La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stratégie, Opérations et Relations Extérieures Direction des déploiements Séminaire des Directeurs des opérations Direction des déploiements 16 octobre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stratégie, Opérations et Relations Extérieures Direction des déploiements Séminaire des Directeurs des opérations Direction des déploiements 16 octobre."— Transcription de la présentation:

1 Stratégie, Opérations et Relations Extérieures Direction des déploiements Séminaire des Directeurs des opérations Direction des déploiements 16 octobre 2014

2 Séminaire des DDO – 16/10/20142 Sommaire Horaires SujetsPorteurs 09h00-09h45 Plénière  Introduction et mise en perspective des grands enjeux de Pôle emploi pour demain F. Quesnel 09h45-10h00 Plénière  Qualité de service interne : renforcement de l’appui des fonctions support au réseau F. Mourier 10h00-11h00 Echanges plénière  Orientation / Formation / CEP F. Beltrame 11h00-11h45 Plénière  Extension du 100% WEB A-L. Campanella C. Comte 11h45-12h30 Plénière  Mise en œuvre de BUDI E. Gagnant A. Arnaud 12h30-14h00 Déjeuner 14h30-15h15 Plénière  Neptune 2 J-F. Goueffon 15h15-16h20 Echanges plénières  Conseillers dédiés  Phase préparatoire au déploiement Equipe nationale 16h20-16h30 ConclusionF. Quesnel

3 Séminaire des DDO – 16/10/20143  Tout actif, quel que soit son statut :  personnes en recherche d’emploi, indemnisées ou non  salariés du secteur privé ou du secteur public  indépendants  bénévoles de structures associatives  Pôle emploi délivrera un CEP pour les demandeurs d’emploi inscrits  Tout actif, quel que soit son statut :  personnes en recherche d’emploi, indemnisées ou non  salariés du secteur privé ou du secteur public  indépendants  bénévoles de structures associatives  Pôle emploi délivrera un CEP pour les demandeurs d’emploi inscrits Le CEP : un nouveau service complémentaire pour la construction des parcours professionnels Qui?  Le CEP n’est pas une prestation  Le CEP n’est pas « standardisé », il s’adapte aux besoins et à l’autonomie de la personne  Il prend la forme d’une offre de service couvrant 3 niveaux :  1er niveau : Accueil et information individualisés  2ème niveau : Conseil approfondi personnalisé  3ème niveau : Accompagnement personnalisé à la mise en œuvre du projet  Les niveaux 2 et 3 sont rendus par un conseiller référent unique.  Le service rendu est formalisé dans un document de synthèse dont la trame est commune aux 5 opérateurs  Le CEP c’est « tout au long de la vie », néanmoins chaque moment de conseil est inscrit dans une temporalité  Point d’entrée : analyse de la demande  Point de sortie : document de synthèse  Le CEP n’est pas une prestation  Le CEP n’est pas « standardisé », il s’adapte aux besoins et à l’autonomie de la personne  Il prend la forme d’une offre de service couvrant 3 niveaux :  1er niveau : Accueil et information individualisés  2ème niveau : Conseil approfondi personnalisé  3ème niveau : Accompagnement personnalisé à la mise en œuvre du projet  Les niveaux 2 et 3 sont rendus par un conseiller référent unique.  Le service rendu est formalisé dans un document de synthèse dont la trame est commune aux 5 opérateurs  Le CEP c’est « tout au long de la vie », néanmoins chaque moment de conseil est inscrit dans une temporalité  Point d’entrée : analyse de la demande  Point de sortie : document de synthèse Quoi?  Le CEP est délivré par 2 types d’opérateurs :  5 opérateurs nationaux : Pôle Emploi, APEC, Missions Locales, OPACIF, Cap Emploi  des opérateurs régionaux « labellisés CEP » désignés, le cas échéant, par la Région dans le respect des critères du cahier des charges  Le pilotage s’appuie sur un socle d’indicateurs commun aux 5 opérateurs  Les opérateurs ont la possibilité de sous- traiter une partie seulement du CEP (Activ’Projet par exemple traite de la partie « projet » du CEP)  La coordination des opérateurs et le suivi de la délivrance du CEP s’inscrira dans la nouvelle gouvernance de la formation professionnelle et de l’emploi à travers :  au niveau national : le CNEFOP  au niveau régional : le CREFOP  Le CEP est délivré par 2 types d’opérateurs :  5 opérateurs nationaux : Pôle Emploi, APEC, Missions Locales, OPACIF, Cap Emploi  des opérateurs régionaux « labellisés CEP » désignés, le cas échéant, par la Région dans le respect des critères du cahier des charges  Le pilotage s’appuie sur un socle d’indicateurs commun aux 5 opérateurs  Les opérateurs ont la possibilité de sous- traiter une partie seulement du CEP (Activ’Projet par exemple traite de la partie « projet » du CEP)  La coordination des opérateurs et le suivi de la délivrance du CEP s’inscrira dans la nouvelle gouvernance de la formation professionnelle et de l’emploi à travers :  au niveau national : le CNEFOP  au niveau régional : le CREFOP Comment? Le CEP est un dispositif soumis à cahier des charges publié par voie de décret le 25/07/2014

