La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Niveaux communs de référence du CECR: Points de référence validés et stratégies locales Brian North www.eurocentres.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Niveaux communs de référence du CECR: Points de référence validés et stratégies locales Brian North www.eurocentres.com."— Transcription de la présentation:

1 Niveaux communs de référence du CECR: Points de référence validés et stratégies locales Brian North

2 Cadre commun de référence > Quels sont les objectifs du CECR ? > Comment les niveaux communs de référence ont-ils été constitués ? > Que peut-on dire de la validité des descripteurs illustratifs? > Comment garantir une certaine cohérence dans linterprétation des niveaux ?

3 CECR: Objectifs Encourager : > lutilisation dun métalangage commun et compréhensible > la réflexion sur les pratiques actuelles > les consensus sur des points de référence communs Constituer un instrument de référence modulable/flexible dans lequel les niveaux/catégories peuvent être: > élargi(e)s/restreint(e)s > adopté(e)s/adapté(e)s en fonction du contexte local > relié(e)s à un cadre plus général > et donc diffusé(e)s/communiqué(e)s plus facilement aux différents acteurs

4 CECR: Référence modulable/flexible A B Utilisateur élémentaire Utilisateur indépendant A1 A2 B1 6 A1.1 A1.2 A1.3 A2.1 A

5 Cadre commun de référence > Quels sont les objectifs du CECR ? > Comment les niveaux communs de référence ont-ils été constitués ? > Que peut-on dire de la validité des descripteurs illustratifs? > Comment garantir une certaine cohérence dans linterprétation des niveaux ?

6 Niveaux Wilkins 1978 Compétence ambilingue Compétence opérationnelle globale Compétence opérationnelle adéquate Compétence opérationnelle limitée Compétence opérationnelle de base (Threshold Level) Compétence de survie Compétence formule ALTE 1992 Proficiency DALF / CAE FCE Vantage Threshold Waystage CdE Maîtrise (Mastery) C2 Niveaux autonome (EOP) C1 Niveaux avancé ou utilisateur indépendant (Vantage) B2 Niveau seuil (Threshold) B1 Niveau intermédiaire ou de survie (Waystage) A2 Niveau introductif ou découverte (Breakthrough) A1

7 Descripteurs Etape intuitive : >Création dun fonds de descripteurs rédigés et classés Etape qualitative : >Analyse de débats denseignants à propos des compétences >Organisation de 32 ateliers denseignants pour trier les descripteurs Etape quantitative : >Evaluation par les enseignants, de 2800 apprenants par rapport à des descripteurs/listes de repérage (500 apprenants, 300 enseignants) >Evaluation, par les enseignants, denregistrements vidéos de certains apprenants Etape interprétative : >Définition de seuils fonctionnels pour les niveaux communs de référence

8 Caractéristiques majeuresA1 Le moment où lapprenant est capable : >interactions simples >de poser et répondre à des questions sur lui/elle-même >de répondre à des énoncés simples dans les domaines des préoccupations immédiates ne se contentant pas de répéter des expressions toutes faites

9 Caractéristiques majeuresA2 La plupart des descripteurs indiquent des rapport sociaux : > accueille quelquun, lui demande de ses nouvelles et réagit à la réponse >mène à bien un échange très court >Discute de ce quil veut faire, où, et fait les arrangements nécessaires Descripteurs ayant trait aux sorties et aux déplacements : >Mène à bien un échange simple dans un magasin, un bureau de poste, une banque, etc. >Se renseigne sur un voyage

10 Caractéristiques majeuresB1 Poursuivre une interaction et obtenir ce quil/elle veut : > Donne et sollicite des avis et opinions > Fait passer de manière compréhensible lopinion principale > peut discourir de manière compréhensible, même si les pauses sont évidentes, particulièrement dans des séquences plus longues Gérer habilement les problèmes de la vie quotidienne : > Fait face à lessentiel de ce quil peut arriver lors dun voyage > Intervient sans préparation dans des conversations sur des sujets familiers

11 Caractéristiques majeuresB2 Efficacité de largumentation : > rend compte de ses opinions et les défend au cours dune discussion en apportant des explications appropriées et des arguments Lassurance dans le discours social : >intervient avec un niveau daisance et de spontanéité qui rend possibles des échanges réguliers avec des locuteurs >Sadapte aux changements de sens, de style et dinsistance Un nouveau degré de conscience de la langue : >Prend note des fautes préférées et contrôle consciemment le discours pour les traquer

12 Caractéristiques majeuresC1 Langage spontané et bien structuré : >bonne maîtrise dun répertoire lexical large dont les lacunes sont facilement comblées par des périphrases >sexprime couramment et spontanément, pratiquement sans effort >Produit un texte clair, fluide et bien structuré, démontrant un usage contrôlé de moyens linguistiques, de structuration et darticulation

13 Charactéristiques majeuresC2 Précision et aisance avec la langue : >transmet les subtilités de sens avec précision en utilisant, avec une raisonnable exactitude, une gamme étendue de modalisateurs >Démontre une grande flexibilité en reformulant des idées utilisant des formes linguistiques différentes pour souligner, différentier et éliminer des ambiguïtés

14 Cadre commun de référence > Quels sont les objectifs du CECR ? > Comment les niveaux communs de référence ont-ils été constitués ? > Que peut-on dire de la validité des descripteurs illustratifs? > Comment garantir une certaine cohérence dans linterprétation des niveaux ?

15 Présentation à la validité Une élaboration scientifique : > à partir dune documentation relativement exhaustive regroupant des descriptions disponibles > lien avec la théorie par lintermédiaire du schéma descriptif > en fonction de ce que lapprenant peut faire et dans quelle mesure il y parvient > utilisation de critères-descripteurs positifs et indépendants > recours à une méthodologie ayant permis de vérifier que les enseignants peuvent utiliser les catégories et les descripteurs > étalonnage sur les mêmes échelles que celles utilisées pour les apprenants (échantillons sur vidéos) > données provenant dévaluations authentiques de fin dannée > quatre secteurs éducatifs dans un contexte multilingue > Trois langues étrangères (allemand, anglais, français) > Valeurs de corrélation : ALTE 0.97; DIALANG: 0.92 / 0.96

16 Questions relatives à la validité des descripteurs A la fois en tant que point de référence générique et quapplication spécifique ? > Validité générique : basés sur la théorie – mais pratiques > Descripteurs communs : niveau de difficulté commun > Choix dun certain niveau comme standard pour un contexte particulier : > Utilisation du Portfolio comme outil détude pour définir les niveaux Adaptés à la langue de scolarisation ? Convergence : catégories du schéma descriptif Divergence : exemples de descripteurs : Développement de compétences plus que de résultats comportementaux Niveau de développement cognitif et social

17 Cadre commun de référence > Quels sont les objectifs du CECR ? > Comment les niveaux communs de référence ont-ils été constitués ? > Que peut-on dire de la validité des descripteurs illustratifs? > Comment garantir une certaine cohérence dans linterprétation des niveaux ?

18 Standardisation (de linterprétation des niveaux) Formation avec les exemples calibrés fournis Transposition à des exemples locaux (vidéos, exemples de productions écrites, items) Spécification (du contenu par rapport au CECR) Description ; portée : catégories et niveaux du CECR Validation empirique (de notes fonctionnelles pour les niveaux) >Interne (caractéristiques des tests) >Externe (liens à des tests calibrés, descripteurs) Relier les examens au CECR


Télécharger ppt "Niveaux communs de référence du CECR: Points de référence validés et stratégies locales Brian North www.eurocentres.com."

Présentations similaires


Annonces Google