La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Faut-il faire une enquête allergologique chez tout asthmatique ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Faut-il faire une enquête allergologique chez tout asthmatique ?"— Transcription de la présentation:

1 faut-il faire une enquête allergologique chez tout asthmatique ?

2 Faut-il faire une enquête allergologique chez tout asthmatique ? Il est recommandé de faire une enquête allergologique chez tout asthmatique âgé de plus de 3 ans recommandation de grade A

3 Chez les enfants de moins de 3 ans: Il est recommandé de faire une enquête allergologique chez tous les enfants de moins de 3 ans qui présentent : des symptômes respiratoires persistants et/ou récidivants et/ou sévères et/ou nécessitant un traitement continu et/ou associés à des symptômes extra-respiratoires compatibles avec une origine allergique. Cela inclut une histoire compatible avec une allergie alimentaire

4 Chez lenfant : il est recommandé de tester les pneumallergènes domestiques (acariens, chat, chien, pollens de graminées) et certains trophallergènes (lait de vache, oeuf, arachide, soja, morue, noisette).

5 Chez le grand enfant …. et ladulte Dautres pneumallergènes peuvent être testés en fonction de lécologie locale et de lhistoire clinique. (recommandation de grade C) Il est recommandé de tester les pneumallergènes domestiques : acariens, chat, chien, les pollens darbres, de graminées, dherbacées (ambroise, armoise, plantain), les moisissures le plus fréquemment impliquées (Aspergillus, Alternaria, Cladosporium). Les autres allergènes, dont les blattes, seront testés en fonction des données de linterrogatoire et des particularités locorégionales (NP3). (Recommandation de grade B).

6 lecture des tests… 15 à 20min Mesure du diamètre de la papule Réaction cutanée papule érythème

7 POLLINOSE : TROIS SAISONS POLLINIQUES POLLINOSE : TROIS SAISONS POLLINIQUES Première saison : fin de l'hiver début du printemps : Première saison : fin de l'hiver début du printemps : Pollens d' ARBRES Pollens d' ARBRES Deuxième saison : fin du printemps début d'été : Deuxième saison : fin du printemps début d'été : pollens de GRAMINEES pollens de GRAMINEES troisième saison : été automne : troisième saison : été automne : pollens d HERBACEES pollens d HERBACEES à part : SAISON DE LA PARIETAIRE sur les trois saisons (midi méditerranéen) à part : SAISON DE LA PARIETAIRE sur les trois saisons (midi méditerranéen)

8 eczéma atopique indication des explorations allergologiques eczéma atopique indication des explorations allergologiques - début très précoce - étendue >à 60% de la surface corporelle) - résistance à la corticothérapie locale - asthme associé - antécédents familiaux datopie CDC avril 2004

9 Pourquoi tester? Pourquoi tester? 1: recherche dune monosensibilisation 2: test + à lœuf : DA persistante critère de gravité de lévolution de lasthme à 7 ans 3: sensibilisation LV, œuf, pneumallergènes: évolution vers dautres allergies

10 Tests cutanés: Quels aliments tester avant lâge de 3 ans ? Daprès Rancé F, Bidat E, Allergie alimentaire chez lenfant. Médecine&Hygiène Médecine&Enfance 2000 Poulet Crevette Poulet Crevette Banane Banane Kiwi Kiwi Farine de blé Farine de blé Noisette Noisette Soja Soja Porc Porc Arachide Arachide Vanilline Vanilline Jaune dœuf Jaune dœuf Vanille Vanille Blanc doeuf Blanc doeuf Moutarde Moutarde Lait de vache Lait de vache

11 Délai darrêt Cétirizine(Zyrtec ®, Virlix ®) 4 jours Kétotifène (Zaditen ®), 4 semaines Lévocétirizine (Xyzal®)3 jours Loratadine(Clarytine ®) 4 jours Corticoïdes: voie orale ou inhalée 0 (pricks) en application cutanée4 jours Cromoglycate, bronchodilatateurs0 Antileucotriènes (Singulair®)0 Anti-H2 phénothiazine tests cutanés : effet inhibiteur des médicaments tests cutanés : effet inhibiteur des médicaments

