La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme Programme Programme Programme Savate Boxe Française Document pédagogique pour lenseignement scolaire Arbitrage Sécurité Florence LIPRANDI, professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme Programme Programme Programme Savate Boxe Française Document pédagogique pour lenseignement scolaire Arbitrage Sécurité Florence LIPRANDI, professeur."— Transcription de la présentation:

1 Programme Programme Programme Programme Savate Boxe Française Document pédagogique pour lenseignement scolaire Arbitrage Sécurité Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

2 LA SBF DANS LES PROGRAMMES LA SBF DANS LES PROGRAMMES Ce document propose : - des thèmes de travail, des situations dapprentissage et des évaluations pour les niveaux 1 et 2 des programmes collège. AU COLLEGE (B.O N-°6 du 28/08/2008) Niveau 1 Niveau 2 Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

3 PROGRAMME COLLEGE Niveau 1 B.O N-°6 du 28/08/2008 Compétences attendues Explications/ InterprétationsThèmes de travailSituations dévaluation Sengager loyalement dans un assaut, en rechercher le gain tout en contrôlant ses touches et en maîtrisant la distance pour toucher sans être touché. Assurer le comptage des points et le respect des règles de sécurité. Maîtriser ses émotions en acceptant dêtre touché, dêtre dominé, et en acceptant de toucher lautre. (CMS 1: agir dans le respect de soi, des autres par lappropriation des règles) Se déplacer pour protéger « son corps cible » Se déplacer pour se placer à sa distance « pied » ou « poing » afin de toucher au terme de la trajectoire du coup, constitue une des conditions pour : -avoir un impact contrôlé suivi dun retour immédiat du segment (le « réarmé »), rester équilibré et rompre la distance pour se protéger des coups adverses Juger : coter des actions en observant un tireur Arbitrer : reconnaître et intervenir sur les coups interdits (puissance, arme ou cibles interdites)(CMS 2: organiser et assumer des rôles sociaux) Acquérir une boxe sécuritaire: Etre mobile, découverte de lassaut - se déplacer et se placer à distance pour toucher Acquérir une boxe sécuritaire : Toucher en contrôlant la puissance de ses coups Acquérir une boxe sécuritaire: découverte du fouetté Découverte du chassé Acquérir des appuis dynamiques: Toucher avec ses segments avants Se mettre en projet (CMS 3) : élaborer et mettre en jeu un projet tactique Proposition: Assauts de 2X 130 avec 1 de repos Ring ou enceinte au sol: 3m/3 m ou 4/4 Cibles règlementaires sur 3 hauteurs : basse, médiane et haute (seule la touche sur le front en direct est autorisée pour la ligne haute) Organisation : Tournoi avec alternance des rôles à chaque assaut 1 arbitre 2 juges 2 tireurs Chaque juge observe 1 tireur il cotera chaque action de son tireur avec des + (action réussie = touche contrôlée sur cible autorisée) ou des – (action ratée = cible ou arme interdites, hors distance) L'enseignant évalue la notion : « toucher sans être touché », et plus précisément les acquisitions suivantes : - La Distance (maximale) - la Mobilité ( lefficacité des déplacements) -- lEquilibre (réarmé) -Lenseignant évalue également larbitrage -FICHE DEVALUATIONFICHE DEVALUATION Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

4 PROGRAMME COLLEGE Niveau 2 B.O N-°6 du 28/08/2008 Compétences attendues Explications/ InterprétationsThèmes de travail Situations dévaluation Rechercher le gain dun assaut en privilégiant lenchaînement de techniques offensives et défensives variées. Gérer collectivement un tournoi et observer un camarade pour le conseiller. Augmenter les échanges (*) en assaut par des techniques offensives et défensives plus élaborées : Techniques offensive : Enchaîner des coups et rompre la distance -Déclencher une action du segment avant -Utiliser des feintes de niveau pour toucher Techniques défensives : -parer et riposter d un coup de pied - parer et riposter d un enchaînement de poing Esquiver et riposter de la jambe avant (esquive arrière) Esquiver sur place (pivot)et riposter dun coup de pied (*)échanges : Observation /échange/ observation neutre/ /ATT/DEF// neutre Sorganiser à laide dune fiche pour alterner les rôles : tireur/arbitre/second/juge ( CMS 2: organiser et assumer des rôles sociaux, sentraider, recueillir des informations) Lobservation faite par le second porte sur léchange : - décompte les échanges au cours dune reprise - décrit lactivité caractéristique de son tireur durant les phases déchange - analyse léchange et propose des solutions pour le rendre efficace Savoir défendre: parer et riposter Savoir défendre: parer et riposter Savoir défendre: esquiver et riposter Enchaîner des coups pour toucher Déclencher une action du segment avant Se mettre en projet (CMS 3) : élaborer un projet daction Pour toucher Pour Toucher le dernier Pour toucher le premier Pour toucher le premier et le dernierProposition: Assauts de 2X 130 avec 1 de repos Ring ou enceinte au sol: 4m/4 m Cibles : règlementaires sur 3 hauteurs : basse, médiane et haute Armes : - Pieds : Chassé, Revers, Fouetté - Poings en ligne haute : exclusivement des Directs au front - Poings au corps libre Organisation : Tournoi avec alternance des rôles à chaque assaut : 1 arbitre, 3 juges, 2 tireurs, 2 seconds (coach) Larbitre est garant de lintégrité physique des tireurs : il sanctionne la puissance, la distance. Les juges observent les 2 tireurs : Soit Ils attribuent aux tireurs les échanges gagnants Soit Ils notent les touches valides (contrôlées et précises) des tireurs avec des « 1 » pour les touches avec les poings et des « 2 » pour les touches avec les pieds. Les seconds observent leur tireur et utilise la minute de repos pour proposer UNE technique (offensive ou défensive) en fonction du rapport de force constaté. L'enseignant observera les critères suivants :pour le tireur: - La Distance (maximale) - la Mobilité ( lefficacité des déplacements) -- lEquilibre (réarmé) - lInteraction (échange+/- long et les techniques offensives et défensives utilisées) L'enseignant observera les critères suivants pour larbitre : la justesse et la rapidité de ses interventions (sécurité) ses déplacements le respect du protocole avec une fiche d'observation personnelleune fiche d'observation personnelle Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Projet de cycle

5 s ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle sTâcheEffets recherchés - 2 tireurs + 1 arbitre - Durée de jeu : 2 à 4 minutes - Le 1er tireur touché sort et l'arbitre le remplace - Pour lévaluation : 2 touches pour gagner lassaut - L'arbitre intervient en cas de coup trop fort ou interdit (cible non autorisée) - Enceinte : zone matérialisée (lignes du gymnase; plots; élastiques) Surface : 3 à 4 m de côté Situation à rôle indéterminé (Jeu de l'escrimeur) 1) A et B boxent en assaut avec la main gauche dans le dos. But: toucher le premier avec le devant du poing droit: Les cibles autorisées sont le front et ventre pour A et B 2) Idem en inversant les segments - Le fait de ne disposer que d'une seule arme oblige les tireurs à feinter pour toucher - Avoir une main dans le dos offre une cible plus grande et oblige les "tireurs-escrimeurs" à se déplacer pour se protéger DONC les déplacements deviennent un moyen : - Pour se défendre (ne pas être touché) - Pour toucher (se déplacer/se placer pour toucher) -Permet la découverte du direct Régulations- variables EvaluationConsignes Simplification A et B boxent avec la main gauche (puis droite) dans le dos : - Cibles autorisées: les épaules - Arme autorisée: le devant du poing Complexification A et B boxent avec le poing avant en fouetté de la jambe avant (ex: poing droit+ jambe droite) - Cibles autorisées au poing: le front -Cible autorisée au pied: le flanc -A doit déclencher avec un fouetté et B avec un direct Règles de la situation « complexification » durée: 2 minutes - Le tireur marque 1 point chaque fois quil gagne lassaut ( 2 touches sur une cible autorisée) Les tireurs doivent: - S'observer - Feinter pour toucher l'adversaire et - Se déplacer sur la ½ plante avant des pieds - Ne pas croiser les appuis -Se déplacer en évitant de faire de grands pas -Rester dans la « garde » imposée puis choisie Thème: Mobilité, découverte de l'assaut sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

6 ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle sTâcheEffets recherchés - 2 tireurs - 1'30 dans chaque rôle - enceinte ou zone au sol de 4m de côté 2 tireurs et 2 juges pour l'évaluation Situation à rôle déterminé A suis B à distance de direct Au signal sonore(du professeur) A et B s'arrêtent. A enchaîne : -un direct du bras avant, - un direct du bras arrière et -un direct du bras avant, sur la cible que lui présente B (intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche) et bloque la riposte de B avec ses avants bras B fixe sa cible au signal, il riposte en direct du bras avant au niveau du ventre, après les 3 coups de A, Un travail de déplacement pour maintenir la distance du coup imposé: soit le direct, soit le fouetté pour être placer à distance de touche dès le signal - Lidentification de sa distance (son allonge): l'arme touche la cible sur la fin de trajectoire (allongement complet de la jambe ou du bras) Lutilisation du rebond de l'impact pour doubler le coup ou enchainer avec l'autre segment. L'utilisation du transfert d'appui pour enchaîner le fouetté droit et gauche. Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: A et B s'arrête et s'immobilisent comme des statues au premier signal. Au deuxième signal, A touche la cible que lui présente B (intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche) en direct du bras avant en doublant le coup. Idem avec le direct du poing arrière Complexification Arrêt de A et B au signal: Pour A: -Enchainer un fouetté de la jambe avant avec un fouetté de la jambe arrière sans réajustement des appuis, - Toucher les cibles latérales et médianes présentées par B - parer le fouetté de B -B s'arrête au signal et place le dessus des gants sur chaque flanc en restant face à A - B riposte en fouetté médian de la jambe avant après l'exécution des 2 coups de A Toucher avec le plus de coups possibles sur des cibles déterminées en 10 secondes, en changeant de segment à chaque coup, en fouettés puis en direct A suit B à distance de pied. Au signal A et B s'immobilisent: A essaie de toucher le plus possible en fouetté sur les cibles présentées par B : intérieur du gant sur chaque flanc. Même situation avec des directs Cible: intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche Seules les touches contrôlées et à distance(segment tendu à l'impact) sont comptabilisées. A doit: - S'arrêter net au signal - Identifier les erreurs de distance: - Donne les coups dans le vide si trop loin -Ne peut allonger le segment si trop prés. - Utiliser le rebond de l'impact pour ramener le poing au niveau du visage (sans baisser le bras) et enchaîner avec l'autre poing - Avancer l'épaule pour toucher du poing arrière. - Armer directement la jambe avant pour toucher en fouetté (pas de prise d'élan) - Pivoter son pied d'appui vers l'extérieur pour se placer bassin de profil. - Reposer le pied au niveau de l'autre pied pour toucher à distance avec la jambe arrière. - Reposer la jambe arrière à l'arrière (retour en position de garde) Thème: Se déplacer et se placer à distance pour toucher sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

