La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eular 2008, Symposiums 12 et 13 juin Drs Gracely R, Buskila D, Sarzi-Puttini PC, Winfield J Avec le soutien institutionnel Laboratoire Pierre Fabre Traduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eular 2008, Symposiums 12 et 13 juin Drs Gracely R, Buskila D, Sarzi-Puttini PC, Winfield J Avec le soutien institutionnel Laboratoire Pierre Fabre Traduction."— Transcription de la présentation:

1 Eular 2008, Symposiums 12 et 13 juin Drs Gracely R, Buskila D, Sarzi-Puttini PC, Winfield J Avec le soutien institutionnel Laboratoire Pierre Fabre Traduction Dr JF MARC

2 Chairmen: J. Branco, J.A. Costa e Silva In collaboration with: F. Atzeni, D. Buskila, J. Carbonell, P. Cherin, L. Diatchenko, R. Gracely, P. Mease, H. Moldofsky, F. Petzke, PC. Sarzi Puttini, M. Späth,K. Thieme, B. Van Houdenhove, J. Winfield, O. Zachrisson

3 Préambule : Fibromyalgie maladie ou Syndrome Ensemble de symptômes (ou de signes) constituant une individualité clinique mais non étiologique (sans cause établie). Grec sun = avec, et dromos = direction, sens. Le syndrome se distingue donc traditionnellement de la maladie par l'absence de cause spécifique. Mot apparu pour la 1 re fois en 1541, dans la traduction anglaise des œuvres de Galien par Copland.

4 Les Entretiens du Carla Les Entretiens du Carla sont des consensus d'experts dont les objectifs sont de favoriser des échanges scientifiques au plus haut niveau, de rechercher un consensus sur des questions d'ordre médical ou pharmaceutique et de rédiger des recommandations à l'intention des professions de santé favorisant de bonnes pratiques dans les domaines de la prévention et des soins.

5 Les Entretiens du Carla 1 er EC:2004, Fibromyalgia: from complaints to evidence (des plaintes aux preuves) 2 ème EC:2005, Fibromyalgia about mechanisms (les mécanismes de la fibromyalgie) 3 ème EC 2006, Fibromyalgia for a multidisciplinary support (pour une prise ne charge multidisciplinaire) 4 ème EC 2007, Fibromyalgia :assessment and outcomes (fibromyalgie: évaluation et résultats) 5 ème EC 2008, Fibromyalgia from symptoms to the disease. (les symptômes de la maladie) Recommandations dExperts

6 Rec 1 : Reconnaissance La Fibromyalgie mérite davantage de compréhension, dévaluation des douleurs, du retentissement fonctionnel et du contexte psychosocial. La fibromyalgie devrait être reconnue comme un état douloureux complexe, hétérogène associé à des désordres dautres fonctions.

7 Rec 2: Sous groupes Les critères ACR 1990 identifient la fibromyalgie comme un désordre douloureux rhumatologique. Les critères de lACR devraient être modifiés afin de mieux différencier la FM des autres états de douleurs diffuses, affirmer le caractère syndromique de la fibromyalgie et intégrer le modèle biopsychosocial. Le caractère syndromique de la FM est confirmé par les données épidémiologiques et les travaux de lOMERACT, utilisant le FMQ (Fibromyalgie Modofsky Questionnaire).

8 Sous groupes La FM est hétérogène et peut être étudiée en sous-groupes distincts selon le niveau de douleurs diffuses, le nombre de points douloureux à la pression et le niveau de détresse psychologique ainsi que limportance du soutien social. Les futures études devraient identifier des variables afin de constituer des sous-groupes distincts cohérents. Ces groupes fourniront des informations importantes sur les mécanismes sous-jacents et orienteront vers des choix appropriés de traitements.

9 Rec 3: Génotype et phénotype intermédiaire La FM est une pathologie polygénétique où de nombreux variants génétiques interagissent dans un système complexe intriqué à des facteurs environnementaux. Compte tenu de cette complexité, il apparaît plus pratique de rechercher des « voies de vulnérabilité ». Plusieurs voies de vulnérabilité existent dans une même pathologie, plus facilement étudiable s dans les phénotypes intermédiaires. La détermination de sous groupes fonctionnels permettra de mieux comprendre les interactions entre les facteurs génétiques (sérotonine, adrénaline, noradrénaline), les facteurs environnementaux et les comorbidités

10 Rec 4: Phénotype intermédiaire et traitement Un patient peut être caractérisé par de multiples phénotypes intermédiaires médiés par de nombreuses interactions des variants génétiques de ces voies de vulnérabilité. Lutilisation combinée de plusieurs agents thérapeutiques qui ciblent des différents facteurs de susceptibilité devrait être plus efficace.

