La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rééducation de LHémophilie Cours Thématique Consacré à lhémophilie, la maladie de Willebrand Hôpital Hautepierre El Rifaï Nabil Kinésithérapeute.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rééducation de LHémophilie Cours Thématique Consacré à lhémophilie, la maladie de Willebrand Hôpital Hautepierre El Rifaï Nabil Kinésithérapeute."— Transcription de la présentation:

1 Rééducation de LHémophilie Cours Thématique Consacré à lhémophilie, la maladie de Willebrand Hôpital Hautepierre El Rifaï Nabil Kinésithérapeute

2 HEMOPHILIE ET MEDECINE DE REEDUCATION HEMOPHILIE ET MEDECINE DE REEDUCATION I.Rééducation lors dun accident hémorragique II.Rééducation de lhémophilie après chirurgie prothétique III.Rééducation en dehors des accidents hémorragiques IV.Activité sportive Universit é Strasbourg

3 I. SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (1) 1)BILAN FONCTIONNEL 2)IMMOBILISATION 3)LUTTE CONTRE LA DOULEUR 4)RECUPERATION DES AMPLITUDES ARTICULAIRES 5)RECUPERATIN DE LA FORCE MUSCULAIRE 6)AMELIORATION DE LA PROPRIOCEPTION ET DE LEQUILIBRE 7)NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

4 1)BILAN FONCTIONNEL A) Évaluation de létat articulaire A) Évaluation de létat articulaire Articulation normal, libre, même avec arthropathie débutante (bilan Rx) Articulation normal, libre, même avec arthropathie débutante (bilan Rx) Amplitudes limitées : Amplitudes limitées : - causes articulaires Raideur articulaire = processus pathologique péri articulaire surtout capsulaire=réversibleRaideur articulaire = processus pathologique péri articulaire surtout capsulaire=réversible Ankylose= pathologie de larticulation = qui est souvent le cas chez lhémophile= irréversibleAnkylose= pathologie de larticulation = qui est souvent le cas chez lhémophile= irréversible Les deux peuvent être associéesLes deux peuvent être associées - Causes musculaires Rétraction musculaire par immobilisation en position raccourcie (hématome du mollet avec équin)Rétraction musculaire par immobilisation en position raccourcie (hématome du mollet avec équin) Rétraction musculaire par sclérose suite à un hématome intramusculaire ou par ischémieRétraction musculaire par sclérose suite à un hématome intramusculaire ou par ischémie B) Évaluation du tonus musculaire La tonicit é : par inspection= relief, par palpation= fermet é, par la mesure = des amyotrophies L extensibilit é = degr é maximum d é tirement par l interm é diaire d une articulation SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (2) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (2)

5 2)IMMOBILISATION Toute immobilisation prolongée Raideur articulaire Raideur articulaire - Sujet normal 21 jours = raideur définitive du coude - 45 jours dimmobilisation = raideur définitive du genou Repos avec surélévationRepos avec surélévation Immobilisation selon limportance deImmobilisation selon limportance de la douleur et de lépanchement : la douleur et de lépanchement : - Strapping - Strapping - Orthèse amovible - Plâtre contre indiqué Universit é Strasbourg/Tlemcen SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (3) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (3)

6 IMMOBILISATION par matières Thermo-formable Matière à haute température 180°Matière à haute température 180° moulage sur plâtre (four de 200°) moulage sur plâtre (four de 200°) - SUPORTHOLENE 180° - POLYETHYLENE 180° Souple devenant dur après moulage + cuisson dans un four. Souple devenant dur après moulage + cuisson dans un four. Immobilisation du rachis (corset). Orthèse en gouttière anti-équin, de marche, de repos Matières à basse température 60 à 70°Matières à basse température 60 à 70° -ADHEPLASTE: perforé ou non perforé utilisé dans la confection dorthèses des membres sup en statique, dynamique -ADHEPLASTE: perforé ou non perforé utilisé dans la confection dorthèses des membres sup en statique, dynamique

7 3)LUTTE CONTRE LA DOULEUR ÉvaluationÉvaluation GlaçageGlaçage ÉlectrothérapieÉlectrothérapie Appareillage attelleAppareillage attelle Universit é Strasbourg/Tlemcen SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (4) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (4)

8 Évaluation de la douleur Douleur Douleur amyotrophie inflammation amyotrophie inflammation Échelle visuelle analogique (EVA) : - Avant traitement - Après traitement pour évaluer l'efficacité du traitement SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (5) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (5) Dans tous les cas habituer le patient à appréhender le niveau de cette douleur

