La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation 5S. 2 Un Chantier 5S : 1. Cest un projet dentreprise ambitieux et mobilisateur, sur des ambitions qui vont bien au- delà de « faire lordre,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation 5S. 2 Un Chantier 5S : 1. Cest un projet dentreprise ambitieux et mobilisateur, sur des ambitions qui vont bien au- delà de « faire lordre,"— Transcription de la présentation:

1 Formation 5S

2 2 Un Chantier 5S : 1. Cest un projet dentreprise ambitieux et mobilisateur, sur des ambitions qui vont bien au- delà de « faire lordre, ranger et tenir propre » 2. Cest une base fondamentale à toute initiative danimation et de développement durable du progrès (recherche permanente de la qualité totale)

3 3 Préalable Un outil efficace qui ne nécessite ni connaissance particulière ni moyen important Le principe des 5S est facile à comprendre et sa mise en œuvre ne requiert ni savoir-faire particulier ni investissement financier important Une pratique qui sapplique aussi bien dans les usines que dans les bureaux Le principe des 5S est universel et sapplique aussi bien dans une usine, ou un atelier, que dans un bureau, et même chez soi !

4 4 Les 5S, à quoi bon ? La Qualité La Participation La Motivation LAmbiance de travail LImage de marque LEfficacité La Sécurité Le Confort La Place La Visibilité des dysfonctionnements La Fiabilité des équipements LOrganisation

5 5 Les 5S, suivant quel processus ? 1) Annonce du projet par la Direction 2) Information du personnel 3) Choix des chantiers 4) Constitution des équipes 5) Formation des groupes de travail A - PREPARATION 1) Débarrasser 2) Ranger 3) Nettoyer 4) Standardiser 5) Entraînement et rigueur B – MISE EN ŒUVRE

6 A) La préparation

7 7 La préparation Informer lensemble du personnel Choisir les chantiers Constituer les groupes de travail Définir le planning Définir les réunions de suivi Définir les tableaux daffichage Former le personnel impliqué dans la démarche Réaliser un état des lieux

8 8 Lorganisation Comité de Pilotage Amélioration Continue Chef de projet S. KUPCZAK T. MAISONNET Groupe de travail N°1 Local Microbiologie 8.11 Groupe de travail N°2 Local de saisie 9.14 Groupe de travail N°3 Local de pesées 7.04 Pilote Acteurs Groupe de travail N°4 Local physico chimie Groupe de travail N°5 Local Microbiologie 4.20

9 9 Lorganisation Comité de Pilotage Amélioration Continue Chef de projet S. KUPCZAK T. MAISONNET Groupe de travail N°1 Local Microbiologie 8.11 Groupe de travail N°2 Local de saisie 9.14 Groupe de travail N°3 Local de pesées 7.04 Pilote Acteurs Groupe de travail N°4 Local physico chimie Groupe de travail N°5 Local Microbiologie Utilisateur 1 personne étrangère au local Volontaires !

10 10 Les groupes de travail Local Microbiologie 8.11 S. DURANDEAU, V. BERDU, V. GEBERT Local de saisie 9.14 C. SARRAZIN, C. GODART, C. DUVAL Local de pesées 7.04 P. BERNASCONI, M. KROPFINGER, C. BODIN Local Physico-chimie M. KROPFINGER, S. AYOUB, K. MIGLIORE Local Microbiologie 4.20 F. CUADRADO, I. TOSELLO, J. BELIN Pilote du groupe de travail

11 11 Le planning / Les réunions de suivi Septembre 2007 Octobre 2007 Novembre 2007 Décembre 2007 Janvier Mise en place 1 Débarrasser 2 Ranger 3 Nettoyer 4 Standardiser 5 Évoluer Réunions hebdomadaires de 1 heure

12 12 Le tableau daffichage Exemple Un panneau daffichage pour communiquer sur lavancement du chantier : Le rappel des objectifs Les indicateurs à jour Photos avant / après… Le plan dactions Le planning Les suggestions Le rapport daudit Plan

