La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OPERATION DE LONGO 1) HISTORIQUE - PESCATORI 1997 - A. LONGO 1998 2) DEFINITION - Hémorroïdopexie transanale - à 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OPERATION DE LONGO 1) HISTORIQUE - PESCATORI 1997 - A. LONGO 1998 2) DEFINITION - Hémorroïdopexie transanale - à 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée."— Transcription de la présentation:

1 OPERATION DE LONGO 1) HISTORIQUE - PESCATORI A. LONGO ) DEFINITION - Hémorroïdopexie transanale - à 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée - avec une agrafeuse circulaire PPH (31 mm) - repositionnant les paquets hémorroïdaires en situation anatomique normale N. HUTEN DES C NANTES 2009

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 LONGO : LES RESULTATS (1) Ce qui est mieux : Ce qui est mieux : On gagne : On gagne : 1 jour dhospitalisation1 jour dhospitalisation 12 jours dimmobilisation12 jours dimmobilisation 3 points (EVA) douleur postopératoire3 points (EVA) douleur postopératoire 87 % retard de cicatrisation87 % retard de cicatrisation Moins de fécalomes postopératoiresMoins de fécalomes postopératoires Le niveau de satisfaction des malades est élevé.

14 LES RESULTATS (2) CE QUI EST EQUIVALENT CE QUI EST EQUIVALENT Hémorragies postopératoires Hémorragies postopératoires Complications septiques Complications septiques Rétention durine Rétention durine Troubles de la continence Troubles de la continence thromboses thromboses

15 LES RESULTATS (3) CE QUI EST MOINS BIEN CE QUI EST MOINS BIEN La récidive de la procidence pour les stades IV de Goligher = 50 % La récidive de la procidence pour les stades IV de Goligher = 50 % Limpériosité fécale à un an pour 1/3 des malades (à préciser par des études à venir) Limpériosité fécale à un an pour 1/3 des malades (à préciser par des études à venir) La persistance des marisques La persistance des marisques

16 AVANT LOPERATION (1) La sélection des malades La sélection des malades Troubles de la statique périnéale postérieure ? Troubles de la statique périnéale postérieure ? Pathologie prostatique ? Pathologie prostatique ? Bassin étroit ? Sténose anale ? Obésité ? PTH? Bassin étroit ? Sténose anale ? Obésité ? PTH? Pathologie proctologique associée ? Pathologie proctologique associée ? Homosexuel masculin ? Homosexuel masculin ? MST ? Cancer col corps utérin ? MST ? Cancer col corps utérin ? Prolapsus permanent = stade IV Prolapsus permanent = stade IV Traitement anticoagulant « majeur » ? Traitement anticoagulant « majeur » ? Test de la compresse en début dopération ? Test de la compresse en début dopération ?

17 AVANT LOPERATION (2) La sélection du chirurgien La sélection du chirurgien Courbe dapprentissage 20 procédures Courbe dapprentissage 20 procédures Compagnonnage en début dexpérience +++

18 TECHNIQUE OPERATOIRE (1) Flash antibiotique préopératoire Flash antibiotique préopératoire Infiltration péri-anale de bupivacaïne Infiltration péri-anale de bupivacaïne Dilatation prudente Dilatation prudente Tester la procidence muqueuse : compresse + bétadine Tester la procidence muqueuse : compresse + bétadine Utilisation du kit ou valve de Doyen Utilisation du kit ou valve de Doyen

19 TECHNIQUE OPERATOIRE (2) Confection de la bourse Confection de la bourse À 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée À 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée Prolène 2/0 en sous muqueux Prolène 2/0 en sous muqueux Sortir lanuscope fenêtré à chaque passage pour éviter le « vissage » Sortir lanuscope fenêtré à chaque passage pour éviter le « vissage » 1 ou 2 bourses ? 1 ou 2 bourses ? Hématome à comprimer ? Hématome à comprimer ? Traction, serrage du fil à régler Traction, serrage du fil à régler Orienter la pince en et en arrière Orienter la pince en haut et en arrière Lors du serrage de la pince tester la mobilité de la paroi vaginale postopératoire Lors du serrage de la pince tester la mobilité de la paroi vaginale postopératoire Résection - agrafage (pas de contrôle visuel) Résection - agrafage (pas de contrôle visuel)

20 TECHNIQUE OPERATOIRE (3) Après la résection : Après la résection : Hémostase à vérifier points en X ? Hémostase à vérifier points en X ? Colerette complète ? Régulière en épaisseur? Colerette complète ? Régulière en épaisseur? (Si anapath : beaucoup de variations pour une technique « standardisée »…) (Si anapath : beaucoup de variations pour une technique « standardisée »…) Gestes associés ? Gestes associés ? Résection dun paquet restant prolabé ?Résection dun paquet restant prolabé ? Marisques ?Marisques ? Pain Buster ? Pain Buster ?

21 PERIODE POSTOPERATOIRE (1) Examen anapath ? Examen anapath ? MST, contexte évocateur ? MST, contexte évocateur ? Étude systématique ? Étude systématique ? Douleurs postopératoires ? Douleurs postopératoires ? Résection muqueuse trop basse ? Résection muqueuse trop basse ? Hématome sous muqueux ? Hématome sous muqueux ? Fissures crées par la dilatation ? Fissures crées par la dilatation ? Thrombose ? Thrombose ?

22 PERIODE POSTOPERATOIRE (2) Saignement nécessitant une réintervention ? Saignement nécessitant une réintervention ? En début dexpérience +++ En début dexpérience +++ Précoce : Précoce : évacuer le caillot +++évacuer le caillot +++ Hémostase, si foyer identifiéHémostase, si foyer identifié Tardif : Tardif : désunion des agrafes ?désunion des agrafes ? Hématome sous muqueux ?Hématome sous muqueux ? Granulome cicatriciel à détruire ?Granulome cicatriciel à détruire ? Sténose ? Sténose ? Facile souvent à dilaterFacile souvent à dilater

23 EN RESUME Cette technique est validée Cette technique est validée Mais : Mais : INDICATIONS ?INDICATIONS ? STANDARDISATION TECHNIQUE ?STANDARDISATION TECHNIQUE ? RESULTATS APRES 2 ANS ?RESULTATS APRES 2 ANS ? La qualité de vie est proportionnelle plus au respect des objectifs du malade que du résultat « objectif »La qualité de vie est proportionnelle plus au respect des objectifs du malade que du résultat « objectif »

24 REFERENCES SHAO WJ, LI GC, ZHANG ZH, YANG BL, SUN GD, CHEN YQ (2008) : systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials comparing stapled haemorrhoidopexy with conventionnal haemorrhoidectomy. Br J. Surg ; 95 : SIPROUDHIS L (2008) : hémorroïdopexie à la pince agrafée pour le traitement chirurgical de la maladie hémorroïdaire : résultats Colon and Rectum 2 : S9-S13 FAUCHERON J.L (2008) : les complications de lhémorroïdopexie : la réalité des chiffres. Colon and Rectum 2 : S14-S16 GODEBERGE P. (2008) : Hémorroïdopexie à la pince : trucs et astuces. Colon and Rectum 2 : S17-S20


Télécharger ppt "OPERATION DE LONGO 1) HISTORIQUE - PESCATORI 1997 - A. LONGO 1998 2) DEFINITION - Hémorroïdopexie transanale - à 2-3 cm au dessus de la ligne pectinée."

Présentations similaires


Annonces Google