4 Séminaire des DDO – 16/10/20144 Le contenu du CEP : les items du cahier des charges (niv. 2 &3) Délivrance et suivi du CEP Diagnostic EID ou tout entretien d’acco Activ’ Projet Sortie du CEP document bilan de CEP Entrée dans le CEP Interne ou externe Référent du CEP Référent joignable si parcours de formation  clarifier la demande et préciser les priorités en matière d’évolution professionnelle;  examen de la pertinence d’une reconnaissance des acquis de son expérience;  étude de l’opportunité du recours à une ou plusieurs prestations complémentaires.  analyse des conditions de réalisation du projet;  identification des programmes de formation mobilisables et des éventuelles certifications afférentes;  les étapes et les objectifs intermédiaires pour la réalisation de son projet d’évolution professionnelle;  les différentes actions à conduire pour chacune de ces étapes; Niveau 2Niveau 3  identifier les compétences, en particulier celles qui seraient transférables dans une perspective de mobilité, et celles à acquérir pour améliorer la qualification et favoriser l’évolution professionnelle (besoins de formation);  identifier les emplois correspondant aux compétences dont dispose le DE ou qu’il serait susceptible d’occuper en complétant ses compétences;  bénéficier d’une méthodologie de construction du projet professionnel, notamment en matière de recherche d’un environnement professionnel correspondant aux aspirations;  définir son projet professionnel et en apprécier la faisabilité au regard des opportunités identifiées.  exploration des éventuels besoins de formation et pré requis exigés;  Si besoin de formation  le parcours de formation envisagé;  le plan de financement;  le calendrier prévisionnel.  identifier les financeurs potentiels, y compris le CPF  vérifier les critères d’éligibilité et les conditions de recevabilité financières;  prendre contact avec les financeurs Le plan d’action

5 Séminaire des DDO – 16/10/20145 Le CEP pour Pôle emploi : enjeux et conséquences (1/2) Le cahier des charges précise que le Conseil en évolution professionnelle ne délivre pas un contenu « standardisé ». Chaque item, sur chacun des 3 niveaux, doit donc être délivré en s’adaptant aux besoins et à l’autonomie de la personne. Pour assurer l’introduction du CEP, PE peut s’appuyer sur plusieurs fondamentaux Répondre aux contenus du cahier des charges du CEP Répondre à l’exigence d’adaptation aux besoins et à l’autonomie de la personne  Elaboration d’une offre de services Orientation (généraliste et spécialisée)  Formation de tous les conseillers et psychologues du travail à l’orientation tout au long de la vie (3 jours)  Conception et fabrication d’une instrumentation en orientation : le Guide Méthodologique en Orientation  Conception et mise en œuvre de prestations d’orientation : actuellement CPP, CAP Projet Professionnel et CPF. En 2015, ces 3 prestations seront remplacées par Activ’Projet  Différenciation de l’offre de services  Identification, lors du diagnostic, des axes de travail, principal et secondaire, sur lesquels faire porter le contenu de l’accompagnement  Amélioration de la préparation de la 1 ère rencontre avec le conseiller

6 Séminaire des DDO – 16/10/20146 Le CEP pour Pôle emploi : enjeux et conséquences (2/2) Le cahier des charges précise que le Conseil en évolution professionnelle ne délivre pas un contenu « standardisé ». Chaque item, sur chacun des 3 niveaux, doit donc être délivré en s’adaptant aux besoins et à l’autonomie de la personne. 1.L’amélioration qualitative du diagnostic, la bonne identification des axes de travail et leur actualisation, 2.L’affectation pertinente et actualisée du demandeur d’emploi dans la modalité d’accompagnement qui correspond à ses besoins, 3.La meilleure articulation de l’orientation généraliste et spécialisée, et la mobilisation à bon escient de la prestation Activ’projet, 4.La poursuite de la montée en compétences des conseillers et des psychologues du travail sur l’offre de services orientation/ formation 5.La fluidité de la prescription de formation 6.La traçabilité du CEP Néanmoins, au regard des objectifs et des ambitions fixés, plusieurs marches restent à gravir et renvoient pour certaines à la future convention tripartite