7 ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle sTâcheEffets recherchés A B - A est meneur et B est suiveur -A se déplace d'avant en arrière puis latéralement -Pour lévaluation: - 1 ring de 4m sur 4m -Les touches en fouetté sont cotées 2 points -Les touches en poing sont cotées 1 poing -Fin de lassaut dès quun tireur obtient un score de 3 points Situation à rôle déterminé: A: meneur - B: suiveur Dès que A se déplace latéralement: - B doit l'arrêter en le touchant avec le dessus du pied en ligne médiane - A se protège et riposte en direct au front - Faire émerger la touche en fouetté médian (coup circulaire qui permet de limiter le déplacement de l'adversaire) - La touche en ligne médiane entraîne lexécution d'un coup plus réglementaire (tireur en équilibre sur sa jambe d'appui; moins de "coups balancés") Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification Idem tâche, mais: - A ne riposte pas en direct Complexification B double ses touches sans reposer la jambe pour arrêter A. A peut riposter en direct au front Assaut à thème: A et B boxent avec le poing avant ( après détermination dune garde) et en fouetté jambe avant - Cibles autorisées au poing: le front et le ventre -Cibles autorisées avec les pieds : les flancs A doit: - Etre net dans ses changements de direction (passage d'un déplacement frontal à un déplacement latéral) -Stopper net son déplacement latéral quand on est touché (pour la tâche la simplification et la complexification) - Se déclarer « touché » dans la situation dévaluation Thème: TOUCHER avec des formes de coups variés: découverte du fouetté sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

8 sommaire SAVOIR ENCHAÎNER Organisation/règle sTâche Effets recherchés 2 tireurs + un juge + un arbitre. -1' 30 dans chaque thème -Rotation entre attaquant/défenseur/ juge/arbitre toutes les 1'30 -Le juge comptabilise les enchainements réussis - Larbitre contrôle la puissance des coups -Enceinte ou zone au sol de 4 m ou 5 m de côté POUR L'évaluation: 2 tireurs + 1 arbitre + 2 juges qui notent les enchainements de coups Situation à rôle déterminé : Attaquant A: - Déclenche une attaque de 2 coups parmi les choix suivants: - fouetté médian jambe avant+ direct en ligne haute (front) ou médian (ventre) - Fouetté médian de la jambe avant doublé - fouetté médian de la jambe avant + chassé frontal médian de la jambe arrière Défenseur B: - Evite les 2 coups (parade ou esquive au choix) et riposte avec un direct haut (front) ou un fouetté médian Pour l'attaquant : Connaître des enchaînements simples Améliorer son équilibre grâce aux importants transferts d'appuis nécessaires à la réussite de ces enchaînements Choisir et automatiser des enchaînements selon son potentiel Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: Attaquant A: Déclenche deux coups sur 1 ou 2 cibles présentées simultanément par le défenseur Les techniques et les cibles sont imposées dans un premier temps puis libres ensuite. Ex : fouettés, chassés doublés en ligne médiane; fouettés doublés sur deux hauteurs (ligne basse + ligne médiane); directs doublés sur deux hauteurs (ligne haute + médiane); direct bras avant +bras arrière sur la même cible; fouetté médian de la jambe avant + chassé frontal médian de la jambe arrière; fouetté médian jambe avant+ fouetté médian de la jambe arrière; fouetté médian + direct en ligne haute Défenseur B : Se déplace, s'arrête, pose une ou deux cibles, riposte en direct après l'exécution de A Complexification: Attaquant A: Enchaîne 2 coups en respectant les règles suivantes: - Varier les hauteurs de touche avec le même segment (ex : fouetté bas + chassé médian) - Même hauteur possible pour les enchaînements avec deux segments différents (ex: fouetté médian de la jambe avant + chassé frontal médian de la jambe arrière Défenseur B: Se protège le buste avec ses avant bras et évite les coups en ligne basse, riposte librement ASSAUT à thème de 2 reprises de 1'30 ou 1 avec 1' de repos Règles : Chaque tireur dispose dun total de 5 attaques sur chaque reprise. Les rôles dattaquant et de défenseur sont indéterminés Les trajectoires des coups de pied sont différentes pour les deux tireurs dans le but déviter les coups fourrés Reprise 1: A boxe en chassés et en direct B boxe en fouetté et en direct Reprise 2 : coups inversés pour A et B Contrat pour A et B : réaliser au moins 5 enchaînements de 2 coups minimums sur les 10 possibilités d'attaques (Observation par 2 juges qui notent chacun 1 tireur) EX de FICHE Pour les situations à rôle déterminé: L'attaquant doit: -Transférer le poids du corps sur la jambe dappui pendant l'armé des coups en reculant le buste pour être équilibré Le défenseur doit: - Fixer l'attaquant avant l'attaque (ne pas se déplacer continuellement vers larrière) Pour l'évaluation: Réfléchir aux possibilités d'enchaînement avant chaque reprise en prenant en compte les cibles autorisées (ex pour B: direct+ fouetté bas ou fouetté bas + direct......) Thème: Enchaîner des coups pour toucher Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

9 SAVOIR DEFENDRE Organisation/règle sTâche Effets recherchés - A est dans une zone tracée au sol (cercle de 1,5m de diamètre) - B est à l'extérieur de cette zone, mais a le droit d'y pénétrer pour toucher A - 1min 30 dans chaque rôle Situation à rôle déterminé A doit empêcher B de rentrer dans sa zone - Arme autorisée: le talon - cible autorisée: le ventre de B B doit toucher A - Arme autorisée: le devant du poing du bras avant (gauche ou droit selon la garde du tireur, voir consignes et photo) - Cible autorisée: le front - Découvrir le chassé médian (frontal ou latéral) = c'est un coup rectiligne qui permet, dans cette situation, de stopper le déplacement de l'adversaire en l'arrêtant - Imposer une attaque courte (en poing ou au pied en ligne basse) oblige B à s'approcher de A pour toucher A donne du sens à son coup = quand l'adversaire avance, on l'arrête grâce au chassé: c'est un chassé d'arrêt, il est plus rapide s'il est délivré de la jambe avant -Imposer à A de doubler ses touches l'oblige à trouver une organisation corporelle pour rester équilibré.La solution = placer son buste vers l'arrière et réarmer sa jambe (ramener le talon sur la fesse) entre les deux touches Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification B doit: - Poser 1 pied dans la zone de A - Se protéger avec les gants placés en plastron sur l'abdomen Complexification - A double ses touches sans reposer la jambe ou - A défend sa zone en chassé médian - et B essaye de toucher A sur l'intérieur ou l'extérieur des cuisses (fouettés en ligne basse) et en direct au front Evaluation : assaut - A boxe en chassé médian - B boxe en fouetté bas et en direct avant au front - A doit arrêter B au moins 5 fois - Durée : 1 minute 30 dans chaque rôle - Aménagement possible: zone tracée au sol pour limiter l'avancée de B A doit: - Toucher B le plus tôt possible - armer son chassé (fléchir la jambe en montant le genou) - Transférer le poids de son corps sur la jambe arrière -Délivrer le chassé sa jambe avant le + possible -Privilégier une garde A ne doit pas: - Pousser son adversaire Thème: TOUCHER en chassé A B sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

10 ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle sTâcheEffets recherchés - 2 tireurs - 10 attaques puis changement de rôle - 3 rotations - Enceinte ou zone au sol de 3m de côté Situation à rôle déterminé L'attaquant A doit: - Toucher la cible présentée par B - avec l'arme appropriée - Ne pas se faire toucher par la riposte de B Le défenseur B doit: - Se déplacer et s'immobiliser en présentant une cible (son gant) - Et riposter en direct du poing avant sans avancer Réduire la force de l'impact des coups en - Favorisant la recherche de la touche en "rebond "par un impact réel - Favorisant la recherche d'équilibre : transfert du poids du corps sur la jambe d'appui (buste ramené légèrement en arrière) et placement du tireur de profil (attaques en fouetté ou chassé latéral) - En se plaçant à la bonne distance : impact de l'arme à la fin de trajectoire Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: - B ne présente que des cibles à toucher en poing - B ne présente que des cibles à toucher en pied - A riposte en fouetté médian arrière Complexification A attaque en doublant ses coups sur les cibles présentées B riposte librement Toucher et ne pas se faire toucher : A attaque avec un ou deux coups : -fouetté et chassé en ligne médiane - direct au front B: riposte librement A peut contre riposter A marque un point sil touche règlementairement sa cible (touche contrôlée) et nest pas retouché par la riposte FICHE A doit: - Se maintenir le plus loin possible de B pour toucher segment tendu (en fin de trajectoire du coup) et éviter d'être touché par la riposte de B - Pivoter sur sa jambe d'appui pour : placer le bassin de profil rester équilibré à l'impact pour pouvoir réarmer et doubler ses touches au pied (buste à l'arrière) Thème: TOUCHER à distance en contrôlant la puissance de ses coups sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

