La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. A. De Wever LE FORFAIT PHARMACEUTIQUE ET LAPPORT DE LA PHARMACO-ECONOMIE DANS LE CHOIX DES MEDICAMENTS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. A. De Wever LE FORFAIT PHARMACEUTIQUE ET LAPPORT DE LA PHARMACO-ECONOMIE DANS LE CHOIX DES MEDICAMENTS."— Transcription de la présentation:

1 Prof. A. De Wever LE FORFAIT PHARMACEUTIQUE ET LAPPORT DE LA PHARMACO-ECONOMIE DANS LE CHOIX DES MEDICAMENTS

2 Prof. A. De Wever I. Financement de la pharmacie hospitalière II.Rôle des études dévaluation III.Critères dévaluation pour des nouvelles thérapeutiques IV.Formes dévaluation économique V.Types dévaluation économique PLAN

3 Prof. A. De Wever I. FINANCEMENT DE LA PHARMACIE HOSPITALIERE

4 Prof. A. De Wever PRESTATIONS DE SANTE INAMI 2004 TOTAL : millions Autres prestations millions Hospitalisations millions Médicaments millions Honoraires médicaux et prestations spéciales techniques millions 30,2 % 21,9 % 28,6 % 19,4 %

5 Prof. A. De Wever PRESTATIONS DE SANTE INAMI 2004 TOTAL : millions Médicaments millions 19,4 % 95,3 % 70,4 % Prestations pharmaceutiques diverses 108 millions 3,3 % Récipés magistraux (officine) 44 millions 1,4 % Spécialités pharmaceutiques remboursées millions Spécialités pharmaceutiques remboursées à lhôpital (patient ambulatoire) 404 millions 13,0 % Spécialités pharmaceutiques remboursées à lhôpital (patient hospitalisé) 513 millions 16,6 % Spécialités pharmaceutiques remboursées en officine millions

6 Prof. A. De Wever I. FINANCEMENT DE LA PHARMACIE HOSPITALIERE A. B5 du budget global hospitalier B.0,62 /jour pour tous les patients C.21,7% sur les médicaments non remboursés (D) D.Marge sur les produits délivrés en ambulatoire et en hôpital de jour E.Forfaitarisation des médicaments

7 Prof. A. De Wever Elle couvre les frais de fonctionnement de l'officine hospitalière (voir détail). Elle couvre les frais de fonctionnement de l'officine hospitalière (voir détail). A. B5 du budget global hospitalier

8 Prof. A. De Wever Origine du B5 Avant 1990 Avant 1990 Bénéfices sur la vente de tous les produits A B C D (21,7%) = B 5

9 Prof. A. De Wever Calcul du B5 1°. Structure hospitalière nombre de points nombre de points Différents types de lits : Différents types de lits : différents points multipliés par le nombre de lits différents points multipliés par le nombre de lits29%

10 Prof. A. De Wever Calcul du B5 2°. En fonction du chiffre d affaires de chaque hôpital (spécialités, génériques sauf le sang) (spécialités, génériques sauf le sang)15%

11 Prof. A. De Wever Calcul du B5 3°. Nombre de points pondérés en lits en fonction de la grandeur de lhôpital (grands hôpitaux) 3%

12 Prof. A. De Wever Calcul du B5 4°. Dépenses en produits stériles, produits courants, prescriptions magistrales, sutures et matériel de synthèse 19%

13 Prof. A. De Wever Calcul du B5 5°. Prestations de chirurgie lourde et très lourde, réanimation, radiologie interventionnelle 34%

14 Prof. A. De Wever 1.1.Règles de facturation des spécialités pharmaceutiques différencier spécialités remboursées et spécialités non remboursées a.spécialités remboursées (SPF Affaires sociales) forfaitarisation de la marge bénéficiaire dans la sous-partie B5 (1989) intervention de l'assurance soins de santé (1980) (AR 21/12/2001) intervention personnelle des bénéficiaires (1980) (AR 22/05/2001) b.spécialités non remboursées (SPF Affaires économiques) marge bénéficiaire (1989) (AM 2/04/1996) différencier patients hospitalisés et ambulatoires (1989) 1.2.Forfaitarisation de l'antibioprophylaxie chirurgicale (1/05/1997) 1.3.Remboursement de référence (1/06/2001) 1.4.Forfaitarisation ? La pharmacie hospitalière 1.Facturation des spécialités pharmaceutiques Source : D. Even-Adin

