La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE STRESS 8 èmes journées de médecine libérale de Bizerte 20-21 Mai 2006 R. Labbane- L. Zaghdoudi- M. Mahbouli.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE STRESS 8 èmes journées de médecine libérale de Bizerte 20-21 Mai 2006 R. Labbane- L. Zaghdoudi- M. Mahbouli."— Transcription de la présentation:

1 LE STRESS 8 èmes journées de médecine libérale de Bizerte Mai 2006 R. Labbane- L. Zaghdoudi- M. Mahbouli

2 Ce mot anglais n a pas déquivalent en français. Ce mot anglais n a pas déquivalent en français. Apparu au VIIème siècle dans la littérature anglaise, le stress désigne un état de détresse en rapport avec la vie et ladversité. Apparu au VIIème siècle dans la littérature anglaise, le stress désigne un état de détresse en rapport avec la vie et ladversité.

3 Le stress est un phénomène qui semble envahir notre vie; à tel point quil a reçu lappellation de « la maladie du siècle ». Le stress est un phénomène qui semble envahir notre vie; à tel point quil a reçu lappellation de « la maladie du siècle ». « La vie elle-même est un stress car nous devons sans cesse nous adapter à un environnement en changement permanent ». « La vie elle-même est un stress car nous devons sans cesse nous adapter à un environnement en changement permanent ».

4 HISTORIQUE La notion de stress remonte à W.Cannon (1920) qui prouva quun corps danimal complexe manifeste un modèle stéréotypé de réaction à nimporte quelle agression: la réaction de lutte ou de fuite « fight or flight ». La notion de stress remonte à W.Cannon (1920) qui prouva quun corps danimal complexe manifeste un modèle stéréotypé de réaction à nimporte quelle agression: la réaction de lutte ou de fuite « fight or flight ». H.Selye (1936) élaborera la séquence détaillée du syndrome général dadaptation faite de 3 phases: H.Selye (1936) élaborera la séquence détaillée du syndrome général dadaptation faite de 3 phases: - réaction dalarme - réaction dalarme - phase de résistance - phase de résistance - phase dépuisement - phase dépuisement Il mettra en évidence les mécanismes biologiques qui interviennent au cours de cette réaction. Il mettra en évidence les mécanismes biologiques qui interviennent au cours de cette réaction.

5 DEFINITION Le stress nest pas un état en soi. Le stress nest pas un état en soi. Cest lensemble des réactions physiques, motrices, comportementales, émotionnelles et cognitives produites par un individu face à une situation qui dépasse momentanément ou définitivement sa capacité dadaptation. Cest lensemble des réactions physiques, motrices, comportementales, émotionnelles et cognitives produites par un individu face à une situation qui dépasse momentanément ou définitivement sa capacité dadaptation.

6 On distingue - Le « bon stress » : lorsque les réactions permettent une adaptation correcte dans un délai raisonnable. - Le « bon stress » : lorsque les réactions permettent une adaptation correcte dans un délai raisonnable. - Le « stress pathologique » : caractérisé par des désordres physiologiques et psychologiques immédiats ou retardés causant un trouble prolongé de ladaptation. - Le « stress pathologique » : caractérisé par des désordres physiologiques et psychologiques immédiats ou retardés causant un trouble prolongé de ladaptation.

7 FACTEURS DE STRESS Ils peuvent concerner toutes les composantes de la vie: familiale, professionnelle et sociale Ils peuvent concerner toutes les composantes de la vie: familiale, professionnelle et sociale Doù le concept d « événements de vie »(Holmes et Rahe en 1960) perçus comme facteurs déclenchants ou traumatismes désorganisateurs responsables dune discontinuité dans léquilibre dun individu. Doù le concept d « événements de vie »(Holmes et Rahe en 1960) perçus comme facteurs déclenchants ou traumatismes désorganisateurs responsables dune discontinuité dans léquilibre dun individu. Il faut distinguer les événements de vie ponctuels et importants: le décès dun conjoint étant au 1 er rang, le divorce au 2 nd rang, une maladie, un déménagement… et les soucis du quotidien qui sont beaucoup plus diffus. Il faut distinguer les événements de vie ponctuels et importants: le décès dun conjoint étant au 1 er rang, le divorce au 2 nd rang, une maladie, un déménagement… et les soucis du quotidien qui sont beaucoup plus diffus.