7 Séminaire des DDO – 16/10/ Amélioration qualitative du diagnostic et de l’identification des axes de travail Une indispensable amélioration qualitative du diagnostic (Cf. travaux en cours sur la convention tripartite)  Refonte de l’EID  Conception et déploiement de l’outil d’aide au diagnostic  Un renforcement de l’identification des axes de travail et de leur actualisation Adaptation au marché du travail Elaboration du projet professionnel Les niveaux 2 et 3 du CEP correspondent à la thématique « projet » : depuis l’identification des compétences jusqu’à la définition d’un projet, sa stratégie et son plan d’action Le DE bénéficie d’un CEP quand son axe de travail correspond à une situation d’évolution professionnelle

8 Séminaire des DDO – 16/10/ Affectation pertinente et actualisée du DE dans la modalité d’accompagnement qui correspond à ses besoins La poursuite de la différenciation de l’offre de services pour s’assurer de la bonne affectation du demandeur d’emploi en regard de son besoin (Cf. travaux en cours sur la convention tripartite) Une profondeur d’intervention différente pour répondre à différents besoins en fonction de l’autonomie des personnes 3.Meilleure articulation de l’orientation généraliste et spécialisée, et la mobilisation à bon escient de la prestation Activ’projet, SuiviGuidéRenforcé Psychologue du travail Orientation généralisteOrientation spécialisée L’articulation des 2 niveaux de l’orientation doit permettre d’améliorer le service rendu aux demandeurs d’emploi en agissant sur deux axes d’amélioration : 1.Conforter les échanges conseiller / psychologue à la prescription et au bilan d’une prestation : la qualité de la prescription d’un service doit être améliorée afin d’éviter la sollicitation d’une prestation dont l’objectif n’aurait pas été correctement identifié. 2.Installer des temps de partage orientation généraliste / spécialisée afin d’enrichir les gestes professionnels des uns et des autres. SuiviGuidéRenforcé

9 Séminaire des DDO – 16/10/20149 Le CEP est un service personnalisé s’appuyant sur une différenciation accrue de l’OdS Délivrance et suivi du CEP : conseillers Délivrance et suivi du CEP : psychologues Activ’ Projet Regards croisés Ex. EMT Entrée dans le CEP « clarificati on de la demande » Entrée dans le CEP « clarificati on de la demande » services complémentaires Interne ou externe Prestataires externes Généraliste Spécialisée Référent du CEP Référent joignable si parcours de formation Interne EID Suivi Guidé Renforcé EID Suivi Guidé Renforcé Actualis ation de l’axe de travail Sortie du CEP Document de synthèse commun aux 5 opérateurs Sortie du CEP Document de synthèse commun aux 5 opérateurs Retour à l’emploi Le Conseiller ou le Psychologue du travail est responsable du CEP de bout en bout (depuis l’entretien d’entrée jusqu’au bilan de sortie du CEP). Ils peuvent faire appel à des appuis internes ou externes pour la délivrance de certains services. Actualisation de l’axe de travail A chaque diag, en EID ou au cours des accompagnements

10 Séminaire des DDO – 16/10/ La poursuite de la montée en compétences des conseillers et des psychologues du travail sur l’offre de services orientation/ formation Une montée en compétences adossée à la culture commune en orientation du module OTLV  Création de nouveaux modules de formation :  Module « délivrance du CEP et lien avec le CPF »  Module « questionnaire d’évaluation des intérêts professionnels de Pôle emploi »  Module « animation des séances MAOS (Méthode d’Appui à l’Orientation par Simulation)»  Module « animation des kits sectoriels »

