La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rémi Rabasa-Lhoret Neuroarthropathie de Charcot Rémi Rabasa-Lhoret M.D, Ph.D Centre de recherche du CHUM Université de Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rémi Rabasa-Lhoret Neuroarthropathie de Charcot Rémi Rabasa-Lhoret M.D, Ph.D Centre de recherche du CHUM Université de Montréal."— Transcription de la présentation:

1 Rémi Rabasa-Lhoret Neuroarthropathie de Charcot Rémi Rabasa-Lhoret M.D, Ph.D Centre de recherche du CHUM Université de Montréal

2 Rémi Rabasa-Lhoret Historique 1703 : Première description par Musgrave, complication de la syphilis 1868 : Charcot neuropathie comme facteur important, complication de la syphilis 1936 : Premier cas décrit comme complication du diabète sucré

3 Rémi Rabasa-Lhoret Épidémiologie = = Étiologie :Étiologie : –Diabète ++++ évolution souvent 10 ansévolution souvent 10 ans Neuropathie présente mais sans corellation avec la gravité.Neuropathie présente mais sans corellation avec la gravité. –Alcoolisme –Atteintes neurologiques : syringomyélie, lèpre, syphilis, … Fréquence :Fréquence : –0.16% de la population générale –13% dans une clinique de pieds à haut risque

4 Rémi Rabasa-Lhoret Physiopathologie Mal connueMal connue facteur prédisposant : faible densité osseusefacteur prédisposant : faible densité osseuse Indicateurs de résorption osseuse augmentéeIndicateurs de résorption osseuse augmentée – 1TCP, P1CP – Phosphatase alcaline osseuse – Dehydroxypyridinoline (DPD) Résorption osseuse Résorption osseuse Neuropathie -traumatismes -traumatismes Anomalies vasculaires

5 Rémi Rabasa-Lhoret Clinique Âge : 60 ansÂge : 60 ans œdème + augmentation de la chaleur localeœdème + augmentation de la chaleur locale Douleur : 80%Douleur : 80% –réduction si repos et surélevé –tarsométatarsienne (Lisfranc) ++, Chopart Traumatisme minime initial : 50%Traumatisme minime initial : 50% Atteinte bilatérale :Atteinte bilatérale : –concomitante : 9% –dissociée : 25% Risques : destruction, plaies, amputationRisques : destruction, plaies, amputation

6 Rémi Rabasa-Lhoret STADE TARDIF : DÉFORMATION Risque = Ulcération

7 Rémi Rabasa-Lhoret Diagnostiques différentiels Cellulite, ostéiteCellulite, ostéite –parfois associée sur une ulcération GoutteGoutte PhlébitePhlébite PagetPaget Métastase osseuseMétastase osseuse Manifestation osseuse de la syphilisManifestation osseuse de la syphilis

8 Rémi Rabasa-Lhoret Bilan Éliminer les diagnostics différentiels :Éliminer les diagnostics différentiels : ostéite +++ostéite +++ –Formule sanguine, bilan inflammatoire, coagulation –Fonction rénale, Ca2+, Ph, Phosphatases Alc –HbA1c –B12, folates –Transaminases –sérologie syphilis –Radiographie (stade initial : normale ± ostéopénie destruction) –Scintigraphie (Tc99, leucocytes marqués) –IRM –Doppler veineux

9 Rémi Rabasa-Lhoret Traitement Importance du diagnostique précoceImportance du diagnostique précoce Décharge et immobilisationDécharge et immobilisation –plâtre (refaire selon évolution œdème & T°) –Cannes –Plâtre de marche si de T°<1° depuis 8 jours –Retour chaussures : 28±14 semaines Chirurgie (25%)Chirurgie (25%) –débridement cellulite associée –Exérèse exostose –traitement subluxation ou fracture À létude :À létude : –Radiothérapie –Biphosphonates


Télécharger ppt "Rémi Rabasa-Lhoret Neuroarthropathie de Charcot Rémi Rabasa-Lhoret M.D, Ph.D Centre de recherche du CHUM Université de Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google