La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C’est toi le loup! Autisme et jeux collectifs à la gymnastique: Quels outils mettre en place pour la compréhension des règles du jeu? Christelle HIRSCHI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C’est toi le loup! Autisme et jeux collectifs à la gymnastique: Quels outils mettre en place pour la compréhension des règles du jeu? Christelle HIRSCHI."— Transcription de la présentation:

1 C’est toi le loup! Autisme et jeux collectifs à la gymnastique: Quels outils mettre en place pour la compréhension des règles du jeu? Christelle HIRSCHI NEUHAUS

2 Présentation du 12 février Introduction et problématique Sport et autisme: survol théorique. Hypothèses. Choix du jeu et observations. Développement des outils d’aide. Résultats de l’intervention. Situation actuelle et prolongement de l’intervention. Discussion.

3 A propos de la leçon de gymnastique: « (…) tout le monde court, crie et s’agite dans tous les sens, de façon totalement chaotique. Je n’arrive pas à déterminer d’où viennent les voix, ou à qui elles s’adressent. Tout devient confus, tout devient réellement effrayant (…) Si à la fin, j’arrive quand même à faire ce que l’on attend de moi, et à courir jusqu’à l’endroit où je suis sensé aller, c’est pour constater que les autres sont déjà repartis à l’autre bout du terrain. Tout le monde me crie dessus parce que j’ai encore tout fait de travers. » Luke JACKSON (2003). Excentriques, Phénomènes et Syndrome d’Asperger. Un guide pour adolescent. A propos de la leçon de gymnastique: « (…) tout le monde court, crie et s’agite dans tous les sens, de façon totalement chaotique. Je n’arrive pas à déterminer d’où viennent les voix, ou à qui elles s’adressent. Tout devient confus, tout devient réellement effrayant (…) Si à la fin, j’arrive quand même à faire ce que l’on attend de moi, et à courir jusqu’à l’endroit où je suis sensé aller, c’est pour constater que les autres sont déjà repartis à l’autre bout du terrain. Tout le monde me crie dessus parce que j’ai encore tout fait de travers. » Luke JACKSON (2003). Excentriques, Phénomènes et Syndrome d’Asperger. Un guide pour adolescent.

4 Introduction Présentations - Soutien pédagogique spécialisé? °Fondation les Perce-Neige. °Soutien pour enfant scolarisé en milieu « ordinaire » à 100% (HM et TSA). °De la 1H à la 11H, entre 2 et 6 périodes/semaine. - Contexte de l’intervention: ° Classe de 1- 2H avec 20 enfants (entre 4 et 6ans). ° 6 périodes dont 2 à la gym. - La personne: ° Garçon 5 ans ° 2H mais première année à 100% ° Bonnes compétences cognitives ° Troubles du langage et de la communication

5 Introduction Problématique - La cadre particulier de la leçon de gym: ° Différent de la classe (moins de structures, consignes orales, beaucoup d’interactions, bruits, espace…moins « gérable » au niveau des aides). - Les premières observations ( 2 types d’activités): ° Parcours, slaloms, courses, engins… facilement structurables et imitables. ° Jeux (espaces pas définis, règles orales, stratégies, attitudes de coopération, statuts changeants)→ l’élève ne participe pas ou peu.

6 Sport et autisme Peu de recherches. Les bienfaits. Particularités de l’autisme dans la pratique sportive. Activités sportives adaptées: quelques pistes pour mon intervention.