11 Savoir défendre Organisation/règle s TâcheEffets recherchés 2 tireurs + 1 arbitre (+ 2 juges et 2 seconds pour lévaluation) Alterner les rôles Attaquant/défenseur/arbitre Situation à rôle déterminé L'attaquant A doit: - Toucher B en fouetté médian de la jambe avant + fouetté haut de la jambe arrière ou fouetté médian de la jambe avant + chassé latéral médian de la jambe arrière, et contre- riposter en direct Le défenseur B doit - Parer les deux coups de A avec ses avant- bras en adaptant sa parade - Et riposter avec deux directs ou un fouetté bas de la jambe avant Passer d'un comportement de fuite devant l'attaque à une attitude de contre-attaquant : - Neutralisation de l'attaque en parant à l'aide de ses avant-bras ou de ses gants - Et liaison avec une riposte Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification A attaque avec deux fouettés médians, B riposte avec un direct après avoir paré les deux fouettés Ou A attaque avec 2 fouettés médians (Avant+arrière), B riposte en direct du poing avant après avoir paré les 2 fouettés Complexification - A attaque en fouetté médian ou haut ou en direct et contre- riposte en direct B pare et riposte en enchainant plusieurs coups de poings ou un coup de pied Assaut à thème : 2 tireurs, 2 juges, 1 arbitre (éventuellement 2 seconds) Reprise 1: 5 attaques pour A et B Coups autorisés pour A : -fouettés, directs Cibles autorisées: Front (en direct) et flanc Coups autorisés pour B : -Chassé + direct -Cible autorisées : -Front (en direct) et ventre -Reprise 2: : 5 attaques pour A et B -Inversement coups/cibles -Contrat pour A et B (validé par les juges) = toucher au moins 1 fois après une parade sur chaque reprise -FICHEFICHE L'attaquant A doit: - Marquer une pause de 2 secondes entre chaque attaque/riposte/contre-riposte (l'échange) -Ne doit pas se sauver lors des ripostes de B pour pouvoir toucher en contre-riposte Le défenseur B doit: - Adapter sa parade en posant son coude sur le flanc visé pour parer le fouetté ou serrer les avant-bras pour parer le chassé - Eviter de reculer (fixer A) - Se concentrer sur la riposte à réaliser Thème: Ne pas se faire toucher et toucher: les parades-ripostes sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

12 Savoir défendre Organisation/règle s Tâche Effets recherchés - 2 tireurs + 1 juge - 1min 30 dans chaque rôle (attaquant, défenseur, juge) - Le juge compte les points avec l'aide des tireurs - Le tireur touché annonce "touché" quand il est touché - B marque 1 point chaque fois qu'il parvient à esquiver l'attaque de l'adversaire et qu'il réalise une riposte - Enceinte de 3 ou 4m de côté ou zone matérialisée au sol (lignes du gymnase) Situation à rôle déterminé L'attaquant A doit: - Toucher B en fouetté bas ou chassé bas de la jambe arrière ou de la jambe avant - et contre-riposter en direct Le défenseur B doit: - Esquiver l'attaque de A en déplaçant la jambe attaquée - et riposter en direct au corps Passer de : - Un comportement de fuite devant l'attaque à -Une attitude de contre- attaquant (neutralisation de l'attaque en esquivant et riposte) Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: Idem mais: A attaque uniquement la jambe avant de B en fouetté bas de jambe arrière et contre riposte en direct B esquive et riposte en fouetté médian Complexification: - A attaque B en ligne basse (coup libre) ou en direct au front et contre- riposte en direct - B esquive et riposte en fouetté en ligne basse ou en direct au front ou en chassé médian -A attaque librement B 10 fois consécutivement -B marque 1 point chaque fois qu'il parvient à esquiver l'attaque de l'adversaire et qu'il touche en riposte - A marque 1 point sil touche et nest pas retouché FICHE L'attaquant A doit: - Marquer une pause de 3 secondes entre chaque attaque - Ne pas faire pression sur B en avançant constamment Le défenseur B doit: -Maintenir sa garde haute (poings sous le menton) - Ne pas reculer et fixer A (rester à distance) - Se concentrer sur la riposte - Etre mobile en se déplaçant sur la 1/2 plante des pieds - Placer le poids du corps sur la jambe arrière lorsqu'il est attaqué sur sa jambe avant afin d'alléger la jambe attaquée et pouvoir la déplacer plus facilement Thème : Ne pas se faire toucher et toucher: les esquives-ripostes sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

13 Savoir défendre Organisation/règle s Tâche Effets recherchés 2 tireurs -1' 30 dans chaque rôle - Rotation entre attaquant/défenseur - Enceinte ou zone au sol de 3 à 4 m de côté Pour L'évaluation: 2 tireurs + 1 arbitre + 1 juge qui valide les parades efficaces pour B Situation à rôle déterminé : Attaquant A: - déclenche une attaque directe (sans feinte) : - un chassé frontal en ligne médiane ou - un fouetté en ligne médiane Défenseur B doit: - dévier le chassé (coup frontal) avec une parade chassée - neutraliser le fouetté avec une parade bloquée - chercher à toucher en riposte en poings /pieds Pour le défenseur : - Lire la trajectoire des coups adverses à partir de l'armé du coup - Identifier rapidement le segment adverse utilisé afin de choisir la parade la plus adaptée Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: Attaquant A: Déclenche uniquement des chassés frontaux au niveau médian Déclenche uniquement des directs en ligne haute Défenseur B doit: Dévier ces coups frontaux du bras avant ou arrière en fonction du segment adverse utilisé et toucher en riposte avec : -Un direct sur les attaques en direct - Un chassé frontal sur les attaques en chassé Complexification: Attaquant A: Déclenche - un chassé frontal médian ou - un direct en ligne haut ou - un fouetté médian Défenseur B: Cherche à dévier les coups frontaux et bloquer les coups latéraux pour riposter en poings/pieds ASSAUT à Thème A : boxe en coups frontaux ( chassés frontaux ou latéraux; directs ) B: boxe librement Contrat pour B: réussir à déséquilibrer A plusieurs fois ( au moins 2 fois) à laide de parades chassées, durant le temps de la rencontre L'attaquant A: - Ne doit pas feinter dans les situations à rôle déterminé Le défenseur B: -Pour dévier le chassé frontal médian: "pousser" l'extérieur du pied de A avec l'intérieur de l'avant bras (au niveau du coude) Donc pour les chassés de la jambe droite adverse, dévier avec l'intérieur du bras gauche et pour les chassés de la jambe gauche adverse dévier avec l'intérieur du bras droit. - Pour dévier les directs en ligne haute balayage du gant droit ou gauche vers lintérieur de la garde pour dévier les directs adverses, quils soient donnés du poing gauche ou droit - Doit fixer l'attaquant avant l'échange Thème : Identifier les coups adverses pour adapter sa parade sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

14 Savoir défendre Organisation/règle sTâcheEffets recherchés 2 tireurs + un arbitre. 2' dans chaque rôle, rotation entre attaquant/défenseur/ arbitre toutes les 2' Le défenseur marque 1 point s'il n'est pas touché par l'attaque et la contre- riposte et touche en riposte Pour l'évaluation: 2 tireurs 2 assauts de 2X1'30 1 arbitre et 1 juge qui note les échanges gagnants pour A ou B Situation à rôle déterminé: -Attaquant A doit : - Toucher B sur 1 ou 2 coups : fouettés en ligne médiane et directs en ligne haute (front) - Puis neutraliser la riposte - Et toucher en contre- riposte avec un crochet au corps (flancs) - Défenseur B doit: - Neutraliser l'attaque de A à laide de parades bloquées sur les fouettés ou de parades chassées sur les directs - Toucher en riposte avec 1 ou 2 directs au niveau du plexus - Eviter la contre- riposte - Passer dune réaction défensive inappropriée et à une attitude de contre- attaquant en acceptant de rester sur place et de neutraliser lattaque avec des parades. - Varier ses parades - Contre attaquer plus rapidement - Augmenter le temps des échanges par un enchaînement d'actions : ATTAQUE RIPOSTE CONTRE RIPOSTE Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification pour B: Attaquant: - 1 coup= fouetté - Cible = ligne médiane Contre riposte en direct Défenseur: - Riposte 1 coup en direct ou en fouetté - Cible = ligne médiane Complexification pour B : Attaquant : - Enchaînement d1 ou 2 coups libres - Cibles= ligne médiane Assaut: Toucher le dernier à l'issue des échanges A chaque fin d'échange( EX: attaque/riposte/contre-riposte) celui qui touche le dernier marque 1 point. L'initiative de l'attaque est libre. 2X 1'30 avec 1 adversaire différent sur chaque reprise 2 tireurs 1 arbitre 2 juges Attaquant A doit: - Eviter de fuir quand B riposte pour toucher en contre - riposte avec les poings Défenseur B doit: - Fixer l'attaquant (ne pas reculer avant le déclenchement de l'attaque ) - Rester en garde et se concentrer sur la riposte - Adapter sa parade aux coups Thème : Neutraliser des coups pour contre attaquer Fin déchange EEch Echanges gagnants de A Echanges gagnants de B sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

15 SAVOIR ATTAQUER Organisation/règle s TâcheEffets recherchés 2 tireurs + un juge. 1' 30 dans chaque rôle ou 8 attaques Rotation entre attaquant/défenseur/ juge toutes les 1'30 ou toutes les 8 attaques Le juge comptabilise les attaques réussies: au moins un coup qui touche sans être touché par la riposte. Une riposte qui touche annule toute l'attaque POUR L'EVALUATION: 2 tireurs + 1 arbitre + 2 juges qui valident le contrat réussi pour A 2 X 1'30 dans chaque rôle (attaquant/défenseur) Situation à rôle déterminé : Attaquant A: doit toucher B au moins une fois sur un enchaînement de 2 coups et éviter la riposte avec: un fouetté en ligne basse (feinte ou coup réel) + un chassé ou un fouetté de la même jambe au niveau médian ou haut - Défenseur B: Esquive sur place (enlève la jambe visée) sur l'attaque en ligne basse et esquive latéralement sur les coups médians ou haut et riposte avec 2 coups : un direct du poing au front + un fouetté en ligne basse ou linverse Pour l'attaquant A: Augmenter ses chances de toucher grâce à la feinte, masquer ses intentions /aux cibles visées / aux coups utilisés Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: Attaquant: direct (feinte ou coup réel) en ligne haute + fouetté en ligne basse Défenseur 1 direct en ligne haute + 1 chassé en ligne médiane Complexification: Attaquant : Armer la jambe avant (feinte) + fouetté sauté jambe arrière en ligne haute + chassé latéral de la même jambe en ligne médiane ou fouetté en ligne basse + chassé ou fouetté de la même jambe en ligne médiane ou revers haut (feinte )+ fouetté médian ou haut Défenseur: Pare et esquive les coups et riposte avec un coup libre qui peut être un coup d'arrêt A: a l'initiative de l'attaque et doit toucher B sur une cible précise et/ou avec un coup déterminé( ex: fouetté médian). Il s'agit du contrat choisi par les juges et l'arbitre. L'attaquant utilise des feintes pour réussir le contrat B: défend et ne connaît pas le contrat, il essaye de toucher en riposte A la fin de la rencontre les rôles sont inversés: B attaque et A riposte Les juges donnent un autre contrat pour B (ex: toucher avec un direct au plexus) L'attaquant doit: - Varier ses feintes pour l'évaluation - Alterner les segments (avant ou arrière) pour créer de l'incertitude Le défenseur doit: - Fixer l'attaquant pour réagir vite Thème : Préparer une attaque à partir de feintes sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