11 Rec 5: 3 P, les 3 étapes de lapparition de la FM facteurs prédisposants, précipitants, pérennisants rôle du stress Facteurs prédisposants, à la fois génétiques et denvironnement notamment de forts agents stresseurs type abus sexuels, stress familial ou professionnel. Facteurs précipitants, chez des patients prédisposés, identifiés comme le stress chronique physique ou psychosocial) davantage que des stress aigus (SSPT). Facteurs pérennisants, notamment des modes de vie non structurés, lhyperactivité, les idées négatives, le catastrophisme et le bas statut social.

12 Rec 6: A propos des mécanismes de la FM et des examens de recherche. Un certain nombres de découvertes objectives existent dans la FM. Les points douloureux dexamen sont corrélés aux constatations de débitmétrie cérébrale à lIRMf. Les patients FM sont excessivement sensibles à dautres stimuli sensoriels non douloureux (sons, odeurs…) La substance P ( pain) est anormalement élevée dans le liquide cérébrorachidien dans la FM et la réponse à des stimulations douloureuses est anormale (sommation temporelle, douleurs référées, et reflexe nociceptif). Un sous groupe de patients répond à la kétamine.

13 De nouvelles études sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes de la douleur et des autres dysfonctions dans la FM. Le but est de développer des classifications en sous groupes et didentifier des facteurs prédictifs de lémergence dune FM. Ces études pourraient fournir des prédicteurs de choix et defficacité des traitements.

14 Rec 7: Fatigué ou Fatigue Il faut distinguer la fatigue physiologique post effort, qui cède avec le repos, de la fatigue au sens médical du terme (asthénie) et la fatigabilité qui suivent un effort physique ou mental même mineur, pouvant conduire à un état de malaise et ne cèdent pas avec le repos. La fatigue dans la FM peut être masquée par des comorbidités et le déconditionnement physique qui aboutit à un mode de vie sédentaire et de cinésiophobie. Tous ces éléments concourent à transformer la FM en maladie des comportements.

15 FMQ: Fibromyalgie Moldofsky Questionnaire Un outil simple, à confirmer par des études complémentaires, pour faciliter le dépistage rapide de la FM par le médecin de premier recours a été proposé lors des 4èmes entretiens du Carla, il sagit du FMQ qui cible les symptômes principaux de ce syndrome en 6 items: Les douleurs diffuses Les points douloureux La fatigue générale Le sommeil non réparateur La détresse psychologique Laltération de la qualité de vie, Le FMQ pourrait être judicieusement couplé à la recherche de points douloureux dexamen (6 ?) et une EVA fatigue.

16 Rec 8:Comorbidités,3 types Autres affections du spectre de CSS de Yunus (syndromes de sensibilité centrale): SFC, SADAM, SSPT,SSJR, Migraines et céphalées de tension, Colopathie Fonctionnelle, Cystalgies récidivantes, dysménorrhées primaires… Autres pathologies rhumatismales inflammatoires : SpA, LEAD, PR, GS… rôle des cytokines pro-inflammatoires cérébrales ? Pathologies débilitantes associées: Cancers, pathologies cardiaques et respiratoires BPCO…

17

18 Rec 9: Les variables qui contribuent au diagnostic de FM, le modèle biopsychosocial. Biologique *Polymorphismes génétiques * Sexe féminin * Ethnie *Troubles du sommeil * Hypermobilité articulaire et laxité Psychologique * Dépression * Anxiété * Stress post-traumatique * Les troubles de la personnalité * Perte de contrôle * Imprévisibilité dans son environnement * Croyances négatives et attributions * Catastrophisme * Comportements vis à vis de la douleur * La persistance de stress et de détresse chronique Environnementaux et socioculturels *Milieu familial défavorable au cours de l'enfance *Les évènements indésirables dans lenfance, en particuliers les abus sexuels *Agents stresseurs environnementaux

19 Rec 10: Une variété de thérapies médicamenteuses De nombreux médicaments sont disponibles pour traiter la constellation de symptômes de la FM, en premier lieu les douleurs, la fatigue générale et les troubles du sommeil, lanxiété voire la dépression avec pour objectif final lamélioration de la qualité de vie. Certains de ces traitements sont utilisés pour leurs effets ciblés sur les symptômes, dautres sur les bases physiopathogéniques (neuromodulateurs) Tous devraient être régulièrement évalués et réévalués.

