La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pr Yves Gandon – Imagerie Médicale. Plan  Appareil urinaire  Surrénales et rétropéritoine  Appareil génital masculin  Appareil génital féminin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pr Yves Gandon – Imagerie Médicale. Plan  Appareil urinaire  Surrénales et rétropéritoine  Appareil génital masculin  Appareil génital féminin."— Transcription de la présentation:

1 Pr Yves Gandon – Imagerie Médicale

2 Plan  Appareil urinaire  Surrénales et rétropéritoine  Appareil génital masculin  Appareil génital féminin

3 Appareil urinaire  Rappels anatomie  Méthodes d’exploration et radio-anat des reins et des voies excrétrices  Variantes, malformations  Syndrome obstructif  Infections  Syndrome tumoral  Traumatismes

4 Appareil urinaire

5 Méthodes d’exploration  Echographie (âge, corpulence)  Radio : ASP, UIV, cystographie …  Scanner +++  IRM : en progression  Artériographie : gestes interventionnels vasculaires

6 Echographie  Echogénicité  Anéchogène (ou transonore) avec ou sans renforcement postérieur  Hypoéchogène  Isoécogène  Hyperéchogène sans ou avec cône d’ombre  Flux doppler (sens et vitesse)  Pas de risque (radique, magnétique …)  Performance variable

7 Echographie  Morphologie des reins, dilatation CPC  Calcul ?  Doppler : analyse artérielle

8 Echographie

9 Doppler

10

11 Abdomen sans préparation (ASP)  Imagerie de projection  4 contrastes  Os et calcium  Eau (tissus…)  Graisse  Air  Irradiation

12 Abdomen sans préparation (ASP)  ASP « urinaire »  Couché  Des pôles sup des reins à la symphyse pubienne  = recherche ou plutôt suivi de calculs urinaires

13

14 Urographie intra-veineuse  ASP (recherche de calculs)  Puis clichés après injection IV iode (3 à 30 mn)  Moins bonne analyse que scanner  Intérêt : dynamique et vues répétées  Indications TRES réduites

15

16 Cystographie rétrograde ou sus-pubienne  ASP  Puis cathéter dans la vessie (sonde ou P°)  Evacuation  Remplissage par PDC iodé  Clichés pré, per et post-mictionnels Plusieurs techniques donc CONTEXTE +++

17 Cystographie rétrograde ou sus-pubienne 3 CONTEXTES différents à préciser :  Recherche de reflux  Analyse obstacle sous vésical  Bilan incontinence Différent de cystoscopie

18 Cystographie rétrograde ou sus-pubienne

19 Clichés permictionnels

20 Scanner  Sans injection  Densités spontanées, ex :  Entre 0 et +20 UH = kyste  Entre -20UH et = graisse  Calcul ?  IV PDC iodé par voie veineuse en bolus  s = phase artérielle ou corticale  60 s = phase veineuse ou tubulaire  > 3 mn = phase tardive ou excrétoire

21 Phase artérielle ou corticale (20-30s)

22 Phase veineuse ou tubulaire (60s)

23 Phase tardive ou excrétoire (> 3mn)

24 Vue antVue post

25 IRM  Sans injection  T1 : pyramides hypointenses, sinus hyperintense  T2 : corticale et médullaire hyperintenses  IV PDC gadolinium par voie veineuse en bolus  s = phase artérielle ou corticale  60 s = phase veineuse ou tubulaire  > 3 mn = phase tardive ou excrétoire (forte C° gado peut supprimer le signal)

26 T1 + saturat° graisseT2 T1 + saturat° graisse + GADOLINIUM 30 s60 s3 mn

27 Variantes et malformations  Reins  Dysmorphie lobaire  Position  Fusion  CPC et uretères  Bifidité et duplication  Anomalies d’abouchement  Vaisseaux