9 - Échelle de vocabulaire évaluation qualitative + quantitative de la douleur. - Échelle de vocabulaire évaluation qualitative + quantitative de la douleur. - Mots de sensation et d'émotion ressenties, groupés en 16 classes. Le patient lit le questionnaire et coche les mots évoquant sa douleur. SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (6) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (6) Questionnaire Douleur Saint-Antoine (QSDA) :

10 LA CRYOTHERAPIE GAZEUSE HYPERBARE (CGH):LA CRYOTHERAPIE GAZEUSE HYPERBARE (CGH): refroidissement des tissus cutanés (-78°C) à très grande vitesse (pression de 50 bars) par projection de micro-cristaux de dioxyde de carbone. refroidissement des tissus cutanés (-78°C) à très grande vitesse (pression de 50 bars) par projection de micro-cristaux de dioxyde de carbone. abaissement brutal de la température cutanée de 32 °C à 2 °C en 30 secondes stimulation des récepteurs sensoriels cutanés. L'information est immédiatement transmise à l'hypothalamus activation du système neurovégétatif par voies réflexes. abaissement brutal de la température cutanée de 32 °C à 2 °C en 30 secondes stimulation des récepteurs sensoriels cutanés. L'information est immédiatement transmise à l'hypothalamus activation du système neurovégétatif par voies réflexes. Cette activation est le support du traitement qui par régulation de l'homéostasie locale et par réaction enzymatique apportera une réponse thérapeutique immédiate. Le CHOC THERMIQUE engendré est appelé SUBLIMATION TRANSCUTANEE SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (7) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (7) Glaçage= Cryothérapie COUSSIN THERMIQUE sous enveloppe = 10 à 20 minutes 3 fois/j COUSSIN THERMIQUE sous enveloppe = 10 à 20 minutes 3 fois/j

11 CRYOTHERAPIE Glaçage mécanique Cryothérapie gazeuse hyperbare Application du coussin thermique 10 à 20 minutes 3 fois par jour

12 LES EFFETS PHYSIOLOGIQUES Effet analgésique de CGHEffet analgésique de CGH En 30 secondes, inhibition des récepteurs nociceptifs et par une forte diminution de la conduction des fibres nociceptives. Disparition immédiate de la douleur (sur les douleurs aiguës effets sur trois heures). Effet vasomoteurEffet vasomoteur Drainage intense du système sanguin et lymphatique par augmentation du débit circulatoire lors de la phase de la vasodilatation profonde et par rééquilibrage des pressions oncotiques et hydrostatiques. Vasoconstriction de surface comme la glace. CRYOTHERAPIE

13 AUTRE EFFETS Effet anti-inflammatoireEffet anti-inflammatoire Suppression de la synthèse des enzymes responsables de la poussée inflammatoire qui provoque une augmentation de la perméabilité tissulaire. Effet myorelaxant Effet myorelaxant Relâchement des fibres musculaires sous l'effet cumulé des très basses températures et de la pression. Relâchement des fibres musculaires sous l'effet cumulé des très basses températures et de la pression. Contre-indicationContre-indication Allergie au froid Syndrome de Raynaud Troubles de la sensibilité cutanée Allergie au froid Syndrome de Raynaud Troubles de la sensibilité cutanée Rapidité de l'abaissement de la température Durée du traitement: Glace: mn CGH: 45 sec à 1 mn CRYOTHERAPIE

14 Electrothérapie de la douleur Electrothérapie de la douleur - Ionisation dans la phase inflammatoire, après élimination de toute présence liquidienne résiduelle ( solution aqueuses de citrate de potassium à 1% avec ¼ de milliampère par cm² délectrode active pdt 15 minutes Contraction statique après la 3éme ionisation Après ablation de la gouttière dimmobilisation - Courants variables de basse fréquence Diadynamique de BERNARD - Courants interférentiels de moyenne fréquence - Tens 80 Hz et les courants modulés en MF

15 4) RECUPERATION DES AMPLITUDES ARTICULAIRES Kinésithérapie passive : - contre-indiquée lors des poussées inflammatoire - jamais instrumentale au début, puis larthromoteur à vitesse lente ( plusieurs heures/j) - une seule articulation à la fois - prise et contre-prise seront courtes - doit être douce - suivie dune application de glace SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (8) SUIVI DE L'HEMOPHILE LORS D'UN EPISODE HEMORRAGIQUE (8) Les effets : assouplissement capsulaire + développement de la sensibilité proprioceptive