12 Quelle est la place des examens biologiques sériques dans le diagnostic de lallergie chez lasthmatique ? Le dosage des IgE totales nest pas recommandé en pratique chez lasthmatique, sauf: Le dosage des IgE totales nest pas recommandé en pratique chez lasthmatique, sauf: - avant mise en place dun traitement par anti-IgE, - avant mise en place dun traitement par anti-IgE, - lorsquune aspergillose bronchopulmonaire allergique est suspectée (NP 3) - lorsquune aspergillose bronchopulmonaire allergique est suspectée (NP 3) La répétition des dosages dIgE totales La répétition des dosages dIgE totales nest pas recommandée dans le suivi dun asthme allergique (Recommandation de grade A)

13 Tests multiallergéniques. Si la réalisation de prick-tests nest pas possible en première intention En cas de positivité, lenquête allergologique doit être poursuivie En cas de positivité, lenquête allergologique doit être poursuivie (NP3). (Recommandation de grade C).

14 Phadiatop Trophatop 1,2,3, 4 Fx5: lait, soja, œuf, f.blé, arachide, poisson CLA 30 trophallergènes Valeur des tests de dépistage : – Test négatif : valeur prédictive négative bonne – Test positif : valeur prédictive positive médiocre Faire les tests cutanés dans tous les cas +++ tests multiallergéniques

15 Quand demander un dosage dIgE spécifiques ?

16 Il est recommandé de ne pas pratiquer le dosage des IgE sériques spécifiques dun pneumallergène en pratique courante en première intention (recommandation de grade A). Il est recommandé de pratiquer ce dosage en cas de discordance entre les manifestations cliniques et les résultats des prick-tests ou lorsque les prick-tests ne peuvent être réalisés ou interprétés. (Recommandation de grade B).

17 forte suspicion clinique et tests cutanés négatifs en 1ère intention : Clinique évocatrice et tests cutanés irréalisables (dermatose sévère, dermographisme) Quand demander un dosage dIgE spécifiques ?

18 dosage des IgE spécifiques dosage des IgE spécifiques Concordance tests cutanés et IgE spécifiques unitaires de 90 à 95% Procédure plus longue avec coût plus élevé Procédure plus longue avec coût plus élevé (B55 par test 16 ) Inutile si allergie respiratoire avec TC + Inutile si allergie respiratoire avec TC + Pas de risque deffets indésirables Pas de risque deffets indésirables Possible si dermographisme, traitement antihistaminique Permet un suivi évolutif Permet un suivi évolutif

19 IgE spécifiques d Allergènes Faux (+) IgE > 1000 UI/ml Faux (+) IgE > 1000 UI/ml (fixation non spécifique d IgE sériques sur le support) Faux (-) inhibition de la fixation de l IgE par des IgG spécifiques Faux (-) inhibition de la fixation de l IgE par des IgG spécifiques

20 IgE SPECIFIQUES Mélanges : Mélanges : – Aéroallergènes : 1 – Aéroallergènes : 1 – Trophallergènes : 3 – Trophallergènes : 3 Dosage unitaire : Dosage unitaire : – Aéroallergènes : 5 – Aéroallergènes : 5 – Trophallergènes : 5 – Trophallergènes : 5 – Latex : 1 – Latex : 1 – Hyménoptères : 5 – Hyménoptères : 5 – Médicaments : 5 – Médicaments : 5 Non cumulables avec test de dépistage ni IgE totales Non cumulables avec Dosage unitaire ni IgE totales MODALITÉS DE PRESCRIPTION ET REMBOURSEMENT :


Télécharger ppt "Faut-il faire une enquête allergologique chez tout asthmatique ?"

Présentations similaires


Annonces Google