16 Elaborer un projet daction Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 A: a l'initiative de l'attaque et doit toucher B sur une cible précise et/ou avec un coup déterminé( ex: fouetté médian). Il s'agit de son « contrat ». B: défend et ne connaît pas le projet de A. Il essaye de toucher en riposte A la fin de la rencontre les rôles sont inversés: B attaque et A riposte B (ex: toucher avec un direct au plexus) Le contrat est réussi sil est réalisé 1 fois dans lassaut Effets recherchés: L'attaquant utilise des feintes pour réaliser le contrat Tâche : Elaborer et mettre en œuvre un projet tactique: Pour toucher Toucher le dernier Toucher le premier Toucher le premier et le dernier Assaut à thème, 2 tireurs, 1 arbitre, 2 juges A et B ont 5 attaques à réaliser sur chaque reprise 1)A et B boxent en ligne haute et médiane (travail de parade) FICHEFICHE 2)A boxe librement, B boxe en ligne basse et haute (travail desquive) 3)3 hauteurs autorisées pour A et B Les juges comptabilisent les attaques dun tireur et ses échanges gagnés quand il touche le dernier (ex: sur lattaque adverse il touche en riposte et neutralise la contre-riposte, ou il touche en attaque sans se faire retoucher, ou il touche en contre riposte et rompt léchange) Assaut à thème, 2 tireurs + 1 arbitre A et B boxe avec le poing avant et la jambe avant Coups autorisés : direct + fouetté + chassé Cibles autorisées: front(en direct), ventre et flancs Le tireur touché devient arbitre, le tireur gagnant reste tireur, larbitre devient tireur Assaut à rôle déterminé: A attaque par un ou deux coups. Il a 10 possibilités dattaque B peut riposter avec un coup Cibles et coups règlementaires A gagne 1 point sil touche sans être retouché par B, B gagne un point sil est touché mais retouche et 2 points sil nest pas touché par lattaque et touche A en riposte B na pas le droit de contrer A Effets recherchés : Utiliser des parades ou des esquives pour riposter Utiliser des feintes pour faire déclencher une attaque et toucher en contre attaque Effets recherchés: Utiliser des feintes de coup et des feintes de cible pour toucher le premier Pour A : Enchainer deux coups en variant les cibles et rompre la distance avant la riposte adverse avec un déplacement arrière ou un chasser médian de la jambe avant Cadrer avant dattaquer sommaire

17 ACQUISITION DAPPUIS DYNAMIQUES Organisation/règle sTâche Effets recherchés 2 tireurs + un juge + un arbitre. -1' 30 dans chaque thème -Rotation entre attaquant/défenseur//arbitre toutes les 1'30 - Larbitre contrôle la puissance des coups et le respect des règles (déclencher une action avec un segment avant) -Enceinte ou zone au sol de 4 m ou 5 m de côté POUR L'évaluation: 2 tireurs + 1 arbitre + 2 juges qui notent les échanges gagnants Situation à rôle déterminé : Attaquant A: - Déclenche une attaque du segment avant en 2 ou 3 coups parmi les choix suivants: - Fouetté médian de la jambe avant doublé niveau bas + médian -fouetté médian de la jambe avant + chassé frontal médian de la jambe arrière -Direct poing avant + direct poing arrière + fouetté bas de la jambe avant Défenseur B: - Evite les 2 coups (parade ou esquive au choix) et riposte avec un segment avant (direct haut (front) ou fouetté médian) Avoir des appuis plus dynamiques et équilibrés dans les actions ce qui permet de boxer avec une distance maximale Sorganiser dans sa garde Se déplacer avec le centre de gravité au niveau du sacrum afin de « dégainer » directement sa jambe avant Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: Attaquant A: Toucher la ou les cibles présentées par B en déclenchant le premier coup du segment avant. Défenseur B : Se déplace, s'arrête, pose une ou deux cibles, riposte en direct après l'exécution de A Complexification: Attaquant A: Déclenche son attaque de son segment avant (pied ou poing), peut enchainer des coups librement Défenseur B: Se protège le buste avec ses avant- bras et évite les coups en ligne basse, riposte de la jambe ou du poing avant ASSAUT à thème de 2 reprises de 1'30 avec 1' de repos Règles : les deux tireurs doivent déclencher chacune de leur action du segment avant. Les rôles dattaquant et de défenseur sont indéterminés. Coups autorisés: fouettés, chassés, directs, revers Reprise 1: A boxe en ligne haute et basse B boxe en ligne médiane Reprise 2 : cibles inversées pour A et B Rester dans sa garde lors des déplacements (jambe avant + bras avant/ jambe arrière + bras arrière) Un droitier est normalement en garde pied gauche/bras gauche devant et linverse pour le gaucher Ne pas prendre de lélan avec sa jambe avant en la posant à larrière avant deffectuer le coup Thème: déclencher une action du segment avant sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

18 ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle sTâcheEffets recherchés - 2 tireurs + 1 arbitre pour lévaluation - Enceinte ou zone au sol de 4m de côté Situation à rôle déterminé L'attaquant A doit: - Toucher B Avec un segment avant en direct ou en fouetté ou en chassé en ligne médiane ou basse pour les coups de pied et haute (front) pour les directs. - Ne pas se faire toucher par la riposte de B Le défenseur B doit: Éviter lattaque et riposter en fouetté bas du segment avant Sensibiliser une organisation dans une garde identifiée Avec un placement du centre de gravité au milieu des appuis permettant une utilisation directe de sa jambe avant Avoir des appuis plus dynamiques et une posture plus équilibrée Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: - B ne présente que des cibles à toucher en poing - B ne présente que des cibles à toucher en pied - A riposte en direct du poing avant Complexification A attaque avec un segment avant, lenchainement de 2 coups est possible (ex: direct poing avant + fouetté jambe avant) B riposte en chassé médian jambe avant Assaut à thème de 2X 130 A et B boxent dans leur garde avec le poing du segment arrière dans le dos. Coups autorisés : directs; fouettés et chassés des segments avants Cibles autorisées : -pour A: front (en direct) et ligne basse -Pour B : front (en direct) + ligne médiane Ne pas prendre de lélan avec sa jambe avant en la posant à larrière avant deffectuer le coup -Maintenir sa garde dans les déplacements -- Redresser le buste (regarder mon adversaire dans les yeux) Thème: TOUCHER avec ses segments avants Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 sommaire

19 Elaborer un projet daction Tâche : Elaborer et mettre en œuvre un projet tactique: Toucher le premier Assaut à thème, 2 tireurs + 1 arbitre A et B boxe avec le poing avant et la jambe avant avec le poing arrière dans le dos Coups autorisés : direct + fouetté + chassé Cibles autorisées: front(en direct), ventre et flancs Le tireur touché devient arbitre, le tireur gagnant reste tireur, larbitre devient tireur Effets recherchés: Utiliser des feintes de coup et des feintes de cible pour toucher le premier Etre mobile pour éviter dêtre toucher sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Toucher plus sur un nombre dattaque définies Assaut à thème Fiche 1 Effets recherchés: Boxer par rapport à son adversaire : identifier les cibles découvertes Feinter pour toucher la cible visée Préparer ses attaques pour les optimiser Assaut à thème Fiche 2

20 Apprendre à juger et à arbitrer Jugement Sommaire Introduction Arbitrage Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

21 Apprendre à juger et à arbitrer La capacité à juger et à arbitrer en boxe est importante pour plusieurs raisons : 1) Cest lacquisition dune autonomie des élèves qui permet : la gestion des rencontres (assauts libres ou à thèmes…) et donc une délégation partielle du contrôle de la séance par le professeur, ce qui lui permet de prendre du recul pour observer lensemble de la classe en situation. 2) Elle implique une appropriation des règles spécifiques (notion de touche contrôlée, de distance, les armes et les cibles autorisées...) par lobservation que nécessite lacte de juger et /ou darbitrer. 3) Elle permet une meilleure responsabilisation et un respect accru des règles en tant que tireur. SommaireIntroductionIntroduction Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

22 Assurer la sécurité des tireurs Assurer la sécurité des tireurs suite Compétences spécifiques Mise en œuvre Reconnaître et pénaliser les coups non réglementaires La fréquence du rôle darbitre: Permettre aux élèves darbitrer à chaque séance avec la mise en place de situations à trois le plus souvent et le plus tôt possible dans le cycle : 2 tireurs + 1 arbitre Une observation simplifiée: Lobservation de larbitre est simplifiée par les choix et les consignes de lenseignant. Celui-ci peut dans un premier temps ne pénaliser que les coups non contrôlés. Des indices: - Pour un coup non contrôlé : - La douleur (arrêt, plainte ou réaction du tireur touché) - Des déséquilibres dans le sens du coup - Une durée de limpact (liée au « verrouillage » de larticulation, ou/et à la distance trop proche des tireurs) -Pour un coup interdit - Un coup avec une trajectoire ascendante -Un coup qui touche une cible non autorisée - Un coup qui touche avec une arme non autorisée (touche avec le tibia ou l intérieur des gants par exemple ) Se déplacer pour voir tous les coups sans gêner les tireurs Larbitre devra se placer le plus souvent possible entre les deux tireurs pour former un triangle : - Se déplacer sans croiser les appuis - Inverser le sens de son déplacement par rapport aux deux tireurs Situation pour travailler le triangle : A et B boxent ; C arbitre. Au signal les deux tireurs et larbitre sarrêtent. Ce dernier vérifie alors son placement par rapport aux 2 tireurs et reforme le triangle si besoin. ArbitrageArbitrage Apprendre à juger et à arbitrer Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