16 RECUPERATION DES AMPLITUDES ARTICULAIRES Les postures manuelles ( récupération des amplitudes articulaires) : –La position extrême est maintenue un certain temps –Quotidienne, douces et progressives –Instrumentales uniquement en auto-passif –Les tenir-relâcher en position articulaire maximale pour gagner damplitude –Les attelles sont indiquées et moduler selon le besoin Ex : Attelle cruro-pédieuse en extension complète du genou, cheville à 90° Attelle de pied cheville à 10° de flexion plantaire, puis une autre à angle droit Attelle de pied cheville à 10° de flexion plantaire, puis une autre à angle droit

17 RECUPERATION DES AMPLITUDES ARTICULAIRES Massage de la structure abarticulaire afin de récupérer les espaces de glissement La balnéothérapie à 32°pour un meilleur relâchement Drainage Lymphatique

18 RECUPERATION DES AMPLITUDES ARTICULAIRES LA BALNEOTHERAPIE

19 5)RECUPERATION DES FORCES MUSCULAIRES En statique : 50 contractions 2 à 3 fois/j = temps de repos = tWEn statique : 50 contractions 2 à 3 fois/j = temps de repos = tW En dynamique si lamplitude le permetEn dynamique si lamplitude le permet Lever de sidération musculaires :Lever de sidération musculaires : –Techniques par irradiation musculaire à partir de la cheville et du pied –Electro-stimulation avec contraction volontaire –Travail musculaire global amélioration de la stabilité active articulaire( intervention des muscles antagonistes en co- contraction) –Travail des chaînes musculaires de triple flexion et extension par les techniques type KABAT Tenu-relaché : Ext. de hanche, genou tendu Dés lappui indolore = travail en chaînes fermés Dés lappui indolore = travail en chaînes fermés Poulie thérapie est à proscrire Poulie thérapie est à proscrire Amélioration de la proprioception Amélioration de la proprioception

20 6) AMELIORATION DE LA PROPRIOCEPTION ET DE LEQUILIBRE

21 AMELIORATION DE LA PROPRIOCEPTION ET DE LEQUILIBRE

22 Hématomes musculaires : - Phase aiguë - Phase Stable 7) NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

23 - Phase aiguë Injection de facteursInjection de facteurs Mise au repos relatif, par décharge ou immobilisation, suivant la localisation dun maximum de 24 à 48 heures le temps de diminuer la douleur.Mise au repos relatif, par décharge ou immobilisation, suivant la localisation dun maximum de 24 à 48 heures le temps de diminuer la douleur. NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

24 Utilisation des muscles sus et sous jacents. Utilisation des muscles sus et sous jacents. - Phase aiguë (suite) : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

25 Cryothérapie Cryothérapie Glaçage mécanique Cryothérapie gazeuse hyperbare Application du coussin thermique 10 à 20 minutes 3 fois par jour - Phase aiguë (suite) : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

26 - Phase aiguë (suite) : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Prise dantalgiques sur prescription médicale Prise dantalgiques sur prescription médicale Contrôle des nerfs périphériques et des pouls Contrôle des nerfs périphériques et des pouls EVA fréquemment EVA fréquemment

27 Mise en place de bandes compressives contrôléesMise en place de bandes compressives contrôlées - Phase aiguë (suite) : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

28 Mise en décliveMise en déclive - Phase aiguë (suite) : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE

29 Objectifs : –Diminuer la douleur. –Empêcher les fibroses. –Récupérer les mobilités et la motricité. Principes : –Ne pas faire mal. –Les manœuvres passives sont lentes et douces. –Les exercices actifs sont progressifs. –Ne pas faire ressaigner. –Les séances sont pluriquotidiennes. - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

30 - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires : Drainage Drainage

31 Mobilisations de tous les plans de glissement. Mobilisations de tous les plans de glissement. - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

32 Reprise activité musculaire.Reprise activité musculaire. Débordement dénergie. Kabath des autres membres. Contractions statiques: Sans résistance Avec résistance - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

33 Electrothérapie Electrothérapie Levée de sidération. Musculation. Basse fréquence de drainage. Antalgique. - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

34 Balnéothérapie Balnéothérapie Equilibre. Massage. Marche. Pédalage. lent=articulaire rapide=musculaire - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

