La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les externalités de réseaux, le cas de la téléphonie mobile et de linformatique Une des caractéristiques principales de nos économies contemporaines est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les externalités de réseaux, le cas de la téléphonie mobile et de linformatique Une des caractéristiques principales de nos économies contemporaines est."— Transcription de la présentation:

1 Les externalités de réseaux, le cas de la téléphonie mobile et de linformatique Une des caractéristiques principales de nos économies contemporaines est de sappuyer sur des infrastructures de réseaux (transport, énergie, téléphonie, informatique, Internet, …). La particularité des services en réseaux est de générer de fortes externalités positives, appelées externalités de réseaux, lesquelles peuvent conduire à un phénomène de monopolisation de loffre, qui, dans un cadre de déréglementation accrue, invite à réfléchir sur de nouvelles formes de régulation.

2 Les services en réseaux les externalités de réseaux La première spécificité des services en réseaux est à rechercher du côté de la demande Les services en réseaux sont sujets à des externalités de réseaux, cest à dire que lutilité ou la satisfaction retirée de ce type de service dépend positivement du nombre dutilisateurs de ce service Les externalités peuvent jouer directement sur la satisfaction des agents. La satisfaction retirée par un agent dun téléphone est une fonction croissante du nombre dutilisateurs de la même technologie Les externalités peuvent jouer indirectement sur la qualité et le nombre des services proposés. Ainsi, plus la communauté des utilisateurs est importante, plus les fournisseurs de services ont intérêt à fournir des services sur ce réseau, ce qui accroît en retour la satisfaction des clients

3 Les services en réseaux les coûts de réseaux La deuxième spécificité des services en réseaux tient à la structure de coûts de ce type dactivité, où il faut distinguer les coûts liés aux services des coûts liés aux infrastructures Le déploiement des infrastructures se caractérise par des coûts fixes élevés, qui limitent les possibilités de concurrence et entraîne lexistence de monopoles naturels Les services présentent des coûts fixes très importants et des coûts marginaux très faibles voire quasi-nuls. Lintérêt des fournisseurs est alors dassurer la diffusion du service au plus grand nombre, et ce dans la limite des capacités du réseau, afin damortir les coûts fixes de conception.

4 Les services en réseaux les effets de rétroactions positives Lexistence dexternalités de réseaux du côté de la demande et de coûts de réseaux du côté de loffre crée une dynamique de diffusion des services en réseaux qui obéit à la loi des rétroactions positives. Cette loi stipule que toute hausse de la demande va entraîner une hausse de loffre qui en retour va stimuler la demande, et ainsi de suite. On parle de causalité circulaire, phénomène absent des modèles de concurrence pure et parfaite.

5 Les services en réseaux les effets de rétroactions positives Si un service commence à être adopté par plusieurs consommateurs, il permet aux fournisseurs de ce service de réaliser des économies déchelle et ainsi dabaisser les prix de vente. Cette baisse du prix de vente va entraîner une hausse de la demande, qui suscitera des externalités de réseaux et stimulera la demande. Cet afflux de demande va de nouveau rétroagir sur loffre, par le biais des économies déchelle, et faciliter les baisses des prix, permettant délargir la diffusion de ce service. Par effet boule de neige, les rétroactions positives vont jouer en faveur dune concentration de loffre et donc un monopole de loffre, le gagnant étant celui qui parvient à la taille critique à partir lavalanche se déclenche.

6 Les services en réseaux les effets de rétroactions positives

7 Les rétroactions positives peuvent également provenir de lexistence de réseaux interpersonnels de connaissance ou de production. Par exemple un agent préférera un réseau ou un service à un autre simplement parce que les agents avec lesquels il interagit ont majoritairement choisi ce réseau ou ce service. Le choix peut venir dun problème de compatibilité ou de la simple diffusion dinformation. Si les réseaux sont nombreux et non connectés, on peut arriver à un système ou coexistent plusieurs fournisseurs (Cf. la coexistence Mac – PC).

8 Les services en réseaux Anticipation des consommateurs et diffusion des services en réseaux

9

10

11

12 Interconnexion et compatibilité Les fournisseurs de services en réseaux peuvent être confrontés à des décisions dinterconnexion et de compatibilité de différentes natures. Une première question porte sur laccès aux infrastructures indispensables pour fournir les services aux clients finals. Une seconde porte sur linterconnexion ou la compatibilité des services en réseau qui sont en concurrence

13 Interconnexion et compatibilité Laccès aux infrastructures Un fournisseur de services en réseaux peut se retrouver en situation de dépendance verticale avec le détenteur dune infrastructure. En raison des coûts fixes, elle constitue un avantage pour son propriétaire dont il peut abuser. Le problème se pose différemment selon que ce même propriétaire fournit ou non lui-même des services aux clients finals. Sil se limite à offrir un service dinterconnexion, son objectif est dextraire un maximum de surplus des fournisseurs de service. Mais le propriétaire a plutôt intérêt à offrir lui- même les services complémentaires à linfrastructure. Cette dernière situation est représentée par un marché amont où une entreprise est en situation de monopole et un marché aval où elle est en concurrence.

