La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INFECTIONS GENITALES PARASITAIRES ET FONGIQUES L3 23 octobre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INFECTIONS GENITALES PARASITAIRES ET FONGIQUES L3 23 octobre 2013."— Transcription de la présentation:

1 INFECTIONS GENITALES PARASITAIRES ET FONGIQUES L3 23 octobre 2013

2 Epidémiologie - Strictement humaine - Bénigne - Cosmopolite - Fréquente (170 millions de cas par an) - Infection Sexuellement Transmise La trichomonose Trichomonas vaginalis, forme végétative

3 Agent pathogène Rhizopodes Rhizoflagellés Flagellés PROTOZOAIRES Ciliés Sporozoaires RègneEmbranchement Classe La trichomonose

4 Agent pathogène Trichomonas vaginalis - Forme végétative (fragile) - Mobile (flagelles) - 15 μ de long sur 7 μ de large - Survit - 1 à 2 heures sur surface humide - 24 heures dans glaire cervicale, sperme, urines La trichomonose

5 Agent pathogène Trichomonas vaginalis - Pas de forme kystique pas de forme de résistance dans le milieu extérieur transmission en milieu humide - Condition optimale de croissance T° 35-37°C pH de 5,5 - 6 anaérobie La trichomonose

6 Cycle et mode de contamination - IST - Contamination non exclue par : linge de toilette humide eau des WC eau du bain - Association avec : C.albicans Gonocoque Chlamydia Mycoplasme VIH La trichomonose

7 Clinique - Femme: vulvo-vaginite aigue : - Incubation silencieuse de 7 à 10 jours - Leucorrhées spumeuses, jaune vert, nauséabondes, continuelles - Prurit vulvaire, brûlures - Dyspareunie - +/- cystite - Muqueuse inflammatoire avec piqueté hémorragique caractéristique - Introduction du speculum douloureuse La trichomonose

8 Clinique - Homme - Parasite localisé à la prostate et aux vésicules séminales - Asymptomatique +++ (favorise la dissémination) - Pauci symptomatique : sérosité matinale au niveau du méat - Urétrite subaiguë avec écoulement urétral purulent - Signes urinaires : dysurie, pollakiurie - Complications exceptionnelles (prostatite) La trichomonose

9 Diagnostic - Prélèvements Femme: glaire cervicale avant toilette, avant traitement, éviter les rapports 24-48h avant le plvt prélever au nv glande de Bartholin et cds vaginaux Homme: sérosité du méat urétral Homme et Femme : urines du 1 er jet écouvillon avec milieu de transport (fragilité du parasite +++) La trichomonose

10 Diagnostic - Examen direct Le + rapidement possible, dans de leau physiologique : repère la mobilité des parasites Glaire cervicale / écoulement urétral / Culot de centrifugation des urines - Colorations au Giemsa : cytoplasme bleu / noyau rouge - Culture sur Milieu de ROIRON à 37°C (incubation 24-48H) La trichomonose Trichomonas vaginalis, coloration au Giemsa Trichomonas vaginalis, état frais

11 Diagnostics différentiels - Pentatrichomonas hominis (ou Trichomonas intestinalis) - Vit dans la lumière intestinale - Forme en amande, pointue, microns lg/ 5 large - Flagelle récurrent plus long que T. vaginalis - Trichomonas tenax - Vit dans la cavité buccale - Cosmopolite - Plus petit que T. intestinalis (7 microns) La trichomonose

12 Traitement curatif - Traitement minute PO métronidazole, tinidazole, secnidazole - Traitement long PO (signes urinaires, rechutes, homme): métronidazole, ténonitrozole - +/- associé au traitement local (ovule) - Femme enceinte : traitement local pendant le 1 er trimestre - Femme allaitant : metronidazole PO minute avec arrêt de lallaitement pdt 24h Prophylaxie - Préservatifs - Diagnostic et traitement des sujets contacts +++ La trichomonose

13 Agent pathogène Candida sp. - Levure cosmopolite, comportement opportuniste - Pathogénécité variable dépend du terrain, de lespèce, de la localisation des lésions - Nombreuses espèces (certaines commensales) C. albicans: le + fréquent (absent de la peau saine) C. glabrata, C. tropicalis C. krusei, C kefyr C. parapsilosis, C. famata La candidose génitale

14 Agent pathogène Genre Candida - Levures de morphologie variée qui se reproduisent toutes par bourgeonnement - Levures non capsulées, non pigmentées - Certaines produisent du pseudomycélium La candidose génitale