15 Prof. A. De Wever Forfaitarisation ss-partie B5 La pharmacie hospitalière 1.Facturation des spécialités pharmaceutiques 1.2. Forfaitarisation de l'antibioprophylaxie chirurgicale 1.3. Remboursement de référence Forfaitarisation de l'antibioprophylaxie chirurgicale Remboursement de référence Source : D. Even-Adin

16 Prof. A. De Wever Art. 10. "…, un forfait à fixer par le Roi peut être appliqué conformément aux conditions à fixer par Lui, par admission à l'hôpital d'un bénéficiaire... Le Roi désigne les groupes de prestations et les groupes APR-DRG visés à l'alinéa 1er, après avis de la structure multipartite..." Loi du 27 avril 2005 relative à la maîtrise du budget des soins de santé et portant diverses dispositions en matière de santé. (M.B. 20 mai 2005, Ed.2) E.1.3. Base légale de la forfaitarisation générale La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation des médicaments E.1. Stratégies de budgétisation Source : D. Even-Adin

17 Prof. A. De Wever ICD-9-CM RCM Couplage RCM-RFM APR-DRG RFM ATC DDD DDA Source : D. Even-Adin

18 Prof. A. De Wever La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.2. Qui ? Structure de concertation Multipartite en matière de politique hospitalière : demande d'avis du Ministre R. Demotte (23/4/2004) Groupe de travail "Forfaitarisation des médicaments" (27/1/2005, 21/4/2005, 6/6/2005) Groupe de travail de l'Association Belge des Pharmaciens Hospitaliers (4/4/2005 et + INAMI 5/4/2005 et 13/6/2005) Groupe de travail du CHAB (Confédération des Hôpitaux Académiques) (19/5/2005, 30/5/2005, 15/6/2005) Source : D. Even-Adin

19 Prof. A. De Wever La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.3. Sur base de quoi ? E.3.2.Données couplées RCM-SHA de 2002 données 2003 non disponibles avant début 2006 E.3.3.Méthodologie de la Cellule technique de l'INAMI APR-DRG et ATC +avec exclusion des outliers +certains APR-DRG Source : D. Even-Adin

20 Prof. A. De Wever E.4.1.Détermination du budget national forfaitarisé E.4.2.Détermination des moyennes nationales par APR-DRG et niveau de sévérité E.4.3.Calcul de l'enveloppe individuelle de chaque hôpital et ajustement au budget national E.4.4.Modalités de liquidation de l'enveloppe individuelle La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.4. Comment ? Méthodologie de la Cellule technique de l'INAMI Source : D. Even-Adin

21 Prof. A. De Wever -médicaments remboursés -patients hospitalisés -non pour l'hospitalisation de jour (one day clinic en 2007) -non pour les hôpitaux chroniques (Lits Sp) -non pour les hôpitaux psychiatriques E.5.1. Le forfait E.5.2. Les exclusions 1.Liste française -médicaments belges (Fibrinogène) -médicaments classe 1 de plus value (CRM) -médicaments dans la convention art 56 (Botox, Beromun, Synagis) -médicaments du chapitre IV bis (médic. étrangers remb.) 2.Liste de "clusters" de médicaments basés sur des codes ATC -pas de substitution vers les produits coûteux non forfaitarisés ex. tous les cytostatiques -mais exception à l'exclusion ex. Arixtra, Somatostatine La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.5. A propos de quoi ? "+" Source : D. Even-Adin