7 Sport et autisme Les bienfaits Amélioration de la forme physique. Endurance. Réduction des comportements stéréotypés. Apprentissage de fonctions sensori-motrices et cognitives. Maîtriser les propriétés du corps. Traiter l’information issue du corps interne (proprioceptive) et externe (visuelle et auditive). Développer son schéma corporel. Se repérer dans l’espace. Orienter son action vers un but. Le niveau social. Communication verbale et non verbale. Partage d’émotions. Le plaisir

8 Sport et autisme Particularités de l’autisme dans la pratique sportive. Difficultés motrices. Difficultés liées aux troubles des fonctions exécutives et de la cohérence centrale: - Compréhension des règles du jeu. - Oralité. - Maintien de l’attention. - Organisation de séquences d’actions (enchaînement de mouvements et anticipation). Difficultés liées aux perceptions sensorielles: - Espace. - Bruit. - Lumière. - Matières. Difficultés liées aux troubles de la communication et de la socialisation: - S’exprimer. - Percevoir les intentions et émotions des partenaires et adversaires. → Préférence pour les sports individuels plutôt que collectifs.

9 Sport et autisme Activités sportives adaptées: quelques pistes Evaluer les forces et faiblesses. Tenir compte des particularités d’apprentissages des personnes avec autisme. Rendre visibles ce qui ne l’est pas (espace, règles…) Décomposer les activités (plusieurs petits objectifs). Répéter les gestes et activités pour créer des automatismes. Utiliser des modèles pour favoriser l’imitation.

10 Hypothèses Des aides spécifiques notamment visuelles permettant la structuration du temps et de l’environnement offrent, à la personne avec autisme, la possibilité de mieux se repérer lors de jeux collectifs à la gym. Ces aménagements permettent de limiter les éléments pouvant distraire et de donner un schème d’action stable et repérable. De même, une identification claire des différents partenaires de jeu est nécessaire (sautoirs, pictogrammes) afin de définir clairement les rôles de chaque participant. Une décomposition de chaque étape du jeu et un travail en petit groupe favorise la compréhension des règles du jeu pour la personne avec autisme. Les aides visuelles utilisées « dans l’action » ne sont pas suffisantes pour comprendre les règles du jeu. Il est nécessaire de les travailler dans une situation d’apprentissage en dehors de la leçon.

11 Choix du jeu et premières observations. Observations libres. - Les engins et les parcours ne posent pas de problèmes. Intérêts pour les jeux collectifs. - Objectifs pour les leçons de gym dans les premiers degrés: « coopérer avec ses partenaires pour affronter un ou des adversaires, en respectant des règles et en assurant des rôles différents ». - Important pour la compréhension de jeux collectifs plus complexes dans les degrés supérieurs. - Compétences importantes à d’autres moments de la vie scolaires. Observations du jeu « loup glacé ». - Ne joue pas avec les autres. - Imite sans comprendre. Grille d’analyse issue des observations. - Un jeu d’enfant? (3 règles, 8 étapes à maîtriser).

12 Rappel des règles du jeu Un loup est désigné parmi les élèves, sa mission est d’attraper les autres enfants. Une fois que l’on est touché, il faut se mettre en position « glacé », rester sur place, bras et jambes écartés. On peut « délivrer » les camarades qui ont été attrapés, en passant entre leurs jambes. Ces derniers peuvent alors reprendre le jeu.

13 Grille d’analyse de tâche Identifier le loup. Courir dans l’espace désigné. Ne pas se faire toucher. S’arrêter de courir quand on est touché. Rester immobile, jambes et bras écartés. Se faire délivrer (quand un enfant passe entre les jambes) et recommencer à courir. Délivrer un autre enfant. Etre le loup: courir et toucher les autres enfants.

14 Date : 10 septembre 2012 (aucuns aménagements, consignes orales) ObjectifsNon AquisEmergentAcquisRemarques/ Critères de réussite Identifier le loup X - Courir dans l’espace désigné X Au fil du jeu, ne prête plus attention aux limites du terrain (moitié de salle), il se met à suivre les lignes au sol au bout de quelques minutes de jeu. Ne pas se faire toucher X C ourt parce que les autres courent, il ne regarde pas ce qui se passe dans le jeu. Il s’arrête de temps en temps pour regarder ce que font les autres. S’arrêter de courir quand on est touché X Ne s’arrête pas. Rester immobile, jambes et bras écartés X - Se faire délivrer (quand un enfant passe entre les jambes) et recommencer à courir. X - Délivrer un autre enfant X - Etre le loup (courir et toucher les autres enfants) X -

15 Développement des outils d’aide Le classeur de règles du jeu en dehors de la salle de gym et les figurines. Travail spécifique sur les objectifs d’apprentissage des règles du jeu. Aménagements dans la salle de gym et travail en séquence.