23 Compétences spécifiquesMise en œuvre Utiliser les termes du protocole pour : - Faire commencer ou redémarrer lassaut : « En garde », puis « Allez » - Arrêter momentanément lassaut : « Stop » - Mettre fin à lassaut : « Stop, saluez-vous » Si lenseignant utilise régulièrement ces termes spécifiques pour la mise en route et larrêt des situations, les élèves les assimileront plus facilement sommaire Apprendre à juger et à arbitrer ArbitrageArbitrage Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

24 désigner un vainqueur désigner un vainqueur Compétences spécifiquesMise en œuvre Identifier les coups réglementaires et la valeur des touches 1) Etre soi- même son propre juge en reconnaissant être touché et compter le nombre de ses touches dans une organisation à trois (2 tireurs et 1 arbitre). 2) Mise en place de groupes de 5 pour avoir 2 juges et faciliter leur tâche : observation dun tireur par un juge 3) Valeur des touches Lenseignant peut adapter la valeur des touches en rapport avec les compétences visées : Ex : accorder des points bonifiés pour : - Une touche en riposte (valorisation sur le plan tactique) - Une touche au niveau médian avec le pied (valorisation de la précision) - Un enchaînement de deux touches (valorisation dun aspect technique) Coter les touches sans perdre de vue les tireurs 1) Prévoir des fiches de jugement avec de très grandes cases (support papier) pour la cotation des touches afin que le juge nait pas à baisser la tête pour coter les touches (car il perdrait alors de vue une partie de lassaut) 2) Arrêter lassaut à lissue de quelques actions pour prendre le temps de faire le point sommaireJugementJugement Apprendre à juger et à arbitrer Valeur des touches Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

25 Armes Poings (devant des poings) Points par touche Pieds (toutes les surfaces des pieds) Points par touche Ciblesautorisées Partie faciale et parties latérales de la tête Partie faciale et parties latérales du buste 1 2 pour une série de coups de poing Partie faciale et parties latérales de la tête BusteJambes 421 Ciblesinterdites Partie postérieure et supérieure du crâne NuqueDos Partie inférieure à la ceinture abdominale 0ou -1 UNSS et –2 en fédéral –2 en fédéral Partie postérieure et supérieure du crane Nuque Triangle génital Poitrine pour les filles 0 ou ou -1 pour le niveau « équipe détablissement » en UNSS et –2 en fédéral et au niveau « excellence » en UNSS –2 en fédéral et au niveau « excellence » en UNSS Armes, cibles et valeur des touches sommaire un avertissement est demandé par l'arbitre et accordé ou refusé par les juges un avertissement est demandé par l'arbitre et accordé ou refusé par les juges Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

26 suivant Un enseignement sécuritaire: Quels sont les risques de blessures, leurs causes et comment les limiter. Un enseignement sécuritaire: Quels sont les risques de blessures, leurs causes et comment les limiter. Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

27 Quels sont les risques de blessure ? Quels sont les risques de blessure ? Nous nabordons ici que la pratique de la Savate boxe française en milieu scolaire où la seule forme de confrontation autorisée est lassaut : toutes les touches doivent être contrôlées. Les blessures les plus courantes restent cependant : 1) des contusions : leur gravité est liée à la zone touchée, elles sont plus fréquentes chez le débutant. 2) des entorses de la cheville et des fractures du métatarse dans une proportion moindre. Le traitement didactique de lactivité, une démarche pédagogique adaptée au profil de la classe et lorganisation matérielle limitent ces risques. Suite Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

28 Quelles sont les causes et les situations adaptées? Quelles sont les causes et les situations adaptées?. Sommaire Sommaire Les débordements affectifs Les déséquilibres Les problèmes de distance Les coups « fourrés » Les problèmes de mobilité Les problèmes de précision Instabilité des appuis Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

29 2-1) Les coups insuffisamment contrôlés liés aux débordements affectifs Ces débordements se traduisent par un engagement physique trop intense (crispation du corps, des avancées soudaines et désorganisées en direction de ladversaire) notamment dans les situations dopposition. Ce comportement peut être lié à la crainte dun adversaire, la peur dêtre touché, la crainte du regard des autres, la peur de perdre; le refus du contact dun coup même sil est contrôlé. Les solutions pour limiter ces débordements: - Laménagement et la dédramatisation de lopposition - Les situations de coopération - Les situations de coopération -La gestion du groupe sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

30 Aménager et dédramatiser lopposition Effets recherchés 1) A et B boxent en assaut avec la main gauche dans le dos. But: toucher le premier avec le devant du poing droit: Les cibles autorisées sont le front et ventre pour A et B 2) Idem en inversant les segments Lalternance des rôles permet de limiter les débordements dordre affectif en évitant la « surenchère » Le duel « joué » dédramatise lopposition. sommaire - 2 tireurs + 1 arbitre - Durée de jeu : 2 à 4 minutes - Le 1er tireur touché sort et l'arbitre le remplace - Pour lévaluation : 2 touches pour gagner lassaut - L'arbitre intervient en cas de coup trop fort ou interdit (cible non autorisée) - Enceinte : zone matérialisée (lignes du gymnase; plots; élastiques) Surface : 3 à 3,5 m de côté Organisation/règles Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

31 Situation Situation à rôle déterminé: Le défenseur B se déplace, simmobilise au signal sonore et baisse sa garde (ses gants) Lattaquant A doit: suivre B, sarrêter au signal et toucher B avec le devant du poing au front. Evolution: A touche les flancs de B en fouetté. Effets recherchés La coopération réduit la charge émotionnelle. Le fait de toucher réellement son adversaire et dêtre touché permet de se familiariser avec le contact. Les cibles choisies ( front et flancs), peu sensibles et la coopération facilitent lexécution et lacceptation de la touche. sommaire Des situations de coopération Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

32 La gestion du groupe Impliquer toute la classe dans les situations dopposition avec des rôles définis : tireurs; arbitre; juges Eviter les spectateurs Laisser les groupes se former par infinité dans les premières séances et/ou intervenir dans les groupes en prenant en compte les éventuels rapports conflictuels, les écarts de morphologie et de niveau. sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

33 2-2) Les coups insuffisamment contrôlés liés aux déséquilibres Chez les débutants, les déséquilibres sont fréquents lors de lexécution de coup de pied. Ces déséquilibres se font dans le sens du coup déclenché, provoquant un rapprochement dangereux vers ladversaire car incontrôlé et désorganisé (ouverture écartement des bras; la tête et le corps deviennent des cibles « ouvertes » faciles à atteindre). Ces déséquilibres sexpliquent par le fait que la plupart des débutants, lors des déplacements, et lors de lexécution dun coup, placent le poids de leur corps sur la jambe avant. Il leur est donc difficile dexécuter un coup sans déséquilibre avant, ainsi que de pivoter sur les coups latéraux qui nécessitent un transfert dappui.Ceci explique aussi que les débutants privilégient lutilisation de la jambe arrière. Concernant les coups de poings, les déséquilibres, moins systématiques, sont dus à linclinaison du buste dans le sens du coup, créant un engagement du poids du corps vers lavant. Lamélioration de léquilibre passe par : - Lacquisition du transfert du poids du corps sur sa jambe dappui dans lexécution des coups de pieds - Lacquisition du transfert du poids du corps sur sa jambe dappui dans lexécution des coups de pieds - Lacquisition de la touche en rebond - Lacquisition dune mobilité équilibréeLacquisition dune mobilité équilibrée sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

34 Acquisition du transfert du poids du corps sur sa jambe dappui dans lexécution des coups de pieds -Imposer des cibles en ligne médiane (flanc ou ventre) dans des situations avec une pression temporelle réduite - Donner des cibles hautes (gant (s) placé à hauteur de la tête) dans des situations de coopération (travail technique) Pour pouvoir toucher en ligne médiane, et à fortiori en ligne haute, le tireur est contraint de rechercher un équilibre sur sa jambe dappui en jouant sur linclinaison du buste et en effectuant un pivot. Ce dernier induit un placement du bassin de profil, ce qui permet de placer larme perpendiculaire à la cible pour réaliser des coups de pied aux trajectoires latérales(fouettés, revers latéraux). Le pivot comprend la « fonctionnalité biomécanique» de larmé du coup : viser la cible avec le genou puis lancer larme (le pied) en direction de la cible. Larmé du coup est simultané avec le pivot pour les coups latéraux. Il donne de lélan et de la vitesse au coup. - Demander denchaîner les deux segments : toucher en alternance de la jambe droite et de la jambe gauche des cibles médianes VIDEO sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

35 Acquisition de la touche en rebond - Imposer un double impact sans reposer la jambe sur une cible basse; médiane ou haute (selon le niveau ou la souplesse du tireur) - Imposer une riposte après une attaque avec la réussite du thème suivant: « toucher et ne pas se faire toucher en retour» Le double impact oblige le tireur à : - Rester équilibré plus longtemps sur un appui (retrait du buste pour avoir le poids du corps sur sa jambe dappui et pivoter) - Réarmer son coup sans baisser le genou: le talon revient vers la fesse après la première touche - Maîtriser limpact de la première touche par une réduction de la vitesse du coup en fin de trajectoire (rebond freiné). Le tireur est placé dans un état de vigilance quant à la réaction adverse. Il est obligé de : - Rester organisé lors de lexécution de son coup - Réarmer immédiatement après limpact pour reposer rapidement sa jambe (pour un coup de pied) et pouvoir éviter la riposte en rompant la distance ou en organisant une parade. sommaire - Imposer un double impact sans reposer la jambe sur une cible basse; médiane ou haute (selon le niveau ou la souplesse du tireur) Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

36 -Imposer une mobilité dans une garde fixe ( une jambe avant et une jambe arrière déterminées) -Faire réaliser un coup de la jambe avant « directement », pour cela, le buste est redressé pour avoir le centre de gravité au milieu des appuis Acquisition dappuis dynamique Exemple de situation 1: A et B se déplacent, B est le meneur Au signal sonore : - B simmobilise et place une cible médiane latérale (flanc) correspondant à la jambe avant de A, ou frontale (ventre) - A touche la cible latérale de B en fouetté, la cible frontale en chassé latéral avant directement et sans mouvements parasites. -B riposte en direct du bras avant (cible = front de A) ou en fouetté bas de sa jambe avant (cible = intérieur de la cuisse de la jambe avant de A) -Exemple de situation 2: -Assaut à thème: A et B ont lobligation de déclencher leurs coups de la jambe avant -Coups autorisés pour A: fouettés ou chassés bas et directs au front -Coups autorisés pour B : Fouettés et chassés médians et directs médians Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