35 Avec résistance Renforcement musculaire analytique statique Renforcement musculaire analytique statique - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

36 Travail fonctionnel Escaliers Tout terrain Schéma de marche Travail fonctionnel Travail fonctionnel - Phase stable : NOTION DENTRETIEN ARTICULAIRE Hématomes musculaires :

37 II.LA REEDUCATION DE LHEMOPHILE APRES CHIRURGIE PROTHETIQUE (1) J0-J10 : Hospitalisation en chirurgie orthopédique J10-J21: Hospitalisation en rééducation J21-J45 : Rééducation en Hôpital de jour ou centres spécialisés J45-J90 : H D J ou réseau de ville

38 Gestion de la douleurGestion de la douleur Education des interditsEducation des interdits Réveil musculaireRéveil musculaire Récupération des amplitudes ArticulairesRécupération des amplitudes Articulaires Transferts et déambulation sécurisésTransferts et déambulation sécurisés Apprentissage auto-programmeApprentissage auto-programme LA REEDUCATION DE LHEMOPHILE APRES CHIRURGIE PROTHETIQUE (2)

39 Moyens post-op immédiat J1-J10 Gestion de la douleur = Glaçage = Glaçage

40 É ducation des interdits É ducation des interdits Mise en garde: - Mvts rapides - Mvts incontrôl é s - Pivots -Transferts Moyens post-op immédiat J1-J10

41 Réveil/ Entretien Réveil/ Entretien musculaire à distance Plutôt Isométrique Universit é Strasbourg Moyens post-op immédiat J1-J10

42 Récupération des amplitudes articulaires Actif aidé Longtemps vitesse faible Moyens post-op immédiat J1-J10

43 Transfert et déambulation Transfert et déambulation Moyens post-op immédiat J1-J10

44 Objectifs post-op J 10- J21 Poursuites des objectif précédentsPoursuites des objectif précédents Renforcement musculaire ( force & endurance )Renforcement musculaire ( force & endurance ) Début proprioception musculaireDébut proprioception musculaire Gain damplitudes articulairesGain damplitudes articulaires Apprentissage auto- programmeApprentissage auto- programme

45 Proprioception Musculaire Cha î ne ferm é e/ semi ferm é e Maintien postural Objectifs post-op J 10- J21

46 Gain amplitude Mobilisation/contract é -relâch é Postures altern é s Gourmant s abstenir!!! Objectifs post-op J 10- J21

47 Enseignement d un auto programme de r éé ducation Objectifs post-op J 10- J21

48 Rééducation > 1 mois Objectifs = identiques: Pricipes: - Le patient reste fragile - Le patient reste fragile - Progressivement, augmenter la fréquence et la durée de W - Multiplier et diversifier les exercices

49 Rééducation > 1 mois Moyens supplémentaires PiscinePiscine Salle de GymnaseSalle de Gymnase Vélo de salleVélo de salle

50 III.LA REDUCATION EN DEHORS DES ACCIDENTS HEMORRAGIQUES = ENTRETIEN MUSCULAIRE ET ARTICULAIRE GENOU GENOU CHEVILLE CHEVILLE COUDE COUDE Universit é Strasbourg

51 DU GENOU Prévention de larthropathie DU GENOU Articulations et Mouvements Chez LHémophile: CONSEILs PRATIQUEs

52 EXERCICES DE MOBILITE Travail de flexion du genou sur un skate-board ou patin à roulette (facile) 10 mouvements Position assise, sur chaise + flexion maximale tol é r é e des genoux (facile). Dur é e 30 secondes

53 Position allongée sur le ventre, genoux fléchis (difficile). Durée : 30 secondes EXERCICES DE MOBILITE

54 Position à genoux, sur un lit moelleux(difficile) Durée : 30 secondes Position dextension du genou pendant, sur un tabouret ( facile) EXERCICES DE MOBILITE

55 Travail dextension active sur un coussin placé sous le genou en remontant bien le pied vers soi(interdiction de mettre des poids au bout du pied(facile) La durée de maintien de lextension est de 6 secondes suivie de 6 seconde de repos. À réaliser 10 fois Travail sur bicyclette dappartement avec une grosse base en se concentrant sur lappui sur les pédales(moyen) Débuter par 5 minutes x 3 / semaine, puis augmenter de 5 minutes par semaine pour atteindre 30 minutes x 3 /semaine. EXERCICES DE MOBILITE

