La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les ressources Les ressources du COREM 05/11/2013 1 par Guy Brousseau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les ressources Les ressources du COREM 05/11/2013 1 par Guy Brousseau."— Transcription de la présentation:

1 Les ressources Les ressources du COREM 05/11/ par Guy Brousseau

2 05/11/ La genèse du COREM

3 05/11/ Le sujet dune étude En 1964, André Lichnerowicz, à qui Lucienne Félix mavait présenté, me conseillait avec bienveillance. Il me dit un jour: « Vous devriez étudier « les conditions limites dune expérience en pédagogie des mathématiques » et il me traça un programme détudes complémentaires sur mesures : terminer une licence de mathématiques de sa composition avec Statistique… la compléter par des certificats dans dautres domaines… Il mintroduisit auprès de Pierre Gréco pour me diriger en psychologie… Il avait aussi recommandé mon petit opuscule à léditeur Georges Dunod!

4 05/11/ Au lieu décrire une belle étude je résolus de rencontrer ces conditions en réalisant effectivement une expérience générique et en notant les choix possibles et les obstacles Tout était à inventer : la structure dun « centre », ses rapports avec les institutions administratives, universitaires, scolaires, les fonctions et lorigine de ses membres, lobjet et les méthodes des recherches, les domaines de référence,… et le mode démergence! Lappui de mon professeur, Jean Colmez, massura la coopération de nombreux amis et collègues. Grâce à lui jai pu mener de front ce programme. La création du CREM par René La Borderie du CRDP de Bordeaux en 1966 ma permis détablir les contacts nécessaires avec le rectorat et linspection académique, de réunir une équipe, de préciser les éléments indispensables au projet et de simuler les divers aspects de son fonctionnement. Chacune de ces conditions dépendait de toutes les autres

5 05/11/ Observation, expérimentation, modélisations, expériences, recherches théoriques et expérimentales, formation de chercheurs, … Avant de chercher à influencer lenseignement il convient dabord de lobserver et de le comprendre en nagissant que de façon limitée, contrôlée a priori par des connaissance scientifiques et a posteriori par des expériences reproductibles. Limportant et le difficile était de rendre possible létablissement de rapports appropriés entre des chercheurs mathématiciens et un système denseignement. Quelles conditions minimales de taille, de durée… devraient satisfaire ces observations?

6 05/11/ Une des conclusions a été quil faudrait un établissement entier, qui soit une école ordinaire pour les élèves, mais quil soit organisé et équipé pour permettre à des chercheurs avancés… - de faire discrètement des observations précises et répétées sur des phénomènes de didactique, et de petites modifications bien délimitées - Et de le faire en toute sécurité pour les élèves et pour les professeurs

7 05/11/ Les conclusions ont été déposées au Colloque dAmiens en 1968, par le Professeur Jean Colmez, dans son rapport pour la création dun Institut de Recherches pour lEnseignement des Mathématiques (réf). LIREM de Bordeaux est créé en octobre Il comporte une entité dédiée aux recherches sur lenseignement primaire que jinvestis avec les membres de léquipe préparée au CREM Nous commençons à faire des observations de leçons dans divers établissements et nous cherchons un groupe scolaire qui pourrait réaliser les conditions voulues. Je présente les bases de ma modélisation au congrès de lAssociation des Professeurs de Mathématiques de lenseignement public en 1970 à Clermont Ferrand

8 Ladministration scolaire nous propose de travailler avec lécole annexe de lEcole Normale de la Gironde Après un an defforts nous pouvons convaincre ladministration que notre travail est possible et intéressant, mais pas dans un établissement où les professeurs doivent en même temps former des élèves professeurs Ladministration nous propose alors un établissement ordinaire où les professeurs acceptent de nous recevoir. Mais il ne possède évidement aucune structure permettant de préparer et de discuter des projets Un groupe scolaire neuf va souvrir à Talence 05/11/2013 8

9 Le groupe scolaire Jules Michelet Grâce aux efforts de linspecteur Michel Daubet, nous obtenons lautorisation de travailler dans cet établissement et la CUB construit dans le terrain de lécole une petit bâtiment pour le travail scientifique Létablissement est le groupe scolaire Michelet à Talence. Le recrutement des enseignants est « réservé ». Sa dotation en personnel est augmentée dune tiers. Le fonctionnement convenu est celui qui avait été prévu. Condition essentielles : cette école est et restera une école ordinaire de quartier…

10 05/11/ Lécole Jules Michelet à Talence

11 05/11/ Dotation en Personnel enseignant 13 classes : Ecole maternelle à 3/4 classes Ecole primaire à 10 classes (deux de chaque niveau (6 – 11 ans) 20 instituteurs (3 par niveau de 2 classes) 2 directeurs (primaire, maternelle) Un psychologue scolaire Les postes supplémentaires fournis par lInspection Académique du département de la Gironde et par le Ministère de lEducation Nationale ont été la contribution principale au projet COREM.