37 2-3) Les coups insuffisamment contrôlés liés à une distance trop proche de son adversaire dans la délivrance dun coup La distance optimale correspond à la longueur du segment qui délivre le coup pour les fouettés, les chassés et les directs. Larme atteint alors sa cible en fin de trajectoire avec une vitesse diminuée (segment tendu) ce qui facilite la touche en rebond et le réarmé du coup. Le tireur débutant identifie difficilement sa distance (son allonge) en poing et en pied et se place souvent trop près pour toucher : cest un des facteurs de la non maîtrise de la touche Savate boxe française. Pour travailler lacquisition dun placement et dune touche à distance optimale: Favoriser la répétition dimpacts des touches sur cibles immobiles puis mobiles, en alternant des situations simples (coopération) et complexes (opposition aménagée) Exemple de situations: Se déplacer et se placer à distance pour toucher sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

38 2-4) Les coups insuffisamment contrôlés liés aux coups « fourrés » En assaut, où les rôles dattaquants et de défenseurs sont imbriqués, on constate que les débutants attaquent de manière simultanée, en avançant en direction de ladversaire. Les deux segments sentrechoquent alors en début de trajectoire du coup et à pleine vitesse: poings contre poings ou tibias contre tibias pour les coups de pieds. Limpact est dès lors douloureux. Ce comportement est souvent qualifié de « boxe en aveugle » ou boxe « réflexe » : le tireur débutant « touche pour ne pas être touché ». Comment limiter les coups fourrés et passer dune boxe en aveugle à une boxe « réfléchie » avec une prise en compte des actions de ladversaire en assaut ? Comment limiter les coups fourrés et passer dune boxe en aveugle à une boxe « réfléchie » avec une prise en compte des actions de ladversaire en assaut ? sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

39 - Aménager lopposition en limitant les armes et les cibles pour chaque tireur tout en gardant des rôles indéterminés Situation : Toucher le premier le front ou le ventre de lautre avec le devant du poing gauche. La main droite reste dans le dos Effets recherchés: Les tireurs sobservent, nattaquent pas à nimporte quel moment et préparent leur attaque en feintant Situation Situation: Le tireur A boxe en fouettés (coups circulaires) Cibles : intérieur ou extérieur des cuisses de B Le tireur B boxe en chassés et en directs (coups rectilignes) Cibles: ventre pour les chassés et front pour les directs Effets recherchés Effets recherchés: Un coup rectiligne sur une cible médiane a peu de chance de percuter un coup circulaire (fouetté) en ligne basse même si ces 2 coups sont donnés simultanément - Différencier la trajectoire des coups et la hauteur des cibles pour chaque tireur: sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

40 2-5) Impacts fréquents sur des zones corporelles liés aux problèmes de mobilité. Les problèmes de mobilité chez le débutant sexpliquent par le fait que celui-ci est essentiellement centré sur la délivrance des coups. Il se trouve par ailleurs dans un état de crispation plus ou moins important. Cela se traduit par des déplacements lents et créant des déséquilibres (marche et/ou croisement des appuis).Le buste est plutôt « incliné » vers lavant. Cette mobilité réduite expose le corps « cible » aux coups, puisquune cible peu mobile est plus facilement atteignable. Comment améliorer la mobilité du tireur: - travailler des déplacements variés - travailler des déplacements variés - faire prendre conscience que des déplacements rapides et équilibrés permettent de protéger le corps « cible » - faire prendre conscience que des déplacements rapides et équilibrés permettent de protéger le corps « cible » sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

41 sommaire Situation 1 : Jeu du miroir : les élèves sont en quinconce face au professeur, immobiles et en garde: -Ecarts de jambes = largeur du bassin, pieds sur la demi-pointe, et décalés en avant et en arrière - Les avant-bras sont levés et décalés (le bras avant correspond à la jambe avant et le bras arrière à la jambe arrière) - But : se déplacer en reproduisant les déplacements du professeur en « reflet miroir » et en maintenant la position de garde. Evolution: Même situation à 2 avec un meneur et un suiveur Travailler des déplacements variés Effets recherchés: Apprendre techniquement à se déplacer Situation 2: A attaque en fouettés médians B riposte en direct avant au corps (ventre) - But : B doit se déplacer dans le sens du coup afin de ne pas être touché, et riposte ensuite - Evolution: A attaque en fouettés ou en chassés médians B ne doit pas être touché en se déplaçant dans le sens du coup (latéralement sur les fouettés et à larrière pour les chassés) et riposter en direct au corps (ventre) Effets recherchés: Apprendre à varier ses déplacements : Avants/arrières/latéraux Remarque: La mobilité, essentielle sur le plan technico- tactique en Savate boxe française, sacquiert principalement au travers de situations impliquant des déplacements multiples et variés, et adaptés au but recherché. Il est donc préférable de privilégier ces situations au détriment de tâches où les tireurs auraient globalement tendance à rester statiques Sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

42 sommaire - Faire prendre conscience que des déplacements rapides et équilibrés permettent de protéger le corps « cible » Situation A et B boxent en direct et en fouetté des segments antérieurs La main reste dans le dos tout au long de lassaut. - Cibles autorisées pour le coup de poing: le front et le ventre - Cible autorisée pour le fouetté : le flanc droit de ladversaire - Evolution : - Cibles autorisées pour le coup de poing: le front - Cibles autorisées pour le fouetté : lintérieur de la cuisse et le flanc Effets recherchés: Le fait de ne pouvoir attaquer quà laide des segments avants, et de placer le bras arrière dans le dos incite les tireurs : 1) A se placer de profil : pour se protéger (en réduisant la surface du buste exposée) 2) A adopter des déplacements rapides et dynamique pour éviter les coups de ladversaire et se placer à distance pour toucher du segment avant Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

43 2-6) Impacts sur des zones corporelles sensibles ou interdites liés à un problème de précision La situation dopposition la plus complexe sur le plan bio-informationnel en Savate boxe française est lassaut car le degré dincertitude lié aux actions et réactions de ladversaire est au maximum. Le débutant éprouve des difficultés à traiter un nombre trop important dinformations, à choisir et à programmer une réponse motrice adaptée dans un temps disponible très court. Le manque de temps qui en résulte implique un manque de maîtrise technique et de précision, et des zones corporelles sensibles peuvent être atteintes. Comment améliorer la précision des touches chez le débutant: - Baisser la charge bio-informationnelle des situationsBaisser la charge bio-informationnelle des situations - Choisir des cibles corporelles « moins sensibles » à limpactChoisir des cibles corporelles « moins sensibles » à limpact sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

44 - Baisser la charge bio-informationnelle Situations: A attaque en chassé frontal de la jambe arrière Cible: le ventre de B B évite lattaque par une esquive vers larrière et riposte en fouetté médian Cible: flancs de A Complexification : hausse de lincertitude évènementielle pour le défenseur B, et augmentation des possibilités de coup dattaque de A: A attaque en chassés frontal ou en fouetté en ligne basse Cible: intérieur ou extérieur de la cuisse avant de B Complexification en augmentant les alternatives du défenseur B en en sollicitant sa capacité danticipation: A attaque soit en fouetté médian soit en chassé bas Cibles: flanc pour le fouetté et le bas de la cuisse pour le chassé. B doit esquiver le chassé et parer le fouetté. Il riposte en direct ou en chassé médian Cible: ventre de A Complexification en augmentant lincertitude évènementielle avec lindétermination des rôles dattaquant et de défenseur: Assaut à thème: le tireur A boxe en direct (cible= ventre)et en chassé(cible= bas de la cuisse de la jambe avant de B) et le tireur B boxe en direct (cible = front) et en fouetté (cible = flancs) - Choisir des cibles corporelles « moins sensibles » à limpact La précision des cibles diminue lincertitude spatiale (quelles cibles?) La détermination des temps daction (EX: signal sonore) ou laugmentation du temps moteur ( Ex: un coup de pied est moins rapide quun coup de poing) diminuent lincertitude temporelle (quand?) La détermination des rôles (attaquant et défenseur), des coups (fouetté, chassé..) et/ou des trajectoires réduisent lincertitude évènementielle (quels coups? Quelles actions ou réactions?) Ligne haute: le front et uniquement en direct pour les débutants Ligne médiane: les flancs et le ventre Ligne basse: lintérieur et lextérieur des cuisses pour les fouettés et sur la cuisse au dessus du genou pour le chassé sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

45 L instabilité des appuis est souvent liés à des problèmes dordre matériel: Limiter les problèmes de chute et dentorse de la cheville Matérialiser les zones daffrontement avec de la craies, des cordes ou des élastiques : -hauteur = hanches -Surface: 3/3 à 5/5 -Espacer les rings entre eux par des couloirs sil sont matérialisés au sol. Eviter les contacts entre tireurs évoluant sur des rings proches Exiger des chaussures adaptées: Semelle fine Lacets serrés Lidéal pour la pratique scolaire: les chaussons de gymnastique à défaut des chaussures de boxe onéreuse Evoluer sur une surface régulière et non glissante, Éviter les tatamis ou les tapis de gymnastique. sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