56 Faire 10 flexions jusqu à 30° de flexion puis remonter Possibilité daccrocher des poids au niveau des chevilles(moyen)= 10 mouvements de chaque côté Travail de flexion active alternée jusquaux fesses en position allongée sur le ventre (facile) Travail dextension active des genoux en position debout ( difficile) EXERCICES DE MOBILITE

57 Cet exercice est à réaliser en position debout sans se tenir (ou en se tenant si cela est difficile). Travail d é quilibre sur un pied en accompagnant un ballon avec l autre pied ou en balan ç ant la jambe(moyen ) 30 secondes de chaque côt é, à r é aliser 3 fois EXERCICES DE MOBILITE

58 Marche sur la pointe des pieds sur une longueur 10 mètres(facile)= 3 réalisations Marche en montant les genoux au maximum sur 10 m è tres(facile) 3 r é alisations EXERCICES DE MOBILITE

59 Marche arrière en fléchissant les genoux au maximum sur une longueur de 10 mètres (facile) 3 réalisations EXERCICES DE MOBILITE

60 Travail de fente avant en alternant les côt é s (difficiles). Maintien de la position pendant 6 secondes à r é aliser 10 fois Équilibre sur un plan instable (difficile). Essayer d tenir 30 seconds EXERCICES DE MOBILITE

61 Universit é Strasbourg L es é tirements doivent être r é alis é s syst é matiquement en fin de chaque s é ance. É tirements des fl é chisseurs du genou en position assise É tirements des extenseurs du gnou en attrapant sa cheville debout(cuisse align é e avec le membre d appui) La dur é e des é tirements est de 30 secondes sans à -coup. EXERCICES DE MOBILITE

62 Articulations et Mouvements Chez LHÉMOPHILE: CONSEIL PRATIQUE DU COUDE Prévention de larthropathie DU COUDE

63 Flexion: exercices avec flexion maximale du coude en s aidant avec l autre main(facile) dur é e de maintien 30 seconds Extension: exercices avec extension maximale du coude en s aidant avec d un poids(facile seln l importance du poids ) EXERCICES DE MOBILITE

64 ou en se suspendant à une barre. Travail de flexion extension active du coude altern é en position d abduction d é paule(bras à l horizontal) (facile). EXERCICES DE MOBILITE

65 Travail de flexion extension active du coude alterné avec lautre coude en position perpendiculaire par rapport au corps. Pronosupination: Exercices de posture en pronation et supination alternée avec bâton. La résistance est dautant plus grande que la longueur du bâton est importante(facile) EXERCICES DE MOBILITE

66 Travail extension active par la pratique de pompes contre un mure Plus les pieds sont loin du mur et plus lexercice est difficile. 3 séries de 10 mouvements avec récupération de 30 à 40 secondes EXERCICES DE MOBILITE

67 Travail dextension active par la pratique de pompes au sol(difficile). 3 séries de 10 mouvements avec récupération de 30 à 60 secondes. Le nombre de répétions et de séries peut être augmenté jusquà100 mouvements. Travail de flexion des coudes + résistance en gardant le coude plaqué contre un mur et en alternant les mouvements(difficile) 3 séries de 10 mouvements avec récupération de 30 à 60 secondes. EXERCICES DE MOBILITE Le nombre de répétitions et de séries peut aller jusqu'à 100 mouvements.

68 Prono-supination : exercices de pronation et supination avec un bâton. La résistance est dautant plus grande que la longueur du bâton est importante (facile). 10 mouvements côté pronation et côté supination. Ces exercices permettent de travailler les mouvements combinés de flexion extension et pronosupination Travail de manipulation dobjets légers(facile), en les éloignant le + possible du corps, soit vers le haut, soit devant soi,ou vers le bas et les côtés. Les jeux de société représentent un excellent moyen de faire travailler le coude EXERCICES DE MOBILITE

69 Travail de bricolage, en se méfiant des objets lourds, des vibrations et des risques de choc. Le travail avec un tournevis représente un excellent exercice de pronosupination, mais ne doit pas être réalisé trop longtemps ou fréquemment en raison dun risque de tendinite(épicondylite). Activités ménagères: Mettre le couvert, faire la vaisselle + cuisine (activités plus faciles à réaliser que de balayer, étendre le linge, ou faire le lit). Verser de leau dune bouteille dans un verre excellent exercice de pronosupination. Jouer sur la quantité deau pour augmenter la résistance. EXERCICES DE MOBILITE