16 Outils d’aide Le classeur de règles du jeu et les figurines

17 Si le loup me touche : Je dois arrêter de courir. Je dois écarter les jambes et les bras. Je ne dois plus bouger. Je suis « glacé ».

18 Si un enfant passe entre mes jambes : Je peux courir de nouveau et continuer à jouer.

19

20 Travail spécifique de certains aspects du jeu Minis jeux avec un objectif à la fois (toute la classe en début de leçon). Soutien à l’ergothérapie.

21 Aménagements dans la salle de gym Mis en place progressivement. Délimitation de l’espace de jeu. Identification du loup avec un sautoir. Travail en petits groupes (3, 4 puis 5 enfants). Jouer en marchant (temps de comprendre et plus facile pour attraper). Sautoirs pour tous (rouge pour le loup et bleu pour les autres) et pictogrammes. Visualisation du tour de rôle pour être le loup.

22

23

24 Résultats de l’intervention Remédiation progressive: - Démarche exploratoire. Grilles d’observations: - 7 grilles remplies sur 8 mois d’observations.

25 Date : 10 septembre 2012 (aucuns aménagements, consignes orales) Objectifs Non Aquis Emergen t Acquis Remarques/ Critères de réussite Identifier le loup X - Courir dans l’espace désigné X Au fil du jeu, ne prête plus attention aux limites du terrain (moitié de salle), il se met à suivre les lignes au sol au bout de quelques minutes de jeu. Ne pas se faire toucher X C ourt parce que les autres courent, il ne regarde pas ce qui se passe dans le jeu. Il s’arrête de temps en temps pour regarder ce que font les autres. S’arrêter de courir quand on est touché X Ne s’arrête pas. Rester immobile, jambes et bras écartés X - Se faire délivrer (quand un enfant passe entre les jambes) et recommencer à courir. X - Délivrer un autre enfant X - Etre le loup (courir et toucher les autres enfants) X - Date : 20 mai 2013 (groupe de 5 enfants avec tous les aménagements) Objectif Non Acquis EmergentAcquis Remarques/ Critères de réussite Identifier le loupX Peut reconnaître le loup. Ne demande plus à être le loup quand ce n’est pas son tour. Courir dans l’espace désignéX Respecte l’espace délimité. Ne pas se faire toucherX Repère le loup et s’enfuit quand il arrive au début de la partie, mais il arrive qu’il s’arrête pour le regarder ou cherche à se faire toucher exprès. S’arrêter de courir quand on est touché XS’arrête de courir. Rester immobile, jambes et bras écartés X Reste en position (légère agitation motrice). Se faire délivrer (quand un enfant passe entre les jambes) et recommencer à courir X Attend pour se faire délivrer. Délivrer un autre enfantX Délivre avec incitation verbale ou suit un enfant qui est en train de passer sous les jambes d’un autre. Etre le loup (courir et toucher les autres enfants) X Réussit à courir et attraper quelques enfants.

26 Objectif 1 Identifier le loup 1 ère observation NON ACQUIS Dernière observation ACQUIS Peut reconnaître le loup. Ne demande plus à être le loup quand ce n’est pas son tour.