46 ACQUERIR UNE BOXE SECURITAIRE Organisation/règle s Tâche Effets recherchés - 2 tireurs - 1'30 dans chaque rôle - enceinte ou zone au sol de 4m de côté 2 tireurs et 2 juges pour l'évaluation Situation à rôle déterminé A suis B à distance de direct Au signal sonore(du professeur) A et B s'arrêtent. A enchaine : -un direct du bras avant, - un direct du bras arrière et -un direct du bras avant, sur la cible que lui présente B (intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche) et bloque la riposte de B avec ses avants bras B fixe sa cible au signal, il riposte en direct du bras avant au niveau du ventre, après les 3 coups de A, Un travail de déplacement pour maintenir la distance du coup imposé: soit le direct, soit le fouetté pour être placer à distance de touche dès le signal - Lidentification de sa distance (son allonge): l'arme touche la cible sur la fin de trajectoire (allongement complet de la jambe ou du bras) Lutilisation du rebond de l'impact pour doubler le coup ou enchainer avec l'autre segment. L'utilisation du transfert d'appui pour enchaîner le fouetté droit et gauche. Régulations- variables Evaluation Consignes Simplification: A et B s'arrête et s'immobilisent comme des statues au premier signal. Au deuxième signal, A touche la cible que lui présente B (intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche) en direct du bras avant en doublant le coup. Idem avec le direct du poing arrière Complexification Arrêt de A et B au signal: Pour A: -Enchainer un fouetté de la jambe avant avec un fouetté de la jambe arrière sans réajustement des appuis, - Toucher les cibles latérales et médianes présentées par B - parer le fouetté de B -B s'arrête au signal et place le dessus des gants sur chaque flanc en restant face à A - B riposte en fouetté médian de la jambe avant après l'exécution des 2 coups de A Toucher avec le plus de coups possibles sur des cibles déterminées en 10 secondes, en changeant de segment à chaque coup, en fouettés puis en direct A suit B à distance de pied. Au signal A et B s'immobilisent: A essaie de toucher le plus possible en fouetté sur les cibles présentées par B : intérieur du gant sur chaque flanc. Même situation avec des directs Cible: intérieur du gant droit au niveau de la clavicule gauche Seules les touches contrôlées et à distance(segment tendu à l'impact) sont comptabilisées. A doit: - S'arrêter net au signal - Identifier les erreurs de distance: - Donne les coups dans le vide si trop loin -Ne peut allonger le segment si trop prés. - Utiliser le rebond de l'impact pour ramener le poing au niveau du visage (sans baisser le bras) et enchaîner avec l'autre poing - Avancer l'épaule pour toucher du poing arrière. - Armer directement la jambe avant pour toucher en fouetté (pas de prise d'élan) - Pivoter son pied d'appui vers l'extérieur pour se placer bassin de profil. - Reposer le pied au niveau de l'autre pied pour toucher à distance avec la jambe arrière. - Reposer la jambe arrière à l'arrière (retour en position de garde) Thème: Se déplacer et se placer à distance pour toucher sommaire Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

47 NOMPrénom Arbitrage/4Boxe sécuritaire/13 Efficacité/3 protocole: 0,5sécurité: 3déplacement: 0,5Distance: 4Equilibre: 5mobilité: 4Résultats/assauts Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 EVALUATION SBF NIVEAU 1 Placement à distance de poing ou à distance de pied respecté et alterné Rebond léger de l'arme (poing ou pied) sur la cible et réarmé du coup rapide Déclenche qq coups des segments antérieurs Efficacité des déplacements pour se protéger ou se placer à distance pour toucher (appuis dynamiques, équilibrés, maintien de la garde) 1 assaut G 3P= 1 2assauts G 2 P= 2 3assauts G 1 ou 0 P=3 Sommaire

48 SBF Evaluation N2/N3 NOMPrénom Arbitrage/ 4 Boxe sécuritaire/ 6 Tactiques offensives/3 Techniques défensives/4 Efficacité /3 protocole: 0,5 sécurité: 3 déplacement: 0,5 Distance /2 (maximale) mobilité/2 Efficacité des déplacements Equilibre/2 Réarmé rapide Enchaînement de coups=1 Parade/esquive = 1 Résultats/ assauts Enchaînements variés =2 Parade/esquive +Ripostes =2 Enchaînement variés/feintes=3 contre attaque= 3 Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 déclenche jambe avant ou bras avant enchaîne 2 coups (pieds/pieds; pied/poing; poing/poing sur au moins 2 niveaux de hauteur 1 assaut G 3P= 1 2assauts G 2 P= 2 3assauts G 1 ou 0 P=3 sommaire

49 Savate Boxe Française Connaître lactivité Connaître lactivité Histoire Technique Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 sommaire

50 Technique Sommaire Armes, cibles et valeur des touches Armes, cibles et valeur des touches Description des coups de poings Glossaire technique Analyse théorique dune confrontation Description des coups de pieds Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Les ressources sollicitées

51 Histoire Les origines Lévolution dune technique de combat de rue vers un sport constitué Lévolution dune technique de combat de rue vers un sport constitué Evolution structurelle 1)Vers un sport fédéré 2)Vers une discipline scolaire Evolution pédagogique Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

52 Les origines Dans lantiquité, au moyen-âge et jusquau XVII siècle (début de lère moderne en Europe) il était fréquent de régler ses querelles à coup de pieds, de bâtons, sans techniques bien élaborées par ailleurs. Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

53 Lévolution dune technique de combat de rue vers un sport constitué Lévolution dune technique de combat de rue vers un sport constitué Au début du 19 ème siècle, se développe en France des techniques dattaque et dauto défense, répondant à un état dinsécurité important : Le « chausson » dans le midi (une méthode utilisant exclusivement les pieds) et la « savate » dans le nord, une méthode utilisant des coups de pied et des coups portés avec la main ouverte pour se protéger. Cette technique est reprise et formalisée par un des meilleurs praticiens de la bagarre de rue à Paris, Michel dit »Le Pisseux ». Longtemps, la savate est considérée comme une pratique de voyou, « un genre de combat crapuleux »(CHARLEMONT « traité de la boxe française »1877) pour les couches sociales dominantes. Charles LECOUR puis Joseph CHARLEMONT sapproprient la technique de la boxe anglaise(décriée mais reconnue comme un sport noble) et la combinent avec celles des coups de pieds « de linavouable pratique de la savate ». De cette codification naît la boxe française. Cest également un premier pas vers lennoblissement de cette pratique qui devient alors convoitée par les bourgeois et les aristocrates. Elle acquière également une légitimité grâce aux notions de virtuosité du geste associées à lefficacité qui la rendent « éducative ». Les vertus de cette nouvelle « escrime » convergent avec les exigences des grands appareils de formation, comme larmée où elle fait son entrée en 1894 (lécole de Joinville). La boxe Française passe « de moyen de défense » à un sport très populaire (grâce notamment à des combats mondiaux médiatisés) jusquà la première guerre mondiale… Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

54 1)Vers un sport fédéré Après une activité très faible à partir de la deuxième guerre mondiale et sa disparition des manifestations sportives, la pratique de la boxe française redémarre à la fin des années 60 sous limpulsion de quelques passionnés et se structure en « Comité National de Boxe française »en 1965 puis en deux fédérations indépendantes, la Fédération nationale de boxe française en 1973 et la fédération nationale de Savate boxe française en Ces deux fédérations sont réunifiées en 1978 en fédération française de boxe française savate et disciplines associées(FFBFS§DA) impliquant alors des évolutions techniques avec lintégration des coups de pieds frontaux (chassés et revers) alors interdits en boxe française. Cette stabilité structurelle est sans doute favorable au développement des rencontres qui se multiplient. Cest laccession au haut niveau avec des rencontres internationales et la création de la Fédération Internationale de Boxe Française Savate : Première Coupe dEurope masculine en 1982; Premier Championnat d'Europe en 1986 ; Première Coupe du Monde en 1989 ; Premier Championnat du Monde en Parallèlement, le nombre de licenciés augmente (25000 licenciés en France en1993, en 2003) La pratique se féminise en club et en compétition (premier challenge féminin en 1979 ; premier championnat de France en Assaut en 1982; premier championnat de France en combat en 1989 et premier championnat du monde en 1995). En 1998, une nouvelle tendance apparaît au sein du Comité Directeur de la fédération internationale : le désir de valoriser la pratique en assaut. Elle se concrétise par une nouvelle appellation « savate boxe française » et la création des premiers championnats du Monde Assaut organisés à Paris en Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

55 2)Vers une discipline scolaire En 1966 lenseignement de la Boxe française fait son entrée notamment dans le milieu universitaire. En 1979, La BF Savate devient une option possible au CAPEPS, cet évènement est important pour le développement de la Savate dans le milieu scolaire... En 1998, la boxe française est citée (sans être développée) parmi les sports de combat à enseigner dans les programmes nationaux de collège. En 2002, la Savate boxe française fait partie des compétences culturelles à développer dans les programmes nationaux des lycées G T et P. En UNSS, la pratique de la boxe française se développe (très inégalement selon les régions) et permet lorganisation des premiers championnats de France scolaires en Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

56 Evolution pédagogique Bien quissue du combat de rue, la boxe française nest paradoxalement pas devenue « un vrai sport de combat » dans son enseignement et cela jusquà la fin des années 70. En dehors des combats populaires (fin du 19 ème et début du 20 ème siècle), les situations de duels se pratiquent peu dans les salles où s enseigne la BF. Les exercices sont stéréotypés et la touche est sévèrement contrôlée. Les gestes dattaque sont imposés, les parades et éventuellement les ripostes aussi. Cette forme de travail gymnique se généralise… Cet enseignement basé sur lacquisition dune technique privilégiant lesthétique plus que lefficacité, lutilisation dexercices décomposés et décontextualisés perdure jusque dans les années 8O. Cet enseignement est dune part inspiré des sciences dures qui prédominent alors (la physiologie et lanatomie) jusque dans les années 60 pour lensemble des disciplines sportives (la répétition de gestes de boxe dans le vide peut être comparée à lapprentissage de la brasse hors de leau qui se pratiquait en natation au début du 20ème siècle). Dautre part, la volonté fédérale en 1973 de renforcer le côté éducatif de discipline et principalement en direction des jeunes, confine lenseignement de la BF à lapprentissage gestuel pour écarter tout danger. Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Suite

57 Evolution pédagogique L évolution des mentalités et la prise en compte des sciences humaines ont fait évoluer la conception de lapprentissage en général et influencé lenseignement dans le milieu scolaire et bientôt fédéral. Cest dans les années 80 surtout que le traitement didactique de la boxe française savate ainsi que les procédures pédagogiques sont orientées par la montée des sciences humaines et la prise en comptes de données scientifiques telles que la théorie de la prise dinformation. Les méthodes denseignement accordent alors une attention plus importante aux processus mis en œuvres par lindividu quaux réalisations gestuelles comme finalité. Cette conception cognitiviste de lactivité est particulièrement bien mise en œuvre par Christian Lalès, alors professeur à lUREPS puis à lUFRAPS de Grenoble. dans les années 80 puis 90. Il fait de nombreux émules parmi les professeurs dEPS quil a formé. Il écrit un livre « Comprendre pour enseigner la SBF » en Cet ouvrage est une véritable réflexion de fond sur la Savate et son enseignement en club et à lécole. Il est le fruit dune longue et riche expérimentation de terrain dans le monde scolaire et fédéral INTERVIEW de Christian Lalès (sur DVD) INTERVIEW de Christian Lalès Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Suite