13 B) La mise en œuvre Les étapes clés

14 14 Étape 1 : Trier – Débarrasser (SEIRI) Point clé : la fréquence dutilisation Éliminer le superflu, afin de dégager le poste de travail et son environnement immédiat de tout ce qui y est inutile. Ne garder au poste que ce qui est strictement lié à lexécution du travail et qui est dun usage permanent. Comment débarrasser ? Les armoires, les tiroirs et les étagères sont méticuleusement explorés. A chaque objet rencontré (fourniture, outil, document, rangement …), on sinterroge sur son caractère indispensable pour le travail à effectuer. Méthode des étiquettes Check list Ce qui sert quotidiennement est conservé sur le poste de travail, Ce qui sert toutes les semaines est conservé sur le lieu de travail mais est dégagé du poste, Ce qui est utilisé tous les mois est éloigné dans latelier par un rangement approprié, Ce qui est utilisé rarement est éloigné hors de latelier, Ce qui ne sert jamais est stocké ailleurs ou jeté. Photos

15 15 Étape 2 : Ranger (SEITON) Point clé : laccessibilité immédiate Une fois que linutile est débarrassé, il sagit de : Trouver une place pour chaque chose et de mettre chaque chose à sa place Le rangement ergonomique devra avoir les caractéristiques suivantes : Il doit être visible, visuel et immédiatement compréhensible La disposition des emplacements et des objets est logique et intuitive (à portée de main pour les plus utilisées et dans lordre chronologique dutilisation autour du poste les moins utilisés) Il permet un contrôle rapide et à distance de la disponibilité et du bon état des objets Il permet la prise et la dépose aisée et en toute sécurité Il est disposé au plus près du lieu dutilisation

16 16 Étape 2 : Ranger (SEITON) Point clé : laccessibilité immédiate Les phases du rangement : Choisir le lieu du rangement Le choix se fait en fonction de la fréquence dutilisation de lobjet et de la facilité avec laquelle lobjet sera transporté vers ce lieu. Fréquence élevée : stockage à proximité immédiate, sur le poste de travail. Certaines outils peuvent être portés par la personne qui les utilise. Fréquence moyenne : stockage autour du poste de travail, à une place déterminée et définie physiquement. Fréquence faible : à jeter ou à mettre de côté. Choisir le type de rangement et de préhension Le rangement fonctionnel et efficace (temps de recherche minimal) tient compte : De la protection De la sécurité Du risque de confusion De la facilité de préhension. Chaque chose est identifiée de manière explicite et dispose dune place de rangement déterminée et connue. Après utilisation, chaque chose retourne en bon état à sa place.

17 17 Étape 2 : Ranger (SEITON) Point clé : laccessibilité immédiate Mettre en œuvre Les objets lourds sont en bas sur des supports mobiles Les objets les plus utilisés sont les plus accessibles Les conditions de stockage sont maîtrisées Les pièces identiques et les petites pièces sont regroupées Le codage par couleur peut être utilisé La quantité par contenant sera déterminée Le nombre d étagères sera réduit à son strict minimum Formaliser : délimiter et identifier les emplacements des objets Les emplacements des rangements et des objets seront notés sur un plan Chaque zone ou lieu de rangement doit être clairement délimitée et si possible repérée par une étiquette didentification. Les standards de rangement ainsi que la description de létat de référence doivent être formalisés

18 18 Étape 3 : Nettoyer (SEISO) Point clé : comment éviter de salir Obtenir une propreté irréprochable du poste de travail et de son environnement. Le nettoyage est laction de maintenir propre et dutiliser le temps pour contrôler si tout va bien. On cherche à traiter les causes présentes ou potentielles des salissures ou du désordre : Supprimer les sources de salissures Simplifier les nettoyages Nettoyer = Soigner son poste de travail et ses équipements (et non faire le ménage !!!) Nettoyage = Entretien périodique (inclut la remise en état, la réparation suite aux dégradations constatées)

19 19 Étape 3 : Nettoyer (SEISO) Point clé : comment éviter de salir 1)Le grand nettoyage initial Il initie de manière spectaculaire la mise en œuvre de cette étape. Ce grand nettoyage est rendu nécessaire par laccumulation de saletés, poussière mais aussi de nombreuses dégradations durant toute la période dindifférence, durant laquelle les personnes se sont résignées à létat de saleté « habituel ». On établit des standards de propreté et létat de référence que le nettoyage régulier va devoir maintenir. 2) Le nettoyage régulier (pour maintenir le niveau de propreté atteint après le grand nettoyage initial) Affecter les zones à nettoyer et déléguer la responsabilité à des individus identifiés : on confie la responsabilité à tour de rôle à chacun des membres du groupe de la zone considérée. Un tableau explique clairement qui fait quoi et quand. Chaque personne chargée dune tâche signe le tableau quand elle sest acquittée de ses actions. Choisir ce qui doit être nettoyé : Quoi ? Quand ? A quelle fréquence ? Planning ? La recommandation est de réaliser un nettoyage quotidien de courte durée.