27 Objectif 2 Courir dans l’espace désigné 1 ère observation EMERGENT Au fil du jeu, ne prête plus attention aux limites du terrain (moitié de salle), il se met à suivre les lignes au sol au bout de quelques minutes de jeu. Dernière observation ACQUIS Respecte l’espace délimité

28 Objectif 3 Ne pas se faire toucher 1 ère observation NON ACQUIS Court parce que les autres courent, il ne regarde pas ce qui se passe dans le jeu. Il s’arrête de temps en temps pour regarder ce que font les autres. Dernière observation EMERGENT Repère le loup et s’enfuit quand il arrive au début de la partie, mais il arrive qu’il s’arrête pour le regarder ou cherche à se faire toucher exprès.

29 Objectif 4 S’arrêter de courir quand on est touché 1 ère observation NON ACQUIS Ne s’arrête pas. Dernière observation ACQUIS S’arrête de courir.

30 Objectif 5 Rester immobile, jambes et bras écartés 1 ère observation NON ACQUIS Dernière observation ACQUIS Reste en position (légère agitation motrice).

31 Objectif 6 Se faire délivrer (quand un enfant passe entre les jambes) et recommencer à courir. 1 ère observation NON ACQUIS Dernière observation ACQUIS Attend pour se faire délivrer.

32 Objectif 7 Délivrer un autre enfant 1 ère observation NON ACQUIS Dernière observation EMERGENT Délivre avec incitation verbale ou suit un enfant qui est en train de passer sous les jambes d’un autre.

33 Objectif 8 Etre le loup (courir et toucher les autres) 1 ère observation NON ACQUIS Dernière observation ACQUIS Réussit à courir et attraper quelques enfants.

34 Discussion des résultats Objectifs majoritairement atteints. Aides visuelles (sautoirs, tour de rôle…): → Clarté et prévisibilité dans le jeu. → Faciles à mettre en place et transposables. Travail hors de la salle de gym: → Utile pour la compréhension des rôles. → Cerner les difficultés de l’élève. → Eviter de travailler dans le « feu de l’action ».

35 Discussion des résultats 2 objectifs partiellement atteints: → Ne pas se faire toucher. → Délivrer les autres. Compréhension au-delà des règles du jeu: -Pourquoi s’échapper devant le loup? -Pourquoi délivrer les autres? -Qu’est-ce que j’y gagne?

36 Situation actuelle et prolongement de l’intervention Dans le cadre d’un enfant en intégration: Importance d’un environnement stable et prévisible pour une expérience positive pour tous. Donner du sens aux apprentissage et prendre sa place. Généralisation. La salle de gym est un tremplin pour d’autres activités de la vie scolaire. Actuellement à la gym. Tutorat pour les jeux à la récré.

37 « Un petit mot aux profs de sports […] S’il vous plait, comprenez bien que la seule pratique obligatoire d’un sport d’équipe ne suffira jamais à rendre une personne plus sociable ou mieux coordonnée. C’est vraiment une fichue mauvaise idée de penser que, parce qu’on fait faire à une personne AS une activité, cette activité va miraculeusement effacer ses difficultés d’interactions sociales. C’est un peu comme affirmer que tenir un livre devant le nez d’un aveugle assez longtemps suffit à lui rendre la vue. » Luke JACKSON (2003). Excentriques, Phénomènes et Syndrome d’Asperger. Un guide pour adolescent. « Un petit mot aux profs de sports […] S’il vous plait, comprenez bien que la seule pratique obligatoire d’un sport d’équipe ne suffira jamais à rendre une personne plus sociable ou mieux coordonnée. C’est vraiment une fichue mauvaise idée de penser que, parce qu’on fait faire à une personne AS une activité, cette activité va miraculeusement effacer ses difficultés d’interactions sociales. C’est un peu comme affirmer que tenir un livre devant le nez d’un aveugle assez longtemps suffit à lui rendre la vue. » Luke JACKSON (2003). Excentriques, Phénomènes et Syndrome d’Asperger. Un guide pour adolescent.


Télécharger ppt "C’est toi le loup! Autisme et jeux collectifs à la gymnastique: Quels outils mettre en place pour la compréhension des règles du jeu? Christelle HIRSCHI."

Présentations similaires


Annonces Google