La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Point sur les connaissances. Affichettes et brochure… Campagne de sensibilisation au dépistage de lAutisme. (voir affichettes sur le site ASH 74) Voir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Point sur les connaissances. Affichettes et brochure… Campagne de sensibilisation au dépistage de lAutisme. (voir affichettes sur le site ASH 74) Voir."— Transcription de la présentation:

1 Point sur les connaissances

2 Affichettes et brochure… Campagne de sensibilisation au dépistage de lAutisme. (voir affichettes sur le site ASH 74) Voir laffiche…

3 On parle de triade de lautisme : Difficultés dans la relation sociale Difficultés dans la communication verbale et non verbale Comportement stéréotypé Origine de la recherche : L Kanner et H Asperger = 2 autrichiens vers 1943… Ils parlent dautisme mais avant on parlait plutôt de schizophrénie

4 Causes : Génétiques, biologiques et environnementales Beaucoup de régions du cerveau concernées : problème de connectivité cérébrale Pas de traitement pour le moment pour améliorer la communication. « On na pas de maladie à proprement parler » professeur N Georgieff) La DSM 5 (USA) voulait faire disparaître la notion de schizophrénie. Le syndrome dasperger va disparaître dans la DSM 5. Car on parle aujourdhui de TROUBLES du SPECTRE AUTISTIQUE (Plus ou moins marqué) On est tous + ou – autiste… ex : dans les cas de grands stress ou grandes souffrances ou chocs…

5 Remarques: On manque de connaissances donc limaginaire et lidéologie sengouffrent dans ce vide avec de gros débats publics. La dispute principale tourne autour de la cause du trouble = lorganisme est malade ? ou lesprit est malade ? Cette controverse a culminé dans les affirmations péremptoires et non fondées mettant en cause les parents ou lentourage

6 Les classifications de lautisme et des TED N° CIM-10 DSM IV CFTMEACFTMEA qui ne doit plus être utilisée en France selon la Haute Autorité de Santé F.84TED Psychoses précoces (TED) F.84Autisme infantileTroubles autistiques Autisme infantile précoce – type Kanner F.84.1 Autisme atypique Autres troubles envahissants du développement Troubles envahissants du développement non spécifiés incluant lautisme infantile Autres formes de lautisme Psychose précoce déficitaire Retard mental avec troubles autistiques Autres psychoses précoces ou autres TED Dysharmonie psychotique F.84.2Syndrome de Rett Troubles désintégratifs de lenfance F.84.3 Autres troubles désintégratifs de lenfance Troubles désintégratifs de lenfance F.84.4 Troubles hyperactifs avec retard mental et stéréotypies Pas de correspondance F.84.5Syndrome dAspergerSyndrome dAsperger (fin)Syndrome dAsperger

7 Quelques points à retenir: Prévalence : 1/150 environ pour le syndrome dasperger : 1/500 ? majorité de garçons autistes en Rhône – Alpes Peu décelé avant 15 mois et jusquà 3 ans…. Troubles parfois associés : trouble du sommeil, hyperactivité, troubles attentionnels, retard mental, épilepsie, anxiété, dépression… Profil cognitif hétérogène, chaque cas reste unique malgré tout. Trouble des fonctions exécutives, difficulté à organiser linformation en fonction de latteinte dun objectif (ex : histoire du linge rangé trempé)

8 Suite… Lautiste ne triche pas et ne ment pas, peu dhumour Incapacité à supporter limprévu Une perception différente (jentends comme si javais une prothèse auditive réglée au maximum) la perception d'un autiste est plus aigüe que la nôtre. Ils arrivent à discriminer des choses que nous n'arrivons pas à discriminer, particulièrement dans la modalité auditive, mais également dans la modalité visuelle Perception par le détail, par petits bouts… La voix humaine nest pas socialement prioritaire Ils ont des difficultés avec les métaphores Pauvreté des imitations

9 N Georgieff parle de trouble de lintersubjectivité : C'est l'idée que les hommes sont des sujets pensants capables de prendre en considération la pensée d'autrui dans leur jugement propre, aptitude à exister pour lautre et que lautre existe pour soi. RQ: La psychiatrie USA des années 2000… a évacué la subjectivité remplacée par des bases scientifiques = neurosciences, imagerie du cerveau, etc. Pour N Georgieff la subjectivité va regagner du terrain dans lavenir car elle est importante pour la recherche. Redonner sa place à lobservation clinique… Les autistes en difficulté par rapport à la théorie de lesprit = aptitude à avoir accès à la pensée des autres (ex : test de Sally et Anne)

10

11 Des pistes pour aider = Pour une complémentarité des pratiques. Aucune méthode na jamais été évaluée mais parfois elle sauto évalue donc rien de scientifique ! Ce qui aide lautiste, cest lempathie, mettre en interaction des gens avec des approches différentes complémentaires et mutuellement utiles dans les domaines pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques ( éducation structurée, ABA, TEACCH, PECS, neurosciences, psychiatrie, etc.)

12 Syndrome dAsperger Ces autistes peuvent avoir des compétences paradoxales dans certains domaines (les grues de chantiers, les cartes, le jazz, les nombres, la musique, le dessin…) Pas datteinte spécifique des systèmes de perception mais traitement qualitativement perturbé. Caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, des intérêts et des activités. Pas de retard général du langage, ni sur le plan cognitif. Peu de signes avant 3 ou 4 ans. Déficience qualitative dans les interactions sociales. On peut les entrainer à la théorie de lesprit mais il y a des manques dans la « cohérence centrale » / anomalies dans lamygdale (= dans le cerveau) Maladresse motrice et sensibilité sensorielle Parfois = EIP

13 Vidéos Voyage de Maria Rain Man Rome Comportement

14 Quelles adaptations ? Stabilité, régularité de lenvironnement de travail Rendre les évènements prévisibles Structurer les tâches Présentation des informations sous forme de séquence (diminue langoisse et les comportements problèmes, prévisibilité et pallie le déficit dans lauto-organisation) Rendre explicite et claires les consignes et les attentes (les autistes ne peuvent pas inférer ce qui nest pas spécifié !) Adaptation individuelle Utilisation du Time Timer Phrases courtes, utilisation de schémas Pas de questions ouvertes Pas dexplication générale Utiliser les intérêts particuliers Travail pluridisciplinaire autour dun thème pour mettre du lien (ULIS PRO LYON/ C Coindard)

15 Philo Petites réflexions pour conclure : On travaille et on agit tous sur le génome (le notre et celui de nos interlocuteurs…) On est unique ! Mais nous avons tous : des gènes bloqués et dautres actifs (donc favorables ou défavorables…) Et nos interactions provoquent en permanence des changements sur la chaîne de notre génome tout au long de notre vie… (ex= déclenchement de maladies) N Georgieff Professeur et psychiatre Lerreur nannule pas la valeur de leffort accompli = proverbe africain. Lien sur ASH 74 :


Télécharger ppt "Point sur les connaissances. Affichettes et brochure… Campagne de sensibilisation au dépistage de lAutisme. (voir affichettes sur le site ASH 74) Voir."

Présentations similaires


Annonces Google