La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lorthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE URPS ORTHOPTISTE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lorthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE URPS ORTHOPTISTE."— Transcription de la présentation:

1 Lorthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE URPS ORTHOPTISTE

2 Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet la vision centrale et la perception des détails et la rétine périphérique qui entoure la macula à qui lon doit la vision latérale et la perception de lenvironnement La RD est une des complications liée à latteinte des petits vaisseaux de la rétine (lésions micro-angiopathiques du diabète). Les capillaires rétiniens saltèrent et sont obstrués : des micro- anévrismes se développent, ce sont les premières lésions visibles, puis elles aboutissent à un œdème rétinien et parallèlement à un manque doxygène. Des complications sont fréquentes, comme une hémorragie intra- vitréenne ou un décollement de la rétine. URPS ORTHOPTISTE

3 Limportance de la rétinopathie diabétique 30 à 40% des diabétiques, soit personnes en France, ont une RD plus ou moins importante. La RD est une grave complication du diabète qui touche 50% des patients diabétiques de type 2. En France, la RD est la première cause de cécité avant 65 ans. Globalement après 15 ans dévolution du diabète : environ 2% des diabétiques sont aveugles et 10% souffrent de déficience visuelle. URPS ORTHOPTISTE

4 Limportance de la rétinopathie diabétique Ainsi, en France : environ personnes deviennent aveugles chaque année du fait de la RD et 5000 malvoyants. La RD reste une cause majeure de malvoyance et de cécité en France car sa prise en charge est souvent trop tardive. Selon lOMS : La cécité légale est définie par une acuité visuelle corrigée inférieure à 1/20 e. la malvoyance pour une acuité visuelle corrigée comprise entre 4/10e et 1/20e, ou un champ visuel compris entre 10 et 20 degrés. URPS ORTHOPTISTE

5 Le rôle de lorthoptiste dans le dépistage de la Rétinopathie Diabétique URPS ORTHOPTISTE

6 DECRET DE COMPETENCE ET NOMENCLATURE DES ACTES Art (du code de santé publique) - Les orthoptistes sont habilités, sur prescription médicale, à effectuer les actes professionnels suivants : Rétinographie non mydriatique L'interprétation des résultats reste de la compétence du médecin prescripteur. Une cotation a été validée par la NGAP pour lacte de rétino- photographie, elle est en attente de validation par lHAS. URPS ORTHOPTISTE

7 Dépistage par photographie du Fond dœil URPS ORTHOPTISTE

8 Dépistage par photographie du Fond dœil Cette méthode présente de nombreux avantages, elle est: Aussi fiable que lexamen classique du fond dœil pratiqué par un ophtalmologiste. Moins contraignante pour le patient : délais de rdv courts, pas de dilatation de la pupille, durée relativement courte. Le matériel de dépistage est facilement transportable. URPS ORTHOPTISTE

9 Dépistage par photographie du Fond dœil Elle économise beaucoup de temps médical : les ophtalmologistes peuvent se concentrer sur linterprétation des clichés et la prise en charge des patients dépistés. En aucun cas, cet examen ne doit être considéré comme une méthode exclusive de dépistage, mais une alternative supplémentaire susceptible de laméliorer. Elle constitue une réponse adaptée aux difficultés à venir liées à la croissance du nombre des patients diabétiques et à la diminution des spécialistes. URPS ORTHOPTISTE

10 Exemple du dépistage itinérant de la RD en Bourgogne Un dépistage itinérant et gratuit, porté par l'URPS Médecins Libéraux et financé par lARS montre son efficacité. URPS ORTHOPTISTE

11 Prévention de la RD Les complications de la RD sont en grande partie évitables : Par un bon équilibre de la glycémie et de la tension artérielle chez le diabétique. Grâce au traitement par laser lorsque les premiers signes de RD grave apparaissent. En conclusion, il semble souhaitable que les orthoptistes libéraux puissent assurer un dépistage précoce des RD chez tous les patients diabétiques et sintégrer ainsi dans un protocole de prise en charge pluridisciplinaire. URPS ORTHOPTISTE

