La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IFAS 2012. Un certain nombre de paramètres sert à suivre lefficacité du traitement (diminution voir disparition des symptômes de la maladie). La mise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IFAS 2012. Un certain nombre de paramètres sert à suivre lefficacité du traitement (diminution voir disparition des symptômes de la maladie). La mise."— Transcription de la présentation:

1 IFAS 2012

2 Un certain nombre de paramètres sert à suivre lefficacité du traitement (diminution voir disparition des symptômes de la maladie). La mise en place des traitements peut générer des effets secondaires qui seront détectés également par la variation de paramètres. La mesure de ces paramètres relève du rôle propre infirmier (en collaboration avec lAS).

3 Participation à la surveillance de lefficacité Disparition et/ou diminution des signes de la maladie. Non apparition des signes dans le cas dun traitement préventif.

4 Participation à la surveillance des effets secondaires inhérents au médicament mais non désirés. Leur dangerosité est variable. Les EI napparaissent pas de façon systématique et peuvent être retardés.

5 La surveillance est effectuée en fonction de la pathologie en cause (efficacité) ou de lapparition potentielle deffets secondaires. Certains éléments peuvent être : Température Pulsations Pression artérielle Rythme respiratoire Volume de la diurèse

6 Évaluation de la douleur Poids Réaction cutanée Observation de létat de conscience Identification deffets secondaires tels que : troubles digestifs, dermatologiques, etc.….

7 Un antibiotique prévient ou traite linfection. Chaque produit agit sur un germe. Les microbes quil détruit sont dits « sensibles », ceux non détruits « résistants ».

8 La surveillance se fera : Sur le plan général : par la diminution des signes initiaux : apyrexie, normalisation des paramètres biologiques inflammatoires (efficacité visible dans les 48 à 72 heures). Sur le plan local : plaie moins inflammatoire, diminution du foyer infectieux. Surveillance des effets secondaires : observation dapparition de réactions allergiques : éruption cutanée, prurit, œdème de Quincke, mycose buccale et péri-anale; Apparition de troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhées.

9 Sassurer que le patient prend ses médicaments même après la disparition des signes infectieux ; Il est souvent nécessaire dassocier des ferments lactiques au traitement : ultra levure, prise alimentaire de yaourts naturels.

10 Lantalgique soulage la douleur et estompe les sentiments douloureux de souffrance qui laccompagnent. LOMS propose un schéma dutilisation progressive des antalgiques en fonction de leur efficacité croissante sur la douleur. Le palier I, antalgiques non morphiniques, utilisés pour traiter la douleur légère et de faible intensité. Le palier II, antalgiques morphiniques faibles, utilisés pour traiter les douleurs aiguës dintensité légère et moyenne. Le palier III, antalgiques morphiniques et antalgiques majeurs de la liste des stupéfiants, utilisés en phase palliative ou en postopératoire pour gérer efficacement la douleur aiguë.

11 La surveillance se fera sur : Le contrôle de lefficacité du traitement par lévaluation de la douleur Le dépistage des effets secondaires selon lantalgique utilisé : Effets allergiques (urticaire, œdème de Quincke), Risque de somnolence, de vertige, de nausées, Troubles intestinaux (constipation pour le palier III), Dépression respiratoire.

12 La surveillance se fera sur : La présence dune position antalgique Le faciès du patient, ses dires NB : le traitement se poursuit même en labsence de douleur.

13 Ce sont des médicaments permettant de lutter contre le processus inflammatoire de nombreuses affections. Les médicaments utilisés sont : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) les anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticoïdes La surveillance de lefficacité se fait tant par la diminution des signes locaux de linflammation que par les signes généraux.

14 Les anti-inflammatoires sont tous irritants pour le tube digestif et peuvent générer des ulcères gastroduodénaux. La surveillance se fera sur le dépistage des effets secondaires : Troubles digestifs : gastralgie, nausées, vomissements, diarrhée ; Hémorragies digestives.

15 Les corticoïdes peuvent entraîner, si le traitement est prolongé : des risques infectieux (les corticoïdes inhibent la réponse immunitaire des lymphocytes), des troubles endocriniens avec une augmentation de la glycémie, un désordre hydro électrolytique avec une rétention hydrosodée (apparition dœdème, hypertension), nécessitant la mise en place dun régime désodé, une prise de poids conduisant à instaurer souvent un régime pauvre en sel et en sucre.