15 Les candidoses - 80% des levuroses (autres levuroses : Malassezia, Cryptococcus) - Infections opportunistes 3 stades Commensalisme Colonisation Infection La candidose génitale Superficielles Profondes

16 Les candidoses - Superficielles Candidoses des muqueuses Oropharyngées, oesophagienne, gastro-intestinale Génitales Candidoses cutanées et unguéales Intertrigo, onyxis et périonyxis - Candidoses septicémiques et disséminées La candidose génitale Muguet Perlèche Candidose du siège Onyxis et périonyxis Intertrigo

17 Facteurs favorisants les candidoses - Physiologiques Ages extrêmes de la vie Grossesse - Locaux Transpiration, macération, humidité Contacts avec les sucres (confiseurs) Traumatismes, prothèses dentaires - Généraux Diabète, Immunodépression, neutropénie, cancer Obésité La candidose génitale Facteurs intrinsèquesFacteurs extrinsèques - Antibiotiques - Corticoïdes - Immunodépresseurs - Hormones contraceptives - Radiothérapie - Héroïnomanie IV - Chirurgie - Transplantation dorganes - Cathéters intraveineux

18 Epidémiologie de la candidose génitale - Agent pathogène Candida albicans (80%) Candida glabrata (20%) - Touche plus la femme - Nest pas considérée comme une infection sexuellement transmise - Infection fréquente 75% des femmes font une candidose vaginale dans leur vie - Récidives fréquentes > 4 épisodes / an - Hormono-dépendante rare avant la puberté/ 2e partie du cycle menstruel, 3e trimestre de la grossesse La candidose génitale

19 Clinique de la candidose génitale - Candidose vulvo-vaginale Prurit vulvaire intense Brûlures Dysurie Dyspareunie Leucorrhée blanchâtre grumeleuse Inodore « lait caillé » La candidose génitale

20 Clinique de la candidose génitale - Candidose vulvo-vaginale Erythème et oedème de la vulve Diffusion de lerythème à laine et aux plis inter fessier Evolution favorable 90% Complications 10% Récidive > 4 épisodes / an La candidose génitale

21 Clinique de la candidose génitale - Balanite à Candida Prurit Inflammation de la verge Sensation de brûlures Douleur Muqueuse érythémateuse Zones blanchâtres Extension scrotum, aine chez le patient obèse Rechercher un diabète en cas de forme sévère La candidose génitale

22 Diagnostic de la candidose génitale: diagnostic direct Prélèvements - Recueillir les sécrétions vaginales avec 2 écouvillons stériles avec milieu de transport (un pour l'examen direct, l'autre pour la culture) Examen direct - à l'état frais dans du sérum physiologique (visualise aussi T.vaginalis) - Met en évidence les éléments fongiques (levures, pseudomycélium) La candidose génitale

23 Diagnostic de la candidose génitale: culture - Sur un milieu de Sabouraud additionné d'antibiotiques - Les cultures poussent en 24 à 48 h (30°C ou 37°C pour les prélèvements de muqueuses) - Blanches crémeuses La candidose génitale

24 Diagnostic de la candidose génitale: identification despèces Critères didentification sur milieux spéciaux contenant : - Substrats chromogéniques dune enzyme spécifique despèce - Son hydrolyse entraîne lapparition dune coloration de la colonie La candidose génitale

25 Diagnostic de la candidose génitale: identification despèce - Identification par létude des caractères physiologiques - Différentes galeries didentification commercialisées - Ces tests permettent de mettre en évidence la capacité que possède une levure à utiliser le carbone de tel ou tel glucide pour sa croissance - Croissance des levures examinée après incubation de 24 à 72 heures La candidose génitale

26 Principes généraux de traitement - Eradication des facteurs de risque - Traitement local Dérivés azolés Différentes formes galéniques Crème, poudre, lotion, suspension buvable, ovules gynécologiques, capsules molles Galénique et durée dépendent de la localisation La candidose génitale

27 Traitement de la candidose génitale - Molécules: dérivés azolés - Première intention Traitement local: ovule ou capsule molle (LP), lait, crème Econazole, miconazole… Toilette avec un savon alcalin Rechercher une candidose chez le partenaire - Récidive Traitement per os: fluconazole 1/sem pendant 6 mois - Prophylaxie Traitement unique en début de cycle Eradiquer les facteurs de risque si possible La candidose génitale


Télécharger ppt "INFECTIONS GENITALES PARASITAIRES ET FONGIQUES L3 23 octobre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google