8 RAPPEL BIOLOGIQUE

9 Que se passe-t-il au niveau du cerveau? Le cerveau joue un rôle central dans le traitement du stress: Le cerveau joue un rôle central dans le traitement du stress: le stress est perçu par les organes sensoriels le stress est perçu par les organes sensoriels mémoire mémoire Message analysé par le cortex et le système limbique. (via amygdale et hippocampe) (via amygdale et hippocampe) Système nerveux végétatif + système endocrinien REACTION DE STRESS

10 Rôle du système nerveux sympathique - Activation rapide. - Organe cible: glande médullo-surrénale libération dadrénaline et de noradrénaline dans la circulation. libération dadrénaline et de noradrénaline dans la circulation. - Effets: fréquence cardiaque. Pression Artérielle. Pression Artérielle. Redistribution du sang vers le cerveau et les muscles Redistribution du sang vers le cerveau et les muscles REACTION DURGENCE (fight or flight) REACTION DURGENCE (fight or flight)

11 Rôle du système hypothalamo- hypophyso-cortico-surrénalien (axe corticotrope). Activation lente. Activation lente. Libération des glucocorticoïdes (cortisol). Libération des glucocorticoïdes (cortisol). REACTION DE STRESS RETARDEE

12 Les systèmes biologiques de la réaction au stress ninterviennent donc pas de façon réflexe mais sont modulés par un ensemble de processus comportementaux. Les systèmes biologiques de la réaction au stress ninterviennent donc pas de façon réflexe mais sont modulés par un ensemble de processus comportementaux. Exemple: Exemple: - évaluation du stress. - évaluation du stress. - appréciation des possibilités de réaction. - appréciation des possibilités de réaction. - la capacité de contrôler la situation. - la capacité de contrôler la situation.

13 CONSEQUENCES NEGATIVES DU STRESS SUR LA SANTE

14 EFFETS SUR LES ORGANES Lhyperactivité du système nerveux sympathique et de la médullosurrénale saccompagne dune libération de catécholamines qui entraîne de très nombreuses modifications physiologiques pouvant expliquer le déclenchement de pathologies fonctionnelles. Lhyperactivité du système nerveux sympathique et de la médullosurrénale saccompagne dune libération de catécholamines qui entraîne de très nombreuses modifications physiologiques pouvant expliquer le déclenchement de pathologies fonctionnelles. A ces effets, sajoutent les modifications dautres systèmes hormonaux et immunitaires pour expliquer la survenue de pathologies organiques. A ces effets, sajoutent les modifications dautres systèmes hormonaux et immunitaires pour expliquer la survenue de pathologies organiques.

15 TROUBLES FONCTIONNELS Ces troubles sont soit déclenchés soit aggravés par les facteurs de stress. Ces troubles sont soit déclenchés soit aggravés par les facteurs de stress. Ils touchent de nombreux appareils et sont un motif très fréquent de consultation; ils peuvent être: Ils touchent de nombreux appareils et sont un motif très fréquent de consultation; ils peuvent être: -cardiovasculaires (douleurs thoraciques, troubles du rythme…). -cardiovasculaires (douleurs thoraciques, troubles du rythme…). -digestifs (colopathie fonctionnelle, troubles du transit…) -digestifs (colopathie fonctionnelle, troubles du transit…) -rhumatologiques (cervicalgies, péri-arthrite de lépaule, lombalgies…) -rhumatologiques (cervicalgies, péri-arthrite de lépaule, lombalgies…) -neurologiques (céphalées, acouphènes, vertiges..) -neurologiques (céphalées, acouphènes, vertiges..) -trouble de la sexualité (baisse de la libido…) -trouble de la sexualité (baisse de la libido…)

16 ATTENTION !!! Avant de mettre ces manifestations somatiques sur le compte de phénomènes psychologiques (notamment le STRESS), une origine organique doit ABSOLUMENT être éliminée. Avant de mettre ces manifestations somatiques sur le compte de phénomènes psychologiques (notamment le STRESS), une origine organique doit ABSOLUMENT être éliminée.

17 MALADIES PSYCHOSOMATIQUES Une maladie psychosomatique est une maladie ORGANIQUE dont la symptomatologie est faite daltérations anatomo-cliniques et biologiques objectivables et dont létiologie découle de lintrication de facteurs psychologiques déclenchants ou aggravants tel quun stress ou un événement de vie. Les principales dentre elles sont: -cardiovasculaires: HTA, IDM… -dermatologiques: eczéma, herpès… -gastrologiques: RCH… -autres: asthme, cancers, PR… * les malades atteints de maladies psychosomatiques ont un profil particulier: difficultés à exprimer leurs sentiments et leurs émotions.