20 20 Étape 3 : Nettoyer (SEISO) Point clé : comment éviter de salir Définir les méthodes de nettoyage et les moyens adaptés : Quels produits sont adaptés ? Quelles consignes de sécurité ? Éliminer les causes de salissures Pratiquer le nettoyage à valeur ajoutée : Le nettoyage régulier est une forme dinspection, durant laquelle les personnes impliquées vont découvrir très tôt des fuites, des irrégularités ou des dégradations et pourront y remédier avant que ces détériorations ne conduisent à une panne ou un incident. Il contribue également au maintien de la qualité et de la productivité. Le nettoyage régulier apparaît ainsi comme un moyen de détection et de correction. Cette étape est le premier pas vers lauto maintenance. Elle nécessitera donc que chaque opérateur soit formé au fonctionnement interne de la machine. On cherchera également à faciliter le nettoyage. Une check-list aidera efficacement en stipulant les points dintervention et de contrôle : Propreté des pièces, absence de fuites, tensions des chaînes, serrage des vis et des boulons… Check-list

21 21 Étape 3 : Nettoyer (SEISO) Point clé : comment éviter de salir 3) Éviter de salir Le nettoyage régulier est une tâche nécessaire. Néanmoins, il faut se faciliter la tâche en matière de maintien de la propreté en sengageant dans une réflexion : comment éviter de nettoyer tout en maintenant propre ? La réponse est simple : « il faut éviter de salir ». Pour éviter de salir, il faut analyser puis traiter les origines de la saleté. On recherche les causes dapparition et les solutions possibles. Chercher à simplifier et à éviter le nettoyage participe au processus de progrès permanent : nettoyer devient une opportunité de progrès !

22 22 Étape 4 : Maintenir ordre et propreté (SEIKETSU) Point clé : la standardisation Définir les règles visuelles par lesquelles le poste de travail restera débarrassé des objets inutiles, rangé et nettoyé. Installer la rigueur. Par la standardisation on sefforce de maintenir les résultats et les progrès en intégrant les bonnes pratiques découvertes par les acteurs du chantier des 3S précédents. Les règles seront définies et documentées, des instructions et des affichages visuels seront mis en place afin que chacun soit informé et puisse respecter facilement les règles dorganisation. Les éléments de standardisation permettront de détecter facilement le non-respect des règles et les comportements déviants. Les règles seront : Affichées et visibles Compréhensibles et comprises de chacun Pertinentes et faciles à mettre en œuvre Lobjectif de la standardisation est de donner à chacun la capacité de déceler les anomalies et dagir en conséquence. On établit : Un plan des lieux avec lemplacement des éléments Les gammes de nettoyage / inspection qui décrivent les opérations de nettoyage et de maintien du rangement à pratiquer régulièrement.

23 23 Étape 4 : Maintenir ordre et propreté (SEIKETSU) Point clé : la standardisation On établit : Un plan des lieux avec lemplacement des éléments Les gammes de nettoyage / inspection qui décrivent les opérations de nettoyage et de maintien du rangement à pratiquer régulièrement.

24 24 Étape 5 : Progresser (SHITSUKE) Point clé : la fierté Suivre les consignes et les règles, cest-à-dire les appliquer et les faire appliquer Vérifier périodiquement la bonne application des consignes et des règles 1)Responsabiliser et former les acteurs de la zone concernée : Ceux qui nauraient pas participé au chantier pilote Ceux qui sont désignés pour soccuper dune portion de la zone Ceux qui ne travaillent quoccasionnellement ou pour une durée limitée dans la zone 2)Contrôler le respect des règles (audits) Check-list, formulaires dévaluation


Télécharger ppt "Formation 5S. 2 Un Chantier 5S : 1. Cest un projet dentreprise ambitieux et mobilisateur, sur des ambitions qui vont bien au- delà de « faire lordre,"

Présentations similaires


Annonces Google