12 05/11/ Résolument, cette école ne fonctionne : -Ni comme un lieu dinnovation pédagogique -Ni comme un lieu de recherches de développement -Ni comme une école de démonstration (modèle) -Ni comme une école dapplication: elle ne reçoit pas dinstituteurs en formation. Grâce à ce dispositif, le CREM, devenu COREM va se livre à des recherches fondamentales et appliquées Il permettra lobservation de situations dapprentissage autonome sur toutes les notions mathématiques envisageables à lécole primaire de 1972 à 1994: les chercheurs et les professeurs observent alors ensemble les élèves confrontés aux divers types de situations A partir de 1982, lobservation de situations denseignement conduit les professeurs à être eux-mêmes parmi les objets de lobservation.

13 05/11/ Le COREM Ainsi, le COREM (Centre de Recherche sur lEnseignement des Mathématiques), de lIREM de Bordeaux (Institut de recherches pour lenseignement des mathématiques) était associé aux deux Ecoles pour lObservation « Jules Michelet » (maternelle et primaire), à Talence.

14 05/11/ Qui encore finance le COREM ? La CUB de Bordeaux a construit un bâtiment spécial avec salle de classe, salle dobservation, salle denregistrement et salle de rangement des documents produits sous observation. LIREM a fourni les équipements techniques nécessaires et leur maintenance Lentité de recherche ne prendra le nom de Centre dObservation et de Recherches pour lEnseignement des Mathématiques (COREM) quun peu plus tard et sera financé par le CNRS, lINRP, etc.

15 05/11/ Le bâtiment du COREM sur le territoire de lécole

16 05/11/ Les conditions de la réussite La réussite suppose dabord : 1 des composantes indépendantes : enseignants, chercheurs, responsables, parents, enfants doivent pouvoir chacune exercer pleinement sa fonction propre avec le minimum de concessions au nom du projet scientifique… 2…mais chacune, motivée au succès de lentreprise commune 3 un système transparent, en permanence, pour les autorités…, mais une résistance ferme aux ingérences, aux manipulations ou aux récupérations opportunistes, 4 de la part de chaque participant une vigilance sans faille, une coopération, une rigueur et une sincérité exemplaires 5 Le soutien dun environnement solide dorganismes et de personnalités influentes, intéressé au succès de lentreprise 6 … et donc surtout un subtil équilibre des pouvoirs,

17 05/11/ Exemples déquilibres Administration La commission paritaire choisit les professeurs parmi une liste de volontaires, agréés après une journée dinformation pour tous les candidats aux postes libérés. Recrutement Les professeurs sont agréés exclusivement sur leur capacité à se laisser observer et à coopérer avec les collègues. Pas de doctrine pédagogique, pas de compétition avec les écoles voisines, mais une aide discrète etc. Interne Un Conseiller par niveau, (un formateur dinstituteurs) participe à la préparation des leçons de mathématiques ordinaires avec les enseignants. Lors des observations il peut aider les professeurs à soutenir leur point de vue face aux chercheurs …

18 05/11/ Une école ordinaire Lécole nest engagée dans aucune compétition; son seul défi : obtenir les meilleurs résultats possibles avec ses élèves dun quartier populaire a fort taux dimmigrants. Elle ne publie pas ses réussites, elle informe de ses difficultés et des mesures prises pour les surmonter. Pendant les 25 ans du programme, il ny a pas eu de conflit avec les parents, ni avec les établissements voisins, ni avec ladministration, ni avec les syndicats, … Les seule tensions acceptées sont celles orientées vers la curiosité, la compréhension, la connaissance, la réflexion, le savoir … et pour les professeurs comprendre leur classe

19 05/11/ Lintérêt et la qualité des recherches à maintenu la cohésion La création progressive et la diffusion - de concepts théoriques appropriés (la Théorie des situations), - de méthodes originales de confrontation à la contingence, et surtout un questionnement dense et rationnel, pertinent et nécessaire ! ont maintenu limpression que ces recherches étaient utiles et convaincantes

20 Du côté des recherches… Les documents recueillis 05/11/

21 05/11/ Le recueil des informations La présence dobservateurs silencieux et affairés (qui étaient dans les murs avant louverture de lécole) Le recueil méticuleux de toutes sortes dinformations disponibles: - les documents produits par lobservation (enregistrements son ou vidéos, notes, comptes rendus, descriptions et discussions de dispositifs didactiques, scénarios, statistiques etc. - ceux produits pour et par les leçons (cahiers délèves, exercices, interrogations et de contrôles, résultats, préparations des professeurs etc.) - les notes de travail des chercheurs, les articles, les séances dinformations pour les professeurs etc.