16 Les corticoïdes peuvent entraîner, si le traitement est prolongé : des manifestations cutanées (amincissement cutané, érythème des pommettes, teint gris) des troubles squelettiques : ostéoporose des troubles neuropsychiques : surexcitation avec euphorie, troubles du sommeil, troubles psychiques.

17 Ce sont des médicaments qui bloquent la coagulation du sang afin déviter la formation dun caillot (thrombus) dans une veine ou une artère. On les utilise dans : le traitement curatif des maladies coronariennes (infarctus), des phlébites le traitement préventif (maladie à risque de phlébite) chez les opérés et les alités.

18 Il existe 2 types de voie dadministration : La voie injectable : Héparines non fractionnées (HNF) administrées par IV en SAP, en sous cutanée ; Héparines de bas poids moléculaires (HBPM) administrées par voie sous cutanée; La voie per os : Les antivitamines K

19 Surveillance commune des effets secondaires Risque dhémorragie macroscopique : épistaxis, gingivorragie, maelena, hématome, hématurie, hématémèse, saignements locaux…

20 Surveillance générale : Précautions : être particulièrement attentif de façon à éviter coups, chutes ou blessures de la personne, saignements lors du rasage, du brossage des dents, … Eduquer le patient sur le non arrêt du traitement. Contrôler le plateau de repas car le patient ne doit pas manger daliments renfermant de la vitamine K : abats, choux,..

21 Un médicament diurétique est un médicament qui augmente la production durine par unité de temps. Les diurétiques ont pour indications : lhypertension artérielle ; linsuffisance cardiaque ; la décompensation œdémato-ascitique ; linsuffisance rénale.

22 La surveillance de lefficacité se fait sur la mesure de la diurèse/24h, la diminution des œdèmes, de la dyspnée, la courbe du poids (peser tous les jours); Lorsquils sont utilisés comme antihypertenseurs, la mesure de la TA est à surveiller.

23 La surveillance se fera pour les effets secondaires sur : Les signes de déshydratation ; La présences de crampes, faiblesses permettant didentifier lhypokaliémie ; Le risque de désordre hydro électrolytique : désordre ionique, hypo-hyperkaliémie, hyperglycémie, hyperuricémie ; LhTA orthostatique ; Les allergies : allergie cutanée.

24 Précautions : Lapplication de régime sans sel, de restriction hydrique est souvent associée.

25 Ils consistent à normaliser les chiffres tensionnels, cest-à-dire à stabiliser la pression artérielle.

26 La surveillance de lefficacité du traitement se fera sur : Lappréciation de la TA La disparition des signes physiques dhypertension : amélioration de létat général, disparition des céphalées, de lépistaxis, des troubles oculaires, des bourdonnements doreille.

27 Les effets secondaires des antihypertenseurs peuvent être : hTA, bradycardie

28 Les laxatifs assurent le traitement de la constipation.

29 Surveillance de lefficacité Présence de selles Surveillance des effets secondaires Douleurs abdominales, diarrhées

30 Conseils : Règles hygiéno-diététiques : fibres, activité régulière, apport deau suffisant dau moins 1.5 litre par jour.

31 On distingue 2 voies dadministration : La voie sous cutanée (ou IV) pour les insulines La voie orale pour les antidiabétiques oraux Leur but commun est dabaisser le taux de sucres dans le sang Leur efficacité repose sur lévaluation de la glycémie (= dextro avant le repas)

32 Surveillance des effets secondaires Lhypoglycémie : sensations de malaise, de faim, vertiges, sueurs, tremblements, fatigue… Risque allergique

33 Conseils : Les antidiabétiques sont souvent associés à un régime pauvre en hydrates de carbones. Vigilance accrue en ce qui concerne les apports de la famille.


Télécharger ppt "IFAS 2012. Un certain nombre de paramètres sert à suivre lefficacité du traitement (diminution voir disparition des symptômes de la maladie). La mise."

Présentations similaires


Annonces Google