18 STRESS ET IMMUNITE Il existe maintenant une littérature « signifiante » montrant que le stress peut retentir sur le système immunitaire. Il existe maintenant une littérature « signifiante » montrant que le stress peut retentir sur le système immunitaire. Les résultats vont dans le sens dune association entre stress et diminution des capacités de défense immunitaire. Les résultats vont dans le sens dune association entre stress et diminution des capacités de défense immunitaire.

19 EFFETS PSYCHOLOGIQUES DU STRESS Le stress permet au sujet de faire face aux situations de danger ou durgence. Il est nécessaire face à lagression, aux performances et aux épreuves. Le stress permet au sujet de faire face aux situations de danger ou durgence. Il est nécessaire face à lagression, aux performances et aux épreuves. Il est parfois indispensable à laction, lapprentissage et la prise de décision…et conduit à se dépasser. Il est parfois indispensable à laction, lapprentissage et la prise de décision…et conduit à se dépasser.

20 MAIS, à partir dun certain degré, le stress peut devenir pathologique: il devient PENIBLE et ENVAHISSANT: il entrave le sujet dans son adaptation face au monde environnant. MAIS, à partir dun certain degré, le stress peut devenir pathologique: il devient PENIBLE et ENVAHISSANT: il entrave le sujet dans son adaptation face au monde environnant. Il peut même, dans les cas les plus graves, engendrer des troubles psychiatriques: Il peut même, dans les cas les plus graves, engendrer des troubles psychiatriques:

21 La DEPRESSION Tristesse de lhumeur Tristesse de lhumeur Perte de lélan vital. Perte de lélan vital. Vision pessimiste de soi, du monde et de lavenir Vision pessimiste de soi, du monde et de lavenir Manifestations fonctionnelles: insomnie, anorexie, diminution de la libido… Manifestations fonctionnelles: insomnie, anorexie, diminution de la libido… …

22 Troubles anxieux Le syndrome du stress post-traumatique Le syndrome du stress post-traumatique Trouble panique Trouble panique Anxiété généralisée Anxiété généralisée Trouble phobique Trouble phobique

23 Troubles de ladaptation Cest un des troubles anxieux les plus fréquents, surtout en médecine générale. Cest un des troubles anxieux les plus fréquents, surtout en médecine générale. Il se manifeste par un état anxieux clairement consécutif à un événement de vie stressant, datant au moins de 06 mois. Il se manifeste par un état anxieux clairement consécutif à un événement de vie stressant, datant au moins de 06 mois. Les événements les plus fréquemment retrouvés concernent: le travail et la santé. Les événements les plus fréquemment retrouvés concernent: le travail et la santé.

24 Ou plus simplement, Ou plus simplement, - une mauvaise relation avec autrui. - une mauvaise relation avec autrui. - une mauvaise gestion du temps, un abus dalcool, de tabac, de café ou de médicaments… - une mauvaise gestion du temps, un abus dalcool, de tabac, de café ou de médicaments…

25 GESTION DU STRESS

26 BASES ET PRINCIPES Le principe général de la gestion du stress peut se schématiser en plusieurs étapes: Le principe général de la gestion du stress peut se schématiser en plusieurs étapes: 1) information et psycho-éducation 1) information et psycho-éducation 2) évaluation des problèmes et de la réponse au stress. 2) évaluation des problèmes et de la réponse au stress. 3) traitement médicamenteux (si nécessaire) 3) traitement médicamenteux (si nécessaire) 4) mise en application de thérapies spécialisées. 4) mise en application de thérapies spécialisées.

27 Information et éducation La façon de faire face au stress est variable selon les individus et chez une même personne à différents moments de la vie. La façon de faire face au stress est variable selon les individus et chez une même personne à différents moments de la vie. Une prise en charge peut simposer quand les mécanismes dadaptation au stress deviennent défaillants. Une prise en charge peut simposer quand les mécanismes dadaptation au stress deviennent défaillants.