20 Rec 11: Thérapies comportementales Les experts recommandent les thérapies comportementales dans la FM en général dans le cadre dune prise en charge multidisciplinaire. Ces thérapies comportent, léducation, lautogestion cognitive et comportementale de la douleur, la distraction mentale, la capacité à faire face, le développement de stratégies dadaptation… Ces thérapies ont permis dobtenir des résultats probants chez certains patients (ce qui suggère des mécanismes pathogéniques différents) tant sur les douleurs que sur des variables physiques et émotionnelles ainsi que sur le nombre de consultations médicales.

21 Rec 12: Programme dexercices physiques Les exercices physiques en aérobie devraient être recommandés comme lun des principaux traitements de la FM adulte et infantile. Ces exercices doivent être personnalisés et rester modérés en tenant compte de la tolérance de chacun. Le meilleur exercice reste à définir…seul ou combiné aux autres traitements. Des études sont nécessaires pour mieux comprendre le mécanisme de lamélioration par lexercice, en utilisant des critères objectifs et subjectifs ( avis du malade) à préciser

22 Rec 13: Médecines alternatives et complémentaires Elles sont plus employées à titre complémentaire quen alternative dopposition à la médecine conventionnelle (MC). Les CAM ne sont pas assez bien évaluées scientifiquement pour être recommandées sans pour autant porter de conclusions Les CAM comportent lhoméopathie, la chiropractie, lacupuncture ( pas supérieure à la pseudoacupuncture ), les thérapies énergisantes, corps –esprit, hypnothérapie, bio-feed back …

23 Rec 13: CAM : tDCS La stimulation magnétique transcraniale (tDCS) appliquée aux aires cérébrales concernées par la FM, a montré dans des études préliminaires son innocuité et sa capacité à réduire la douleur et les troubles du sommeil.

24 Rec 14: Pronostic Le Pronostic nest pas favorable dans la FM adulte Il peut être amélioré par: Un diagnostic précoce Une éducation sur la FM de qualité La participation active du patient aux *programmes dexercices physiques adaptés, *programmes psychologiques dautogestion, *programmes dadaptation et de lutte contre le stress chronique

25 Rec 15: Face à Face, Recommandations pour les médecins généralistes Le premier mois: Confirmer rapidement le diagnostic aidé des données de lexamen clinique, du FMQ, dun bilan biologique de base (Dg délimination) éventuellement complété de lavis dun rhumatologue. Initier le Traitement des symptômes aigus : les douleurs, les troubles du sommeil et la fatigue, mettre en route des exercices doux aérobies.

26 Après 1 à 3 mois La gestion des symptômes chroniques nécessite une prise en charge en secteur spécialisé dans le cadre dun modèle de soins de type biopsychosocial. * Etude polysomnographique * Thérapie cognitivocomportementale * Programme dexercice physique adapté * Nouvelles thérapies de la douleur * Evaluation socioprofessionnelle et programmes de réhabilitation

27 Rec 16: FMS chez lhomme La FM est rare chez les hommes (sex ratio femmes :9/1) Lâge moyen est plus faible Les données cliniques sont contradictoires: Plus graves chez les hommes (Buskila 2000) Similaire ou moins graves chez les hommes (Yunus 2000) Moins sévère chez les hommes (White 2000) Plus mauvaise perception de leur santé (Ruiz Pérez 2007) Profil psychologique similaire cependant moins de syndrome dépressif et plus de SSPT

28 Rec 16: FMS chez les seniors La prévalence de la FM est de 2% à lâge le plus fréquent du Dg (30 à 50 ans), elle culmine à 8% vers 70 ans mais serait moins fréquente après 80 ans. La FM deviendrait à cet âge une pathologie concomitante dautres pathologies douloureuses et difficile à démasquer. Il faut penser à la FM en cas de réponse non appropriée dun traitement dune autre affection douloureuse.

29 Rec 17: JFMS, FMS chez les enfants Les caractéristiques cliniques sont les mêmes que ladulte mais les résultats des traitements sont meilleurs ainsi que le pronostic. Les modalités thérapeutiques doivent privilégier les options non médicamenteuses: éducation, exercices aérobies et interventions psychologiques. Plus détudes sont nécessaires pour évaluer la prévalence, les traitements et le management du JFMS. De nouveaux critères de classification de la FM chez les enfants sont nécessaires.

30 Carla


Télécharger ppt "Eular 2008, Symposiums 12 et 13 juin Drs Gracely R, Buskila D, Sarzi-Puttini PC, Winfield J Avec le soutien institutionnel Laboratoire Pierre Fabre Traduction."

Présentations similaires


Annonces Google