22 05/11/ Et la mise à disposition des données recueillies ? Les expériences de didactique sont difficiles à répliquer. Pour permettre le contrôle contradictoire des recherches, le matériel scientifique produit doit pouvoir être consulté par dautres chercheurs, deux solutions: les observations ouvertes à des « invités » la consultation et la diffusion (restreintes) des documents de travail recueillis La mise à disposition a évolué avec la technique: visites, reprographies, numérisation, diffusion web

23 05/11/ La conception dun site de dépôt et de mise à disposition de ces documents a évolué à mesure que se précisaient les contraintes éthiques, techniques et financières. Une solution a été trouvée pour les vidéos et leur matériel daccompagnement: Le programme ViSA a commencé à être mis en œuvre par lINRP et lEcole Normale de Lyon Mais les démarches tentées depuis 1998 auprès de divers organismes (les IREM, le CNDP, lINRP, certaines Universités, le DAEST…) nont pas abouti pour les documents sur papier. Les raisons sont très légitimes : difficultés financières et incompatibilité entre les missions de ces institutions et le service pour dun réseau de chercheurs. Le type de documents que nous traitons est nouveau et très particulier

24 05/11/ Un outil pour la recherche Les structures que nous venons d évoquer ont constitué un outil incomparable pour la recherche en Didactique. Leur disparition à la fin du contrat et limpossibilité de les répliquer rend plus nécessaire que jamais lutilisation de leurs traces

25 05/11/ Les observations Une fois par semaine, une séance denseignement des mathématiques était préparée, réalisée par lun des professeurs ordinaires dune classe en position de « professeur dessai », filmée, observée puis commentée collectivement par les membres du COREM et les professeurs de lEcole.

26 05/11/ Les types de documents 1. Lenregistrements vidéo de la séance denseignement réalisées par le COREM. 2. La fiche de préparation 3. Les productions des élèves 4. Lenregistrement vidéo du « débriefing » 5. Les références des recherches dingénierie sur lesquelles les séances sappuyaient 6. Les références des travaux qui se sont appuyés sur ces observations

27 05/11/ Les sujets détudes A peu près tous les sujets mathématiques importants, à tous les niveaux préscolaires, primaires et au-delà… illustrés par des situations a-didactiques originales et variées, souvent connues de façon livresque Couvrant à peu près tous les types de situations didactiques

28 05/11/ Les types détudes La durée et la densité des informations permet létude de longs processus denseignement et dacquisition Le suivi des mêmes enfants sur plusieurs années est un matériau presque impossible à obtenir ailleurs pour des études longitudinales Les mêmes leçons étaient données simultanément dans deux classes parallèles et reproduites souvent pendant plusieurs années successives : ce qui permet de les comparer et détudier leur évolution

29 05/11/ Lintérêt de ces documents Lensemble de ces documents dobservation constitue un corpus unique et une source inépuisable de réflexions et de recherches sur et pour lenseignement des mathématiques scolaires. Ils conservent la trace de lélaboration des principaux concepts de la théorie des situations et celle des principales étapes de lémergence de la didactique au 20 ième s.

30 05/11/ Pour qui ? Pour quoi ? Pour les chercheurs - en didactique des mathématiques - en sciences de léducation - en pédagogie - en psychologie ou en sociologie. Pour les formateurs de professeurs, mais seulement pour leur formation personnelle car les documents (les vidéos) ne doivent pas être diffusés ni pour lenseignement, ni même dans la formation de professeurs.

31 05/11/ Une culture didactique Ces documents témoignent dune véritable culture didactique originale, dégagée des idéologies pédagogiques systématiques Les acteurs de ces observations donnent un exemple nouveau de collaboration entre les chercheurs et les enseignants, qui respecte leur spécificité. Les rapports entre la théorie et la pratique de lenseignement sont abordés de façon précise, scrupuleuse et pourtant féconde.

32 Diapositives à venir sur Le travail « ordinaire » et lors des expérimentations Le rôle, les difficultés, et les réussites Les apports aux recherches des professeurs des écoles Michelet 05/11/ Et un aperçu des principaux résultats scientifiques du COREM

33 05/11/ Lutilisation Choisir les éléments dun corpus sur le catalogue Demander les documents correspondants en prenant les engagements nécessaires pour lusage des parties vidéo des DVD reçus. Récupérer les textes Extraire les éléments vidéo intéressants (par exemple avec le logiciel Adobe première) Envoyer les références et le résumé des travaux publiés, utilisant le corpus.

34 05/11/ Sujets mathématiques étudiés Lenseignement des notions mathématiques des élève de 5 à 14 ans Bases logiques Nombres et mesures naturels Nombres rationnels et décimaux Mathématiques scolaires (Géométrie, Arithmétique, Algèbre) Problèmes

35 05/11/ Bases Désignation formelle dobjets Énumérations Classifications et logique Raisonnements Organisation Rangements, ordre Topologie Connaissance de lespace

36 05/11/ Nombres et mesures naturels Dénombrements Addition Multiplication Numération Soustraction Division euclidienne mesures naturelles

37 05/11/ Nombres rationnels, décimaux Les mesures rationnelles Topologie rationnelle et décimale : approximation Fractions et homothéties rationnelles Nombres Rationnels et décimaux Mesures de diverses grandeurs

38 05/11/ Mathématiques scolaires Géométrie Résolution de problèmes Arithmétique élémentaire Algèbre élémentaire

39 LES RÉSULTATS DES OBSERVATIONS ET DES RECHERCHES AU COREM LES RÉSULTATS DES OBSERVATIONS ET DES RECHERCHES AU COREM Prochainement sur cet écran 05/11/

40 05/11/ Fin du diaporama


Télécharger ppt "Les ressources Les ressources du COREM 05/11/2013 1 par Guy Brousseau."

Présentations similaires


Annonces Google