22 Prof. A. De Wever -supprimer la forfaitarisation de l'antibioprophylaxie chirurgicale -modifications des 0,62 ? -supprimer les attestations Bf pour les médicaments forfaitarisés Décisions -implémentation par étapes :75% Pourcentage de forfaitarisation La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.4. A propos de quoi ? Source : D. Even-Adin

23 Prof. A. De Wever corrigendum Source : D. Even-Adin

24 Prof. A. De Wever La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.6. Simulations E.6.2. Exclusion de médicaments (2) 1.Liste nominative + liste par ATC B02tous les facteurs de coagulation J05les ARV J06les immunoglobulines L01tous les cytostatiques L03les immunomodulateurs L04les immunosuppresseurs 2.Valeur en plus : 48 millions (!!!!) 3.Hôpitaux universitaires : 35 à 40 % des dépenses pharmaceutiques remboursées (patients hospitalisés) Source : D. Even-Adin

25 Prof. A. De Wever La pharmacie hospitalière E.Forfaitarisation générale des médicaments E.8. Les risques et les obstacles Source : D. Even-Adin

26 Prof. A. De Wever II. ROLE DES ETUDES DEVALUATION démonstration de la valeur du service démonstration de la valeur du service du bien (médicament) source daide à la décision dinvestissement source daide à la décision dinvestissement de remboursement analyse comparée de différentes voies daction analyse comparée de différentes voies daction coûts et conséquences (ensemble) (différentes techniques de mesures) (ensemble) (différentes techniques de mesures)

27 Prof. A. De Wever COST AND EFFECTS: the key graph Questionable Lesseffect Lower costs Depends current Questionable new Higher costs Moreeffect Good value for money Dominant (costsaving and more effect) ExcludedQuestionable Lesseffect Lower costs Depends A Questionable B B B B Source : L. Annemans

28 Prof. A. De Wever Efficacité cliniqueLe traitement produit-il un effet dans un (efficacy)environnement contrôlé (essais cliniques) ? SécuritéY-a-t-il des effets indésirables ? Si oui, sont-ils acceptables et contrôlables ? Efficacité observéeLe traitement produit-il un effet en contexte (effectiveness)réel dutilisation ? Coût-efficacitéY-a-t-il utilisation efficiente des ressources ? (efficiency) Léconomie de la santé - une introduction à lévaluation économique par Gisela Kobelt III. CRITERES DEVALUATION POUR DES NOUVELLES THERAPEUTIQUES

29 Prof. A. De Wever IV. FORMES DEVALUATION ECONOMIQUE Comment évaluer les coûts ? (inputs) 4 étapes identifier les ressources mesurables ou non identifier les ressources mesurables ou non quantifier les ressources en unités physiques (journées hospit., examens, …) quantifier les ressources en unités physiques (journées hospit., examens, …) valoriser les ressources valoriser les ressources tenir compte de lincertitude et du temps tenir compte de lincertitude et du temps

30 Prof. A. De Wever IV. FORMES DEVALUATION ECONOMIQUE Out puts1° amélioration de la santé 2° bénéfices économiques

31 Prof. A. De Wever Entrées Programme Résultats Ressources de santéAmélioration consomméesde la santé Mesures Mesures Mesures Mesures CoûtsBénéficesUnitésUnités coûts directséconomiquesnaturellesdutilité coûts directséconomiquesnaturellesdutilité (médicaux et nonassociés(effets sur le(préférences médicaux) bénéfices directssanté)pondérées) coûts indirects(économies) cas traités ex. années coûts indirects(économies) cas traités ex. années (perte de production) bénéfices indirectsavec succèsde vie coûts intangibles(gain de années deajustées à la coûts intangibles(gain de années deajustées à la (douleur,production)vie gagnéesqualité de souffrance) bénéfices etcvie (QALY) intangibles

32 Prof. A. De Wever V. TYPES DEVALUATION ECONOMIQUE Tableau : La mesure des ressources consommées et des résultats dans les différentes formes dévaluation économique Léconomie de la santé - une introduction à lévaluation économique par Gisela Kobelt Léconomie de la santé - une introduction à lévaluation économique par Gisela Kobelt