11 Séminaire des DDO – 16/10/ AUDE Formation : des fonctionnalités pour fluidifier et simplifier l’accès à la formation  Accès au catalogue national des offres de formation  Visibilité de l’ensemble des offres de formation, tous financeurs, pour les demandeurs d’emploi  Possibilité de « mettre en relation » le demandeur d’emploi avec l’organisme de formation  Actualisation directe du dossier du demandeur d’emploi sans ressaisie  Dématérialisation des démarches administratives  Ouverture d’un portail pour les organismes de formation afin de permettre l’échange d’information et de poursuivre la dématérialisation des démarches (obligation faite au OF au titre de la loi du 5/3/14 d’informer Pôle emploi sur les entrées en formation des demandeurs d’emploi – décret en cours)  Interfaçage d’AUDE formation avec les outils SI des conseils régionaux afin d’éviter une double saisie par les conseillers  Interfaçage d’AUDE formation avec le Système d’Information du Compte Personnel Formation (SI CPF de la Caisse des dépôts et Consignation) Evolutions en cours L’adoption d’AUDE Formation comme outil de prescription de formation pour l’ensemble des prescripteurs permettrait :  D’assurer la traçabilité et le pilotage des entrées en formation de tous les demandeurs d’emploi  D’apporter à l’ensemble des prescripteurs le lien avec le SI du Compte Personnel Formation  D’apporter aux SI des conseils régionaux les données « sécurisées » dont ils ont besoin pour gérer leur plan régional des formations et leur abondement au CPF 5.La fluidité de la prescription de formation

12 Séminaire des DDO – 16/10/ La traçabilité du CEP Suivi des indicateurs  Le socle d’indicateurs, commun aux opérateurs qui délivrent le CEP, doit faire l’objet d’un travail lors des prochaines réunions techniques pilotées par la DGEFP. La première réunion de travail est fixée le 15/10/2014. La traçabilité du CEP  Le CEP induit, au titre du document de synthèse remis au DE et de son contenu, une évolution potentielle de la formalisation des conclusions d’entretiens PE et du PPAE.  La trame du document de synthèse fera l’objet d’un travail lors des réunions techniques organisées par la DGEFP à compter du 15/10/2014. L’enjeu pour PE est d’enrichir les supports existants avec par exemple :  La restitution du niveau de maitrise des compétences à s’orienter  Les compétences professionnelles identifiées lors du CEP  La feuille de route (plan d’action) co-construite lors du CEP  Le cas échéant, le descriptif de l’offre de formation nécessaire à la réalisation du plan d’action  Etc …  Tous ces points seront portés par Pôle emploi pour la conception de la trame partagée du document de synthèse et en fonction des données disponibles dans le SI PE et pouvant être restituées.

13 Séminaire des DDO – 16/10/ ANNEXE  La définition des axes de travail

14 Séminaire des DDO – 16/10/ Identifier l’axe de travail prioritaire du demandeur d’emploi Axe recherche d’emploi Axe mobilité professionnelle Axe freins périphériques à l’emploi Techniques de recherche d’emploi Outiller, argumenter, se faire connaître Stratégie de recherche d’emploi Se connaître, cibler, organiser Adaptation au marché du travail Développer, transférer ses compétences Élaboration du projet professionnel S’orienter, se reconvertir Freins périphériques à l’emploi Résoudre les difficultés sociales et personnelles Retour direct à l’emploi Prospecter, démarcher, répondre aux offres Le DE les compétences pour un emploi recherché, validé et cohérent avec les possibilités du marché. Il lui faut construire ou adapter ses argumentaires écrits (CV, lettres, candidatures en ligne) et oraux (téléphone, entretien) et les mobiliser de façon optimale Le DE a les compétences pour l’emploi recherché. Il a besoin de mieux valoriser ses atouts auprès des employeurs, de préciser ses cibles, de mieux connaître les règles, critères et modalités de recrutement propres à son marché, et d’organiser ses démarches en conséquence L’emploi recherché par le DE est validé et cohérent avec les possibilités du marché. Néanmoins, il a besoin de compléter ses acquis par le recours à la formation, une adaptation à un poste de travail ou la mobilisation d’un contrat en alternance Le DE ne dispose pas d’un projet professionnel compatible avec les possibilités du marché du travail Le DE est confronté à des difficultés périphériques à l’emploi qui doivent être prises en charge préalablement ou conjointement à toute démarche d’insertion professionnelle Le DE a les compétences pour un emploi recherché, validé et cohérent avec les possibilités du marché. Il est outillé pour sa recherche d’emploi et met en œuvre la stratégie adéquate. Il démarche les entreprises, se porte candidat et répond aux offres d’emploi Besoins prioritaires du demandeur d’emploi pour retrouver un emploi Axes de travail prioritaires associés


Télécharger ppt "Stratégie, Opérations et Relations Extérieures Direction des déploiements Séminaire des Directeurs des opérations Direction des déploiements 16 octobre."

Présentations similaires


Annonces Google