28 Dysmorphie lobaire

29

30 Malrotation

31 Rein droit ?

32 Oui, pelvien à droite

33 Reins fusionnés et malrotation

34 Bifidité / duplicité

35 Obstruction  Mode  Aiguë = distension modérée, colique néphrétique voire IRA avec anurie si bilatéral  Chronique = distension +++ et destruction (IRC si bilatéral)  Niveau : tige calicielle, J° PU, uretère, vessie, urètre  Nature :  Endo = calcul ou caillot  Paroi = tumeur, sténose  Exo = compression extrinsèque (prostate …)

36 Obstacle aigu sur calcul

37 Obstacle (T voie excrétrice)

38 Obstacle chronique Unilatéral Bilatéral Syndrome de la J° PUAdénome prostate avec vessie en obstruction chronique

39 Syndrome de la J° PU

40 Syndrome obstructif sur globe vésical

41 Obstacle aigu Unilatéral Bilatéral Calcul urétéral

42 Lithiase urinaire  Différentes composition  Contenu calcique = denses  Urates = moins denses  Sémiologie identique en écho  ASP : si peu denses (10%) sont non visibles  Scanner : densité > > 100 UH (plutôt >300 UH)  Scanner > ASP +++  ASP indiqué pour suivi calcul connu

43 Calculs 0 UH70 UH300 UH1000 UH UrineCaillot Calcul peu dense Calcul dense Radio transparentOpaques ASP Scanner

44

45

46

47 Calcifications vasculaires

48 Calcul bloqué dans le méat UV

49 Phlébolithe pelvien  Pelvien, pas sur le trajet de l’uretère  Pas de distension sus-jacente  Pas d’œdème urétéral autour  Centre clair

50 Lombalgies fébriles  Infection urinaire ascendante (reflux)  Pyélonéphrite  Voire abcès  Si infection sur obstacle = urgence majeure sinon pyonéphrose  Ne pas confondre avec infarctus rénal

51 Reflux vésico-urétéral

52 Pyélonéphrite droite

53 Obstacle aiguë avec surinfection Distension modérée à forte pression et retard de progression

54 Lombalgie gauche fébrile Infarctus rénal

55 Syndrome tumoral rénal  Morphologie (forme, limites, taille …)  Localisation  Structure avant injection (densité …)  Rehaussement dynamique après IV  Aucun  Partiel  Hypervascularisation  Signes d’extension

56 Tumeurs du rein  Lésions « kystiques »  Kystes simples, multiples, polykystose  Kystes compliqués  Cancer « nécrosé »  …  Lésions avec composante graisseuse  Angiomyolipome  Lésions « tissulaires »  Surtout le cancer (adénocarcinome)  …

57 Lésions kystiques du rein  Très fréquentes  Typiquement :  Anéchogène  Hydrique entre 0 et 20 UH  HyperT2 en IRM  Classification de Bosniak

58 Pas de cloisons, pas de calcifications Type 1 Cloisons et/ou calcifications fines Type 2 Cloisons et/ou calcifications épaisses ou nodulaires Totalement intra-rénal Type 2F Rehaussement < 10 UH Paroi régulière Rehaussement > 10 UH Paroi/septas irréguliers Pas de rehaussement de la composante solide Type 3 Rehaussement de la composante solide Type 4 Classification de Bosniak (<25% de K) (30-50% de K) (90% de K) (0% de K)

59 Kyste cortical typique (type 1) : anéchogène + renforcement

60 Kyste cortical typique : type 1

61 Kyste cortical typique : type 2

62 Masse kystique Bosniak 3

63 Masse kystique type 4 (cancer)

64 Polykystose

65 -30 UH0 UH Kyste et angiomyolipome

66 Masse tissulaire : cancer

67 Traumatismes  Contusion  Hématome / Urinome péri-rénal  Lésion vasculaire

68

69

70


Télécharger ppt "Pr Yves Gandon – Imagerie Médicale. Plan  Appareil urinaire  Surrénales et rétropéritoine  Appareil génital masculin  Appareil génital féminin."

Présentations similaires


Annonces Google