33 Prof. A. De Wever Forme Mesure desMesure deUtilisation des danalyseRESSOURCESRESULTATSrésultats CONSOMMEES AnalyseCoûtsUnités naturellesComparaison coût-efficacité(cas traités avecdinterventions succès, années deayant la même unité vie gagnées, périodede bénéfice mais dif- sans symptômesférents degrés deffi- cacité : coût par unité deffet Analyse deCoûts Pas de mesure dansComparaison de coûts minimisation(souvent uniqtlétude(le coût le plus faible des coûtsles coûts directs)pour obtenir un résultat identique) : coût par cas

34 Prof. A. De Wever Forme Mesure desMesure deUtilisation des danalyseRESSOURCESRESULTATSrésultats CONSOMMEES AnalyseCoûtsAnnées de vie Résumé de dimen- coût-utilitéajustées à lasions multiples sous qualité de vie une seule échelle ; (QALYs)comparaison de traitements ayant différentes mesures de résultats : coût par QALY Analyse Coûts Bénéfice monétaireCoût moins bénéfice : coût-bénéficerapport coût/bénéfice

35 Prof. A. De Wever A. Minimisation des coûts Traitements alternatifs à résultat clinique identique comparaison des coûts directs (hospitalisation, hospitalisation jour, chirurgie, médicaments, effets secondaires)

36 Prof. A. De Wever B. Coût-efficacité 1° Etapes Analyse de décision arbre de décision clinique (suivant données médicales et de littérature)

37 Prof. A. De Wever NSAI in RA/OA NSAI in RA/OA surgery no surgery hospitalised ambulatory ulcer no ulcer dyspepsia hospitalised no treatment silent ulcer no ulcer no dyspepsia Old NSAID New NSAID or NSAID with gastroprotection RA/OA Cost old = 0.61/day Cost new = 1.12/day (A*) Clinical data (phase III studies) Patient chart data Incidence and cost AN EXAMPLE Source : L. Annemans

38 Prof. A. De Wever Gastroselective NSAID surgery no surgery hospitalised ambulatory ulcer no ulcer dyspepsia hospitalised no treatment silent ulcer no ulcer no dyspepsia New NSAID (-65% reduction ulcer) Clinical data (phase III studies) Patient chart data Incidence and cost Source : L. Annemans

39 Prof. A. De Wever Results : old NSAID surgery no surgery hospitalised ambulatory ulcer no ulcer dyspepsia hospitalised no treatment silent ulcer no ulcer no dyspepsia OLD 237 Cost scenario 1 (green) = (0.238x0.489x0.135x0.111) x 5936 = x 5936 Source : L. Annemans

40 Prof. A. De Wever Results : new NSAID surgery no surgery hospitalised ambulatory ulcer no ulcer dyspepsia hospitalised no treatment silent ulcer no ulcer no dyspepsia NEW 175 Source : L. Annemans

41 Prof. A. De Wever Cost distribution OldNew RA/OA medication gastric medication consultations tests and investigations hospitalisation TOTAL NET SAVINGS62.8 Average cost per patient for 3 months Source : L. Annemans

42 Prof. A. De Wever B. Coût-efficacité 1° Etapes Analyse de Markov si risque continue (pas de guérison absolue) le patient se trouve dans un état particulier (sain, handicapé, mort) Etats : de transition (cycles) absorbant état définitf (mort) absorbant état définitf (mort) Il existe une destruction des probabilités dEtat

43 Prof. A. De Wever MORT HANDI- CAPE EN BONNE SANTE Léconomie de la santé - une introduction à lévaluation économique par Gisela Kobelt

44 Prof. A. De Wever B. Coût-efficacité 2° Comparaison des coûts et de lefficacité de deux ou plusieurs traitements Quel bénéfice pour quel coût supplémentaire ? Coût incremental Coût A - Coût B Efficacité incrementale Effet A - Effet B