28 Reconnaître la plainte. Reconnaître la plainte. Établir le lien entre le mal-être et le stress. Établir le lien entre le mal-être et le stress. Conseiller le patient afin de modifier à la fois sa façon de vivre et dinterpréter les événements stressants, mais aussi lui apprendre à agir pour les résoudre. Conseiller le patient afin de modifier à la fois sa façon de vivre et dinterpréter les événements stressants, mais aussi lui apprendre à agir pour les résoudre. Proposer une hygiène de vie saine: Proposer une hygiène de vie saine: - sommeil suffisant - sommeil suffisant - exercice régulier - exercice régulier - éviter : alcool, tabac, café… - éviter : alcool, tabac, café… - respecter un temps de loisirs - respecter un temps de loisirs - planifier ses activités - planifier ses activités la psychothérapie de soutien trouve de nombreuses applications en médecine générale.

29 Évaluation des facteurs de stress et de la réaction au stress Identifier les sources de stress Identifier les sources de stress Arriver à les HIERARCHISER Arriver à les HIERARCHISER Faire une première analyse de la situation Faire une première analyse de la situation Évaluer la réaction du sujet aux situations stressantes. Évaluer la réaction du sujet aux situations stressantes.

30 Apprentissage des techniques de gestion du stress Celles-ci vont permettre un changement: Celles-ci vont permettre un changement: - Sur les facteurs de stress: en agissant sur lenvironnement (résolution des problèmes ) - Sur les facteurs de stress: en agissant sur lenvironnement (résolution des problèmes ) - Sur la réaction au stress, en favorisant le contrôle de la réaction : - Sur la réaction au stress, en favorisant le contrôle de la réaction : - Physique: relaxation - Emotionnelle: gestion des émotions - Comportementale et cognitive: affirmation de soi, gestion du temps, changement comportemental…

31 Traitement médicamenteux Il est licite lorsque le stress entraîne un handicap et une gêne dans la vie quotidienne. Il est licite lorsque le stress entraîne un handicap et une gêne dans la vie quotidienne. Les anxiolytiques: Les anxiolytiques: * ils sont indiqués dans lanxiété aigue SYMPTOMATIQUE et TRANSITOIRE. * ils sont indiqués dans lanxiété aigue SYMPTOMATIQUE et TRANSITOIRE. * trouble de ladaptation+++ * trouble de ladaptation+++ * les Benzodiazépines demeurera la classe la plus fréquemment prescrite. * les Benzodiazépines demeurera la classe la plus fréquemment prescrite. * Principaux inconvénients : * Principaux inconvénients : - sédation - sédation - DEPENDANCE+++ - DEPENDANCE+++

32 Recommandations concernant la prescription des anxiolytiques Elle doit être régulièrement réévaluée. Elle doit être régulièrement réévaluée. Un traitement prescrit pendant plusieurs semaines ne doit pas être arrêté brutalement. Un traitement prescrit pendant plusieurs semaines ne doit pas être arrêté brutalement. Éviter dassocier 2 anxiolytiques Éviter dassocier 2 anxiolytiques Ne pas dépasser une prescription de 4 à 12 semaines pour les anxiolytiques; de 2 à 4 semaines pour les hypnotiques. Ne pas dépasser une prescription de 4 à 12 semaines pour les anxiolytiques; de 2 à 4 semaines pour les hypnotiques. Chercher à prescrire la dose minimale efficace. Chercher à prescrire la dose minimale efficace.

33 Les antidépresseurs: Les antidépresseurs: - Sont indiqués dans les troubles anxieux (TOC, trouble panique, …) et dans la dépression. - Sont indiqués dans les troubles anxieux (TOC, trouble panique, …) et dans la dépression. - Il faut savoir les arrêter, bien que ces troubles évoluent de façon chronique et que les rechutes sont fréquentes. - Il faut savoir les arrêter, bien que ces troubles évoluent de façon chronique et que les rechutes sont fréquentes.

34 CONCLUSION Le stress est un authentique problème de santé publique et concerne un grand nombre de praticiens. Le stress est un authentique problème de santé publique et concerne un grand nombre de praticiens. La consommation médicale et le retentissement social et professionnel qui en découlent sont élevés. La consommation médicale et le retentissement social et professionnel qui en découlent sont élevés. Sa prise en charge repose sur linformation et la psycho-éducation en 1 er lieu Sa prise en charge repose sur linformation et la psycho-éducation en 1 er lieu Les techniques de gestion de stress et le traitement médicamenteux peuvent être nécessaires dans certains cas difficiles. Les techniques de gestion de stress et le traitement médicamenteux peuvent être nécessaires dans certains cas difficiles.


Télécharger ppt "LE STRESS 8 èmes journées de médecine libérale de Bizerte 20-21 Mai 2006 R. Labbane- L. Zaghdoudi- M. Mahbouli."

Présentations similaires


Annonces Google