14 Interconnexion et compatibilité Laccès aux infrastructures Cette analyse sapplique également aux bien- système, cest à dire les biens composés de différents biens complémentaires. Avec ce type de bien, les consommateurs ne retirent une satisfaction que du système entier et non des composants isolés. Un producteur a intérêt à intégrer verticalement la production des composants pour fournir le système complet Cf. le procès Microsoft et laccusation dabus de position dominante

15 Interconnexion et compatibilité Interconnexions et accès réciproques Un fournisseur de services en réseaux peut être sollicité par un autre fournisseur pour un accord dinterconnexion entre leur réseau ou daccès réciproques à leurs services. En cas daccord entre les deux fournisseurs, un client dun des réseaux pourra accéder aux services de lautre réseau. Par exemple, et cest dailleurs obligatoire, si deux opérateurs de télécommunication interconnectent leur réseaux, leurs abonnés respectifs pourront passer des appels vers les abonnés de lautre réseau. Pour les chemins de fer, on pourra passer dun pays à lautre sans changer de train sils interconnectent leur services. (à condition de compatibilité dans lécartement des rails)

16 Interconnexion et compatibilité Interconnexions et accès réciproques Les choix dinterconnexion sont avant tout motivés par la perspective dexternalités de réseau. En cas dinterconnexion, les clients ont accès à un réseau dutilisateurs de taille plus importante et à des services plus nombreux. Leur utilité étant plus grande, les fournisseurs peuvent augmenter les tarifs sans diminuer lutilité de chacun obtenu sans interconnexion. Cela permet également aux fournisseurs de services datteindre plus facilement la taille critique dans le processus de démarrage. Mais linterconnexion peut également faire lobjet de tensions lorsque les fournisseurs sont en concurrence sur le marché des services. Ces tensions se traduisent pas une baisse des prix qui contrebalance les effets des externalités de réseau si bien que les effets de linterconnexion sont ambiguës. Ce que lon observe, en dynamique, cest une logique dinterconnexion en début de processus, pour atteindre la taille critique, puis une rupture de laccord pour éviter la concurrence en prix.

17 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Il ne suffit pas que les réseaux soient interconnectés pour que les clients bénéficient pleinement des externalités de réseaux. Il faut en outre que les services proposés sur chacun des réseaux soient compatibles, cest à dire reposent sur les mêmes standards technologiques. Tout comme les choix dinterconnexion, les choix de standardisation mettent en évidence des tensions concurrentielles. Même si les consommateurs préfèrent une standardisation ou une compatibilité des services, les fournisseurs peuvent être amenés à choisir une stratégie de cavalier seul.

18 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Considérons deux entreprises ayant chacune investit en recherche et développement pour définir le nouveau standard dun service en réseau. Chacune est relativement avancée dans la mise au point dun prototype, préalable à une production en série. Supposons que chacune a privilégié une technologie différente de sa rivale. Dans cette phase de développement, les fournisseurs de services ont plusieurs alternatives. Ils peuvent chercher à mettre en commun leurs recherches et tenter de définir un standard commun. Ils peuvent aussi poursuivre leur travail, sans tenir compte de la technologie rivale et lancer des services incompatibles entre eux. Cette situation peut se ramener peut se ramener à un jeu stratégique entre deux fournisseurs en concurrence sur le marché des services et qui disposeraient de deux stratégies : soit coopérer avec lautre entreprise sur les standards, soit refuser de coopérer. Les gains associés à chacune de ces stratégies sont données par la matrice suivante.

19 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Fournisseur 2 Fournisseur 1 Coopérer sur les standards Refuser de coopérer Coopérer sur les standards Π c -K/2 ; Π c -K/2Π c -K ; Π c Refuser de coopérerΠ c ; Π c -KΠ nc ; Π nc

20 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Fournisseur 2 Fournisseur 1 Coopérer sur les standards Refuser de coopérer Coopérer sur les standards 47, 4744, 50 Refuser de coopérer 50, 4440, 40

21 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Fournisseur 2 Fournisseur 1 Coopérer sur les standards Refuser de coopérer Coopérer sur les standards 44,4438, 50 Refuser de coopérer 50, 3840, 40

22 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards Lorsquun seul fournisseur accepte de coopérer, alors que lautre refuse, il y a standardisation de facto, par ralliement de lun des fournisseur à la technologie de lautre. Celui qui coopère supporte un coût K dadaptation à lautre technologie. En cas de coopération réciproque, les fournisseurs daccordent sur un technologie hybride et supporte des coûts dadaptation K/2 Dans ces deux situations nous avons standardisation et les externalités de réseaux développé précédemment peuvent jouer au maximum.

23 Interconnexion et compatibilité Compatibilité et guerre des standards A linverse, lorsque aucun des fournisseurs ne cède sur un standard, on se retrouve dans une situation de coexistence de standard. Certes les fournisseurs ne supportent aucun coût dadaptation, mais ils ne peuvent bénéficier pleinement des externalités de réseaux, la taille du marché est alors restreinte et la diffusion du service en réseau est plus lente Soit Π nc le profit sans standardisation, on a naturellement, en raison des externalités de réseau Π nc < Π c. Considérons les équilibres de Nash de ce jeu concurrentiel On peut considérer deux situations selon lampleur des coûts dadaptation. - Si Π c -K Π c - Π nc, alors la seule situation possible est la guerre des standards. Chacun des joueurs a une stratégie dominante qui consiste à défendre à tous prix sa propre technologie et à refuser de sadapter à la technologie concurrente. Cette situation est dautant plus vraisemblable que les coûts dadaptation sont élevés et les externalités de réseaux sont faibles. - Si Π c -K> Π nc, alors on a standardisation comme situation déquilibre, dans laquelle lun refuse de coopérer et lautre accepte de sadapter. Dans cette situation les gains espérés de la compatibilité sont supérieurs aux coûts de la compatibilité


Télécharger ppt "Les externalités de réseaux, le cas de la téléphonie mobile et de linformatique Une des caractéristiques principales de nos économies contemporaines est."

Présentations similaires


Annonces Google