lui-même, et donc qu'il faut, malgré nos désirs, nous y soumettre.

4 Notions / Concepts / Prise de vue Idéalisme et réalisme / De Berkeley ( )à Kant ( ) Perception Même si je nen perçois que les phénomènes, la table en soi existe ! Quimporte la table en soi ! Seule la perception que jen ai est importante ! Primat de la chose en soi. Primat de la matière, de la réalité. Primauté de lesprit qui cherche à la dévoiler. Dialectique des ordres esprit-matière Primat de la perception. La matière en soi et la réalité sont inaccessibles. Primat et primauté de lesprit. Disjonction des ordres esprit-matière

5 QUESTIONS 1.La réalité existe-t-elle ? 2.Peut-on saisir la réalité ? 3.La réalité : critère de vérité ?

6 1.La réalité existe-t-elle ? Animation Michel Rumeau Quest-ce quexister ? Lêtre en soi nest-il pas impossible à définir ? Nier lexistence de la chose en soi, est-ce bien raisonnable ?

7 1. La réalité existe-t-elle ? Indépendamment de la connaissance que nous en avons et pouvons en avoir, est-il raisonnable de douter de lexistence de la réalité ? est-il raisonnable de douter de lexistence de la réalité ? Sauf à considérer que lhomme est au centre de tout, peut-on raisonnablement douter de lexistence de la chose en soi, autrement dit de la réalité ? 2.La chose en soi existe-t-elle ? Lorsque Berkeley nie lexistence de la chose en soi, sous prétexte que nos sens ne nous en livrent quune image imprécise ou inexacte, ne fait-il pas preuve danthropocentrisme radical ? Lorsque Berkeley nie lexistence de la chose en soi, nest-ce pas dabord pour lui loccasion daffirmer la suprématie de lesprit humain au travers de lesprit infini de Dieu auquel il croyait ? 1.Exister : être ? « Lêtre est » disait Parménide : Cest dire toute la difficulté, voire limpossibilité de définir lêtre, puisque toute définition le suppose. On ne peut pas entreprendre de définir lêtre, observait Pascal, sans tomber dans labsurdité dexpliquer un mot par ce mot même. « Lêtre est : il y a de lêtre, et non pas rien. Voilà ce que toute expérience et toute pensée nous apprennent et supposent» ajoute ACS Avant dêtre un concept, exister, nest-ce pas dabord une expérience, une présence, un acte que toute définition suppose et quaucune ne saurait contenir ?

8 2.Peut-on saisir la réalité ? La perception saisit-elle toute la réalité ? La connaissance est-elle plus efficace ?

9 2. Peut-on saisir la réalité ? Si connaissance et perception paraissent complémentaires pour saisir la réalité, ne nous en donnent-elles pas, lune comme lautre, quune représentation approchée ? Toute connaissance absolue de la réalité -ce ne serait plus une connaissance mais la vérité même- nest-elle pas par définition hors datteinte ? 1.Par la perception ? La perception ne se distingue-t-elle pas de la sensation comme le tout de sa partie ? Ne voit-on pas des tâches de couleur qui représentent pour nous un paysage ? La perception ne suppose-t-elle pas plusieurs sensations liées et organisées dans une conscience ? En se représentant ce qui se présente, la perception ne constitue-t-elle pas notre ouverture au monde, à la réalité. 2.Par la connaissance ? La connaissance nest-elle pas un certain rapport dadéquation entre lesprit et la réalité ? Une adéquation entre la vérité de lentendement et la vérité de la chose ? Parce quelle est une relation, toute connaissance nest-elle pas toujours relative : à un certain point de vue, certains instruments (les sens, les outils, les concepts…) Mais qui pourrait affirmer que notre ouverture à la réalité au travers de la perception est absolument fidèle ? Surement pas Platon !

10 3.La réalité : critère de vérité? Existe-t-il un lien entre réalité et vérité ? La vérité est-elle ladéquation à une réalité qui serait donnée ? Ou vérité et réalité se construisent-elles dialectiquement ?

11 3. La réalité : critère de vérité ? « Il ny a pas de vérité première, il ny a que des erreurs premières » dit Bachelard. Ne faut-il pas avoir conscience de cela si lon veut entrevoir la réalité ? La vérité nest-elle pas quune approximation, par « rectifications » successives, d'une réalité qui se construit progressivement à nos yeux ? 1.Existe-t-il un lien entre réalité et vérité ? La réalité concerne l'être : les choses sont réelles ou non. La vérité concerne le langage et la connaissance : ce que lon sait est vrai ou faux. Le lien entre réalité et vérité nest-il pas que ce que lon dit de la réalité est vrai ou faux en fonction de ce qui existe ou nexiste pas ? Ce qui rejoint la définition de Saint Thomas d'Aquin : la vérité est l'adéquation de la pensée et des choses. 2.De la théorie de la vérité correspondante à la réalité ? Du réalisme naïf / Une représentation est vraie si elle est fidèle à son modèle soulève 2 objections: Comment la réalité pourrait-elle servir de modèle alors que nous nen percevons quune représentation (Kant) On ne peut comparer que ce qui est comparable. Quand bien même nous aurions accès à la réalité telle qu'elle est, comment pourrions-nous comparer deux choses aussi hétérogènes que nos représentations et la réalité ? (Frege : philosophe et logicien du XX es ) Au réalisme critique qui considère au contraire que la réalité n'est pas donnée et que vérité et réalité se construisent dialectiquement comme cest le cas dans la démarche expérimentale : la vérité n'est pas indépendante de la vérification, c'est-à-dire de la démarche qui sert à l'établir en réalité la réalité n'est pas indépendante de la réalisation, c'est-à-dire de la démarche qui vise à la construire en vérité. Ne convient-il pas de tenir pour vraie la pensée dans laquelle les choses sont représentées telles qu'elles sont ? Cette apparente lapalissade ne montre-t-elle pas le lien étroit qui existe entre vérité et réalité ?

12 « Toute connaissance est rectification de nos erreurs et approximation de la vérité. » dit Gaston Bachelard. Est-ce à dire que la vérité absolue, tout comme la réalité absolue, nous sont inaccessibles ? « De même quil est impossible de tout démontrer en mathématiques (théorème de Gödel), lesprit humain ne pourra jamais appréhender la totalité de lunivers. » dit Trinh Xuan Thuan (astrophysicien contemporain)

13 A la Maison des SavoirsdAgdede 18h30 à 20h : A la Maison des Savoirs dAgde de 18h30 à 20h : "Anarchie" : mardi 13 novembre"Anarchie" : mardi 13 novembre "Déterminisme" : mardi 11 décembre"Déterminisme" : mardi 11 décembre "Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier"Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier "Inné-Acquis" : mardi 12 février"Inné-Acquis" : mardi 12 février "Transcendance" : mardi 12 mars"Transcendance" : mardi 12 mars "Confiance" : mardi 9 avril"Confiance" : mardi 9 avril A la MAM Béziersde 18h30 à 20h : A la MAM Béziers de 18h30 à 20h : " La morale est-elle un concept dépassé ? " : mercredi 5 décembre " La morale est-elle un concept dépassé ? " : mercredi 5 décembre Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Idéalisme et réalisme : de Berkeley à Kant."

Présentations similaires


Annonces Google