La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cas Clinique N°2 Séminaire Allergie Alimentaire AFPA, Avignon 2 mars 2012 Dr S.-A. Gomez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cas Clinique N°2 Séminaire Allergie Alimentaire AFPA, Avignon 2 mars 2012 Dr S.-A. Gomez."— Transcription de la présentation:

1 Cas Clinique N°2 Séminaire Allergie Alimentaire AFPA, Avignon 2 mars 2012 Dr S.-A. Gomez

2 Cas clinique n°2 Kevin 4 ans Atcd de Dermatite Atopique Asthme évolutif en cours de ttt (Seretide® 50 2 bouffées par jour) Après absorption dun «curly» survenue immédiate dune rhinoconjonctivite, de sibilances et dun angioedème des lèvres

3 Cas clinique n°2 Quel bilan pour affirmer le diagnostic ? Existe-t-il dautres allergies alimentaires associées à rechercher ? Existe-t-il des allergies polliniques associées? Si oui, lesquelles ? Le régime déviction ? Modalités ?

4 Diagnostic dune Allergie Ig E médiée Histoire clinique convaincante ou non Prick tests (extraits /natifs) Biologie : dosage des IgE spécifiques soit extrait naturel soit protéine recombinante TPO

5 Cas clinique N°2:Kevin 4ans Pas dallergie pollinique Autre AA : Soja Pas dallergie aux autres fruits à coque Tests cutanés : TC Arachide natif = 15 mm TC Arachide extrait = 8 mm Témoin positif = 5 mm Bilan Biologique : Arachide > 100kU/L rArah1 : 56,5 kU/L rArah2 > 100 kU/l rArah3 : 26,3 kU/l Soja = 6,37 kU/L rGlym 4 < 0,10 kU/L nGlym 5 = 5,35 kU/L nGlym 6 = 5,11 kU/L

6 Complexité de l allergène Arachide ARACHIDE Arah2 Albumine 2S Réaction sévère Arah2 Albumine 2S Réaction sévère Arah3 Globuline11S Arah3 Globuline11S Arah5 Profiline Pertinence clinique? Arah5 Profiline Pertinence clinique? CCD : réaction clinique Non confirmée Arah8 PR10 Syndrome Oral Arah8 PR10 Syndrome Oral Les oléosines Arah10,Arah11 Les oléosines Arah10,Arah11 Arah9 nsLTP Réaction sévère Arah9 nsLTP Réaction sévère Arah 1 Globuline 7S Arah 1 Globuline 7S

7 Sensibilité et Spécificité des dosages IgE spécifiques :arachide et recombinants (Astier et al,JACI 2006)

8 Arbre décisionnel (thèse G.PROTON, 2010) 100 enfants : 66 allergiques, 34 sensibilisés

9 Recherche des autres AA associées TC natifs aux Fruits à coque NON consommés par lenfant Réactivité croisée fruits à coque / arachide >35% En Europe : la noisette (58%) prédomine puis noix de cajou et pistache (données CICBAA) TC natifs Légumineuses non consommées par lenfant Réactivité croisée Arachide / légumineuses:5%

10 CAS CLINIQUE N°2 CAS CLINIQUE N°2 Données du CICBAA 974 enfants Allergènes0-1 ans (%)1-3 ans (%)3-15 ans (%) Oeuf77,569,624,3 Lait29,225,67 Arachide19,737,649,3 Fruit à coque2,74,410,2 Légumineuses0,64,413,4 Poisson0,6510 Blé et céréales6,16,42,7 Moneret-Vautrin Rev Fran Allergo 2008;48(3);171-78

11 Le Régime déviction Éviction dun ou de plusieurs trophallergènes de lalimentation responsable(s) de réactions allergiques et identifié(s) lors dun bilan allergologique bien conduit.

12 Arachide : allergène à déclaration obligatoire (ADO) Directive européenne 2007/68/CE Céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine, épeautre, Kamut et leurs souches hybridées) et produits à base de céréales Crustacés et produits à base de crustacés Œufs et produits à base doeufs Poissons et produits à base de poissons Arachides et produits à base darachides Soja et produits à base de soja Lait et produits à base de lait( y compris le lactose) Fruits à coque : amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, noix du brésil, pistaches, noix de Macadamia, noix du Queensland et produits à base de ces fruits Céleri et produits à base de céleri Moutarde et produits à base de moutarde Graines de sésame et produits à base de graines de sésame Anhydride sulfureux et sulfites > 10mg/kg (ou 10 mg/l) Lupin et produits à base delupin Mollusques et produits à base de mollusques

13 Létiquetage éducation thérapeutique Étiquetage obligatoire : les ingrédients Présence fortuite dun ADO :notion de contamination Traces :quantités détectables mais non quantifiables Le groupe de travail de lAFSSA de novembre 2008 a recommandé dutiliser le terme traces dans sa définition mais non en étiquetage de précaution recommandation non suivie actuellement par lindustrie agroalimentaire

14 Lecture de létiquetage (J.Barnett Allergy 2011) 32 participants allergiques à larachide « Allergy advice box » : la plus utilisée (Si absente : sécurité du produit!!!!) Lecture des ingrédients beaucoup moins utilisée : OBJECTIF de lEDUCATION Souhait des patients dun étiquetage type « peanut free » car étiquetage préventif les induit en erreur

15

16 Risques de létiquetage préventif 14% à 42% des allergiques à larachide consomment ces produits (Hefle, JACI2007) Risques potentiels : 7% des aliments avec étiquetage préventif contiennent des quantités détectables darachide (2,5mg darachide/kg de produit soit 0,25mg/100g) Seuils de réactivité variables selon les études (Flinterman 2006,Nordlee2007,Taylor 2010) 1mg (0,5mg de protéines) à 200mg de farine darachide (100mg de protéines )

17 Risques de létiquetage préventif Le groupe de travail de lAFSSA ne sest pas prononcée en Étude multicentrique en cours en France TPO DA (seuil choisi 50 mg) Attitude Actuelle : autorisation des traces le plus souvent Absence de recommandation officielle


Télécharger ppt "Cas Clinique N°2 Séminaire Allergie Alimentaire AFPA, Avignon 2 mars 2012 Dr S.-A. Gomez."

Présentations similaires


Annonces Google