70 DE LA CHEVILLE Prévention de larthropathie DE LA CHEVILLE

71 En position allong é e, remonter les pieds alternativement vers le plafond, puis abaisser les vers le sol. EXERCICES DE MOBILITE

72

73 Universit é Strasbourg EXERCICES DE FORCE

74 Universit é Strasbourg EXERCICES DE FORCE

75 Universit é Strasbourg Marche sur la pointe des pieds Travail de fente avant en alternant les côtés. Maintien de la position pendant 6 secondes,à réaliser 10 fois. EXERCICES DE CONTROLE

76 Équilibre sur un plan instable Réaliser à la fin de chaque séance.30 seconde Étirement Achille et psoas quadriceps EXERCICES DE CONTROLE

77 Exercices détirement musculaires

78 III. III.Activité sportive Sports Conseillés Risque très élevé Risque élevé Risque modéré Risque faible FootballFootball BasketBasket HandballHandball RugbyRugby CombatsCombats HockeyHockey compétitioncompétition SkiSki RollerRoller Planche à roulettesPlanche à roulettes Sauts en hauteur et en longueurSauts en hauteur et en longueur TennisTennis SquashSquash Ski de fondSki de fond badmintonbadminton Tennis de tableTennis de table BicycletteBicyclette NatationNatation CourseCourse EscaladeEscalade Volley-ballVolley-ball GolfGolf Planche à voilePlanche à voile Canoë kayakCanoë kayak Tir à larcTir à larc ACTIVITES SPORTIVES Á HAUT RISQUE ET SPORTS CONSEILLÉS

79 Sports déchange de balle ou équivalent Universit é Strasbourg EL RIFAI NABIL Le tennis de table =conseillé Le badminton= conseillé (sauf cheville fragile) Tennis=conseillé Basket-ball=conseillé Bowling= conseillé

80 Sports aquatique Universit é Strasbourg EL RIFAI NABIL Sports conseillés Water-polo Natation La plongée sans bouteille (Le plongeon est contre indiqué)

81 Sports de cyclistes Universit é Strasbourg Sauf problème du genou Car il comporte un mouvement de faible amplitude sollicitant beaucoup linterface fémoro- patellaire 1.Cyclisme sur route conseillé+ 2.Le vélo tout chemin (VTC)++ 3.Le vélo tout-terrain (VTT) moins conseillé

82 Sports impliquant de long déplacement - La marche conseillée - La marche avec raquette sur neige conseillée - Le golf conseillé - La course à pied est contre indiquée Universit é Strasbourg

83 Sports à dominante statique ou déplacements courts Ils génèrent un renforcement de la musculature posturales=très profitable Le tir à larc=conseillé= sport dadresse, ludique, non violentLe tir à larc=conseillé= sport dadresse, ludique, non violent Le tir au pistolet= conseilléLe tir au pistolet= conseillé La musculation=conseillé( il demande force, souplesse, dynamisme) La musculation=conseillé( il demande force, souplesse, dynamisme) Lhaltérophilie=conseillée Lhaltérophilie=conseillée Le motoneige=conseilléLe motoneige=conseillé Équitation=conseilléeÉquitation=conseillée Escalade +-Escalade +- Lancer de poids=sollicitation brutale des articulations=déconseilléLancer de poids=sollicitation brutale des articulations=déconseillé Le sauts contre indiquésLe sauts contre indiqués Universit é Strasbourg

84 Sports de glisse Sur leau= profitableSur leau= profitable La planche à voile= conseillée pour ceux qui nont pas de problèmes articulairesLa planche à voile= conseillée pour ceux qui nont pas de problèmes articulaires Sur terre= déconseilléSur terre= déconseillé Ski sous prophylaxie= avec risque de chocSki sous prophylaxie= avec risque de choc Ski de fond, ski de randonné= conseilléSki de fond, ski de randonné= conseillé Patin à glace = déconseilléPatin à glace = déconseillé Le hockey sur glace= déconseilléLe hockey sur glace= déconseillé Universit é Strasbourg

85 sports de combat Universit é Strasbourg / Déconseillés

86 Plongée sous marine

87 FIN EL RIFAI NABIL


Télécharger ppt "Rééducation de LHémophilie Cours Thématique Consacré à lhémophilie, la maladie de Willebrand Hôpital Hautepierre El Rifaï Nabil Kinésithérapeute."

Présentations similaires


Annonces Google