58 Evolution pédagogique EN CLUB, Si laspect tactique et lefficacité technique deviennent plus importants dans lentraînement des compétiteurs se préparant au combat dans les années 80 et 90, lenseignement de la BF en club reste basé sur un apprentissage privilégiant la technique et la codification des situations dopposition. A la fin des années 90, puis au début des années 2000, la démarche pédagogique quimpulse la fédération dans ses stages fédéraux ainsi que dans son « mémento Formation, 2004 » est basée sur la mise en place de situations « ouvertes » et complexes (sur le plan bio-informationnel) où le professeur guide ses élèves et favorise ainsi ladaptation, la recherche de solutions et la construction de sa propre boxe …. Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Suite

59 Evolution pédagogique A LECOLE, Dans l enseignement scolaire de la boxe, on perçoit (daprès plusieurs bilans de formation continue dans lacadémie de Grenoble) une résistance des professeurs dEPS à mettre les élèves en situation dopposition, contrairement à ce qui se passe au niveau des activités de combat de préhension. Passer par une certaine maîtrise technique avant de sopposer en assaut est souvent la démarche choisie. En combat de préhension, il est courant de voir dans le traitement didactique de lactivité la mise en place de situations doppositions aménagées dans lesquelles lélève découvre et acquière les compétences souhaitées (comme lutilisation du poids du corps) tant sur le plan technique que tactique. En Savate, l enseignant valorise encore trop souvent des situations de coopération très techniques. Ce DVD ( la partie 2) « enseigner » proposent des situations de boxe où lopposition est souvent aménagée mais toujours présente, quel que soit le niveau des élèves (N1. N2. N3) Les compétences visées par ces situations sont toujours techniques et tactiques Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

60 Glossaire technique ARME : Surface du membre supérieur ou membre inférieur avec laquelle on touche ARME : Surface du membre supérieur ou membre inférieur avec laquelle on touche ATTAQUE : Brusque offensive qui se traduit par un ou plusieurs coups ATTAQUE : Brusque offensive qui se traduit par un ou plusieurs coups CONTRE : Réaction défensive déclenchée dès la phase de lancement de l'attaque adverse CONTRE : Réaction défensive déclenchée dès la phase de lancement de l'attaque adverse CONTRE ATTAQUE : Ensemble des réactions de contre- offensive : riposte, arrêt, contre CONTRE ATTAQUE : Ensemble des réactions de contre- offensive : riposte, arrêt, contre COUP darrêt : Réaction défensive qui stoppe un adversaire dans sa propre progression COUP darrêt : Réaction défensive qui stoppe un adversaire dans sa propre progression DECALAGE : Déplacement d'un appui pour sortir de l'axe d'affrontement direct DECALAGE : Déplacement d'un appui pour sortir de l'axe d'affrontement direct DEBORDEMENT: sortir de laxe daffrontement en déplaçant au moins deux appuis ESQUIVE : Déplacement de tout ou partie du corps pour éviter d'être touché (il n'y a pas de contact entre l'arme et la cible). L'esquive peut être totale, partielle ou sur place. ESQUIVE : Déplacement de tout ou partie du corps pour éviter d'être touché (il n'y a pas de contact entre l'arme et la cible). L'esquive peut être totale, partielle ou sur place. Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 suite

61 Glossaire technique FEINTE : Action qui vise à provoquer un acte réflexe de l'adversaire pour découvrir une cible FEINTE : Action qui vise à provoquer un acte réflexe de l'adversaire pour découvrir une cible PARADE : Mouvements exécutés avec les membres supérieurs permettant de protéger les surfaces de frappes visées. PARADE : Mouvements exécutés avec les membres supérieurs permettant de protéger les surfaces de frappes visées. RIPOSTE : Réaction qui intervient au terme de l'attaque de l'adversaire RIPOSTE : Réaction qui intervient au terme de l'attaque de l'adversaire TRAJECTOIRE : Course décrite par l'arme pour atteindre la cible. Elle doit être soit circulaire soit rectiligne TRAJECTOIRE : Course décrite par l'arme pour atteindre la cible. Elle doit être soit circulaire soit rectiligne DEGAGEMENT : Action de rupture pour éviter la contre attaque adverse DEGAGEMENT : Action de rupture pour éviter la contre attaque adverse ASSAUT: Forme de rencontre qui oppose deux tireurs de même sexe et qui se juge à laide dune double notation qui tient compte de la maîtrise technique, du style et dautre part de la précision des touches dont toute puissance doit être exclue ASSAUT: Forme de rencontre qui oppose deux tireurs de même sexe et qui se juge à laide dune double notation qui tient compte de la maîtrise technique, du style et dautre part de la précision des touches dont toute puissance doit être exclue COMBAT: forme de rencontre qui oppose deux tireurs et qui se juge sur la technique, la précision, lefficacité des coups et la combativité des tireurs COMBAT: forme de rencontre qui oppose deux tireurs et qui se juge sur la technique, la précision, lefficacité des coups et la combativité des tireurs Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

62 Analyse théorique dune confrontation A partir du document « logique interne de la boxe française savate » de Christian LALES 2 phases : phase dattente ( préparation dattaque ou attitude passive)/ phase dengagement DEFENSE Phase de neutralisation : Parades, esquives, amortis Parade : bloquer ou dévier le coup adverse Esquive : partielle ou totale, consiste à ôter la cible visée de la trajectoire du coup ATTAQUE Lattaque =le premier coup porté avec intention de toucher Changement de rythme Enchaînement de coups aussi rapide que possible Phase de contre -attaque : Il sagit de reprendre linitiative de la confrontation avec: une riposte : qui succède lattaque ( après la neutralisation de la phase 1 ou 2 de lattaque) un contre : action qui permet de toucher avant dêtre touché (parallèle à lattaque dans la phase 1 ou 2) un arrêt : précède lattaque Dégagement= se mettre hors datteinte de ladversaire en créant une rupture qui permet le replacement et déviter la contre attaque adverse Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Suite

63 Analyse théorique dune confrontation Préparer lattaqueContre – attaquerEsquiver/ parer Attaquer – suivreriposter Dégagement Le tireur est soit Attaquant Défenseur Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Suite

64 Analyse théorique dune confrontation ANALYSE DE CHAQUE PHASE 1) Sortir de laxe : décalage, débordement 2) Provocations : provoquer le coup adverse et réagir pour attaquer 3) Feintes : liaison rapide de 2 coups dont le premier nest quesquissé 4) Simulations : ensemble de coups donnés sans intention de toucher Enchaîner en fonction du comportement adverse et donc de l'évolution de la distance ( sil rompt, défend sur place, décale, avance) 1)Dégagement du corps à corps à la distance de direct en résistant à la pression puis rompre à demi distance(uppercut ; crochet), puis rompre à nouveau (direct) 2) Se dégager de la distance poing à la distance pied : en arrière, latéralement + pied 3) Se dégager de la distance pied à la zone « hors distance » : chassé darrêt PREPARER ATTAQUER SUIVRE SE DEGAGER ARRETER Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

65 Description des coups de pieds Les coups de pieds Les fouettés : Ils sont portés avec la pointe du pied ou le dessus du pied en extension, par un mouvement de "fléau " qui passe par une position caractéristique appelée "groupé - fouetté" (abduction de la cuisse sur le tronc, flexion de la jambe sur la cuisse, extension du pied sur la jambe). Au moment de la frappe, la jambe s'étend sur la cuisse, les hanches étant alors placées de profil par rapport à l'impact Les revers fouettés (latéraux) : Ils sont portés avec la semelle du pied en extension par un mouvement de circumduction de l'intérieur vers l'extérieur du membre de frappe en extension. Au moment de la frappe la jambe se fléchit sur la cuisse entraînant la semelle à gifler l'endroit visé, les hanches étant alors placées de profil par rapport à l'impact. Les chassés latéraux Les chassés latéraux ou frontaux : frontaux...ils sont portés avec le talon du pied en flexion, par un mouvement de "piston " ou de "bielle piston" qui passe par une position caractéristique de groupé-chassé (flexion de la cuisse sur le tronc, de la jambe sur la cuisse, du pied sur la jambe). Au moment de la frappe, il y a extension simultanée des segments "cuisse" et " jambe" qui lance le talon à l'impact sur une trajectoire rectiligne Pour les chassés frontaux, la surface de frappe peut être également la pointe de la chaussure ; l'extension du pied s'exécute alors au moment de l'extension des segments "cuisse" et "jambe". suite Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011

66 Description des coups de pieds Les revers BalancésLes coups de pieds bas (de frappe ou de déséquilibre) Les revers groupés (latéraux) Ils sont portés pied en extension - soit avec la semelle, le bassin est de profil à l'impact - soit avec le tranchant externe du pied si les hanches sont de face ou obliques Coup de pied porté avec le bord interne du pied en extension sur l'une ou l'autre des jambes de l'adversaire - en dessous de la ligne des genoux - par un mouvement de bascule arrière de l'ensemble solidaire "tronc cuisse" entraînant le lancer de la jambe de frappe Coups de pieds portés......avec la semelle du pied en extension par un mouvement qui initialement est identique à celui des chassés latéraux mais qui au moment de la frappe, se termine par une flexion de la jambe sur la cuisse et d'une extension du pied sur la jambe permettant ainsi à la semelle de gifler la cible. Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

67 Description des coups de poings Ils sexécutent du poing avant ou arrière La seule surface de frappe autorisée pour toucher est le devant des poings (la tête des métacarpes et la première phalange de 2°,3°,4° et 5° doigts) Les directs Les crochets Les uppercuts Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Sommaire

68 Florence LIPRANDI, professeur d'EPS, FPC 2011 Les ressources sollicitées Motrices : Souplesse, équilibre, tonicité, coordination pour rester organisé sur ses actions ou réactions, ses déplacements Affectives: peur de toucher; Dêtre touché; Dêtre dominé Bioénergétiques: Gestion de leffort sur 2 ou 3 reprises de 1 à 130 avec 1 de repos Bio-informationnelles : concilier vitesse/ précision/ opportunité dans une situation au degré dincertitude important (spatiale, évènementielle, temporelle) SBF sommaire


Télécharger ppt "Programme Programme Programme Programme Savate Boxe Française Document pédagogique pour lenseignement scolaire Arbitrage Sécurité Florence LIPRANDI, professeur."

Présentations similaires


Annonces Google