12 Complications oculaires du diabète hors Rétinopathie Diabétique Cornée : ulcère, troubles de la cicatrisation Réfraction, presbytie plus précoce Cristallin : cataracte plus fréquente et précoce Accommodation perturbée Anomalie du Nerf Optique : oedème papillaire Glaucome Paralysies oculo-motrices : III / IV / VI Anomalie de la vision des couleurs : axe bleu/jaune URPS ORTHOPTISTE

13 Le rôle de lorthoptiste dans les troubles binoculaires du patient diabétique URPS ORTHOPTISTE

14 Signes dAlerte Sensation de vision floue, de voile Gêne visuelle mal définie Diplopie Baisse de lacuité visuelle brutale Difficultés de fixation prolongée Intolérance brutale et récente à sa correction optique Apparition dune anomalie de la vision des couleurs URPS ORTHOPTISTE

15 Le bilan et la rééducation orthoptique Les signes dalerte vont nécessiter la prescription dun bilan orthoptique. Le rapprochement des signes fonctionnels avec la variation de la glycémie est intéressant pour faire prendre conscience au patient diabétique de linteraction qui les lie. URPS ORTHOPTISTE

16 Déséquilibre binoculaire Cest un dysfonctionnement qui rend la coopération entre les deux yeux difficile. La rééducation permet de développer et de renforcer une vision binoculaire efficace et endurante afin de maintenir une vision simple et nette à toutes distances. Le patient diabétique est souvent atteint dune grande fatigue visuelle avec restriction attentionnelle : il faut donc adapter le rythme de la rééducation. URPS ORTHOPTISTE

17 Diplopie Elle peut être due à : une paralysie oculomotrice La décompensation dune hétérophorie Des capacités fusionnelles insuffisantes dans le déséquilibre binoculaire. Une rééducation orthoptique est rapidement mise en place avec: une compensation prismatique pour restaurer la vision binoculaire. un filtre ou une occlusion lorsque la préservation binoculaire nest pas envisageable. URPS ORTHOPTISTE

18 Troubles de laccommodation L instabilité de la glycémie a des répercussions sur laccommodation, ce qui peut désorganiser léquilibre sensori- moteur des deux yeux. Il est donc important de quantifier et de contrôler dans le temps lamplitude daccommodation de façon rigoureuse. URPS ORTHOPTISTE

19 En cas de RD avancée ou de neuropathie diabétique : la rééducation basse vision constitue une aide indispensable. Latteinte peut toucher la rétine centrale ou la rétine périphérique à des degrés plus ou moins sévères Elle est proposée au patient pour travailler la discrimination visuelle, la coordination oculo- manuelle et lorientation du regard. Une aide optique est souvent nécessaire. Elle est définie en collaboration avec lopticien. Malvoyance URPS ORTHOPTISTE

20 Troubles posturaux Un conflit visuo-proprioceptif peut apparaitre : La modification des appuis podaux réclame un équilibre binoculaire et une efficacité visuelle renforcée pour supplanter le trouble proprioceptif. A linverse, toute fonction visuelle déficiente entraine une moins bonne capacité à gérer lespace : vertiges, sensation ébrieuse et chutes. URPS ORTHOPTISTE

21 Conclusion Lorthoptiste occupe une place importante dans le suivi oculaire des patients diabétiques, tant au niveau du dépistage quau niveau des prises en charges rééducatives On peut également penser que les orthoptistes ont un rôle à jouer dans la prévention et léducation sanitaire des patients diabétiques quils sont amenés à voir régulièrement Aider nos patients à garder une vision la meilleure possible, cest leur permettre un maintien à domicile avec une autonomie satisfaisante, une préservation de leurs activités et de leur plaisir de vivre URPS ORTHOPTISTE Céline FIZAINE Merci à Frédérique et Marie-Odile


Télécharger ppt "Lorthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE URPS ORTHOPTISTE."

Présentations similaires


Annonces Google