45 Prof. A. De Wever C. Coût-utilité Considère à la fois le coût et les effets du traitement qualité de vie et survie = 1 QALY tableau Coût par année de vie ajustée à la qualité de vie par type dintervention Léconomie de la santé - une introduction à lévaluation économique par Gisela Kobelt

46 Prof. A. De Wever QALY = Quality Adjusted Life Years TIME INDEX (utility level) Perfect health Death Source : L. Annemans

47 Prof. A. De Wever QALY = Quality Adjusted Life Years No Drug Drug B death INDEX (utility level) TIME 1 0 Drug A Adding Life to Years…. Source : L. Annemans

48 Prof. A. De Wever How do we decide what is economically acceptable ? n HISTORICAL $50,000 threshold (USA) : –Annual cost of caring for a dialysis patient –$50,000 dates from 1982, now would be higher ? –Probably represent the lower boundary of societys willingness to pay n PUBLISHED THRESHOLDS= willingness to pay for a QALY Australia Aus$ 42-76,000US$ 31-55,000 George CanadaCan$ ,000US$ 17-86,000 Laupacis NetherlandsEuro 20,000US$ 23,700 Rutten New ZealandNZ$ 20,000US$ 13,600 Pritchard UKGB£ 30,000US$ 51,600 Littlejohns USUS$ ,000US$ ,000 Ubel SwedenSEK 500,000US$ 63,000 Johannesson Curr. conversion 2005

49 Prof. A. De Wever Intervention vs. comparator in target population C/QAL Y US$ Treatment with interferon alpha for 6 months vs. no treatment (conventional management only) in 40 year old patients with chronic hepatitis C infection $ 5,000 Combined outreach initiative for pneumococcal and influenza vaccination vs. usual vaccine availability in people 65 years and older $ 13,000 Statin therapy vs. usual care in patients aged with a history of myocardial infarction $ 21,000 $ 21,000 Intensive school-based tobacco prevention program - over 50 year period, assumes 30% smoking reduction, dissipates in 4 years vs. Status quo (Current average national tobacco educational practices) in every 7th and 8th grade in the U.S. $ 22,000 Systematic screening for diabetes mellitus vs. none (usual practice) for all individuals aged 25 and older $ 67,000 Tamoxifen chemoprevention vs. surveillance in women at high risk for breast cancer $ 84,000 – 160,000 Annual screen of pr imary care patients for depression vs. no screening in 40 year old primary care patients $ 210,000 Biphosphonatess vs. no treatment in women aged 50 with average risk of hip fracture $ 300,000 National regulation against using a cellular telephone while driving vs. no regulation in United States population in 1997 $ 350,000

50 Prof. A. De Wever C. Coût-utilité Considère à la fois le coût et les effets du traitement permet de comparer des aires thérapeutiques très différentes

51 Prof. A. De Wever C. Coût-utilité Qualité de vie tient compte de la définition de la santé OMS Bien être physique psychique psychique social social Il existe des échelles spécifiques à certaines maladies.

52 Prof. A. De Wever D. Coût-bénéfice Même unité de mesure : la monnaie Difficile car que vaut une vie ? Difficile car que vaut une vie ? Réponse est donnée par les indemnités des assureurs

53 Prof. A. De Wever prévalence : total des coûts dune maladie incidence : coût engendré par nouveau patient E. Coût de la maladie

54 Prof. A. De Wever Health economic evaluations are now a fact of life Requirements in the approval process Optional Not yet Upcoming Mandatory

55 Prof. A. De Wever Belgium n Class I drug = innovative drugs –PE evaluation mandatory –Start January n Dossier to CTG (Commissie Terugbetaling Geneesmiddelen) –Supported by 8 full time experts: 60 days evaluation time –Evaluation to company: 20 days to react –Judgement by CTG within 70 days –Minister has 30 days to decide


Télécharger ppt "Prof. A. De Wever LE FORFAIT PHARMACEUTIQUE ET LAPPORT DE LA PHARMACO-ECONOMIE DANS LE CHOIX DES MEDICAMENTS."

Présentations similaires


Annonces Google